samedi 11 juin 2011

Solaire



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51wmtp7gWRL._AA115_.jpgSolaire
Ian McEwan
Gallimard, 2011
 
 
 
Ces auteurs anglais m'étonneront toujours. Ayant oublié mes lunettes, j'ai sauté de confiance sur Solaire à la bibliothèque (titre et auteur étaient lisibles) et dès les premières pages j'étais à mille lieues de Sur la plage de Chesil et même Expiation. Là on n'est plus dans le drame psychologique subtil et fouillé, mais McEwan dézingue à tout va!
 
Michael Beard, quelques kilos en trop (au fil du temps, ce seront beaucoup plus de kilos) a bien du malheur, pauvre p'tit chou! Sa cinquième femme (jamais il n'en a gardé une plus de six ans d'affilée) le trompe. Elle a vingt ans de moins que lui, qui l'a allègrement trompée, mais c'est comme ça, il n'en dort plus. Il pardonne pourtant à Rodney Tarpin, son rival, ses goûts en matière de décoration de jardin, avec cabine téléphonique rouge couchée, puits à margelle et nains de jardin.
 
Côté professionnel, il vit des retombées en terme de notoriété d'un prix Nobel de physique sur la colligation Bear-Einstein et bidouille dans un centre de recherche, donnant des conférences bien payées à l'extérieur. Il écoute d'une oreille distraite les longs discours enflammés de Tom Aldous, un jeune chercheur du centre, sur le réchauffement climatique. Autant Tom est "habité" par ce sujet, autant Michael Beard ne s'y intéressera qu'à la suite d'événements inattendus qu'il serait dommage que je vous livre...
 
Mélangeant habilement souvenirs et présent, vie personnelle et vie professionnelle de son héros égocentrique, ce roman se dévore et offre quelques jolies surprises, citons deux ours blancs, l'un mort l'autre vivant, un paquet de chips, une tomate pourrie... Déconseillons aussi aux messieurs d'uriner en plein air dans la région du Spitzberg.
 
Une lecture jubilatoire du début à la fin, j'ai adoré détester Michael Beard, à qui je cherche en vain une qualité pour le racheter.
 
Les avis de Ys, Malika,
Challenge Voisins Voisines

Commenter cet article

mango Il y a 2 ans


Bizarre, mais je sens que je vais aimer. Un personnage qu'on peut détester à son aise, voilà ce que j'aime!



Pascale Il y a 2 ans


J'ai plusieurs McEwan de retard, c'est affreux ! ;-)



Kathel Il y a 2 ans


Je ne sais pas si je dois te remercier de me rappeler sans cesse les livres que je n'ai pas encore eu le temps de lire (ni même de chercher à la bibli !)... celui en fait partie, cela va sans dire !



cathulu Il y a 2 ans


je viens seulement de commencer "Sur la plage de Chesil" dans ma Pal depuis...:)



Ys Il y a 2 ans


Comme tu le sais, je n'ai pas jubilé, mais regretté le McEwan de Expiation ou Délire d'amour.



Papillon Il y a 2 ans


Je reconnais que les anglais ont un petit quelque chose que nous n'avons pas... Mais je suis une des rares à ne pas avoir aimé Expiation (même pas fini, toujours dans la pile des "a finir un jour
si j'ai le temps", donc je doute beaucoup de ma capacité à apprécier un roman de McEwan



Dominique Il y a 2 ans


Je peux renchérir derrière Kathel ! j'ai aperçu celui là à la bibliothèque mais j'avais déjà les bras chargés et avec lui j'ai au moins 3 romans de retard alors ...



Juliette Il y a 2 ans


Les anglo-saxons sont les best... Ils se renouvellent, inventent, prennnent des risques. Je les aime.



Valérie Il y a 2 ans


C'est vrai que c'est très anglo-saxon cette faculté de changer de genre. Je n'ai eu qye des déceptions avec cet auteur (sauf concernant son écroture que je trouve sublime mais ça ne me suffit
pas), alors...



dominique Il y a 2 ans


J'ai constaté que ce nouvel opus était très différent de certains autres Mc Ewan,et malgré ce que tu dis, il ne me tente pas. Je n'avais pas aimé non plus son roman sur des espions à Amsterdam.
Pas tellement " Samedi" non plus. Mais tous les autres, oui!!



Margotte Il y a 2 ans


Voilà un auteur autour duquel je tourne depuis trop longtemps ! Je note ce titre !



Manu Il y a 2 ans


Il n'y a pas deux romans de cet auteur qui se ressemblent ! Je n'ai pas aimé tous ses romans mais certains sont des chefs d'oeuvre. Je note mais pour plus tard !



le Merydien Il y a 2 ans


Plusieurs critiques ici et là sur cet auteur, mais j'ai peur d'etre déçu comme je l'ai été avec Will Self. L'humour british selon les fois, ça passe ( et même tres bien) ou ça casse. Allez, je
note dans un petit coin de mémoire.



A_girl_from_earth Il y a 2 ans


Aaaah du Ian McEwan drôle? Je n'avais tellement cette image de l'auteur que je m'en vais noter celui-là tiens!



clara Il y a 2 ans


"Expiation" m'attend dans ma PAL ! Et tu  me donnes envie avec celui-ci !



Malika Il y a 2 ans


Les auteurs qui ont le talent et l'audace de changer d'univers et de thématique d'un roman à l'autre ont définitivement ma préférence !!



Constance Il y a 2 ans


Avoir un vrai von fou rire... Comment s'en passer ?



Armande Il y a 2 ans


Ma petite miss me l'a offert en VO pour la fête des mamounettes : je sens que je vais me régaler !



Cynthia Il y a 2 ans


Je n'avais pas aimé son recueil de nouvelles "Psychopolis" mais on m'a assuré que ses romans "Expiation" et "Sur la plage de Chésil" valaient le détour. Dès qu'ils auront quitté ma PAL, je
songerai à ce titre-ci ;)



Ellcrys Il y a 2 ans


La honte, je n'ai encore rien lu de McEwan !!!! En tous cas, il faudrait vraiment que je me plonge dans un de ses romans, vu tout le bien que l'on me dit de lui...



ficelle Il y a 2 ans


J'avais beaucoup aimé "Sur la plage de chesnil", et pas réussi à entrer dans Expiation (qui doit être encore dans la pile à côté du lit). Donc pour sortir de ce match nul, je pense qu'une
troisième expérience sera nécessaire… Je la tenterai sur ces conseils enthousiastes !



Marie Il y a 2 ans


Toujours pas lu cet auteur malgré mes bonnes résolutions !






nathalia Il y a 2 ans

Ah Keisha, j ai une semaine de retard de lecture de tes billets, alors que je suis en vacances Je suis sous le soleil de Madrid avant de gagner le brouillard londonien. J hésitais a me lancer dans
la lecture de solaire au vue des avis différents, ton enthousiasme me rassure, ce sera mon premier Mc ewan! @ bientot


keisha Il y a 2 ans


@ nathalia


Un Mc Ewan qui ne ressemble pas forcément aux autres, je te préviens. Mais tous sont bien, pour ceux que j'ai lus en tout cas.


Chanceuse! Ici c'est bien gris.



Anne Il y a 2 ans


Oh que tu me donnes envie de lire ce livre ! Adorer détester un personnage, ça me plaît aussi ! J'avais adoré Expiation, et j'ai encore la plage de Chesil au chaud. Un roman de vacances ??...



keisha Il y a 2 ans


@ Anne


Pourquoi pas un roman de vacances? Cela se lit sans effort, tranquillou, et en rigolant pas mal à certains passages.



Anne Il y a 2 ans


Sur la plage de Chesil aussi ?



keisha Il y a 2 ans


@ Anne


Contrairement à ce que laisse présager le titre, ce n'est pas un roman de plage, pas plus que ça, en tout cas. L'histoire d'un voyage de noces entre deux jeunes inexpérimentés, dans les années
60, et cela ne se passe pas trop bien. N'aie crainte, je ne t'ai pas tout raconté, et cela, on le sait vite.


Pas très drôle, donc. Il semble que Mc Ewan change de registre assez aisément.



Anne Il y a 1 an

Maintenant que je l'ai lu, je trouve ton billet franchement génial ! C'est ce genre d'humour que j'adore, le britannique et... le tien !
keisha Il y a 1 an


@ Anne


Ouch, dis donc! Je suis allée relire mon billet, c'est vrai que j'étais inspirée! Mais le livre est tellement drôle que c'est porteur!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!