vendredi 3 avril 2015

Le musée de l'inhumanité

Le musée de l'inhumanité
Middle C, 2013
William Gass
le cherche midi, 2015
Traduit (excellemment) par Claro


William Gass, oui. Né en 1924 (91 ans). L'auteur du Tunnel, l'une des plus incroyables expériences de lecture de ma vie pourtant bien dense en trucs improbables.
Surtout, prendre son temps (la bête n'a résisté que 4 jours, mais j'ai attendu le bon moment). J'en ressors un peu sonnée avec l'impression d'avoir plongé dans du 'on ne lit pas ça tous les jours', et bien sûr, de me sentir bien dépourvue au moment d'en parler.

Le titre, d'abord. En anglais, Middle C est en gros la note au milieu d'un clavier de piano. Un peu à l'image du héros, pianiste autodidacte, homme assez effacé ne désirant rien tant que les résultats scolaires intermédiaires, ni trop brillant ni trop nul, histoire de ne pas être remarqué.
Dans le grenier de la maison où il vit avec sa mère, Joseph Skizzen expose les ouvrages et coupures de journaux témoignant de la méchanceté humaine au cours des siècles, le musée de l'inhumanité. Tâchant aussi de fignoler une phrase qui le hante : "La crainte de voir la race humaine s'éteindre a été remplacée par la crainte qu'elle ne perdure."
Joseph/Joey Skizzen, ex Yussel Fixel à l'époque où son père autrichien se fit passer pour juif et put émigrer en Angleterre. Par la suite, il fila aux Etats Unis sous une encore autre identité, laissant derrière lui sa femme, son fils et sa fille, qui réussirent cependant à arriver dans l'Ohio. Après des études médiocres et différents petits boulots (dans une bibliothèque notamment), Joseph devient le Professeur Skizzen chargé d'enseigner la musique moderne (et craignant que son manque de capacités officielles à le faire ne soit découvert). Déjà qu'il a changé sa date de naissance, bidouillé un faux permis, etc.

Bon, il y a une histoire, on va dire roman d'apprentissage. Mais ce serait faire fi de digressions (?) où la plume toujours fluide et riche de William Glass s'envole, scotchant le lecteur. Les inhumanités, d'accord, sans trop de détails gore, ouf! Le professeur de piano (quand la musique a commencé à intervenir dans la vie de Joseph, là j'étais ferrée). Myriam, la mère et son fabuleux jardin. Sa leçon sur le Concerto pour orchestre de Bela Bartok (un grand moment,  en gros tous ses passages comme professeur le sont). Son travail à la bibliothèque, entre Miss Moss et Miss Bruss (qui ne s'aiment pas) , bibliothèque au curieux système de classement (page 248). Et gare à ne pas tenir les livres n'importe comment! La vendeuse de voitures d'occasion, aussi chanteuse de gospel.

Un roman que je conseille aux curieux de hors normes. Comme un des avis propose déjà le Concerto de Bartok, voici le 'Remember me' de Purcell (cf exergue du roman, vers 3')(et puis c'est splendide)
Les avis chez charybde (complet complet...), unwalkers,  et ...cuné!

44 commentaires:

  1. Miam! Il me tente beaucoup. Étant une curieuse de hors normes, il a tout me plaire! Merci pour ton billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. William Gass est un écrivain étonnant, je l'aime beaucoup...

      Supprimer
  2. Je ne me sens pas d'humeur à aller vers le hors normes en ce moment. Mes deux neurones connectés fatiguent vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas besoin de connecter 25 000 neurones, tu te laisses aller (à la limite c'est moins fatigant qu'un polar ^_^)

      Supprimer
  3. Ce n'est pas du hors normes excluant, Aifelle (la preuve, j'ai tout compris, et souvent je ne comprends rien !), et surtout, c'est très très prenant, regarde, Keisha l'a lu en quatre jours ! :)

    (Je souris parce que tu vas croire que chez Keisha je passe systématiquement derrière toi pour te "pousser", mais c'est parce que j'aime les livres dont parle Keisha !! :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très prenant, oui; je me demande comment cela se fait, car les personnages ne sont pas terriblement sympathiques et il ne se passe pas d'événements extraordinaires avec suspense insoutenable. Mais être dans la tête de Joseph est une aventure en soi, et j'aime quand ça part dans des histoires extravagantes (justement la façon de prendre les livres, les fiches pour le musée, le jardinage de la mère) et je raffole de sa façon de parler de musique. Il y a plein de passages.
      Ce n'est pas excluant du tout. Je prévenais juste qu'on n'est pas dans l'histoire planplan (qui fait plaisir aussi)
      Hum, il te reste à découvrir le Tunnel...

      Supprimer
  4. Bizarre????Je n'aime pas trop les livres extravagants, je suis plutôt terre à terre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, j'ai dit bizarre, mais tout -ou presque- se passe dans une banale petite ville, de banales petites vies (en apparence car dans la tête de joseph ça carbure à fond)

      Supprimer
  5. Tu ne me laisse plus le choix. Impossible à partir de maintenant de passer à côté. Et comme je ne suis pas à un défi supplémentaire près : je vais tenter la V.O. Yeah, groovy babe ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La VO? J'en reste assise. Mais à bien y réfléchir, c'est faisable. Il y en a quand même qui n'ont peur de rien! In Cold Blog, dans mes bras! (en tout bien tout honneur, of course ^_^)

      Supprimer
    2. Tu as raison, sans doute ai-je visé trop haut. Ma bouffée d'optimisme passée, je doute que ce soit bien raisonnable finalement... et ton scepticisme semble me le confirmer.
      Allez, VO, VF, le plus important est de faire connaissance avec Messieurs Gass et Skizzen, non ? Et ça, c'est acquis !

      Supprimer
    3. Tu me connais, j'ai même lu Dickens en VO, mais il y a des auteurs que je ne tenterais pas, à mon grand regret (genre Pynchon) . Pour Gass, si, c'est plus faisable. Tu fais comme tu veux (mais sinon, à quoi ça servirait que Claro se décarcasse, hein?)

      Supprimer
  6. Hiiiiiiiiiiiiiiiiiii => cri de fan hystérique à la lecture du nom de William Gass ! Tu es une des rares que je connaisse qui a lu et terminé le Tunnel ! Ce truc est d'une folie, inracontable, mais génial. ça plait pas forcément, mais les 1000 techniques d'écritures, les rebours, les dessins, tout me plaisait. Il y a aussi la Sonate Cartésienne, sortie en poche, qui mérite le détour. Ce type est génial. (normal,édité en lot 49, Pynchonesque tout ça se tient ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est pas possible! Depuis quelque temps on se rencontre par blogs interposés sur des auteurs qui déclenchent notre hystérie!!! Faut qu'on se voie! ^_^
      Oui, j'ai lu Sonate cartésienne (et je sens que toi aussi tu aimes Pynchon? ^_^)
      Je viens de mettre la main sur un autre Lot49, lu quelques pages, ça s'annonce bien, je frétille d'avance.

      Supprimer
    2. Un thé avec plaisir, si on se croise un jour :) j'ai regradé ls archives de mon blog, et j'ai trouvé le plus ancien billet où je parle de Pynchon : http://danslessouliersdoceane.hautetfort.com/archive/2008/11/09/lecture-au-coin-du-feu.html (trèèèèèès nunuche, ne me jette pas la pierre !)
      Oui, je crois qu'on a pas d'auteurs en commun, le propre des lectrices :)

      Supprimer
    3. Je l'ai trouvé (j'ai mis un commentaire) . Bon, un jour, quand ma PAL aura descendu un peu, je les lirai tous!
      Pour le thé, pas de souci, j'en bois des litres.

      Supprimer
  7. je ne connais pas, "un musée de la cruauté humaine".. on y verra les guerres de religion? En ce moment où toutes les semaines des êtres humains en tuent d'autres pour améliorer la vie sur terre au nom de Dieu ... je pense que ce musée est en train de gagner quelques salles de plus! je note ce livre pour un jour de beau temps avec un bon moral....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fort heureusement ce roman ne parle pas que des horreurs que certains font subir à d'autres (oui, l'attentat au Kenya pourrait y tenir une belle place, hélas hélas) et ne s'appesantit pas sur les détails. Un auteur à connaître, tu sais.

      Supprimer
  8. Tu exagères ! Comment je fais, moi, si je note un livre à chaque fois que je passe sur ton blog ! Il me tente, il me tente, celui-ci... Oh la la !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais comme moi, confiance à ta bibli, et puis tu patientes. Cela m'arrive souvent! Et puis un jour, je trouve le livre (et le temps qui doit aller avec)

      Supprimer
  9. Je suis conquise et je note. Merci.

