lundi 5 septembre 2016

Les fondamentaux de l'aide à la personne revus et corrigés

Les fondamentaux de l'aide à la personne revus et corrigés
The revised fundamentals of caregiving
Jonathan Evison
Monsieur Toussaint Louverture, 2016
Traduit par Marie-Odile Fortier-Masek


Ce long titre prouve simplement que l'anglais est plus ramassé que le français, pas plus, et puis on ne discute pas les choix de Monsieur Toussaint Louverture, c'est comme ça, non mais.
"La couverture a été veinée en offset puis frappée, plusieurs fois, histoire que son cœur reparte.
L'ouvrage fait 140 mm de largeur sur 210 mm de hauteur, avec un dos de 28 mm, même si les hauts et les bas de la vie ne se mesurent pas." (dernière page, et c'est aussi pour ça que j'aime l'éditeur)

Juste là maintenant je viens de lire la quatrième de couverture, et dois déplorer qu'elle en dise beaucoup trop (oui, M'sieur l'éditeur, si un truc me plait pas, je le dis, ça c'est de l'objectivité ^_^). Le plus simple, ô lecteur fidèle, sera de faire confiance et d'y aller derechef.

Benjamin Benjamin (oui) freine des quatre fers pour accepter le divorce avec Janet. Non qu'ils ne ressentent plus de l'amour, surtout lui d'ailleurs, mais après la catastrophe (dont les détails viendront petit à petit)(les deux gosses décédés accidentellement), Janet veut tourner la page. Benjamin devient aide-soignant et se retrouve en charge de Trevor, jeune atteint de la myopathie de Duchesne (croyez moi, une vraie cochonnerie, cette maladie). Je ne dirai rien de plus sauf que la seconde moitié du roman est consacrée à un voyage en minibus, avec Benjamin et toutes ses casseroles, et Trevor, son fauteuil, ses médicaments, etc.

En dépit de la maladie de Trev, du paquet de losers maladroits inclus dans ce bouquin (la palme revient au père de Trev), et du coeur brisé de Janet et Benjamin, cette lecture se révèle drôle, pleine de punch et d'espérance.

Les avis de clara, sandrine (merci!),

28 commentaires:

  1. Tu sais à quel point les livres positifs, "plein d'espérance" et autres arguments feel good ne m'attirent pas. Mais celui-là, c'est une perle et je suis ravie qu'il t'ait plu, je n'en doutais d'ailleurs pas. Et tu as raison, le père de Trev est très bien (quel empoté du sentiment !).
    Quant à la non modération des commentaires : épatant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore si tu as vu la video du rouquin Bouquine... Oui, du feel good chez cet éditeur, mais on s'en fiche, là!
      Pour les commentaires, oui je teste encore, je surveille blogspot comme l'huile sur le feu...

      Supprimer
  2. ah c'est intouchable en roman ! cela fait du bien ce genre de livre quand c'est réussi parce que dans la réalité la maladie de Duchesne comme tu le dis quelle s.......e

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on sait qu'il n'y aura pas de happy end pour au moins un des personnages principaux; mais ce roman est formidable à lire!

      Supprimer
  3. je le note - si je le croise un jour en BM mais j'avoue que ce n'est pas ma tasse de thé (mais ça me fait penser à un condensé de plusieurs films ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu Intouchables (oui, je dois bien être la seule). Ecoute, tente l'aventure si tu le vois en bibli.

      Supprimer
  4. Un titre qui fait plutôt penser à un essai de développement personnel.

    RépondreSupprimer
  5. Plus drôle à lire quand aucun de ses proches n'est menacé de maladie grave, je suppose. Encore un titre à rallonge !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Menacé ou atteint, oui, car la maladie de Trevor n'est pas du tout édulcorée par l'auteur.
      Le titre à rallonge, oui, mais surtout en français!

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Ouf, j'avais vu ton billet. Je confirme, il ne faut pas se fier au long titre et à l'histoire a priori.

      Supprimer
  7. Tu sais trouver les mots pour me convaincre, toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clara et Sandrine l'étaient aussi, tu sais!

      Supprimer
  8. Il a pourtant l'air bien triste ce roman! Cela doit être un tour de force que de le rendre drôle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, même si on sait que le futur ne sera pas très amusant, forcément.

      Supprimer
  9. Hahaha j'adore ta première phrase ! Bon, sinon, triste mais feel-good, chui pas sûre que ce soit pour moi finalement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais c'est Toussaint Louverture, quand même. ^_^ A ta place j'essaierais.

      Supprimer
  10. J'ai laissé un message hier qui n'est pas passé, snif snif je suis triste, :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'ai laissé deux commentaires chez un blog de blogspot, et je pense que c'est passé en spam! (je regarde de temps en temps). Mais je vois que vous êtes tenace, merci! ^_^

      Supprimer
  11. J'ai tellement aimé ce roman. Frais et lumineux, malgré le sujet difficile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai dévoré (de toute façon avec les avis dessus, ça ne pouvait que bien se passer)

      Supprimer
  12. je crois qu'on en a fait un film et pas "intouchable" en tout cas j'ai très envie de le lire
    merci Keisha je reviens d'un éloignement prolongé de mes bases et je vois que vous lisez toujours autant c'est bien (même si mes commentaires d’encouragements sont moins nombreux)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon? J'ai aussi du mal à sortir la tête parfois, j'ai eu l'impression de voir chez toi de bons bouquins intéressants!

      Supprimer
    2. de façon très irrégulière et de façon automatique (je peux programmer des articles), mais ce qui me manquait le plus c'est de pouvoir mettre des commentaires sur vos lectures et répondre à vos commentaires j'essayais dès que j'avais une connexion. J'adore le dialogue qui s'instaure après les lectures.

      Supprimer
    3. Je programme aussi (mais j'évite quand je sais que je vais m'éloigner par trop longtemps)
      J'aime bien aussi les discussions, il y a Facebook, mais cela part plus dans tous les sens.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !