mercredi 4 novembre 2015

Et si on sortait?

Depuis quelque temps je ressens l'envie de parler de mes diverses sorties, sans être bien sûre que ce rendez vous sera pérenne...
Après une saison 2014/2015 un peu gloutonne (et fatigante) je suis revenue là aussi à une consommation locavore (aidée en cela par les travaux au Châtelet et Salle Favart, les tarifs d'autres opéras de la région parisienne, la rareté des matinées et finalement la certitude de chouettes spectacles près de chez moi). De plus certaines salles du coin offrent des catalogues moins tentants et cela laisse la place à des 'au dernier moment'.

Baroque un jour, baroque toujours, démarrage début septembre avec Cantates à l'italienne (Frescobaldi, Scarlatti, Haendel, etc.)(soprano, contralto, basse, clavecin) puis mi septembre avec l'ensemble Consonance (Cantate des paysans de JS Bach et Apollo e Daphne de GF Haendel)(pour la modique somme de ... euh on donne ce qu'on veut, c'est pour participer à la réfection de l'orgue de l'église).
Consonance et la Cie X press d'Abderzak Houmi avaient déjà frappé fort il y a un peu de temps avec Face à face, mélange détonnant de hip hop et de Dixit Dominus. Si, si, je vous assure! Une vidéo qui ne donne pas une idée complète du spectacle mais laisse entrevoir l'intérieur du grand théâtre de Tours (nous y reviendrons)


Puisque déjà je suis sur un petit nuage de bonheur, autant continuer avec un peu de polyphonie Renaissance pure et dure, du latin, huit solistes, pour des œuvres de Jean Mouton (1515 oblige, dans mon coin c'est incontournable) à la cathédrale du chef lieu. Pas un bruit, pas un applaudissement durant la bonne heure de concert; à peine osait-on respirer. En plus on se gelait (mi octobre, rappelez-vous la mini période glaciaire) puisque le chauffage était trop bruyant pour le laisser fonctionner durant le concert.
Ces divers ensembles bougent, alors pourquoi pas dans votre région?

Tenez, par exemple, Pixel, de Mourad Merzouki, celui qui m'avait déjà bluffée avec Boxe Boxe, où un quatuor à cordes accompagnait de la danse contemporaine. Il suffisait d'attendre, Pixel est arrivé début octobre! Suivez une petite partie...
(en totalité ici : https://www.youtube.com/watch?v=1h9hUJ0eoh0)
Mais il n'y a pas que le baroque et le hip hop dans la vie, il y a aussi... oui, l'opéra, j'en vois un qui suit, là, dans le fond.
Tout d'abord je suis au regret de vous annoncer que le taux de mortalité des sopranos ne s'arrange guère, et ce n'est pas Madame Butterfly (à Tours)(compte rendu d'Eimelle) et Lucia di Lamermoor (à Limoges) qui diront le contraire.
L'année dernière à Tours Puccini m'avait eue au tournant, avec cette mère s'adressant à son enfant dans Suor Anjelica, mais cette fois quand Madame Butterfly fait ses adieux à son fils, j'étais prête et blindée (Giacomo, tu ne m'auras pas deux fois!). Quand même, quelle émotion!
Lucia di Lamermoor, c'était dimanche dernier (22 degrés C° dehors, plein de places vides dans la salle). Ma première fois pour cet opéra de Donizetti. J'ai a-do-ré la musique, la finesse de l'accompagnement lors des solos. Je craignais pas mal que la scène de la folie (jamais écoutée) ne soit l'occasion de débordements hystériques, mais non, c'était émouvant, quasiment doux, parfait. Lucia, c'était Venera Gimadieva, déjà entendue dans La Traviata, et je savais qu'elle allait assurer, parce que, comment dire, ce n'est pas un mini rôle, il faut des épaules solides là aussi.
Son amoureux Edgardo, c'était Rame Lahaj, inconnu de mes services. Aifelle, tu as raté, cet opéra passait chez toi!(et il sera bientôt à Reims)
Oui, n'est ce pas?
L'histoire? Oh comme d'habitude, la soprano et le ténor sont amoureux fous, et le baryton s'emploie à empêcher leur bonheur. Les familles de Lucia et d'Edgardo sont farouchement ennemies (ça se passe en Ecosse, au 16ème siècle) (aïe, je rate le mois kiltissime d'un cheveu!) et le frère de Lucia l'oblige à en épouser un autre, lui faisant croire qu'Edgardo l'a oubliée. Bien sûr cela se termine avec des morts, du sang, du drame.