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Keisha, merci de partager une fois encore ton enthousiasme pour cet écrivain dont j'ai le Tunnel depuis plusieurs années dans ma PAL. Il faut que je me décide à m'y plonger. Le traducteur Claro reste aussi un fidèle. C'est bien de suivre un écrivain depuis si longtemps. Je ne me rappelais qu'il était si âgé (comme James Salter). Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, tu me rappelles que je dois lire Salter, mais son dernier est toujours sorti à la médiathèque on dirait.
      Ah ce Tunnel, oui, plonge, mais prends ton temps... c'est rare que j'étale ma lecture pour un roman, mais ça valait le coup de persévérer. Pour ce Musée, ma foi, cela se lit bien plus aisément.
      Bon week end.

      Supprimer
  11. Oui, cela donne envie de se pencher sur ce livre et un auteur qui semble assez exceptionnel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela change un peu! Là je suis dans un chouette livre plus classique, quel bonheur de varier les lectures...

      Supprimer
  12. Hors normes ! Je veux bien essayer.
    Le Papou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien quand ça secoue (un peu) les neurones et sort de l'habitude (mais cela se lit bien quand même )

      Supprimer
  13. Mais vous me tentez.... Je note. Merci de participer l'allongement de ma liste de livres à lire !

    RépondreSupprimer
  14. quel bel extrait musical! Bon dimanche de Pâques!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, figure toi que j'ai entendu Jessye Norman dans cet opéra, il y a très très longtemps...

      Supprimer
  15. Il me tente beaucoup celui-là. Je l'ai en numérique mais je voudrais pouvoir le lire en version papier... J'attendrai de mettre la main dessus (ou pas ^_^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu peux le lire en numérique!

      Supprimer
    2. Je n'aime pas lire les plus "gros" livres en numérique, je ne me vois pas avancer dedans, d'autant plus que la numérotation est juste n'importe quoi (55/600, 55/600, 55-56/600, 56/600, 57/600, 58/600, 58/600, 58/59/600, etc., ça me saoule). J'ai abandonné tous les livres de plus de 250 pages commencés sur liseuse...

      Supprimer
    3. Ah je comprends le problème. Je me souviens des questions de A girl lors d'une lecture commune du Comte de Monte Cristo, elle sur liseuse, du genre '45% ça fait combien de pages?'
      Ma seule tentative m'a agacée, je lis vite et ai l'impression de passer mon temps à changer de page... Et j'aime bien revenir en arrière en ayant le doigt sur la page en cours. Bref, c'est physique.

      Supprimer
  16. OK pour le Lamento de Purcell, sinon, je passe pour le roman... ça m'a l'air trop compliqué ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est finalement pas compliqué. Ce n'est pas un bouquin plan plan, mais rien de très difficile, en fait. Quant au Tunnel, ah!

      Supprimer
  17. Ca a l'air hors norme, en effet ! Et tentant, du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, de temps en temps on aime bien sortir des sentiers battus.

      Supprimer
  18. Pfiou, je le sens pour moi celui-là, tu le vends bien, hein.;-) Roman intrigant qui a l'air très prometteur. Je note, sachant qu'il ne fera probablement pas partie de mes lectures 2015, mais c'est noté.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff... Figure toi que je viens d'en démarrer un autre du Lot49, encore plus dans tes genres de lecture... Mais je dois le lire avant, bien sûr, pour confirmer!
      Si tu avais des journées de 48 h, je te parlerais aussi du tunnel, mais bon...

      Supprimer
  19. Bon, Pynchon, Gass, vous aimez les "monstres" ?
    Avez-vous lu Gerald reçoit de Coover ? Si oui, vous voyez ce que je veux dire, si non, vous allez vous délecter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue ces goûts là, en effet... Hélas le club des fans est assez fermé... Je fais des efforts quand même pour propager...
      Gerald reçoit, oui, j'avais démarré ça il y a très longtemps, depuis ma bibli a changé de localisation, donc c'était au siècle dernier. Mais il me semble qu'elle possède encore ce livre, à en croire le catalogue scruté sur internet. Donc merci très très fort, je note!
      Dans la foulée: avez-vous lu L'univers de carton? Là encore c'est assez jubilatoire.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !