samedi 30 août 2008

Qui comme Ulysse



Qui comme Ulysse
Nouvelles en partance
Georges Flipo



Anne Carrière, 2008



... zone de turbulences.
Une première depuis l'ouverture de ce blog : un recueil de nouvelles. Elles parlent de voyages.  Et certaines secouent bien :
Nocturne, où le destin d'un odieux touriste pourrait se révéler fort cruel.
Un éléphant de Pattaya, troublant récit de tourisme sexuel. Bruno refuse de parler au caissier mais accepte d'écrire. Il aurait dû savoir que "Scripta manent, verba volent."
Et à l'heure de notre mort, avec le prêtre Guillermo qui aimait tellement les toros.
La marche dans le désert, où Raoul, président d'entreprise, décide d'emmener son équipe dans une marche nocturne qui ne se passera bien sûr pas comme prévu.
Le voyage vers le frère : Michel Pelluaz va à l'enterrement de son demi-frère Michel Pelluaz (non, pas d'erreur), dont il vient d'apprendre l'existence.
L'île de Sainte-Absence, où Louise se rêve une île disparue.
"Non, elle n'est pas à moi, c'est mon île mais ce mon n'est pas possessif, c'est juste de l'affection. Pourquoi les grammairiens n'ont-ils pas inventé l'adjectif affectif?"
Dans ces cinq dernières nouvelles, superbes moments où le récit bascule sans retour en arrière possible : le sort final est accepté.

Passons de ces destins plus ou moins tragiques à d'autres nouvelles plus souriantes :
Dans Qui comme Ulysse , Ulises Caballo, pour retrouver l'inspiration, prépare des empanadas et écrit des nouvelles dans lesquelles le personnage principal prépare des empanadas. (Vous suivez, là ?)
Dans Rapace , un autre auteur attend de ses dicussions avec Elena des idées pour ses nouvelles.
"- Alors, et ton roman?
Elena me pose la question comme si elle me demandait des  nouvelles d'un cancer. J'esquisse un sourire de métastase, je lui réponds que ..."
Délicieux décalage entre la réalité et l'imagination débordante de l'écrivain.
La route de la soie ou comment tenir un blog de voyage sans bouger de chez soi !
Une incartade, c'est celle d'une quarantenaire aux sports d'hiver avec six copines. L'ambiance "entre filles" est très bien rendue ...
La partie des petits saints, où l'on découvre comment des saints méconnus peuvent vous faire gagner aux échecs.
"Le roi, c'est un roi canonisé. Il n'en manque pas. Pour ette partie j'ai invité saint Gondlée, roi des Dimétiens, mort vers 500. la reine, c'est pareil, ce sera sainte Pulchérie, impératrice de Byzance, morte en 453. Pour les fous, je prens un évêque côté roi, une sainte abbesse côté reine : aujourd'hui, saint Hariulf, évêque de Langres, et sainte Lioba, abbesse en Germanie. Tous deux morts vers 800.Pour les tours, il faut des saints ermites ou des saintes recluses, j'ai demandé à saint Pharmuthe et sainte Richilde, ils s'entendent bien."
Pour celles -ci, lecture jubilatoire, page après page ...

Voilà, le menu est varié et copieux, et disons-le, savoureux. Style musclé, sans graisse inutile. J'aurais bien aimé un peu de "rab" de nouvelles que j'ai qualifiées de souriantes.

Pour terminer, allez voir sur le site de l'auteur deux articles fort éclairants :  ici et .
Commentaires chez Cuné et Laure et Fashion (avec interview de l'auteur !), Amanda, Kathel , Cathulu, Papillon
Kiki, LVE, Martine, Biblioblog, Katell et j'en oublie sans doute !


Commenter cet article

J'en connais un qui sera fort content !
sylvie Il y a 5 ans
que de critiques sur ce titre! je vais finir par avoir vraiment envie de le lire. moi, c'est la diablada que j'ai lu cet été, et ce recueil m'a bien plu aussi ;)
Laëtitia Il y a 5 ans
Je découvre à mon tour votre blog ! Et je ne lis décidément que de bonnes choses sur ce recueil ;-)
Schlabaya Il y a 4 ans
Super recueil de nouvelles, j'ai beaucoup aimé, je l'ai offert à deux personnes pour 2 occasions différentes. C'est vrai, comme tu as dit, l'ambiance "entre filles" d'un certain milieu est très bien restituée dans "une incartade". Il y a trop de nouvelles brillantes pour s'étendre sur chacune, la seule que je n'ai pas beaucoup aimée est la dernière, "le rapace". Sinon, j'ai emprunté et dévoré "le vertige des auteurs", acheté "le film va faire un malheur" mais pas encore lu.
keisha Il y a 4 ans


Ah super, tu as aimé ! J'attends de lire Le film va faire un malheur, mais la PAL est haute!
Tu as trouvé le vertige des auteurs en bibli ?
J'ai bien aimé Rapace ; mais ce qu'il y a de bien avec ce recueil, c'est qu'on aime des nouvelles différentes!



Schlabaya Il y a 4 ans
oui, j'ai trouvé "le vertige" à la bibliothèque des champs-libres (tu es rennaise, je crois?) C'est marrant, tout le monde adore le recueil "qui comme ulysse", mais pas pour les mêmes nouvelles !
keisha Il y a 4 ans


Ah vous avez d'excellentes bibliothèques à Rennes. Non, je ne suis pas rennaise (c'est Géraldine ça je le sais). Mais Rennes a l'air de bouger côté livres et
rencontres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!