vendredi 6 mars 2015

Partir

Partir
One Step Too Far
Tina Seskis
Le cherche midi, 2015
Traduit par Florianne Vidal



 "Ce matin, j'ai essayé de fuir sans me retourner mais à la dernière seconde, malgré moi, je suis allée jusqu'à sa chambre pour le regarder dormir -comme un nouveau-né au jour de sa toute nouvelle vie.  Je n'ai même pas osé entrebâiller la porte de Charlie, sachant que cela le réveillerait et qu'après je n'aurais plus la force de partir. Alors j'ai fermé le verrou sans faire de bruit et je les ai quittés."

Voila, Emily part et se refait une vie complètement différente à Londres, sous le nom de Cat. Habiles retours dans le passé, mois qui passent pour Cat, avec petites incursions dans le passé ou le présent chez Ben, le mari, Andrew, le père, Frances, la mère et Caroline, la sœur jumelle, qui sont restés derrière elle.
Une narration extrêmement bien menée, efficace, et la question qui taraude le lecteur (ou la lectrice) : mais pourquoi donc Emily est-elle partie? Au fil des pages qui se tournaient vite, je sentais monter la pression, tout en pensant 'il y a intérêt à ce que la raison soit forte, parce que sinon...' . Eh bien je n'ai rien deviné, en une demi page j'ai été cueillie, bouleversée! Même les retournements finaux sont inattendus (ou alors je suis très bon public, et alors?). Je réussis même à plaindre cette pauvre Caroline, bien détestable pourtant au départ...

A lire le titre en VO, mon petit cœur se serre encore...

40 commentaires:

  1. Mmh! Tu le vends très bien et donne vraiment envie de le lire. C'est noté!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on désire un petit thriller psychologique sans serial killer ou autres méchants, mais avec personnages plutôt sympathiques, c'est parfait!

      Supprimer
  2. Intrigant ton résumé. A voir de plus près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai passé un bon moment de lecture, je lis peu de livres à suspense, et là ça m'a fait du bien (en plus l'auteur ne joue pas trop trop avec les nerfs, on peut suivre l'histoire aussi par plaisir)

      Supprimer
  3. Tu m'intrigues, c'est un genre que j'aime bien de temps à autre, et si en plus c'est bien fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De temps en temps, oui, ce qui explique qu'on marche encore (mais il ne me faut pas de faux suspense à scier les nerfs, et là, ça va très bien, juste ce qu'il faut)

      Supprimer
  4. un truc qui me prend certains matins mais bon plus facile à dire qu'à faire mais je me dis que c'est l'avantage de l'âge on ne fâcherait plus grand monde :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour j'ai pris un auto stoppeur (oui, oui, je sais...) et j'ai eu envie de l'emmener à destination au lieu d'aller au boulot. Mais je ne l'ai pas fait.

      Supprimer
  5. Exactement comme Marie-Claude : je trouve que tu le vends très bien ce livre, l'a intérêt à être super :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai passé un bon moment de lecture, au moment qu'il fallait pour ce type de livre, et j'ai bien marché dans l'histoire. Bien sûr, ce n'est pas pour le Nobel! ^_^

      Supprimer
  6. j'adore le commentaire de Dominique et je me demande qui je fâcherai , mon boulanger peut-être, qui me sourit chaque matin!
    mes petits enfants qui ne pourraient pas venir sauter dans les vagues avec moi .. mais pour combien de temps encore, partir oui ça me fait envie parfois mais avec un homme au sourire tendre et aux bras protecteurs (est-ce encore partir?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là je crains de favoriser les départs en masse, là! ^_^

      Supprimer
  7. Je suis très on public aussi d'habitude, et j'aime ça, j'aime être menée en bateau ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il y a une bonne histoire aussi, même sans ça!

      Supprimer
  8. En tout cas, c'est beau de lire ton émotion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un petit coeur sensible parfois. ^_^

      Supprimer
  9. je sens que ce livre est pour moi : j'ai déjà peur de connaître la vérité ! Arg, cela me rappelle trop l'émotion ressentie lors de ma lecture de Garden of love

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, Garden of love, je-dois-le-lire.
      La vérité ne peut se déceler!!! Mouhaha!

      Supprimer
  10. Le pitch me plaît bien, je suis un peu en manque de grand suspense en ce moment je crois côté lecture. Je vais même probablement lire le dernier Vargas.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après Ys, le dernier Vargas est un bon cru.
      Pour Partir, idéal si tu veux de la lecture prenante (et pas de trucs malsains, ouf!)

      Supprimer
  11. partir, sûrement, ....mais revenir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord. Dans ma vie il m'est arrivé de partir loin, pour le boulot, et toujours revenue avec plaisir... D'ailleurs j'ai acheté une maison dans la ville de mon enfance...

      Supprimer
  12. Partir ... Jamais sans mes livres (pour un week-end, j'en emporte au moins trois avec moi ...) !!! Et sans doute même celui-ci dans mes futures valises ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Emily est partie avec une valise (mais sans livres, elle en a acheté un après)
      Je vois que tu es prudente, moi c'est pareil, 'on ne sait jamais'. Pour un voyage en train, c'est absolument nécessaire!

      Supprimer
  13. Oh lalalala il va me le falloir (mais oui ce titre en VO.... il m'intrigue et m'effraie un peu...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai réalisé/compris qu'après...

      Supprimer
  14. En Vo aucune chance que je comprenne quoique ce soit, mais je suis hyper tentée, la traduction est mauvaise c'est ça?
    j'adore cette idée de tout lâcher....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis mal expliquée, je voulais dire que le titre One step too far prend tout son sens (terrible) une fois qu'on a lu le roman. Enfin, c'est ainsi qu'on peut le voir, je pense.
      La traduction du titre est correcte, Partir n'est pas mal, finalement. Pour le reste du roman, rien à dire sur la traduction , et pas de coquilles.
      Tout lâcher, oui... Mais si tu laisses tout derrière? Certains le font, volontairement.

      Supprimer
  15. Tu restes très énigmatique, du coup je suis curieuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce genre de romans, il ne faut absolument pas trop en dire!

      Supprimer
  16. comme Philisine, ce livre est pour moi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu passerais un bon moment de lecture...

      Supprimer
  17. Tu fais tout pour que l'on succombe (et tu le fais bien ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouahaha!
      Le plaisir que j'ai pris à le lire doit se sentir, c'est tout.

      Supprimer
  18. Je pense que je pourrais me laisser mener par cette histoire ! Je note :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment une lecture que j'ai appréciée, clara un peu moins, elle attendait plus de thriller psychologique je crois (oui c'est vrai, mais le roman se lit bien)

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !