samedi 24 septembre 2011

Battle Hymn of the Tiger Mother



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51We%2BWoUnzL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_.jpgBattle Hymn of the Tiger Mother
L'hymne de la bataille de la mère tigre (date de parution inconnue)
Amy Chua
Bloomsbury, 2011
 
 
 
Encore mieux que la "mère juive" (qui peut avoir une autre religion, mais vous voyez le principe, "quoi mon fils tu ne veux pas reprendre une troisième assiette de lasagnes, ah tu ne m'aimes pas!"), voici la "mère chinoise", qui d'ailleurs peut se révéler coréenne ou pakistanaise...
 
Résumé du principe:
Interdire à ses enfants d'aller jouer ou dormir chez les autres, de jouer dans une pièce de théâtre à l'école, de regarder la télé ou jouer aux jeux vidéos, d'obtenir une note autre que A, de jouer d'un autre instrument que le piano ou le violon, de ne pas jouer au piano ou au violon.
 
Amy Chua, issue d'une famille d'immigrants chinois aux Etats Unis, et qui doit bénéficier de journées de 48 heures ou ne pas avoir besoin de dormir, travaille (elle est professeur de droit à Yale), se déplace pour des conférences, écrit, assiste quotidiennement aux leçons de piano ou de violon de ses filles, sans parler des chiens qu'elle doit aller promener. Sous l'oeil parfois réprobateur de son mari, blanc et juif, qui prônerait une éducation disons plus souple... Ledit mari, Jed Rubenfeld, professeur aussi, est l'auteur en particulier de L'origine du silence.
 
A lire ce récit on s'amuse quand même beaucoup, l'auteur usant fort joliment d'auto dérision ("j'ai tendance à prêcher un peu")("la vérité est que je ne suis pas douée pour profiter de la vie"), cependant on écarquille les yeux (mais elle est incroyable! se dit-on) quand on réalise ce qu'elle dit à ses filles, surtout la seconde qui lui résiste (d'où une drôle d'ambiance à la maison quand même). J'ai même craint à un moment qu'elle n'applique aux malheureux chiens les mêmes recettes qu'à des enfants de mère chinoise... A savoir toujours progresser, obéir, être le meilleur!
 
Bon, cela a l'air caricatural, mais cependant ses arguments font parfois mouche, surtout quand on voit le résultat d'une éducation à l'occidentale un peu trop laxiste. J'ai aussi aimé ses points de vue sur les différentes générations d'immigrants chinois (la première venant aux USA pour étudier, la deuxième en pleine réussite, la troisième amorçant le déclin) et les différences culturelles. "Les parents occidentaux essaient de respecter les individualités de leurs enfants, les encourageant à poursuivre ce qui les passionne, acceptant leur choix , dans un environnement positif et encourageant. Par contraste, les Chinois croient que le meilleur moyen de protéger leurs enfants est de les préparer à l'avenir, les laissant voir ce dont ils sont capables, et leur fournissant des armes par leurs talents, des habitudes de travail et une confiance intérieure que personne ne peut leur ôter." [traduit "à la louche"]
 
Ce récit d'une éducation assez extrême quand même amène à se poser des questions, et se termine (provisoirement, car la vie continue, voir le blog de la fille aînée, adresse dans le billet d'A girl from earth) sur l'impression que la "Mère Tigre" sait évoluer.
 
Un passage encore:
"Mes chiens ne peuvent rien faire - quel soulagement. Je ne leur demande rien, n'essaie pas de transformer eux ou leur futur. Pour l'essentiel, je leur fais confiance pour  faire les bons choix pour eux mêmes. Je regarde toujours en arrière pour les voir, et j'aime les observer en train de dormir. Quelle belle relation." (pour moi c'est de l'humour au 10ème degré au moins).
 
Curieusement ce récit est déjà traduit en portugais, par exemple, mais pas encore en français. Cela ne saurait tarder?
 
Le billet de A girl from earth qui m'a convaincue de lire ce réci, merci à elle!
Tiens, je viens d'en trouver un autre
Un article du Point au sujet de la polémique aux USA...
Un billet d'une française vivant aux Etats Unis, comparant les éducations américaine et française...

Commenter cet article

Aifelle Il y a 1 an


Puisqu'il n'est pas traduit, je suis tranquille ce matin, je ne note rien



Anna Il y a 1 an


C'est une éducation désavouée par ses propres enfants.





Tiens, j'ai vu que Jed Rubenfeld faisait partie de la rentrée littéraire!


Bon, je suis rassurée que tu aies capté l'autodérision subtile de l'auteure, quoiqu'elle en tient une couche quand même, malgré tout. Oui l'éducation du chien au début c'était quelque chose! Mais j'avais trouvé ça vraiment drôle.


J'ai bien aimé moi aussi ses réflexions et témoignages sur les différentes générations d'immigrants chinois. L'histoire de sa propre famille m'a vraiment passionnée.


Il me tarde de voir l'accueil que les lecteurs francophones réserveront à ce livre. On ne sait toujours pas quand est-ce qu'il paraîtra... bizarre...



Choupynette Il y a 1 an


j'ai vu il y a quelques temps un sujet sur ces mères chinoises. C'est limite effarant. cela dit, je pense qu'il y a des idées bonnes dans tout cela, mais parfois on se demande: et les enfants
là-dedans?



Dominique Il y a 1 an


Je n'arrive pas à tenir la cadence de lecture de tes billets   mais comment fais tu pour lire tout ça aussi vite
je vais aller lire le point .........



kathel Il y a 1 an


Ce qui est intéressant, et qui m'attire le plus, c'est que c'est écrit du point de vue de la mère et non d'une des deux filles... auquel cas je pense qu'il ne m'aurait pas intéressé. Bon, tu nous
le rappelleras le jour où il sera traduit ?



Mango Il y a 1 an


S'il sort le 2 novembre en français, je me précipite! J'aime beaucoup ce genre d"humour au énième degré, surtout s'il s'agit de l'auto dérision d'une mère  et,  oserai-je le dire?
 après avoir assisté à un tel saccage de l'éducation laxiste  chez nous, je ne suis pas loin d'envier et d'admirer une telle éducation, un tant soit peu ambitieuse pour ses propres
enfants! Par expérience, je peux dire que ça forge les caractères plus que ça ne les casse!



Manu Il y a 1 an


J'espère qu'il sera traduit. Il m'intéresse. Le mari, ce n'est pas l'auteur de L'interprétation des meurtres ? (dans ma PAL)



Mango Il y a 1 an


Merci pour les liens. Ils sont très intéressants! Cette polémique me tient particulièrement à cœur tant ma famille est à la croisée de ces pays évoqués . Qu'en sera-til de la toute nouvelle
génération qui pointe le bout de son nez?  A huit mois, c'est encore trop jeune pour le dire mais j'y songe déjà!



Nymphette Il y a 1 an


J'avais lu un article dans Time et dasn BOOKS à ce sujet, et...pour ma part, je suis plutôt sceptique: de l'autorité et des encouragements oui, mais empécher des enfants d'être des enfants, ne
peut à mon avis que produire des petits monstres!





Aaah merci pour l'update Gallimard. Je me demandais aussi ce qu'il leur prenait autant de temps - probablement des histoires de droits et de traduction qui ont retardé leur planning... J'ai
rajouté aussi un billet plutôt intéressant que j'avais repéré à l'époque où je l'avais lu. C'est un sujet qui ne laisse pas indifférent. J'ai hâte de voir son accueil en France!


Et c'est vrai que des fois on a du mal à savoir si c'est du lard ou du cochon. Il y a une dimension tellement surréelle dans ce qu'elle raconte. J'ai vu des articles en ligne aussi sur l'accueil
de son livre en Chine, sur le blog de Sophia entre autres. Et j'ai beaucoup aimé la fin aussi, l'échange avec ses filles.





Oui j'ai bien aimé cette transparence de la mère, qui montre que finalement, elle n'est pas si dictatoriale que ça et que l'avis de sa famille compte, qu'elle est quand même à leur écoute en
réalité.


J'ai été témoin il y a peu d'une scène d'un petit garçon de 8-9 ans dans un magasin. Il hurlait (et franchement au début je croyais que c'était les cris d'un bébé de 2-3 ans tout au plus) parce
que sa mère ne voulait pas lui acheter un jeu. C'est une scène qui m'a vraiment choquée (j'ai failli en faire un statut FB) parce que sa mère était clairement désemparée et intervenait par de
faibles "chut", le gamin se roulait par terre en hurlant "je veux, je veux", et les gens autour essayait de consoler le gamin en lui disant "mais ta mère ne peut pas l'acheter peut-être, allons
calme toi"(et lui continuait à hurler et à se rouler par terre en pleurant). Mais elle est où l'époque où on mettait des claques et les enfants au coin???! Enfin bon, a priori le gamin avait un
sérieux problème mental quand même, son comportement était assez anormal. A un moment j'étais à la caisse (genre 20 mn plus tard), et j'ai entendu encore un hurlement et le gamin qui courait dans
tout le magasin pendant que sa mère essayait de le suivre et de le rappeler à elle (de façon pas convaincante du tout...). Je me suis dit que ça ne devait pas être facile tous les
jours...



Karine:) Il y a 1 an


Je lis ton billet et je ne parviens pas à savoir si je suis tentée ou non... call me crazy!



keisha Il y a 1 an


@ Karine:)


Va voir le billet de A girl from earth, qui m'a tentée! Je pense que ça t'intéresserait, et puis au Canada, comment est l'éducation des enfants en général? N'hésite pas, c'est assez court!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !