mardi 24 juillet 2012

La littérature en péril

La littérature en péril
Tzvetan Todorov
Flammarion, café Voltaire, 2007




Constatant que les programmes des études littéraires en France font la part belle aux outils dont elles se servent plus qu'au contenu des dites œuvres, Todorov s'intéresse aux méthodes utilisées dans d'autres disciplines, et parcourt l'histoire pour comprendre comment tout cela a dévié de son cours de départ. Il n'est pas question de jeter le bébé avec l'eau du bain, mais de ne pas confondre la fin et les moyens. On s'amusera à retrouver ces conceptions dans la littérature contemporaine, parfois tentée par le formalisme, le nihilisme ou du solipsisme (une des variantes étant l'auto-fiction).

"La littérature peut tout. Elle peut nous tendre la main quand nous sommes profondément déprimé, nous conduire vers le autres êtres humains autour de nous, nous faire mieux comprendre le monde et nous aider à vivre. (...)
Le lecteur ordinaire, qui continue de chercher dans les œuvres qu'il lit de quoi donner sens à sa vie, a raison contre les professeurs, critiques ou écrivains qui lui disent que la littérature ne parle que d'elle-même, ou qu'elle n'enseigne que le désespoir."

Ce petit livre (90 pages fort accessibles, mais riches et denses) est une ode à la littérature et  réjouira le lecteur ordinaire en le conduisant sur des pistes de réflexion.

On en parle chez La lettrine,

42 commentaires:

  1. Réponses
    1. Trop de soleil? ^_^
      Encore une trouvaille bibli...

      Supprimer
  2. Si tu dis qu'il est accessible .. je note, il me fait peur cet homme là, quand il parle, j'ai quelquefois du mal à le suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chance, c'est que je ne le connais pas, donc je me lance naïvement...

      Supprimer
  3. Pas férue de ce genre d'essais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas tellement une lecture de plage, mais ma foi, 90 pages, ça passe, et ça fait du bien d'être interpelé.

      Supprimer
  4. J'en avais déjà entendu parler, mais là je l'ai noté, merci et bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part, c'est juste une bonne pioche bibli, car je ne connaissais pas ce livre.

      Supprimer
  5. Pour l'instant, j'ai une telle dent contre Nancy Huston que même Tzevan Todorov va en être victime ^_^. Mais en tout cas, je n'aime pas trop la tendance à diaboliser les professeurs qui, souvent, essaient de transmettre une passion mais sont bloqués par le carcan d'un programme d'autant plus contraignant qu'il y a le bac (et donc l'uniformisation) à la clé en France...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Nancy Huston et son dernier essai ^_^!(que je n'ai pas envie de lire)
      En tant qu'élève je n'avais pas eu l'impression qu'on n'étudiait pas les oeuvres pour elles mêmes; mais du temps a passé! Bien sûr les profs sont bloqués par un programme. J'enseigne les maths et suis bien contente qu'on soit revenu à des notions à enseigner plus accessibles (ah la folie des maths modernes! j'adore bien sûr, mais pas pour les loupiots de 11 ans)

      Supprimer
  6. De retour de vacances, je me le commande... Justement, j'ai été formée à l'école structuraliste et c'est vrai que - comme dans tous domaines, - la littérature a ses propres dérives... Je ne sais pas si c'est les vacances mais je n'arrive pas à me rappeler les titres que j'ai lus de Todorov!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je marche sur des oeufs car ma culture scientifique me laisse sur le bord! Je suis contente si ce livre te plait, même une néophyte naïve comme moi a pu y trouver son miel!

      Supprimer
  7. J'ai entendu parler de cet auteur quand j'étais à la fac mais je ne l'ai jamais lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, j'avoue tout ignorer de lui (ou presque) pas d'études littéraires ici, donc je me lance comme ça, même pas peur! ^_^

      Supprimer
  8. Il est noté celui là , je ne l'ai pas lu mais il est à la bibli donc toc je l'ajoute à mon panier de lectures à venir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bien, j'espère que tu apprécieras...

      Supprimer
  9. J'avais emprunté cet essai recemment, pour parfaire ma culture ;) il est vraiment très interessant et ouvre en effet de belles pistes de reflexion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que pour toi et tes études cela doit être particulièrement intéressant!

      Supprimer
    2. Oui, c'etait passionnant a vrai dire ! J'ai pu le rapprocher de ce que je vis au quotidien, notamment pr la partie scolaire. L'importance de la lecture, je suis tout a fait d'accord...j'ai meme conservé quelques passages qui me semblaient particulierement beaux :)

      Supprimer
    3. Sans doute ce type de livre permet de garder un équilibre quand on étudie suivant des schémas tout préparés par les enseignants et les programmes?

      Supprimer
  10. Il est dans mes livres de vacances :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi lecture de vacances ne rime pas forcément avec roman-roman! Autant faire marcher ses neurones, n'est-ce pas?

      Supprimer
  11. Argh vile tentatrice ! Je le veux bien entendu ! Le nom de l'auteur a eu tendance à me rebuter (oui, c'est triste d'être étudiante en littérature et d'en venir à perdre l'envie de lire des grands théoriciens à force d'en entendre parler...), mais d'après ce que tu dis, ça semble très intéressant ! Ca ne me ferait pas de mal d'avoir un petit récapitulatif des méthodes et de leurs défauts, pour prendre un peu de recul peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vous lire, étudiantes en lettres, passées ou présentes, j'ai l'impression d'avoir mis la main sur un auteur intéressant mais rébarbatif? Finalement, se lancer sans idées préconçues, sans arrière plan, c'est bien, même si je suis sûre que je n'en ai pas tiré tout le profit possible. Je confirme que cela se lit bien (OK, parfois il faut relire une phrase) et que cela secoue un peu les neurones.

      Supprimer
    2. Pas forcément rébarbatif, mais à force d'entendre parler de la théorie d'un auteur, tu as l'impression de la connaître et n'as pas forcément envie de le lire. En tout cas, c'est souvent mon problème.
      Je n'ai pas gardé un souvenir particulièrement mauvais de Todorov. ;)

      Supprimer
    3. Ah d'accord je comprends!
      J'ai le même problème (dans un genre plus léger) avec les films dont on voit quinze fois la bande annonce ou les romans présentés quinze fois sur les blogs ou dans les magazines, je n'ai plus envie de voir le film (donc pas vu Intouchables...) ni de lire le roman (là la liste est longue...)

      Supprimer
  12. Ode à la littérature, réflexions... 90 pages ! Mais certains commentaires me laissent dubitatives... (mode bouclier anti-PAL on :)).
    Je sors de Rosa Montero et de sa folle du logis, un régal aussi en terme d'ode à la littérature. Pour l'instant j'ai ma dose mais je note en coin, si ça croise mon chemin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La folle du logis : le genre de livre que j'ai envie d'offrir à tous tellement c'est vraiment un incontournable pour un lecteur!

      Supprimer
  13. Toujours eu un probleme avec Todorov depuis les années fin 80 début 90 quand j'étais étudiant. Pas sur le contenu de ses ouvrages,mais on sentait le type filant dans le sens du vent et l'air du temps au plan com bien rodé.Un peu comme un Bentolila en éducation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah? Comme je suis complètement hors de la route en ce qui concerne ces gens là (pas de matheux...) je suis partie les mains vies dans ma lecture. Je te fais confiance.

      Supprimer
  14. Lu lorsque je passais les concours ... Pfiuu ça ne me rajeunit pas ! :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons bon, finalement je dois développer le complexe de la fille qui n'a pas fait d'études littéraires et veux rattraper!
      Tu veux un bouquin sur les formes bilinéaires quadratiques et hermitiennes, histoire d'échanger nos passés estudiantins? Évidemment, j'ai tout oublié...
      (Mais tu es toujours jeune! ^_^)

      Supprimer
  15. Le genre de titre et de contenu qui ne peut laisser insensible la lectrice et la blogueuse que je suis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus c'est court! J'aime de plus en plus la non fiction...

      Supprimer
  16. Ah voilà un livre réjouissant ! et puis, un billet sur autre chose qu'un roman, c'est toujours chouette ;-) Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait! (pour tout!)
      Par plaisir et goût, je lis pas mal de non fiction.

      Supprimer
  17. Un auteur dont j'ai beaucoup entendu parler pendant mes études, mais bizarrement, je l'ai un peu délaissé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble être un incontournable des études littéraires, dis donc!

      Supprimer
  18. Je le connaissais de nom avant de voir ton billet mais je ne l'ai jamais lu (pas fait d'études littéraires non plus et j'ai l'impression que ça permet d'aborder pas mal de théoriciens sans a priori). J'ai emprunté le bouquin (rien que la citation de la 4ème fait du bien à lire !). Lu l'intro par impatience. J'y reviens dès que j'ai éclusé quelques lectures estivales restantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira!
      Ne pas avoir fait d'études littéraires permet d'aller sans complexes sur des chemins inattendus, mais parfois j'aimerais avoir plus d'outils pour mieux apprécier les œuvres.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !