jeudi 25 septembre 2008

Mesdames, souriez



Mesdames, souriez
Jessica L. Nelson


Fayard, 2005


Mesdames, souriez afin que plus tard, vos rides soient bien placées.
Madame de Maintenon


Le lieu : un bel appartement dans le quartier du Marais.
A ma droite : Louisa, jeune étudiante, à qui son grand'oncle Louis a légué l'appartement.
A ma gauche : L'Autre, l'Ancêtre, la Mégère, la Rabougrie, la Vieille, la Pie-grièche, et autres doux noms que Louisa réserve à sa coloc' ; ancienne assistante de Louis (et plus que cela ...?), celle-ci ne peut être délogée de l'appartement où elle réside depuis des années.
Louisa se déclare gérontophobe ; cela tombe mal, sa coloc' a passé les 90 ans. Elles cohabitent mais sont à couteaux tirés, se font de petites vacheries et s'échangent des propos aigres, tout en s'évitant le plus possible.
L'époque : été 2003, celui de la canicule. La température monte, au propre comme au figuré.
Les rapports des deux femmes commencent à évoluer lorsque Louisa retrouve sa coloc' en mauvais position dans la salle de bain ; elle prend soin d'elle. L'autre se laisse aussi aller à quelques confidences. Armistice ? Trêve ?

Encore une "bonne pioche" à la médiathèque. C'est caustique à souhait, Tatie Danièle n'est pas loin. L'écriture est bien nerveuse, directe, l'humour parfois noir. J'aurais tout de même aimé que certaines parties de cette courte histoire soient plus développées.

Des avis chez Clarabel  et Laure  et SébastienL de Lireplus

Commenter cet article

sybilline Il y a 4 ans
Si tu évoques Tatie Danièle, alors ce roman doit être redoutable!
keisha Il y a 4 ans


Louisa y va parfois un peu fort au début et n'est pas toujours très sympathique ; mais après on a le point de vue de la colocataire (assez acerbe aussi) et on la
trouve plus humaine. C'était un premier roman original et prometteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.