vendredi 11 novembre 2011

La fille de papier



http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/2/7/5/9782845634572.gifLa fille de papier
Guillaume Musso
Editions de Noyelles, 2010
 
 
 
La genèse (au commencement)
Une lubie d'A girl from earth, intitulée "se risquer dans les improbables", à savoir lire ce qu'on n'aurait jamais pensé possible de notre part, se transforma en challenge Géraldine (avec un soupçon de Keisha).
Ensuite
A girl vint à bout du Gang de la clé à molette d'Edward Abbey, mon auteur chouchou nature writing pour toujours et de L'appel de l'ange de Guillaume Musso, chaudement recommandé par Géraldine.
Finalement
Tentée par Géraldine et A girl, adorant les défis, préférant dire "je n'aime pas" en toute connaissance de cause car c'est une attitude plus scientifique, n'est-ce pas?, j'ai emprunté à ma cousine La fille de papier, que sa fille a aimé, mais qu'elle a abandonné. L'aventure se corsait donc un poil plus.
 
La lecture et l'histoire
Le prologue, des coupures de presse à la Amicalement vôtre relatent l'idylle entre Tom Boyd, écrivain populaire originaire de Los Angeles et Aurore Valancourt, talentueuse pianiste parisienne. Hélas la belle le quitte pour un tennisman musclé et bronzé, Tom sombre dans la dépression, la spirale des médicaments et drogues, et, pire encore, il ne peut démarrer le dernier volume si attendu de sa trilogie en cours...
De son enfance dans un quartier difficile de Los Angeles, Tom a gardé deux amis, Carole, devenue policière, et Milo qui gère ses affaires. Petit à petit on apprendra que leur passé n'est pas un long fleuve tranquille.
 
Ma cousine a lâché sa lecture page 38, elle aurait dû continuer, car page 60...
 
Arrive Billie, un des personnages du deuxième roman de Tom, tombée de son livre, suite à une erreur de l'imprimerie (des milliers d'exemplaires page blanche après la page 266). Billie est telle que Tom l'a créée, énergique mais faisant de mauvais choix côté coeur. Voulant retourner dans son histoire à elle, là voilà qui convainc Tom de se lancer à la poursuite d'Aurore, Billie promettant qu'elle la lui ramènera à ses pieds.
Mais en retour, Tom doit lui arranger un peu sa vie dans son prochain roman, à savoir un meilleur boulot, un héritage, une histoire d'amour qui tourne mieux, etc...
 
Démarre un road movie très marrant vers le Mexique, là j'étais ferrée, j'adore ces histoires.
 
Mais ce n'est pas tout! Pour sauver Billie, voilà que se greffe une haletante course poursuite de continent à continent pour mettre la main sur un livre un peu trop voyageur, livre chargé de souvenirs émouvants.
 
Très bien, cette jolie idée.
 
Jusqu'à la fin, que je ne dévoilerai évidemment pas, mais qui a satisfait mon petit coeur tendre.
 
Bilan de l'expérience
Yes, I can! J'ai lu un roman de Guillaume Musso, ce n'est bien sûr pas du Proust (et je parle en connaissance de cause), mais honnêtement n'a pas à rougir de la comparaison avec des romans de certains auteurs français ou même américains (nân, je ne cafterai pas). Tom, le personnage, se déclare auteur populaire, et j'ai l'impression que Musso se voit bien dans cette catégorie. Une histoire, des rebondissements, de l'imagination, le lecteur n'est pas déçu dans son attente.
En exergue de chaque chapitre, une citation. Par exemple, celle, désabusée, de Dorothy Paker : "L'amour, c'est comme du mercure dans la main. Garde-là ouverte, il te restera dans la paume; resserre ton étreinte, il te filera entre les doigts."
Guillaume Musso par ailleurs n'hésite pas à semer quelques références ou comparaisons plus littéraires et on pense à lui quand il fait dire à Tom:
"Un livre ne prend corps que par la lecture. C'est le lecteur qui lui donne vie, en composant des images qui vont créer ce monde imaginaire dans lequel évoluent les personnages."
 
