vendredi 23 novembre 2012

Certaines n'avaient jamais vu la mer / Home

Certaines n'avaient jamais vu la mer
Julie Otsuka
Phébus, 2012


56 critiques recensées sur Babelio, quel besoin d'en ajouter une? Voilà bien le problème des romans encensés par tous ou presque, l'envie d'en parler ou même de les lire peut nous quitter rapidement. Heureusement les qualités (et la brièveté, 140 pages) du roman sont telles qu'il fut vite dévoré!

Qui savait (avant parution de ce livre) qu'au début du 20ème siècle de nombreuses japonaises quittèrent leur pays pour un avenir qu'elles espéraient meilleur, en épousant un américain (d’origine japonaise)? On les appelait picture brides. Julie Otsuka utilise le nous narratif, réussissant à évoquer une multitude de destins à la fois semblables et différents. Rêves et désillusions, du travail, beaucoup de travail, les rapports avec les blancs, la vie de famille, l'abandon des traditions par la nouvelle génération, parfois leur réussite. Puis après l'entrée en guerre des États-Unis en 1941, les suspicions et l'envoi des familles en camp éloignés de la côte pacifique.
De fait, ce roman pourrait aussi décrire d'autres immigrations, d'autres suspicions sur une catégorie d'individus, d'autres injustices.
Foisonnant et lumineux roman, à lire, bien sûr!

 Pour Home de Toni Morrison, 57 critiques sur Babelio! J'en parlerai donc dans le même billet, catégorisé "tout le monde en parle mais ce n'est pas une raison pour ne pas le lire". Surtout que c'était l'occasion de découvrir l'auteur avec une texte assez court.


Home
Toni Morrison
Christian Bourgois, 2012
Traduit par Christine Laferrière



En peu de pages Toni Morrison a réussi à en dire tant! La guerre de Corée, les séquelles chez Frank Money (ouh l'histoire de la petite Coréenne),  la condition des noirs américains dans les années 50 et 30 aussi. Oui, mieux vaut entrer chez les blancs par la porte de derrière, faire attention où on s'assied. Pourtant des pages réchauffent le cœur, heureusement (les femmes de Lotus aidant Cee à guérir et grandir).

"Je ne vais nulle part. C'est ici qu'est ma place."

En refermant le roman, trop court ou pas selon les avis, on s'aperçoit que les détails se sont mis en place. Et je ressens l'envie de lire d'autres titres (des idées?), peut être même en version originale, ça doit valoir le coup, car l'écriture est marquante.

74 commentaires:

  1. j'adore cette catégorie car j'éprouve la même chose que toi, je n'ai pas eu cette sensation pour Otsuka parce que je l'ai acheté et lu avant qu'elle apparaisse sur tous les blogs, je la connaissais ayant lu son premier roman, mais pour Home et bien je ressens fortement l'overdose au point de l'avoir toujours sur mon étagère, intact et j'attends d'en avoir envie, j'aime Toni Morrison depuis longtemps et je te recommande "Beloved" bien sûr mais aussi "Love" qui m'a beaucoup plus lui aussi
    Tu connais mon don pour les langues alors je ne peux pas te dire si la lecture en VO est accessible et intéressante

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne voulais pas me priver de bonnes lectures non plus. Puisque tu connais Morrison, tu peux attendre tranquillement. Merci pour les titres proposés! Ma bibli en propose en VO, je peux essayer.

      Supprimer
  2. Excellente catégorie ! je crois que mentionner qu'on l'a lu et aimé (ou pas) suffit, l'histoire on la connaît maintenant. J'ai l'intention de lire les deux, leur heure viendra :-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vraiment raconté l'histoire de Home, juste ce qui m'a frappé. Tu as le temps, oui, leur qualité ne changera pas avec le temps.

      Supprimer
  3. Pas originale : j'ai lu et aimé les 2, avec une légère préférence pour Certaines n'avaient jamais vu lamer, quand même ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre de Otsuka m'a appris plus de choses. Pour la condition des noirs aux USA dans ces années là, il y avait eu Le temps où nous chantions, La couleur des sentiments, bref, j'ai cependant appris du nouveau mais moins.

      Supprimer
  4. Je dois lire le premier et j'ai aimé le second. L'overdose, chez moi, ça empêche parfois de lire certains livres... C'est le cas pour "La couleur des sentiments" par exemple sur lequel je me pencherai peut être dans quelques années, quand on n'en parlera plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant La couleur des sentiments est en poche (chic!) , attends d'en avoir envie pour le savourer.

      Supprimer
  5. Le Otsuka m'a vite fait de l'oeil, et je l'ai trouvé en occasion, donc vite lu... Par contre Home attendra un peu, comme La couleur des sentiments, tiens, en voyant le commentaire de Saxaoul !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que ces deux derniers ont des thèmes en commun, non? Même si l'écriture n'est pas la même.

      Supprimer
  6. oui l'écriture est marquante. C'est ce que je me suis dit en refermant le livre, en voilà une grande dame.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux belles rencontres de toute façon...

      Supprimer
  7. Un article pour deux livres magnifiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce moment, oui, je regroupe... mais finalement ces deux livres parlent de racisme, non?

      Supprimer
  8. Les deux sont prévus à mon programme... C'est la mode des doubles billets chez toi, en ce moment? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que depuis le début du blog c'est le troisième double billet, et j'en ai encore trois à venir. Sans doute parce que j'enchaîne des lectures de la même veine, alors autant n'en parler qu'une fois. J'en ai pris conscience aussi.^_^

      Supprimer
  9. Les deux sont réservés à la biblio...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les ai eux assez vite en bibli aussi! Avec deux biblis, ça aide!

      Supprimer
  10. Très bonne idée de coupler ces deux livres,romans écrits avec beaucoup de finesse et une liberté d'esprit impossible de donner ma préférence ... Home me fait encore frissonner rien qu'à la lecture de ton avis.

    Même si certains livres crée une vague, un engouement, j'y prête pour ma part peu d'attention, l'idée c'est de lire avant tout et de beaux textes.

    Bonne lecture pour ce week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement si tu veux de beaux textes forts, ces deux là sont parfaits!
      Bonnes lectures à toi aussi!

      Supprimer
  11. J'ai le premier et j'aimerais lire le second aussi ! Et tu en parles très bien, comme toujours. Je n'ai pas de règle par rapport aux phénomènes de mode : parfois ça me hérisse, parfois j'ai quand même envie de me jeter sur les bouquins :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie de me faire une idée, surtout que je les trouve en bibli; après, j'aime ou pas. J'ai déjà eu quelques abandons ou semi-abandons pour cette rentrée littéraire. Et j'ai encore des envies.

      Supprimer
  12. Une pointe de déception pour moi. Un don m'avait davantage enthousiasmée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais noter les autres idées pour Toni Morrison. Merci.

      Supprimer
  13. Les deux me tentent mais j'ai d'autres titres des deux romancières dans ma PAL à lire avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors autant les lire, ces dames sont à découvrir, peu importe le titre, finalement.

      Supprimer
  14. Je le savais car je m'intéresse à l'histoire du Japon et j'ai déjà lu "Quand l'Empereur était un Dieu" de Julie Otsuka. Mais c'est bien que ce livre existe et je l'ai noté pour le lire mais plus tard, après le buzz... D'ailleurs j'ai aussi noté "Home" car je n'ai encore jamais lu Toni Morrison et ce "petit" livre sera l'occasion de découvrir son écriture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te sens pleine de sagesse. Bonnes lectures!

      Supprimer
  15. Je note avec empressement celui d'Otsuka.
    Quant à «Home» il me reste à le lire. Bientôt....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien, voici deux belles lectures, et pas très longues, pour la découverte de deux auteurs.

      Supprimer
  16. Deux des plus belles suprises de la rentrée littéraire pour moi. Content de voir que tu as aimé^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, je ne parle pas des abandons (français ou étrangers), préférant me réserver pour ce qui m'a plu. D'autres suivront.

      Supprimer
  17. Mes deux coups de cœur de la rentrée... pour moi aussi ! C'est une bonne idée d'en avoir parlé dans le même billet, ils ont des ressemblances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les ai lus en gros au même moment, et finalement on peut les regrouper. Surtout que je n'avais plus grand chose d'original à en dire, après la multitude des autres lecteurs. Mais je voulais en parler quand même, car ce sont de bonnes lectures.Asiatiques ou noirs, la vie n'était pas facile dans une Amérique blanche.

      Supprimer
  18. Comme je sais que ceux-là ne vont pas tomber dans les oubliettes je ne les note même pas. Je verrai en temps utile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu les reverras, c'est sûr. Ou alors en poche dans pas tellement longtemps.

      Supprimer
  19. Bonjour Keisha, je compte bien lire le 1er et le deuxième est éblouissant. Je vais essayer de lire Un don car pour moi aussi, c'était la découverte d'un écrivain. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aimeras le premier aussi!
      Comme toi, je vais essayer de continuer ma lecture de Toni Morrison.
      Bon WE!

      Supprimer
  20. Je suis en train de lire "home", ce n'est pas un texte simple au premier abord mais je rentre peu à peu dedans. Les livres dont tout le monde parle, je préfère les lire après coup pour retrouver une sorte de "fraicheur" de lecture. Mais je ne le fais pas toujours. Parfois l'envie est plus forte de me jeter sur le titre dont on parle partout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes faibles et curieuses, oui... Mais là, pas de souci, ça passe bien! Et puis quand c'est à la bibli, mieux vaut ne pas tarder, après il faut vraiment attendre!

      Supprimer
  21. OK pour le Julie Otsuka que j'ai beaucoup aimé à différentes titres, mais le Toni Morrison, je n'ai rein compris, je suis passé totalement à côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Home, on est censé connaître l'histoire et les sous entendus, c'est sûr... Morrison ne délaye pas! Trop court ont dit certains.

      Supprimer
  22. J'aime beaucoup cette catégorie "tout le monde en parle, et alors?" haha. 50 Shades of Grey y figurerait bien hihi, avec le JK Rowling (tu vas le lire bientôt?). Concernant Otsuka, sûr que je devrais la lire mais pour l'instant, j'ai d'autres priorités (bizarre hein, alors que Japon etc...). Idem Morrison, bon je la connais déjà, je ressens encore moins d'urgence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Otsuka devrait beaucoup beaucoup te plaire (mais pas d'urgence, OK, mais ne l'oublie pas quand même...)
      Morrison, j'y retournerai, peut être pour un texte sur des faits moins connus.
      Euh les deux autres, pas sûr que ce soit de même qualité. Le Rowling peut être, pour l'Angleterre. L'autre, j'avoue l'avoir feuilleté en VO...

      Supprimer
  23. "Beloved" mon préféré de Toni Morrisson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que deux titres se dégagent!

      Supprimer
  24. J'ai lâché plusieurs Toni Morrisson, j'ai honte mais tant pis. Je lirai plutôt le premier. C'est vrai que tout le monde le lit,mais il a l'air bien tout de même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas à avoir honte, si tu savais tout ce que je lâche comme livres... ^_^
      Oui, le premier est vraiment bien, tant pis si on est dans une vague...

      Supprimer
  25. Je suis ravie de voir que tu as aimé ces deux livres dont j'apprécie énormément le style. Car voilà ce qui peut leur donner une place à part, la qualité du travail sur l'écriture, la recherche sur le style. Et cela vaut son pesant de cacahuètes. Il faut que tu découvres d'autres livres de TM.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai pour le style personnel. Il y a aussi le thème du racisme. Et ce sont deux femmes! Finalement elles sont très bien dans le même billet.

      Supprimer
  26. Je n'ai pas succombé au charme de Toni Morrisson, son style ne me touche pas. Mais "Certaines n'ont jamais vu la mer" m'attire de plus en plus avec un petit bémol pour les avis trop consensuels qui me font toujours un peu peur !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les avis trop consensuels font peur, oui je sais, mais ce n'est pas une raison pour ne pas lire, ou alors tu attends que ça s'éloigne un peu, car le roman de Julie Otsuka mérite lecture.

      Supprimer
  27. Bonsoir !
    Home est noté... par contre, je ne suis pas attirée par le Otsuka.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela mérite lecture, pourtant, le parti pris d'écriture est intéressant et efficace.

      Supprimer
  28. J'entends beaucoup parler de "Home". Je le lirai sans doute un jour.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère! Ou un autre de l'auteur si tu ne connais pas.

      Supprimer
  29. J'ai beaucoup aimé "Home"... Je n'ai pas lu l'autre et le thème ne me tente pas trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant cela se lit sans souci; et j'ai aimé le choix du "nous collectif", bien adapté finalement.

      Supprimer
  30. Je pense lire prochainement The buddha in the attic d'Otsuka. j'avais bien aimé Quand l'empereur était un dieu. Quant à Home, sans que ce soit un coup de coeur, j'ai beaucoup aimé. On m'a conseillé de lire Beloved. Mais ce ne sera pas pour tout de suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Otsuka, oui, un autre titre, mais pas tout de suite, comme pour Toni Morrison!

      Supprimer
  31. Entièrement d'accord sur les deux livres, il serait bien dommage de passer à côté de ces deux belles histoires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leur succès est amplement justifié! Pour tous lecteurs, qui plus est.

      Supprimer
  32. Deux titres qui inscrits à ma lal, qui me font très envie et donc pas encore lus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu la chance de vite les trouver à la bibli! Bonne lecture à toi.

      Supprimer
  33. Home devrait rejoindre très rapidement ma PAL, je me suis sentie, tout à coup, une folle envie de le lire... Seriez vous, vous toutes, coupables ?? :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes des dizaines de coupables...Bonne lecture!

      Supprimer
  34. Comme je m'étais tenu à l'écart des blogs et autres tentateurs de lectures, je n'avais pas réalisé que "Certaines n'avaient jamais vu la mer" faisaient partie des pointures de l'automne; c'est dans les comms de ton billet que je l'apprends. Je le termine maintenant, j'ai apprécié cette narration originale qui sied bien à cette histoire dramatique et qui reflète l'esprit nippon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement ce n'est pas plus mal de lire un roman sans pression aucune! ^_^ Tu l'as aimé comme si tu étais sa première lectrice.

      Supprimer
  35. Quel bouquin que celui de Otsuka... Ces histoires de femmes m'ont chamboulée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une totale découverte! Quels destins souvent tragiques...

      Supprimer
  36. Unquestionably imagine that that you stated. Your favorite reason seemed to be
    on the net the easiest thing to bear in mind of. I say to you, I definitely get annoyed at the same time as folks think about issues that they plainly do not understand about.
    You controlled to hit the nail upon the highest and also
    defined out the entire thing with no need side effect , other folks can take a signal.
    Will probably be back to get more. Thank you

    Here is my blog Air Jordan Femme

    RépondreSupprimer
  37. Great website. Lots of helpful info here. I'm sending it to a few friends ans additionally sharing in delicious. And of course, thanks for your sweat!

    Review my blog post; Wholesale Jerseys

    RépondreSupprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !