vendredi 22 octobre 2010

Our mutual friend/Notre ami commun

Our mutual friend
Notre ami commun
Charles Dickens
Penguin Classics, 1997
Rentrée littéraire 1865
 
 
 (Rapatrié de l'ancien blog)
 
 
 
L'histoire (si tant est qu'on puisse résumer un roman de Dickens...)(soupirs découragés)
Trois mots, l'argent, la Tamise et la nuit...


Après avoir rompu tout lien avec ses deux enfants, le riche John Harmon,  meurt avec son tas de richesses, léguant sa fortune à son fils John à condition qu'il épouse Bella Wilfer, sinon l'argent ira à son fidèle employé Boffin.
John (le fils) revient donc en Angleterre, mais son cadavre est repêché dans la Tamise par Goffer Hexam et sa fille Lizzie, qui exercent un drôle de travail quand même, mais il faut bien vivre. Un mystérieux individu cherche à voir le corps, disparaît, puis réapparaît comme locataire chez les Wilfer, puis secrétaire chez les Boffin (qui ont hérité du vieil Harmon puisque le jeune est déclaré mort), sous le nom de John Rokesmith, et devient donc un ami commun aux deux familles. Evidemment on se doute de l'identité réelle de Rokesmith, dévoilée assez rapidement par Dickens.
 
Entre temps, Rokesmith est tombé amoureux de Bella, "so insolent, so trivial, so capricious, so mercenary, so careless, so hard to touch, so hard to turn" "and yet so pretty, so pretty!" Bella qui est issue d'un milieu modeste refuse un avenir tout aussi étriqué financièrement. Pourtant elle commence à souffrir de l'influence négative de la richesse sur Monsieur Boffin.
 
Par ailleurs Lizzie est courtisée par le maître d'école de son frère, Bradley Headstone et un homme de loi, Eugène Wrayburn. Fou de jalousie, Bradley Headstone s'attache aux pas de son rival. Lizzie s'enfuit et se cache pour obtenir quelque tranquillité.
 
L'argent encore avec les Veneering, riches parvenus dont les réceptions serviront de fil rouge au récit sans qu'ils aient vraiment une influence sur l'histoire, Fledgeby qui se livre au prêt sous couvert de l'officine de Riah, le juif: après Fagin, Dickens voulait un personnage juif plus sympathique.
 
La Tamise continue à couler, indifférente." And as the great black river with its dreary shores was soon lost to her view in the gloom, so, she stood on the river's brink unable to see into the blank vast misery of a life suspected, andfallen away from by good and bad, but knowing that it lay there dim before her, stretching away to the great Ocean, Death." Le roman s'ouvre sur la découverte d'un cadavre dans ses eaux, mais la suite verra des discussions sur ses berges et des noyades.
 
Il est remarquable que les personnages accomplissent des trajets fort longs à pied, à travers Londres (Ce qui était le cas de Dickens, d'après sa biographie). Sans parler du premier chapitre, c'est la nuit que Headstone suivra Wrayburn, que Wegg, l'homme à la jambe de bois ("he was so wooden a man that he seemed to have taken his wooden leg naturally, and rather suggested to the fanciful observer, that it might be expected - if his development received no intimely check - to be completely set up with a pair of wooden legs in about six months") (du pur Dickens!), Wegg donc épie Boffin et ses trouvailles d'immenses tas de détritus où - peut-être- John Harmon le père pourrait avoir dissimulé d'autres testaments?
 
Evidemment, j'ai laissé de côté de multiples personnages qui relient tous ceux dont j'ai déjà parlés. Dickens a son habitude a l'art de les rendre absolument remarquables. La mère de Bella est une sorte de mégère qui répète à son doux mari "It is as you think; not as I do" ; Riderhood (une vraie crapule), est évoqué par "the sweat of an honest's man brow". Chacun est reconnaissable à sa façon de s'exprimer suivant sa classe sociale ou sa personnalité. Comment oublier aussi Miss Abbey qui tient un bar d'une main de fer, décidant quand tel ou tel client a assez bu et doit rentrer chez lui.
 
Il n'a pas échappé au lecteur attentif que les passages cités sont en anglais. En effet, ce roman absolument génial n'existe qu'en pléiade!!! J'en profite pour ajouter ma voix aux personnes trouvant scandaleux que tous (oui, tous) les romans de Dickens ne soient pas accessibles au lecteur français à un prix raisonnable (quoique un pléiade c'est 1400 pages de qualité pour le prix de deux trois romans de 300 ou 400 pages qui ne tiendront pas la route longtemps, mais bon, je m'égare).
Sans doute aurais-je pu traduire les passages?  Qu'il soit établi que traduire Dickens, c'est un métier, et je n'oserai marcher sur les plate-bandes de Sylvère Monod, son traducteur habituel, dont je reconnais de plus en plus le talent. Que faire sans trahir l'auteur face à "her Boffinless friends" ou bien "The grating wind sawed rather than blew; and I sawed, the sawdust whirled about the sawpit. Every street was a sawpit, and there were no top-sawyers; every passenger was an under-sawyer, with the sawdust blinding him and choking him"?
 
En guise de conclusion :
Ce roman fait jeu égal avec Bleak House dans mon panthéon des roman dickensiens.
L'édition que j'ai achetée contient en plus les illustrations originales de Marcus Stone et le plan du roman établi par Dickens. Il faut savoir que cette histoire est parue en feuilleton, que l'auteur devait savoir où il allait puisqu'une fois un épisode paru, pas moyen de le corriger. J'imagine aisément les contemporains de Dickens guettant avec frénésie les nouvelles livraisons, car c'est un roman palpitant, aux multiples rebondissements, aux personnages (pas tous, OK) attachants, mêlant habilement tragique, émotion, humour, ironie, critique de la société. Bref, Dickens est le meilleur!
 
Il existe (bien sûr!)une série BBC (voir ici)
Edit :   Et j'avais oublié le billet de Karine:), tout aussi enthousiaste!

Cynthia Il y a 2 ans


" Evidemment, j'ai laissé de côté de multiples personnages qui relient tous ceux dont j'ai déjà parlés."


Ah mince, je n'arrivais déjà pas à suivre avec ton résumé


Heu...la Pléiade, très peu pour moi. Même si j'avais les moyens, je n'aime pas ce design heu...biblique.






keisha Il y a 2 ans


@ Cynthia


De toute façon, résumer est impossible, ça foisonne trop, mais on ne s'y perd pas du tout! J'aurais mieux fait de ne pas me lancer là dedans, quoi, un bref, "c'est génial, lisez-le " aurait
suffi, non?


Ben oui, La pléiade... c'est sobre...(en poche anglais c'est plus abordable mais casse les yeux). Design biblique? Tu sais, il existe maintenant des présentations  pour la Bible qui
"crachent" pas mal!



Manu Il y a 2 ans


En fait, je commence à douter de lire Dickens un jour !



keisha Il y a 2 ans


@ Manu


* sanglots absolument incoercibles*


Mais pourquoi? Ce n'est absolument pas embêtant à lire! Un peu pavé, eh oui...



Sabbio Il y a 2 ans


Ah mais je note frénétiquement ce titre et l'autre quez tu conseilles! Et puis la série, avec Jane Seymour en plus ^^ Mais où peut-on la trouver??? Oh la la j'ai hâte qu'il passe de ma
LAL (où il vient d'être inscrit) à ma PAL!!!



keisha Il y a 2 ans


@ Sabbio


La série? Je ne sais pas, je la cite car les séries BBC, c'est du haut de gamme en général, et colle à l'oeuvre. Mais hélas, Dickens est trop peu trouvable en France, à moins de casser son porte
monnaie.



Emma Il y a 2 ans


Ce que tu dis sur la parution en feuilleton me sidère... Qui saurait travailler comme ça aujourd'hui? Je cherche, je cherche et j'ai du mal à trouver. Quelqu'un a une idée?



keisha Il y a 2 ans


@ Emma


Après avoir lu une monumentale biographie de Dickens, je sais plein de choses, qui me sidèrent toujours! Le travail en feuilleton? C'était courant au 19ème siècle, en Angleterre et en France.
Balzac peut être? Mais aujourd'hui, ça m'étonnerait!



Alex-Mot-à-Mots Il y a 2 ans


Une ode au marcheur de Londres et à l'épistolier.



keisha Il y a 2 ans


@ Alex-Mots-à-Mots


Aaaah Dickens, quelle oeuvre et quelle vie!



Marie Il y a 2 ans


Rassure-moi : ce roman existe en traduction française ?...


De toutes façons, j'ai encore deux titres de Dickens dans ma pal. Et c'est de nouveau la bonne saison pour lire cet auteur !   :-)






keisha Il y a 2 ans


@ Marie


Oui, il existe en français, dans la Pléiade, au prix que tu imagines. Ou alors en fouinant en bouquinerie?


J'attends tes lectures de l'auteur, alors, au coin du feu, oui...



A_girl_from_earth Il y a 2 ans


C'est bien celui que tu lisais lors du weekend de la forêt des livres? Pas lu ce Dickens mais tu me le ferais presque regretter! (presque parce que, c'est marrant mais, avec le temps, je réalise
que j'ai de plus en plus de mal à me plonger dans les mega-pavés (en atteste ma PAL qui en présentent pas mal depuis des années maintenant...), alors qu'avant (fut un temps), je frémissais de
joie à l'idée de lire un pavé - classique qui plus est (j'aurais dû lire G&P à 20 ans moi j'dis! )



keisha Il y a 2 ans


@ A girl from earth


Oui, c'est bien ce Dickens (un par an, ça suffit, bientôt je serai au bout), toujours un grand bonheur, mais pavé, eh oui. Les romans paraissaient en feuilleton, donc les contemporains, eux,
n'avaient pas de pavés d'un coup, mais devaient avoir du mal, avec le suspense (si!).


Les habitudes de lecture, oui, on change, cela dépend aussi de l'auteur, Ken Follett cela se lit plus vite aussi. Bon, pas demain la veille que tu liras G&P ou Proust...



sylire Il y a 2 ans


Dickens fait partie de mes projets de lecture. Mais, quand ?



keisha Il y a 2 ans


@ sylire


Belle idée, mais il faut de la persévérance, allez, 50 pages par jour, on y arrive sans effort! Et on peut lire un autre en parallèle, c'est ce que j'ai fait.



sylire Il y a 2 ans


Lire deux livres simultanément, impossible pour moi ! Je ne peux pas quitter un livre en cours pour un autre !



keisha Il y a 2 ans


@ sylire


Je le fais exceptionnellement, la seule fois où j'ai dépassé 50 pages (écrit petit, en anglais, je précise) j'ai eu mal aux yeux. Donc, comme 50 pages par jour, pour moi c'est famine, j'ai lu en
même temps. Mais d'ordinaire j'évite de le faire.



mango Il y a 2 ans


Tu as bien raison de signaler ce vrai "scan-da-le" français (un de plus tu me diras!) mais Dickens est inabordable, mis à part les grands titres! Je suis dans trois bibliothèques mais une seule
possède  les volumes de "La Pléïade" sauf qu'on ne peut pas les emprunter, il faut rester les lire sur place. C'est très pratique! :(



keisha Il y a 2 ans


@ mango


J'ai lu dans un commentaire chez casanova pour un autre roman de Dickens que les éditeurs français le trouvent "trop anglais"... Ah bon! On prend les lecteurs pour des idiots ou quoi? Les
lecteurs naviguent maintenant chez les scandinaves, japonais et autres, nettement plus exotiques!


Surtout que maintenant on arrive à trouver en poche des romans de George Eliott et Trollope, qui sont de la même période victorienne. Ils ne sont pas "trop anglais", eux? Je m'échauffe, là, je
peux écrire à l'éditeur?


