jeudi 18 septembre 2008

Microclimats



Nicole Vedrès
Microclimats
Chroniques choisies


Le Dilettante, 2000


A (re)découvrir !


Qui connait aujourd'hui Nicole Vedrès ? Donc, voici ce qu'en dit "Le Dilettante" :
Nicole Vedrès est née le 4 septembre 1911 à Paris. Figure marquante du Saint-Germain-des-Prés d’après guerre, cette touche-à-tout talentueuse fut tour à tour, et en même temps, romancière, chroniqueuse, dramaturge, essayiste, cinéaste et journaliste dans la presse et à la télévision, dans la fameuse émission Lectures pour tous.
Elle meurt le 20 novembre 1965 en laissant une œuvre qu’il est bien temps de redécouvrir, comme nous y invitait déjà Max-Pol Fouchet dans son livre de Mémoires, Un jour, je m’en souviens, Mercure de France, 1968 :
« Je suis convaincu qu’un jour viendra où on lira, non pas seulement ses romans, mais peut-être plus encore ses chroniques parisiennes (…), pour y trouver des documents d’époque, certes, mais surtout pour découvrir une intelligence de notre temps. Qui sait ? »
 
Belle couverture ! Dans "De Pise à Babel", elle évoque les livres qu'elle reçoit, et que la concierge dépose sur son paillasson. "Que je rentre ou que je sorte, je manque à chaque fois de buter dans l'obstacle. (...) Il arrive que cette sorte de monstre qui tout à la fois garde ma porte et me l'interdit s'enfle jusqu'à entraver la passage de mon voisin..."
Voici aussi l'ancêtre de la PAL : "C'est surtout la saison des romans étrangers. Ils s'empilent sur ma table de nuit ; ce qui toute l'année fut une tour de Pise (il suffit d'en tirer un pour que l'édifice bascule) devient tour de Babel."
"Il y a des gens qui ont la toux chronique, la dépression chronique. Pour moi c'est la chronique chronique." Ami(e)s blogueurs(euses), soyons vigilants !
Dialogue des statistiques la montre fine observatrice chez son libraire ; c'est très amusant ! Je crois que tout libraire devrait savourer cette chronique. "Une dame entra. "Je voudrais du Péguy "dit-elle."
Nicole Vedrès parle tout aussi brillamment des écrivains femmes, de voyages (Le valet de Sicile !) et dans Portrait de l'artiste à bicyclette de tous ces livres qui semblent grouiller dans la maison, disparaître, changer de place, refuser de rester dans l'ordre imposé. Quel gros lecteur n'a pas vécu le désespoir de jamais pouvoir ranger convenablement tous ces bouquins !
C'est fin, souvent drôle, jamais méchant, parfois plus sérieux ... Malheureusement j'ignore si d'autres livres d'elle sont disponibles ?


Elle évoque aussi un écrivain injustement oublié, Henri Calet, mais là je laisse parler Sylvie de Passion des livres, avec qui je suis totalement d'accord !
Je lance un appel pour la redécouverte de ces deux écrivains ...
 

Commenter cet article

sybilline Il y a 4 ans
Et dire que je n'ai jamais entendu parler de cette auteur et de ce livre qui m'a l'air jubilatoire! Merci pour ton billet, Keisha!
Ah, que ce serait bon de trouver chaque matin, sur le pas de sa porte, une belle PAL...
keisha Il y a 4 ans


Rêvons un peu, oui ... Sur les blogs je découvre tant de livres que j'ai envie de lire, mais rien sous mon paillasson le matin !



Manu Il y a 4 ans
Je ne connaissais pas non plus. C'est vrai que la couverture est très belle et que l'histoire du livre sur le paillasson tous les matins, ça fait rêver !
keisha Il y a 4 ans


Le livre est charmant en effet. J'ignore si elle lisait ou chroniquait tous ces livres...



Angélique Il y a 4 ans
Voilà un livre que j'ai très, très envie de découvrir !
keisha Il y a 4 ans


Très fin, très subtil ! J'ignore si on peut mettre la main sur ses autres écrits. Celui-ci peut se trouver en bibliothèque sans doute.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.