lundi 3 mai 2010

Sauver le monde



http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/8/3/9782864247388.jpgSauver le monde
Julia Alvarez
Métailié, 2010
 
 
 
 
 
 
 
Julia Alvarez quitte son ile natale de Saint-Domingue en 1960 pour New York. Elle vit dans le Vermont et enseigne la littérature.
 
"Il arrive qu'une histoire s'empare de votre vie".
 
Qu'est ce qui relie les deux héroïnes de ce roman habilement construit?
 
Au début 19ème siècle, Isabel quitte La Corogne avec vingt deux orphelins qui deviendront porteurs du vaccin de la variole. Cette mission est dirigée par le médecin Francisco Balmis et son objectif est de protéger de la maladie les populations des colonies espagnoles d'Amérique et d'Asie.
 
Alma vit dans le Vermont et est originaire de Saint-Domingue, ile où son mari Richard part travailler pour son ONG; il s'agit de mettre au point un vaccin contre le sida. Le roman d'Alma est au point mort depuis des mois, elle découvre l'histoire d'Isabel, qui la fascine de plus en plus.
 
Un roman original qui se lit plaisamment, mais le lien entre les deux histoires reste ténu et assez artificiel. Richard et Isabel veulent d'une certaine façon "sauver le monde", variole et sida sont deux fléaux destructeurs, l'histoire d'Isabel envahit le quotidien d'Alma, mais c'est bien tout. Moi qui avait déjà imaginé qu'Alma était la descendante d'Isabel... (je lis trop de romans, oui)
Isabel parle à la première personne, vraiment son aventure est passionnante, son personnage prend chair et nous touche. Une femme défigurée par la variole, sans famille, dévouée à ses orphelins, aux désirs de femme, tenace, s'accrochant à un idéal.
Un style différent pour Alma, dont les relations avec Richard, sa voisine Helen qui se meurt d'un cancer, ses amies de longue date sont racontées avec sensibilité. Mais Alma est parfois si inconséquente et agaçante (par exemple elle s'absente volontairement de chez elle, revient sans écouter son répondeur, et s'irrite de ce que son mari ne lui ait pas téléphoné ...).
 
Quand on apprend comment Jenner a testé son vaccin directement sur des êtres humains (fin 18ème siècle) on se dit que de nos jours on prend plus de précautions. Quoique ces essais de vaccin du sida dans un pays du tiers monde sont-ils vraiment différents?
 
Un roman à découvrir, surtout pour Isabel!
 
  Les avis de Hécate,
 
Un grand merci aux éditions Métailié et à Valérie Guiter

Commenter cet article

Aifelle Il y a 3 ans


Je ne suis pas tentée plus que çà. Ni par le thème, ni par ton avis



Gwenaelle Il y a 3 ans


Je copie sur Aifelle : ça ne m'attire pas vraiment. Ni le thème, ni le parallèle des histoires...



clara Il y a 3 ans


Tout pateil comme Aifelle....



clara Il y a 3 ans


oups, il fallait lire "pareil".. mon doidts ont raté une touche...



choupynette Il y a 3 ans


je crois que je vais passer... pour l'instant! je le note quand même, mais bien loin en terme de priorité!



kathel Il y a 3 ans


Bah, moi aussi, ce n'est pas comme si je n'avais ni PAL ni LAL, je noterais peut-être...



Marc Lefrançois Il y a 3 ans


Oui, cela ne me dit pas grand chose...



Choco Il y a 3 ans


Chuis pas tentée non plus...



Choco Il y a 3 ans


Ah mais tu constateras que je suis aussi très raisonnable ! Le dernier que j'ai noté chez toi était le Glattauer


au fait, j'ai bien reçu le Fassman ! Et de ton côté, c'est arrivé ?






Dominique Il y a 3 ans


En tout cas un bon sujet, je garde cette référence dans un coin mais le temps disponible est si court !!!



Pickwick Il y a 3 ans


Hum... le sujet m'attire peu et ton avis me semble un peu mitigé... je passe mon tour sans trop de regret.



Marie Il y a 3 ans


Ah... Là tu vois, je ne me sens pas tellement motivée par ce livre !  



Mélopée Il y a 3 ans


Ce n'est pas faute d'avoir été bien complète dans ta critique mais sur ce coup-là je passe mon tour...



la librivore Il y a 3 ans


je suis vriment fascinée par ces destins de femmes et j'aime bien tes chroniques qui nous nous font toujours pénétrer dans l'univers du personnage, dans son intimité psychologique en quelque
sorte.



Bénédicte Il y a 3 ans


je n'aurai probablement pas le temps de le lire mais j'ai apprécié ton avis



Edelwe Il y a 3 ans


Tu m'as convaincue! Je note!



Alex-Mot-à-Mots Il y a 3 ans


Je pense que tu as raison : on ne sait pas grand chose des essais de vaccins dans le monde....



Manu Il y a 3 ans


Ca a l'air pas mal mais il y a trop de maladie !



keisha Il y a 3 ans


@ Manu


Pas de descriptions de maladie, non, mais comment le vaccin a circulé, alors qu'on ne savait pas encore le conserver hors organisme humain vivant.



La Nymphette Il y a 3 ans


Hé ben, malgré le thème qui me plait bien (bien traité par ex. dans The constant Gardener) Je n'ai pas envie de lire ce livre, je passe mon tour!



keisha Il y a 3 ans


@ La Nymphette


J'ai lu La constance du jardinier (en français?) mais là la partie la plus intéressante se déroule début 19ème siècle.



La Nymphette Il y a 3 ans


Il s'agit bien du même sujet, mais moi j'ai vu le film seulement!



keisha Il y a 3 ans


@ La Nymphette


Qui se passe surtout en Afrique, normalement...



Restling Il y a 3 ans


Malgré ton "à découvrir", je ne suis pas tentée (ça fait du bien de temps en temps).



keisha Il y a 3 ans


@ Restling


Tu as vu, deux de suite sans que je force la main trop durement?



Marie Il y a 3 ans


Bouhhh... Je crois qu'en ce moment j'ai besoin de lire des choses un peu plus optimistes...






keisha Il y a 3 ans


@ Marie


Ce n'est ni pessimiste, ni optimiste, juste la vie et l'aventure...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.