mardi 22 juillet 2008

Pointe rouge



Pointe Rouge
Maurice Attia



Actes Sud, Babel Noir, 2007


Plus de 600 pages pour cette sélection de Lire en Loir et Cher, mais qui n'ont pas résisté à deux jours de voyage train + avion. L'idéal !

Cela commence fort : Paco Martinez est dans le coma , après avoir reçu quatre balles; son amie Irène lui murmure son amour à l'oreille et son ami et collègue Tigran Khoupigian lui a dit :  "Paco ! Si tu meurs, je te casse la gueule!" ... si avec cela il ne s'en tire pas !
Khoupigian et Paco enquêtaient sur une histoire assez banale en apparence : un petit dealer qui tombe du balcon d'un immeuble. Le coupable est vite connu ... C'est tout ?
Mais de rebondissements en rebondissements, l'affaire devient complexe, mêle différents milieux plus ou moins louches . Nous sommes fin 67 début 68, d'autres événements surviennent en France ...

Autant le dire, c'est vraiment très noir et parfois étouffant. Heureusement que Maurice Attia use d'un style fort prenant, avec des ruptures de rythme ( haletant lorsque , par exemple , Khoupigian vient au secours de Paco ; là, impossible de lâcher , on ne respire quasiment plus) , des dialogues "ping pong" et de jolies formules :" L'année 1967 s'est terminée comme une semaine, un dimanche."
L'atmosphère pré - événements de mai 68 est aussi bien rendue, éclairée par la reproduction de l'article de Viansson-Ponté dans Le Monde, intitulé "La France s'ennuie". Nous sommes aussi à l'époque de la loi Neuwith sur la régulation des naissances. Les références cinéphiliques ou musicales de Paco ponctuent le récit . Mais j'avoue avoir lu en diagonale les notes du journaliste François Nessim (personnage du livre) sur politique et  pègre. Ce roman est donc très bien documenté . Peut-être trop parfois, au risque d'embrouiller le lecteur ?

2 commentaires:

  1. Je découvre qu'en fait Paco Martinez est un héros récurent . Ce volume b=vient après celui que j'ai lu. Si j'ai l'occasion, je lirai aussi celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, après.Mais cela n'a pas gêné la compréhension (quoique, les balles reçues, ce devait être dans un volume précédent).

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.