Alors, qu'est-ce qui me fâche et me retient de me jeter sur les oeuvres complètes de cet auteur sympathique?
L'écriture, on va dire... Quelques passages vont bien, voire très bien, mais pour les descriptions de lieux façon carte postale, j'ai du mal.
Et des trucs comme:
"Pour moi, l'amour était comme de l'oxygène. la seule chose qui donnait à la vie un peu de lustre, d'éclat et d'intensité. Pour elle, aussi magique soit-il, il n'était au bout du compte qu'illusion et imposture."
me laissent vraiment sur le bord.
 
Mis à part ces bémols, ma foi, ce fut une lecture pas trop désagréable si on zappe les passages clichés et passe sur l'humour parfois pesant. Pour ceux qui hésitent et font la moue, je leur conseille d'essayer, vous verrez bien. Irai-je jusqu'à lire Le saut de l'ange, histoire de vérifier si l'auteur tire les mêmes ficelles? Mouais.
Pour citer Stendhal, c'est un livre qui se lit d'une main.
 
Les avis de Géraldine*,chez babelio, (ne pas rater l'avis de Hugo),  nathaliaenvie de livres,
*Je te jure, Géraldine, je n'avais pas vu avant que tu cites le même passage. On est synchros!
 
 

Partager cet article


Commenter cet article

Choco Il y a 1 an


Nous saluons ce bel effort mais te prions de revenir parmi nous avec tout plein de nature inside ^^



keisha Il y a 1 an


@ Choco


Oh j'ai lu juste avant un bouquin de Durrell plein de bestioles plus ou moins sympas et celui de Kingsolver sur son expérience de "bonne nourriture" aux US... Côté plaisir de lecture, y'a pas
photo.


Mais j'ai quand même du mal à me remettre du Musso.



Stephie Il y a 1 an


J'ai lu les premiers à une époque post-grossesse où se remettre à lire et mobiliser les neurones alors que tu ne dors que par plage de trois heures fut difficile. Depuis que je redors plus de six
heures de suite, je n'ai pas pu retenter l'expérience, rires



keisha Il y a 1 an


@ Stephie


Comme cela, je ne mourrai pas dans l'incertitude de savoir comment c'est. Bah, si on a une longue attente ou un long voyage, pourquoi pas? J'ai laissé tomber des romans, pas celui là.


Merci de ton témoignage.



Aifelle Il y a 1 an


Tu sais quoi ? tu ne m'as pas convaincue du tout  Au moins, je ne note rien aujourd'hui.



keisha Il y a 1 an


@ Aifelle


C'est juste pour une fois, profite en... J'ai en rayon des tentations.



L'Ogresse Il y a 1 an


C'est vrai que Musso n'a pas la pretention de vouloir ecrire un chef d'oeuvre par an donc a partir de ce principe il faut se detendre et apprecier la lecture...


J'avoue en avoir lu un (pour savoir - je deteste critiquer sans savoir) et c'est vrai que ce n'est pas franchement deplaisant mais j'ai ete tres agacee par les copier/coller sur la litterature
americaine du meme type et les bisounourseries.



keisha Il y a 1 an


@ L'Ogresse


C'est vrai, j'ai oublié de le noter, mais ça m'agace aussi de choisir LA ou NY comme lieux; volonté de proposer des lieux rêvés au lecteur?


Cependant j'avais un a priori positif sur l'auteur (pas ses romans) et je le garde, je sens qu'il est très sympa et honnête.



Gwenaelle Il y a 1 an


Je salue ton courage, Ô toi, grande exploratrice de la littérature populaire... ;-)



keisha Il y a 1 an


@ Gwenaelle


J'en suis mal remise, dis donc!


Remarque, j'ai déjà lu de la littérature populaire et feuilletonesque de la fin du 19ème siècle, pourquoi Musso n'aurait-il pas ce destin lui aussi? Avec Eugène Sue, Ponson du Terrail  et
les autres?



Manu Il y a 1 an


Je veux des noms, je veux des noms (des écrivains américains) juste pour voir si je peux tenter l'expérience Musso
Quoique pas très envie, mais bon, tu arriverais presque à me convaincre.



keisha Il y a 1 an


@ Manu


Par exemple Douglas Kennedy, la dernière lecture que j'en ai faite m'a décidée à laisser ses romans.


Après le commentaire de Valérie, j'ajoute Harlan Coben.


Deux auteurs qui se lisent bien, mais qui lassent à force.



Géraldine Il y a 1 an


Et en plus, tu es toujours vivante !!! Bon tu vois, c'est pas si éprouvant et honnêtement, je trouve qu'un Musso de temps en temps, ça fait du bien, ça détend, ça fait rêver un peu, ça change et
ça se lit bien !!! Bon je file !!!



keisha Il y a 1 an


@ Géraldine


J'ai survécu, mais pas sûr que je repique au truc... Honnêtement, là je suis arrivée au bout sans souffrir trop, alors
que j'ai abandonné d'autres auteurs bien placés sur les listes de vente.



Titine Il y a 1 an


Tu as osé ! Je te félicite pour ton courage ! Oui courage car je ne l'aurais jamais de me lancer dans un Musso, j'ai trop de livres dans ma PAL pour passer du temps en sa compagnie.



keisha Il y a 1 an


@ Titine


Dans ma PAL existent aussi des bouquins attractifs et plus, disons, nourrissants. Mais je m'étais un peu engagée, et je lis si vite que cela était possible sans y passer trop de temps.Maintenant
je peux dire que j'en ai lu un! Comme disait une collègue, à propos d'autre chose, "j'peux en causer".



Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an


J'en ai lu un aussi, comme toi, pour me faire mon avis. Je n'ai pas été déçue, ça se lit bien, mais sans plus. De là à y retourner.



keisha Il y a 1 an


@ Alex-Mots-à-Mots


Après l'expérience de A girl, avec qui j'ai pas mal de goûts communs (mais plutôt dans le givré d'ailleurs) je savais que ça allait se passer sans trop de douleur, et finalement, y'a pire. Bon,
de là à y retourner, cela m'étonnerait aussi.



Anna Il y a 1 an


J'ai déjà essayé de lire un roman de cet auteur. Mais je n'ai pas été très loin dans ma lecture.



keisha Il y a 1 an


@ Anna


Là il s'agissait pour moi d'un défi, mais si je n'avais pas du tout accroché à l'histoire (plutôt sympa d'ailleurs, comme idée, pour un lecteur fervent) j'aurais abandonné. Bon, si l'écriture
avait un peu plus de peps et moins de clichés, on aurait un très bon roman.



Valérie Il y a 1 an


Voilà un billet plein de tolérance comme je les aime. Moi aussi, j'ai lu Musso (deux même), je n'ai pas envie d'en relire mais franchement, est-ce pire qu'Harlan Coben, je n'en suis pas sûre du
tout. Il en faut pour tous les goûts.



keisha Il y a 1 an


@ Valérie


Voilà, Coben ou Kennedy, qui me plaisaient à une époque, mais dont je me suis lassée. Un talent pour conduire des histoires et distraire le lecteur, ce qui n'est pas un défaut, d'ailleurs, mais
je crois que l'on a vite fait le tour. Allez, je suis contente de mon expérience, je comprendrai ce que ressentent des millions de lecteurs, et les raisons d'un succès!





J'avais vu ton billet avant de m'endormir hier et il m'avait déjà arraché de grands rires. Aujourd'hui, j'ai la primeur des com' en plus. Bon, ben tout va bien, on te pardonne ce léger
écart. Plus sérieusement, on se rejoint à peu près toutes finalement, pour celles qui l'auront lu, il n'est pas pire que
d'autres auteurs acclamés par une critique, je dirais, moins féminine. Comme toi, j'ai abandonné bien des livres, mais je suis allée au bout du Musso, donc... Par contre, en lisant ton billet, je
vois effectivement que c'est à peu près la même trame que le roman que j'ai lu, même si l'histoire est différente. Je le tenterai quand même un jour, lors d'un prochain voyage.:)



keisha Il y a 1 an


@ A girl from earth


A feuilleter le tien (en librairie), j'ai l'impression que le découpage "dynamique" est le même et que je risque d'être moins intéressée. J'ai fait un bon choix, car cette histoire
d'auteur/personnage est vraiment sympa et maîtrisée; manque juste une écriture à la hauteur (plus de peps, quoi) et moins de facilités et clichés, et on a un roman pas si mal!


