mardi 31 juillet 2018

Mes chères voisines

Mes chères voisines
Belong to me
Marisa de los Santos
Presses de la cité, 2010
Traduit par Anouk Neuhoff


Une banlieue chic américaine? Un côté Desperate Housewives? Voilà ce que la quatrième de couverture promettait, et ma foi, quand le thermomètre flirte avec les 30 degrés, c'est parfait comme lecture.

Jeune femme ayant quitté Manhattan pour une banlieue chic avec son mari Teo, médecin spécialiste, Cornelia Brown, n'ayant que de vagues envies de continuer des études littéraires, projette de se couler dans le moule et se faire des amies. Pas facile, surtout que Piper (un poil langue de vipère) mène le bal.

Oui, mais ça ce n'est que le chapitre 1, dans le 2 l'on commence à découvrir l'envers du décor, avec Piper, puis ensuite arrive Dev, un gamin de 13 ans, surdoué, avec sa mère Lake, une bien grosse menteuse tout de même, et hélas pour elle Dev est fort intelligent.

Cette alternance de trois points de vue est bien menée, un poil d'humour agrémente l'histoire, qui fournira son lot de tristesses, d'amours et d'amitiés. Bien des personnages évoluent, tout se termine globalement bien et parfois on frôle le too much en gentillesse, mais bah, ça fait du bien, mission accomplie, voilà un roman bien sympathique qui se dévore tout seul, surtout qu'il est bien écrit.

22 commentaires:

  1. QUE 30 degrés ? La chance !^^ Bon, c'est vrai que du sympathique de temps à autre, c'est bien aussi. On ne lit pas que des coups de coeur et ça permet d'encore mieux les apprécier.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une lecture agréable, c'est bien aussi, surtout quand il y a un poil d'humour (sinon, c'est niet)
      30 degrés au moment de la lecture ou de l'écriture du billet, depuis ça évolue...

      Supprimer
  2. C'est en voyant la couverture de l'original que je me suis rappelé avoir lu ce livre. Je n'avais rien pu écrire à son sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hésité à en parler, comme avec bien d'autres lectures, mais ma foi le bouquin n'est pas mal écrit et se lit agréablement...

      Supprimer
  3. C'est une thématique qui commence à devenir fatigante .. je passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement cela ne s'est pas contenté du desperate housewives (jamais vu ce feuilleton d'ailleurs), c'était parfois amusant, et je l'ai lu sans peine. Ceci étant, comme toi, je commence à lasser de certains thèmes qui reviennent trop dans les romans. Tout dépend ensuite du style!

      Supprimer
  4. Il a l'air bien sympathique, c'est le genre d'histoire que j'aime bien lire de temps en temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un poil d'humour, du suspense mais pas trop trop, une écriture pas trop basique, allez hop, ça détend de temps en temps!

      Supprimer
  5. S'il est bien écrit, ça me tente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est différent de l'écriture de ce genre de romans, avec de fort jolis passages. Après, l'histoire est quand même gentille.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Même si par temps je canicule je m'attaque aussi à du plus lourd, mais pas à du Heidegger non plus. ^_^

      Supprimer
  7. Parfois, on lit des livres "reposant" d'été quoi ! on a le droit aussi, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement, si le plaisir de lecture est là! En fait je l'ai dévoré.

      Supprimer
  8. PAs trop tentée (je n'ai aps pu m'intéresser à cette série desperate house wife...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais vu cette série, et je pense que le roman va plus loin dans ses thèmes.

      Supprimer
  9. Une lecture qui a l'air sympathique pour cet été.

    RépondreSupprimer
  10. Oh oui, replonger dans l'ambiance desperate housewife, ça ne peut être que sympa ! J'étais fan à l'époque !

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!