Pour se remettre de ces émotions, il ne faudra pas moins que deux œuvres d'Offenbach prévues au tournant de la prochaine année, avec des mises en scènes que j'espère très spumante et barrées.

Conclusion : toutes ces sorties (sauf Limoges) sont disponibles en Région Centre Val de Loire; peut-être certains spectacles viendront-ils à votre porte, si cela vous intéresse? Le seul bémol dans mon cas, c'est qu'une voiture (polluante) est nécessaire pour les déplacements...

26 commentaires:

  1. J'avais adoré Pixel et ils reviennent au printemps, je me sens prête à y retourner. Tu as tout ce qu'il faut autour de chez toi, ce n'est pas toujours les spectacles les plus prestigieux qui nous marquent le plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pixel c'est fabuleux ("mais comment font-ils?"), je suis contente que tu l'aies vu et comprends parfaitement que tu y retournes (cette année j'ai aussi prévu des sorties en doublon, quand on aime... c'est un peu le même principe que relire, quoi)

      Supprimer
  2. Bravo pour ces sorties "locavores" ! En plus de nous ouvrir à l'opéra ou à la danse, tes billets te permettent de garder tout frais en mémoire tes spectacles. J'avoue oublier assez vite les spectacles de danse que je vois, par exemple, même si ils m'ont plu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'habitais ta ville, je pense que ce serait pire! Et pas besoin de prendre la voiture! Mais je ne me plains pas de l'offre dans le coin, parfois il suffit d'attendre, et le spectacle de danse ou théâtral qu'on désire arrive.
      Pour la danse, heureusement qu'il y a les videos sur internet pour mieux s'en souvenir...

      Supprimer
  3. Je ne sors plus beaucoup pour voir de grands spectacles ou concerts depuis que j'ai ma fille mais je l'ai récemment emmené voir le spectacle de cirque "Klaxon" de la compagnie Akoreacro. Elle a 6 ans et demi maintenant alors je vais commencer petit à petit à l'emmener voir des choses de plus grande qualité (là c'était vraiment extraordinaire). Jusqu'ici, je privilégiais les petits spectacles (pas envie d'y mettre le prix si mademoiselle était dans un mauvais jour).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'une de mes salles pense aux plus jeunes, disons qu'elle a une programmation 'pour tous' et comme j'aime ce qui est circassien je me retrouve avec du public de tout âge. Cirque, marionnettes, contes, etc, il y a de la qualité pour ton bout de chou (déjà bien grand!)

      Supprimer
  4. TU sais que c'est comme si tu me parlais chinois quand tu parles de musique, mais l'enthousiasme e tle second degré que tu y mets (plus la récente passion de NUmérobis pour le violoncelle) font que je te lis avec plaisir et joie.
    J'aime beaucoup ce nouveau rendez-vous (qui me fait sortir par procuration)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Numerobis va te faire changer! J'espère qu'elle ne massacrera pas Bach. ^_^ Question musique, je suis presque ignare en chanteurs et groupes actuels.
      Tu me donnes envie de continuer (il y aura du théâtre et du cirque; hé oui)

      Supprimer
  5. Mmm ça donne envie ! J'ai enfin été renouveler mon abonnement à l'Orchestre national de Lille, et pour une fois j'ai pris le concert de Noël avec beaucoup d'Offenbach et... Véronique Gens !Et en ce début de congé, je me suis régalée de voir le concert que j'avais enregistré en octobre : Les Arts florissants (avec le grand Bill) à Versailles dans du Rameau, du Charpentier, toussa... soupir de plaisir !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un commentaire truffé de noms qui me font rêver... Je suis allée voir sur le site, tu vas bien préparer les fêtes avec Offenbach. Quand aux Arts Flo, soupirs aussi... J'ai le programme de Versailles sous la main, je rêve, mais craquerai-je pour deux concerts?

      Supprimer
  6. ah te voilà convertie en blogueuse musicale chouette !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu en fait je ne sais pas trop quels détails donner... Mais à écrire ce billet j'ai revécu de beaux moments.

      Supprimer
  7. Dominique parle aussi de musique sur son blog ( shubert). Mais vous êtes tou(te)s mélomanes ! Dommage, même avec une voiture, j'habite vraiment trop loin mais un rdv musical, ça serait bien, je m'y connais assez peu et j'aime bien réviser mes classiques musicaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vérifié où tu habites, il y a R. pas très loin et sans doute des possibilités près de chez toi. Mais mes sorties vont aussi englober du théâtre et du cirque! ^_^

      Supprimer
  8. Mais tu as bien raison de parler de tes sorties et de promouvoir ces spectacles. Ça ouvre d'autres horizons et c'est bien intéressant aussi. En ce moment moi c'est le théâtre, mais je glane côté grand spectacle type opéras, danse ou comédies musicales (je me tâte pour le Siddharta), mais bon, après c'est du budget aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Actuellement tu as Singing in the rain au Chatelet (un vrai nid pour ce type de spectacles) mais hélas je ne connais pas toutes les salles parisiennes, tu devrais trouver ton bonheur. Le budget, oui, surtout à Paris (quoique je commence à connaître quelques bons plans). Mais tu as testé en juillet ce que ma région offrait, et je compte récidiver en 2016.

      Supprimer
  9. Lucia de Lammermoor, jamais vu mais écouté bien des fois l'air de la folie, le plus célèbre, évidemment. Jamais lu, non plus, j'ai bien envie de proposer une LC du roman de Walter Scott.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais écouté, et finalement c'était très bien ainsi. Mais pour en avoir discuté avec une personne l'ayant vu deux fois, la distribution compte pour beaucoup et je pense que cette représentation doit beaucoup aux interprètes principaux.
      Ah Walter Scott... ^_^

      Supprimer
  10. pixel est passé à Créteil et j'ai adoré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien! Tu vois, je connaissais de nom, et j'étais ravie que ça passe par chez moi. pareil pour certaines pièces montrées à Avignon.

      Supprimer
  11. C'est bien de parler d'autre chose que de livres aussi, car dans le fond, tout est lié, et tel opéra peut amener vers tel auteur, tel spectacle vers un peintre, un genre de musique. Ne nous refusons rien! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! Claudialucia en commentaire fait part de son envie de lire le roman de Walter Scott, La fiancée de Lamermoor. Pour ma part j'ai 'révisé' la pièce de Racine en voyant l'opéra Bérénice. Bien des liens...

      Supprimer
  12. Mon poussin n°2, étudiante en DUT Info-Com a interviewé jeudi la chargée de com et du mécénat de l'Opéra de Tours. Elle espérait y faire un stage en juin mais ce ne sera pas possible ! Mister H. et moi l'envions d'avoir un Opéra à deux rues de chez elle. Du temps de notre folle jeunesse , nous étions abonnés à celui de Rouen, souvenirs, souvenirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tous les poussins auront quitté le nid, ce sera votre tour de voler d'opéra en opéra... ^_^
      Mais oui, au fait, on aurait pu se voir à Tours! Vous allez y retourner?

      Supprimer
  13. Bonjour Keisha, pour Limoges, on aurait pu se croiser dans la ville, j'y étais et j'ai un studio à 200 mètres de l'Opéra. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu y étais, mais pas à l'opéra? (il faisait si beau...) Sache que je pense assister aux représentations de l'année, et le dimanche.
      Oui, je sais que tu as des liens familiaux (?) avec cette ville. Cette année je n'ai pas prévu d'aller au salon du livre.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !