samedi 26 juillet 2008

La femme en vert



Arnaldur Indridason
La femme en vert


Points
Prix Clé de verre 2003 et Gold Dagger 2005.


Rien de tel que le bouche à oreille pour la lecture d'un livre ! J'avais lu à la médiathèque la quatrième de couverture de  "La cité des jarres" du même Indridason mais bof, pas d'emprunt ! Et pendant les vacances, il y a deux semaines, une autre voyageuse me parle avec chaleur de "La femme en vert" et me le prête ...

Cela démarre très fort, avec un jeune enfant qui machouille ce qui se révèle être un os humain. Lequel a été trouvé par son frère en jouant dans les fondations d'une maison en construction sur une colline proche. Le commissaire Erlendur Sveinsson mène l'enquête, avec Elinborg et Sigurdur Oli.
Les ossements datent de 70 ans environ ; un archéologue qui travaille très minutieusement et très lentement s'occupe à les dégager. Pendant ce temps Erlendur s'intéresse au propriétaire d'une maison existant à l'époque sur la colline ( et dont la fiancée a mystérieusement disparu ...) , aux locataires de ladite maison et aux soldats britanniques puis américains ayant installé des entrepôts sur la colline durant la deuxième guerre mondiale.
Plein de pistes potentielles...

L'intérêt du livre ne réside pas trop dans l'intrigue policière mais dans le rendu de l'ambiance actuelle en Islande ( et il y a vraiment tous ces problèmes de drogue et de prostitution a précisé celle qui m'a passé le livre) et la découverte de parties de l'histoire islandaise.
Le passé d'Erlendur se révèle petit à petit, au fil de ses contacts avec Eva Lindt sa fille hospitalisée. Impossible aussi  d'oublier l'histoire de cette femme qui subit pendant des années violence physique et psychologique de la part de son mari : un vrai document sur le sujet à mon avis.

L'avis de Yspaddaden

Commenter cet article

anjelica Il y a 5 ans
J'ai lu ce livre en 2007 et j'avais bcp apprécié.C'est le seul pour l'instant que j'ai lu de cet auteur.
Dominique Il y a 5 ans
J'ai bien aimé la Femme en vert aussi, et je trouve que c'est de loin son meilleur. Le personnage de la femme battue et de sa fille sont très forts.Tu peux lire aussi la Voix, ce n'est pas trop mal...mais encore plus déprimant! Dans son dernier roman il reprend le thème des ossements de la victime enfouis.
Dominique Il y a 5 ans
Ceci dit, pour les polars scandinaves, malgré quelques réserves je préfère Indridason à Stieg Larsson. Mon préféré c'est cependant Henning Mankell.
Joëlle Il y a 5 ans
Je suis une inconditionnele de cet auteur islandais, bien que la femme en vert ne fasse pas partie de mes préférées: les scènes de violence conjuguale sont un peu trop réalistes pour mon "petit coeur sensible".
cynic63 Il y a 4 ans
Je trouve que la série s'améliore au fil des volumes. J'ai moins préféré "La voix" mais je suis en plein dans le dernier qui me semble, au bout de 100 pages, d'un bon niveau
cynic63 Il y a 4 ans
Si je peux me permettre, tu ferais mieux de lire "la femme en vert" avant "la voix". Les volumes se suivent et, surtout, on apprend des choses sur Erlendur. Disons que ça permet de suivre la trame. Pour le dernier que j'ai lu, j'en ai parlé quand j'ai commencé mon blog. Le défi a en effet beaucoup de succès
cynic63 Il y a 4 ans
Correction: je voulais dire que c'était dommage que tu aies commencé par la femme pour revenir à la cité des jarres (je finis aussi par m'y perdre!!!!). Avec la voix, tu repars dans le bon sens...Viennent ensuite l'homme du lac et Hiver arctique qui sort juste...
Freude Il y a 4 ans
J'aime bien Indridason. Celui-là est très troublant, c'est vrai que l'histoire de cette femme est très émouvante...
Freude Il y a 4 ans
Moi, j'avais commencé par la cité des jarres. J'ai lu il y a peu La voix très bien aussi et j'attends que les autres sortent en poche ou soient dispos à la bibli.
sylvie Il y a 4 ans
je l'ai noté celui là, et sur les conseils d'essel...
Maeve Il y a 4 ans
J'ai découvert cet auteur avec ce roman cet été et j'ai a-do-ré !
Je n'ai qu'une hâte lire les autres polars qu'il a écrits !!
Didi Il y a 3 ans

Mon avis à venir !
Découverte de cet auteur enfin !
et une lecture que j'ai appréciée plus par les portraits extrèmement réalistes de tout les personnages.
Et surtout de cette femme en vert à la vie brisée cassée ...
et puis aussi Erlendur cet enquêteur aux multiples fratures
Sur je poursuivrais ma découverte avec tous les autres livres : La cité des jarres, la Voix, l'homme du lac et hypothermie !!! et j'en oublie surement !


Didi Il y a 3 ans

Merci Keisha :-)
Oui la description de Indridason sur le contexte de la violence conjugual est d'une justesse saisissante !


keisha Il y a 3 ans


@ Didi
je me demande si La femme verte ne reste pas le préféré de beaucoup, même si on aime bien Erlendur dans ses autres enquêtes, n'est-ce pas?



Géraldine Il y a 2 ans


Je viens de le lire. Oupf... Dur tout de même, mais captivant et extrêment bien écrit. D'accord avec toi, on est proche du documentaire par certains côtés.



keisha Il y a 2 ans


@ Géraldine


Le premier que j'aie lu de l'auteur, sans doute un des meilleurs titres!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!