De fait, on a parfois l'impression d'être chez Coben ou Kennedy...


Et je découvre sur facemachin que tu as repiqué au Gamboa. Bonne production colombienne!



Midola Il y a 1 an


Un jour, moi aussi j'arriverai à dépasser les deux premières pages, je ne perds pas espoir



keisha Il y a 1 an


@ Midola


Dans ta profession, c'est vrai que tu pourrais en lire un, pour voir. Celui-ci a une histoire pas mal du tout; accroche toi pour le style, mais bon, on y arrive, l'histoire est bien ficelée.



Ys Il y a 1 an


Yes, I can ! j'ai lu tout un billet sur un livre de Musso, une grande première



keisha Il y a 1 an


@ Ys


J'apprécie hautement!


Tu vois ce que Géraldine et A girl sont capables de me faire faire quand je suis en mode "pas cap' "... Mais bon, on reprend le cours habituel de ce blog, tout nature zé bestioles, bons pavés
anglo-saxons et classiques français dans sa majeure partie.



Mango Il y a 1 an


Pourquoi pas? Je n'ai pas lu ses derniers mais je me souviens avoir passé de bons moments avec queqlues Musso sans être scandalisé par ses faiblesses. J'ai lu bien pire!



keisha Il y a 1 an


@ Mango


A lire d'autres quatrièmes de couverture de ses romans et quelques avis, je crois être tombée sur un bon cru, en tout cas pour l'idée de départ, bien plaisante. Pour la détente, voilà. J'ai aussi
lu (et laissé tomber) pire.



Cynthia Il y a 1 an


Je ne l'ai encore jamais lu et je suis pleine d'a priori (mais j'ai lu quelques Levy, ça doit être pareil non ?) J'ai aussi lu un Harlequin...une fois... Tu le situes où le Musso par rapport au
Harlequin ? :p



keisha Il y a 1 an


@ Cynthia


Je n'ai pas lu de Lévy (je n'ose dire "pas encore"), je crains qu'avec cet auteur le style soit pire et le surnaturel gnangan, mais bon, maintenant, les a priori...)


C'est quand même mieux qu'un Harlequin, il n'y a pas qu'une histoire d'amour stéréotypée mais une histoire pas mal menée, de l'imagination, des citations plus littéraires, etc... Ceci étant je
crains que ses autres romans ne reprennent les mêmes ficelles et soient aussi interchangeables que des Harlequin. Ma foi, tente l'aventure avec ce titre, j'ai l'impression que ce n'est pas leplus
mauvais!



Neph Il y a 1 an


Ce n'est donc pas un livre qu'on lit uniquement pour les citations à chaque début de chapitre ? Pas que ?



keisha Il y a 1 an


@ Neph


Justement, les citations sont intéressantes et bien choisies, et je pense que l'auteur a lu les bouquins dont elles sont tirées et a une bonne et vaste culture. Un effort de sa part, et il écrira
de meilleurs romans, quitte à casser son image. Mais bon, il a sans doute choisi de divertir ses lecteurs, il le fait bien. Cependant, ne lire que cela laisse sur sa faim.





Moi aussi! j'en ai lu un! Et bien il faut connaître pourse faire une idée, c'est bien normal! Je n'en lirai pas un autre mais je suis comme toi, je ne me suis pas ennuyée mais j'ai oublié le
titre!



keisha Il y a 1 an


@ claudialucia


Maintenant je peux en parler! Bah je suis sans doute la seule lectrice à être passée d'un Harlequin à Proust dans la même soirée, il ya un bout de temps... J'ai survécu au grand écart. Cependant,
quand même, les bons livres savent se faire une place dans notre temps et empêchent les lectures plus, disons, relâchées... qui correspondent parfois à nos envies du moment, c'est sûr.


Oublié le titre? Pas étonnant, on a l'impression que ses premiers titres sont du même genre.





Ben justement, je pense qu'on trouve dans le mien le peps qui, a priori, manque au tien. L'aspect thriller est vraiment pas mal à ce niveau-là, malgré certaines grosses ficelles, maintenant c'est
vrai que la thématique du tien avec la relation auteur/personnage m'aurait bien plu (passé à la bib' aujourd'hui, je me suis tâtée à le prendre, après je me suis dit, nononon, c'est trop tôt, on
va croire que ça y est, tu es accro! ).


Sinon d'accord avec toi pour l'évocation Coben. A l'époque où je lisais le mien, je disais sur FB que j'avais l'impression que c'était un roman type "Harlan Coben rencontre Daniel Glattauer".



keisha Il y a 1 an


@ A girl from earth


Quand je parle de peps, je pense plutôt au style, un peu gnangnan dans les parties sentimentales ou cliché dans les paysages. Il y a des passages prometteurs, surtout dans les dialogues, mais pas
assez. Le côté, non pas thriller, mais poursuite, recherche, etc, est pas mal du tout, j'en ai aussi dans celui ci. Je comprends ton hésitation car je suis tombée sur une thématique drôlement
bien, tiens, si on n'avait pas su que c'était de Musso, on aurait peut être vu ce roman plus sur les blogs.


Fais gaffe à ne pas tomber dans l'addiction, attends au moins quelques mois, un long voyage, etc...Lance toi dans des lectures mieux écrites, sinon je pense qu'il y a danger, je l'ai ressenti
aussi. On devra monter un groupe de Musso-olic anonymes.



nathalia Il y a 1 an


C'est le seul de Musso que j'ai lu, et je m'attendais à pire!!! C'est distrayant, et tout se lit après c'est une affaire de goût! Concernant ces auteurs, beaucoup d'autres les lisent, et ca
permet d'en parler en connaissance de cause, sans préjugés. J'ai fait une tentative également avec Douglas et Harlan, je verrai par la suite si je poursuis ou pas d'autres lectures avec eux. La
prochaine auteure "populaire" que j'ai inscrit dans ma liste à lire est Camilla Lackberg, elle a pas mal de succès et ça m'intrigue!



keisha Il y a 1 an


@ nathalia


Douglas et Harlan m'ont valu des lectures "je tourne les pages", mais bon, c'était un peu pareil, alors j'ai arrêté. Lackberg, j'ai eu des échos variables, à toi de te faire une idée!


Le Musso que tu as lu, donc le mien, semble être le meilleur, à en croire certains avis autorisés?



Hélène Il y a 1 an


Eh bien ! Quelle expérience ! Je suis d'accord avec toi au moins maintenant tu peux en parle en connaissance de cause. Je testerai bien moi aussi un jour où l'autre...



keisha Il y a 1 an


@ Hélène


Mon côté scientifique a refait surface, oui, et le littéraire, pour le choix du thème. Essaie le donc, si tu as du temps libre et pas envie de te prendre la tête. On va monter un club, c'est sûr!



clara Il y a 1 an


La lectrice  éclectique que je suis et donc populaire ne rougit pas d'avoir lu cet auteur..



keisha Il y a 1 an


@ clara


Au moins maintenant je connais ! De là à ne lire que ce type de romans, quand même pas, restons éclectiques! Même si on a tous besoin de divertissement parfois.



kathel Il y a 1 an


C'est vrai que je n'ai pas encore commenté cet écart parmi tes lectures... Je crois avoir lu un Levy (pas Musso) il y a des lustres (bah, je lisais bien Mary Higgins Clark) mais je n'ai pas du
tout envie de replonger ! Même après avoir lu ton avis...



keisha Il y a 1 an


@ kathel


Replonger... comme pour la drogue, dis donc! Mais c'est sûr que ces lectures faciles peuvent être addictives. Je n'ai pas lu Lévy, mais Mary Higgins Clark, si, et j'ai arrêté, c'est toujours en
gros le même scénario, j'arrivais à deviner le coupable, c'est dire!


Maintenant je rentre dans le droit chemin, on ne rigole plus!



Cynthia Il y a 1 an


A l'occasion je l'emprunterai peut-être à ma mère qui a toute la collection



keisha Il y a 1 an


@ Cynthia


Ha? Tu peux t'amuser à bâtir une phrase avec tous ses titres, je voulais le faire, j'ai oublié, mais c'est amusant. Cela
marche aussi avec Marc Lévy.



Edelwe Il y a 1 an


J'ai cru que je m'étais trompée de blog! ;) Un livre de cet auteur de temps en temps, c'est sympa... Mais c'est vrai que l'écriture est assez plate.



keisha Il y a 1 an


@ Edelwe


Pour ma part c'était un défi "même pas cap' " avec d'autres, et ma foi, cela se laisse lire pour l'histoire, mais c'est vraiment un peu relâché parfois comme écriture.



Océane Il y a 1 an


J'en ai lu 3 ou 4, exactement comme je vais parfois au macdo, en me cachant presque.. c'est comme tu dis, des passage pas mauvais et puis le reste un p!eu trop cliché, mais ça finit toujours
(presque) bien..



keisha Il y a 1 an


@ Océane


Bon résumé du roman, pas désagréable, mais on sent qu'on pourrait lire autre chose quand même. Que cela se termine bien ne me gêne pas, on s'y attend quand même, allez, faut rêver!


Tu te caches pour aller au macdo? J'y suis allée quand j'étais en déplacement, voulant manger vite et pas cher. Car les restau parisiens ne sont pas toujours accueillants et rapides...



Yv Il y a 1 an


citer proust et Stendhal en parlant d'un livre de Musso, je dis Bravo !!!


Mais tu as raison, dire du mal sans avoir lu c'est pas bien, et puis, comme toi je suis persuadé qu'il vaut largement certains autres auteurs qui bénéficient d'une autre image, moins "populaire"
lorsqu'on prend ce mot dans un sens péjoratif !


Je viens d'apprendre que la famille Musso s'agrandit puisque l'un des frères de Guillaume se met à l'écriture !!!



keisha Il y a 1 an


@ Yv


Mais ce cher Guillaume est le premier à citer les bons auteurs, Voltaire, etc...


Valentin n'est-il pas le cousin de Guillaume, auteur de policiers? Et voilà un frère! Ah... On lui souhaite de se faire un prénom, les Brontê n'ont qu'à bien se tenir!



Axl Il y a 1 an


Quelle abégnation, dis moi. A ta place, j'aurai sans doutes assez vite arrêté (Bon, je dis ça, j'ai quand même lu deux Levy)



keisha Il y a 1 an


@ Axl


A partir du moment où il y a cette histoire d'auteur rencontrant son personnage, tu penses bien que j'étais intéressée. Du suspense, parfois marrant, vraiment bien mené, il y a juste les
facilités dans l'écriture (à mon avis, et encore pas tout le roman). cela tient la route, pour la détente.


Pas lu Lévy, mais laisse moi m'en remettre!



Fransoaz Il y a 1 an


On a tous un peu de Musso en nous. Rien à dire j'ai offert et lu le premier et acheté le deuxième pour la biblio municipale.



keisha Il y a 1 an


@ Fransoaz


J'aime ton expression, oui, nous sommes parfois en envie de lecture pas du tout prise de tête, mais quand même à force cela nous liquéfierait bien un peu...



Axl Il y a 1 an


Ta description me fait penser à un ouvrage de Douglas Kennedy (j'imagine que c'est lui que tu ne nommes pas :p). J'en ai lu trois et j'ai eu l'impression de lire deux fois le même livre (Le
dernier était plus une sorte de reportage qui se passait dans la ceinture biblique des Etats-Unis). Le premier est souvent agréable, c'est après que ça devient casse-pieds.



keisha Il y a 1 an


@ Axl


Oui, je pensais à lui! Un ou deux, c'est agréable, puis on se lasse. Harlan Coben aussi, c'est toujours les mêmes trucs. Bien fait, se lit vite, mais la même histoire, en gros.


J'ai ce fameux reportage sur mes étagères, je veux le lire, ça a l'air différent.






Marie Il y a 1 an


Il y a quelques années, j'ai lu 2 ou 3 livres de Musso et Lévy. Je les associe car je trouve qu'ils se ressemblent beaucoup. Les 4ième de couv me tentaient ! Lorsque j'ai refermé ces bouquins, je
me suis dit : tout ça pour ça ?! J'ai oublié les histoires et je ne me souviens même plus avec certitude des titres lus ! Enfin bref, après ces grands moments de lecture, je n'ai pas
récidivé... 
Et pourtant, je suis adepte de certaines séries où il ne faut surtout pas réfléchir ! Je suis bon public et par exemple toujours aussi fan de Harlan Coben, que je continue à lire
assiduement...  






keisha Il y a 1 an


@ Marie


Je te comprends... Pourtant j'ai l'impression - a priori- que Lévy fait plus dans le surnaturel?


Harlan Coben, euh, c'est toujours un peu la même chose, mais c'est bien fait, je te l'accorde.



le Merydien Il y a 1 an

Je préfère "la femme de papier" 
keisha Il y a 1 an


@ le Merydien


Gné?



Axl Il y a 1 an

Je n'ai pas de souvenirs exacts de cette lecture mais ça reste celle qui surnage dans mes souvenirs quand même.
keisha Il y a 1 an


@ Axl


Forcément, cette histoire entre auteur et personnage est quand même une belle idée!



Malika Il y a 1 an

Cette experience est tout à ton honneur !! Et l'analyse et le résultat sont très, très intéressants, pertinents et honnêtes.


Jamais rien lu de cet auteur, trop d'à-prioris m'en empêchent. J'ai tenté un Marc Levy dans le même esprit que toi et il m'est tombé des mains ...
keisha Il y a 1 an


@ Malika


J'ai l'impression que Marc Lévy est différent dans ses thèmes (du surnaturel?), sinon, pour le style, faut voir!
Mais pas tout de suite!!!



Cachou Il y a 1 an

Je n'ai jamais eu envie de lire cet auteur, dont le succès me saoule. Mais encore moins depuis que ma mère, lectrice plus facile à satsifaire que moi (mais tout aussi exigeante au départ), qui a
même réussi à lire du Pancol (moi, après un, je ne peux plus), m'a dit que c'était gentillet mais très décevant, et très basique dans l'écriture. Je passe mon tour...
keisha Il y a 1 an


@ Cachou


Pancol, j'ai dû en lire un et abandonné un autre, définitivement!


La fille de papier a des atouts dans le choix de l'histoire, mais à lire les quatrièmes de couverture des autres romans de Musso, ce n'est pas sûr que j'aurais accroché. Bon, au moins je peux
dire que j'en ai lu un, et je comprends le succès de l'auteur un peu mieux. Même si j'apprécie d'autres genres, quand même! Et je peux le prouver, n'est ce pas?



Cachou Il y a 1 an

D'ailleurs, ça manque de SF dernièrement (;-p)(il y en a un peu, je te taquine). Mais "En un monde parfait", c'est de la SF, hein. (comment ça, j'insiste?)
keisha Il y a 1 an


@ Cachou


Aaaaaaaah si ça vire SF, je signe des deux mains! Je devrais bien noter les bons vieux titres SF chez toi, le problème est que j'aime beaucoup trop de genres de romans. Les assoiffées, c'était un
peu SF, non?



Cachou Il y a 1 an

Ouaip. "Shades of Grey" aussi. Et j'avais l'impression que c'était un peu le cas d'"IQ84". Donc tu es sauve. Mais quand même, hein.
keisha Il y a 1 an


@ Cachou


Ah mais oui, ces deux là aussi! En fait, je n'aime pas trop classifier, tu as une belle lecture ou une mauvaise, sans mettre dans une catégorie, non?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !