jeudi 15 janvier 2009

Le couperet



Donald Westlake
Le couperet




Rivages Thriller








Triste nouvelle : Donald Westlake est décédé récemment. Ceux donc (et ils sont nombreux) qui étaient accros aux aventures de Dortmunder, le "cambrioleur honnête" sont donc bien tristes . Leur consolation est de relire cet auteur aux intrigues et au style si particulier.
Je ressors pour l'occasion un article sur une de ses oeuvres assez caractéristique. Mais Westlake est en bonne place dans mes challenges, il reviendra !

"La fin de ce que j'accomplis, l'objectif, le but est juste, incontestablement juste. Je veux m'occuper de ma famille ; je veux être un élément productif de la société ; je veux faire usage de mes compétences ; je veux travailler et gagner ma propre vie et ne pas être à la charge des contribuables."

   Qui ne serait d'accord avec les objectifs de Burke Devore ? Mais il y a un hic : cadre supérieur dans une usine de papier pendant des années, il a été licencié il y a deux ans, victime d'une restructuration et délocalisation. Aucun espoir de retrouver un emploi équivalent. Alors il décide de supprimer tous ceux qui ont un CV qui pourrait être en compétition avec le sien dans sa branche et sa région, ainsi que le responsable de l'emploi qu'il désire ...
    Comment a-t-il décidé de franchir le pas ? Comment s'y prend-t-il ? Quels sont ses états d'âme (oui, ce n'est pas un monstre froid) ? Encore une fois Donald Westlake nous entraîne le souffle coupé dans un univers noir mais teinté d'humour caustique, et nous fait accepter les improbables raisonnements initiaux de son héros.
    Une critique de la société moderne qui licencie sans états d'âme, une aventure vécue dans la tête d'un chômeur désespéré.

Un film de Costa-Gavras est sorti en 2005

Commenter cet article

Suzanne Il y a 4 ans
C'est toujours triste de tel départ. Merci pour ton avis.
Manu Il y a 4 ans
J'ai lu "Un jumeau singulier" car j'avais adoré l'adaptation avec Pierre Richard dans ma jeunesse. Je me promet depuis des mois de relire cet auteur. Mais j'ai tellement lire !!
Brize Il y a 4 ans
Je n'ai lu que "Le contrat", de l'auteur, et j'avais été déçue (cf billet sur mon blog). Je récidiverai un jour, je pense, peut-être avec cet opus-ci.
Armande Il y a 4 ans
L'annone de sa mort m'a peinée. Je suis une fan absolue !
Alwenn Il y a 4 ans
Je ne connaissais pas du tout cet auteur. Je n'ai pas vu le film, mais j'en avais eu envie. Je note donc le livre, et le film !
Julien Il y a 4 ans
J'ai vu ce film mais je n'avais jamais fait le rapprochement avec le livre de Westerlake (que je n'ai pas lu). Le scénario du film est vraiment très bien construit et constitue un belle satire de la recherche d'emploi dans notre monde sans pitié.
Je comprends mieux maintenant...
Julien Il y a 4 ans
Westerlake !!! mdr...
Dominique Il y a 4 ans
J'ai découvert Westlake avec ce livre il n'y a pas très longtemps. Et j'en ai lu cinq depuis, Smoke, Le Jumeau singulier, Adios Shéhérazade, Le Contrat... bref je ne m'en lasse plus! le prochain devrait être " Aztèques dansant"
chri89 Il y a 4 ans
Encore une fois ! je n'ai pas lu le livre , pas vu le film ... !
Dominique Il y a 4 ans
En fait je n'ai pas lu de roman avec Dortmunder. Ni chroniqué le Couperet.
Le dernier que j'ai chroniqué, c'est Adios Shéhérazade, ça j'en suis sûre. Un très bon souvenir!
Titine Il y a 4 ans
Merci pour cette hommage à l'immense Donald Westlake. Comment vais-je vivre sans mon héros fétiche : John Dortmunder? Consolons nous en pensant que Westlake était très prolifique et que nous avons encore de bonnes lectures devant nous.
Nicolas Il y a 4 ans
J'ai trouvé ce roman bon: bon suspense, écriture fluide, message intéressant. Pourtant, je ne peux pas parler de coup de coeur. J'ai peut-être trouvé l'écriture et la construction un peu mécaniques, ce qui fait que cette lecture est restée seulement plaisante. A lire tout de même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!