Quant à ta bibli qui n'autorise pas l'emprunt des pleiade, c'est un autre scandale! La mienne a encore plusieurs Dickens en pléiade, leur tour viendra. Ils chipotent pour en acheter, mais pas
pour les prêter, heureusement.



Dominique Il y a 2 ans


Camarades blogueurs unisssons nous pour exiger que paraissent en éditions accessibles TOUT dickens, les pléiades de ma bibliothèque municipale tombent en petits morceaux et ils n'y sont pas tous
et un part des romans n'existent pas en poche GRRRRR
Les éditeurs nous prennent effectivement pour des gogos, effectivement réédité Dickens ne fait pas de buzz sur la toile alors il vaut mieux se tourner ves Musso et autres Marc Levy



keisha Il y a 2 ans


@ Dominique


La grogne monte, en effet... On se bloque une librairie ou une maison d'édition?


Et tu as lu le commentaire de mango : sa bibli ne permet pas l'emprunt des pleiade!


Je lui rappelle aussi que l'on trouve maintenant plus aisément George Eliot et Trollope en poche. Alors? Que fait la police - euh, l'édition?


Edit : je viens d'envoyer un message au Livre de poche. Affaire à suivre...



mango Il y a 2 ans


Je vais faire pareil: écrire au Livre de poche! Sans grand espoir peut-être mais on ne sait jamais! Secouons-les un peu, ces éditeurs si frileux!



keisha Il y a 2 ans


@ mango


Je l'ai fait sous mon pseudo de blogueuse, avec en gros les arguments que je te donnais. Je suis capable de recommencer chez folio, etc... On ne va pas dire que Dickens n'est pas dans le domaine
public, quand même!



Sabbio Il y a 2 ans


Bien dit les filles! C'est sidérant qu'un tel auteur "classique" ne soit pas plus accessible!!! o_O



keisha Il y a 2 ans


@ Sabbio


Tiens oui, il va falloir que je contacte aussi Monsieur Gallimard-Pleiade pour qu'il se bouge un peu! En folio, ce
serait bien aussi...



Maeve Il y a 2 ans





Je crois que je renonce à lire en VO par manque flagrant de temps...


Est-il traduit in french ?



keisha Il y a 2 ans


@ Maeve


Of course! En Pleiade, près de 60 euros... Bon, pour le prix, tu as Le mystère d'Edwin Drood dans le même volume. Alors j'ai sauté sur l'édition en VO, même si évidemment il me faut plus de
temps.



Géraldine Il y a 2 ans


Alors ça y'est, tu l'as fini !!!! Malgré ton billet élogieux et ta fascination pour cet auteur, nous n'aurons jamais dickens comme ami commun !!!



keisha Il y a 2 ans


@ Géraldine


Grâce au bon mot, je te pardonne!


Je l'ai terminé début septembre en fait.



maggie Il y a 2 ans


J'ai deux Dickens dans ma PAL mais je note celui-ci bien évidemment !!!!



keisha Il y a 2 ans


@ maggie


Du grand Dickens, qui nourrit bien son lecteur... J'en ai encore trois ou quatre à découvrir, doucement, hein!



Maribel Il y a 2 ans


Il faudrait bien que je trouve le temps de le lire! (de lire tout court) ^^



keisha Il y a 2 ans


@ Maribel


Pour Dickens, il vaut mieux prévoir du temps, l'homme a produit surtout des pavés... mais quel bonheur! Je te souhaite de trouver du temps, pour lire Dickens ou un autre auteur, bien sûr!



Hathaway Il y a 2 ans


J'aimerais arriver à lire un Dickens en VO ! Je n'ai (toujours) pas lu celui ci ! J'ai tellement de retard dans mes classiques...



keisha Il y a 2 ans


@ hathaway


Je m'étais jurée "plus de Dickens en anglais", et puis finalement, un peu obligée, alors je me suis lancée en peinant moins que prévu!



Chinchilla Il y a 2 ans


J'avais commencé à le lire en VO mais je crois que j'ai eu les yeux plus gros que le ventre. J'ai eu beaucoup de mal à suivre entre tous les personnages au début, peut-être parce que je n'avais
pas le temps de lire régulièremnt. Du coup j'étais perdue quand je reprenais et j'ai abandonné mais je m'y remettrai un jour quand j'aurai assez de temps pour lire plusieurs chapitres à la suite.



keisha Il y a 2 ans


@ Chinchilla


Une seule fois je suis restée deux trois jours sans en lire, et je commençais déjà à me sentir perdue. Je me suis "astreinte" à lire au moins un , deux ou trois chapitres par jour, souvent
obligée de cesser car les petits caractères se lisaient mal à la lumière artificielle... Pas par manque d'intérêt!


Essaie de t'y remettre un jour, de cette façon là.



Ys Il y a 2 ans


Ah bon, tu en as laissé de côté des personnages... misère... ça me rappelle que mon Bleak House prend définitivement la poussière depuis un an et demi...



keisha Il y a 2 ans


@ Ys


Ne te moque pas, dans le moindre Dickens il y a tout un monde de personnages, l'homme n'est pas avare et puis en 800 pages, on ne peut tourner en rond sur les états d'âme d'un seul! J'adore comment il rend vivant le moindre personnage.


Bleak House, hum. Finalement (je l'ai pourtant lu en français), j'ai eu plus de mal à le lire, il y a des passages "coton" sur le monde de la justice. Dans Our mutual friend, beaucoup moins de
considérations critiques. Et toujours de l'humour, bien sûr.



Karine:) Il y a 2 ans


Hiiiiiiiiii tu as aimé!  J'ai beaucoup aimé aussi et tu as tellement raison pour les personnages reconnaissables à quelques tics de langage!  J'aime Dickens et le monde qu'il fait
naître dans ma tête!  C'est toujours jubilatoire.  La série BBC m'attend dans la pile... et tu me donnes envie de la voir, tiens!



keisha Il y a 2 ans


@ Karine:)


Hum, ça couine dans ce commentaire!


Petite veinarde, tu as la série! Si c'est aussi bien que l'adaptation de Bleak House, tu vas te régaler!



Isil Il y a 2 ans


Si c'était mon genre, je couinerais presque aussi devant ce beau billet! C'est mon roman préféré de Dickens (avec Bleak House également, comme c'est étrange), je l'ai déjà lu deux fois mais pas
encore en anglais (il est acheté, c'est déjà ça). C'est la version de la BBC la plus récente qui m'avait fait acheter le livre en Pléiade (le premier de ma vie). Tu me fais penser que la version
avec Jane Seymour m'attend toujours.


Je me joins à ton combat, je suis surprise que Folio qui a accès aux excellentes traductions de Sylvère Monod ne l'édite pas plus. Je ne vois pas en quoi c'est plus anglais que Middlemarch par
exemple.



keisha Il y a 2 ans


@ Isil


Ce n'est bien sûr absolument pas ton genre de couiner... (Chez moi c'est souvent intériorisé, on sait se tenir!)


Il me faut des versions BBC très longues, sinon c'est la grosse frustration si on me supprime un seul personnage, je suis comme cela, oui.


Bon, c'est pas tout ça, j'ai envoyé un message au livre de poche, reste à tanner Folio maintenant. La lutte continue.



pimprenelle Il y a 2 ans


Il va falloir que je me lance dans un Dickens un de ces jours!



keisha Il y a 2 ans


@ pimprenelle


David Copperfield est très bien, et facile à trouver. Le problème c'est qu'en français on trouve des versions incomplètes de ses romans, ou alors ses meilleurs (à mon goût) n'existent qu'en
pleiade. Je suis en train d'écrire aux éditeurs de versions poche pour qu'ils se bougent un peu. On verra les réponses.





C'était un sacré personnage en plus d'un remarquable écrivain. Je ne crois pas qu'il y ait d'équivalent aujourd'hui qui manie autant la satire sociale que l'élégance du verbe.



keisha Il y a 2 ans


@ Anis


J'ai dévoré sa biographie par Ackroyd, une somme qu'il faudrait relire (mais bon, 1200 pages...) ou alors juste la partie au sujet du roman qu'on a lu, car c'est très détaillé!



Isil Il y a 2 ans


La version 1998 fait 360 min. Malgré tout, certains personnages sont moins présents comme Fledgeby. Mais ça reste excellent. Je te la conseille. Je crois que je l'ai prêtée mais je veux bien te
la faire passer après.



keisha Il y a 2 ans


@ Isil


360 minutes? Bon, là c'est une longueur correcte! Ces anglais sont admirables...


Je vais accepter ta proposition, je suis incorrigible avec Dickens. mais je prendrai du temps pour visionner, c'est sûr. Merciiii!



L'Ogresse Il y a 2 ans


Ah, laisse-moi lire 'Little Dorrit' avant de me lancer avec celui-ci !!



keisha Il y a 2 ans


@ L'Ogresse


Ce serait dommage de lire trop vite les Dickens, et de les enchaîner. Un ou deux par an, c'est un bon rythme, non?


J'ai lu La petite Dorrit en VO, il y a très longtemps, je devrais le relire, mais j'ai donné mon exemplaire, c'est malin. Bah , il est à la bibli en français...


Je me demande si on ne fait pas des lectures différentes à chaque fois, avec Dickens, je crois que maintenant je l'apprécie plus qu'avant.



zarline Il y a 2 ans


Honte à moi, voici encore un auteur que je n'ai jamais lu. Aucune excuse en plus, Mr. Z les a presque tous en VO, police 2,5 et papier bible. Hum Hum! Promis, je m'y mets bientôt mais j'ai
tendance à me méfier depuis G&P de tes recommandations catégorie pavé ;-)



keisha Il y a 2 ans


@ zarline


Hum, les classiques victoriens sont peut être plus abordables, je ne sais pas. Bien ventrus, oui. Lance toi, ce Our mutual friend est vraiment pas mal! Ou demande à Mr Z. un conseil pour savoir
par quel titre démarrer (je n'ose plus conseiller!)



Restling Il y a 2 ans


Et dire que je n'ai jamais lu un Dickens... Et pourtant, j'ai nombre de ses oeuvres dans ma e-PAL... Bonne
résolution 2011 ?



keisha Il y a 2 ans


@ Restling


Surtout ne commence pas par n'importe lequel. N'en lis pas à la file (remarque, pas de risque, après 600 pages, on est calmé), et lis en un peu chaque jour pour ne pas perdre le fil. Bon, David
Copperfield a l'air convenable pour démarrer.


Tu as un livre électronique, alors? Craquerai-je un jour?



Restling Il y a 2 ans


David Copperfield j'ai. C'est déjà un bon début.


Le lecteur de livres numériques, c'est un cadeau de mon mari et si je ne m'en sers pas bien souvent, il est bien pratique. Il m'a quand même permis d'emporter G&P en vacances avec moi et de
le lire d'un coup d'un seul !



dominique Il y a 2 ans


Je n'ai pas trouvé ce Dickens ni en anglais ni en français lorsque j'en ai cherché.


Dommage, car il a l'air prometteur! Des repêcheurs de cadavres dans la Tamise, ça me plaît.


Je connaissais ce titre mais je ne m'attendais pas à ce contenu que tu dévoiles( un peu).



keisha Il y a 2 ans


@ dominique


Je l'ai trouvé chez Gibert en poche anglais, je pense que c'est récent comme tirage.


Tu sais, je suis allée jusqu'à contacter Le livre de poche et Gallimard pour les inciter à faire paraître les romans de Dickens dans une collection moins onéreuse que les Pleiade, mais pour le
LDP, trop cher côté traduction, pour Gallimard, pas de réponse. Mais on va tenir bon, le bicentenaire approche!


Cet Ami commun et Bleak House que j'ai aussi présenté ici sont vraiment des romans très fouillés, avec plein d'histoires imbriquées, des personnages typés, même un peu de suspense policier,
j'adore.



dominique Il y a 2 ans


la bicentenaire sera, espérons-le, intéressant d'un point de vue éditorial!


Je n'ai jamais terminé Bleak House. Ilme faut des Dickens de 500 pages maximum...



keisha Il y a 2 ans


@ dominique


Dommage, il avait la "mauvaise" habitude de les faire paraître en feuilletons, alors au bout de deux ans, le roman est bien long... Je crois que La petite Dorrit ou Conte de deux villes sont plus
courts. Nickolas Nickleby aussi.

12 commentaires:

  1. Sûr et certain tu quittes OB alors ? Tu rapatries petit à petit ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cachou a tout rapatrié sur WP, elle a de l'aide à proposer, mais j'hésite encore...
      Là je fais un essai de rapatriement à la main, visiblement ça va affoler les GR...

      Supprimer
  2. C'est le roman que Desmond, ayant lu tout Dickens, transporte avec lui partout pour le lire à l'ultime moment, à l'article de la mort. C'est de "Lost" que je parle là, me revoilà obsessionnelle avec cette série que j'ai entrepris de regarder à nouveau en entier, depuis le premier épisode pendant l'été. 2 épisodes par jour, j'en suis à la saison 3 et c'est au moins aussi passionnant que la première fois. Mais on parle de Dickens ici, pardon....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, je comprends Desmond, même si je ne le connais pas précisément (merci d'avoir donné le contexte!); si j'ai bien compris l'été pluvieux te pousse vers les séries...
      Dickens se retrouve partout, rien d'étonnant, ces anglo-saxons savent l'utiliser...(je me souviens d'un bel épisode du docteur who)
      Là c'est un vieux billet, je fais un essai de récupération, mais je crois que je vais en rester là. Même Cachou, aidée (elle propose les services, d'ailleurs, c'est sympa), a passé beaucoup de temps à fignoler. En plus mon clavier bugue...(je remets plein de lettres une à une)

      Supprimer
  3. A première vue, je n'ai pas tout compris .. mais ce n'est pas grave. Je ne suis même pas sûre d'avoir lu UN Dickens, j'ai tout devant moi, tu imagines ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as lu aucun Dickens? Et je te parle encore? ^_^ Cela prouve ma grande ouverture d'esprit...
      Lis en un (pavé, forcément) , peut être pas n'importe lequel (demande des conseils), et entre dans un monde fabuleux!
      Ceci étant, ceci était une tentative (pas forcément positive) de rapatriement d'un billet). Bon, je ne vais pas me prendre la tête et y passer ma vie, c'est un blog...^_^

      Supprimer
    2. Ma conclusion, c'est que ce livre a l'air fabuleux comme tous les dickens ! Et puis j'adore ces romans feuilletons foisonnants ! Et qu'il faut que je m'achète la pléiade !

      Supprimer
    3. Quel enthousiasme! Mais je n'ai rien à dire, je l'ai lu en VO, ma bibli refusant l'achat du Pléiade.
      Les Dickens le moins courants, tel celui-ci, sont souvent les préférés des fans, va savoir!

      Supprimer
  4. Bon courage dans tes rapatriements alors !
    Quant à moi, je n'ai lu que le conte de Noël mais on verra quand je serai à la retraite ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore si je continuerai, ou alors les billets sur les incontournables?
      A la retraite? Lointain, alors, si j'ai bonne mémoire. Mais Dickens est intemporel (et patient)

      Supprimer
  5. J'adore ton billet, of course! Je l'ai adoré, comme tu le sais. Il fait aussi partie de mon panthéon Dickensiens! Je pense que j'aime ces romans plus tardifs de Dickens. J'ai l'adaptation chez moi, que je n'ai pas encore regardée, of course. Un jour, un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Un billet rapatrié de mon ancien blog, juste pour voir)(Certains billets me tiennent à cœur!)
      Je te conseille l'adaptation, où il ne manque quasiment rien!
      D'ailleurs, tiens, j'ai encore quelques romans de Dickens à lire, pour une année Dickens, je joue petit jeu...

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !