mardi 28 octobre 2008

Le temps où nous chantions



Le temps où nous chantions
Richard Powers






Le cherche midi, Collection Lot49, 2006



Le temps où nous chantions a été élu meilleur livre de l’année en 2003 par le New-York Times, le National Book Circle et le Washington Post.


Une pure merveille !



Pâques 1939. Les Filles de la Révolution Américaine ont refusé à Marian Anderson, "la plus grande contralto du pays, récemment revenue d'une tournée triomphale en Europe", le droit de chanter à Washington au Constitution Hall. Eleanor Roosevelt démissionne de ce groupe et crée un comité de protestation. Finalement 75 000 personnes assisteront au concert en plein air donné au pied du Mémorial Lincoln.


Parmi elles, David Strom, physicien juif allemand qui vient d'émiger aux Etats Unis, et Délia Daley, jeune femme noire qui envisage de faire du chant sa carrière. C'est le début de leur belle histoire d'amour.
Un dicton juif dit " L'oiseau et le poisson peuvent tomber amoureux. Mais où vont-ils construire leur nid ?"
David et Délia se marient. A l'époque, dans cettains états américains, c'est un crime. Là où ils résident, c'est mal accepté et le quotidien de Délia est dur, très dur.

"Elle aimerait marcher dans la rue avec son mari sans avoir à jouer la domestique. Elle aimerait pouvoir lui prendre le bras en public. Elle aimerait qu'ils puissent aller au cinéma ensemble, ou aller dîner quelque part, sans se faire expulser comme des malotrus. Elle aimerait pouvoir asseoir son bébé sur ses épaules, l'emmener faire les course sans pour autant que tout le magasin en soit pétrifié."

Ils élèvent leur trois enfants dans un bain de musique, de science (ah la relativité!) et d'amour, tentant l'expérience de ne pas vouloir leur coller une étiquette. Le monde extérieur s'en chargera quand même.
L'aîné, Jonah, est très très doué pour le chant. Il aura une carrière internationale, Joseph sera longtemps dans l'ombre de son frère et Ruth se rebellera contre sa famille.

Au travers de ce gros livre Richard Powers brosse le portrait des Etats Unis au cours du dernier siècle, parlant de façon extraordinaire de la musique et du racisme, et des tiraillements de Jonah, Joseph et  Ruth entre deux "couleurs".


Que dire ? Extraordinaire ! Ce livre m'a captivée de bout en bout. Richard Powers décrit magnifiquement la musique (toutes les sortes de musique, pas seulement la classique blanche européenne) et son effet sur les chanteurs et auditeurs.

"Des huit vives mesures, la voix de soprano s'élève, comme un crocus poussé dans la nuit sur un gazon encore frappé parl'hiver; L'air progresse de la manière la plus simple : un do stable rentre sur le temps faible, tandis que le temps fort se rétablit sur le ré instable de la gamme. A partir de cette impulsion légère, le morceau se met en mouvement, jusqu'à se chevaucher lui-même, se livrant à une sorte de catch à quatre avec son propre double alto. Puis, en une improvisation commandée par la partition, les deux lignes de chant se replient sur le même inévitable sentier de surprise, moucheté de taches mineures et d'une lumière soudain vive. Les lignes imbriquées l'une dans l'autre débordent de leur lit pour donner naissance aux suivantes, la joie l'emporte, l'ingénuité se répand partout. "


Un beau moment de lecture, un grand bonheur ;  j'ai été portée, soulevée par cette histoire !


J'ai découvert Richard Powers grâce au blog de Cuné, qui l'a aussi classé dans "merveille"
Et vous savez quoi ? Il reste à lire La chambre des échos, que j'ai inscrit dans mon challenge ABC 2009.

Des avis : Anna Blume, Kathel , ...

Commenter cet article

kathel Il y a 4 ans
Il fait aussi partie de mes coups de coeur de l'année (que je n'aurais peut-être pas lu sans les blogs qui l'ont présenté !)
http://lettres-expres.over-blog.com/article-16336344.html
Cachou Il y a 4 ans
Félicitations pour la vidéo! ;-)
Karine :) Il y a 4 ans
Je suis tellement, mais tellement d'accord avec toi!! Une pure merveille que ce livre! J'ai adoré!!
Suzanne Il y a 4 ans
Un livre classé parmi mes coups de coeur à vie.
Manu Il y a 4 ans
Moi, je ne l'ai pas lu et l'épaisseur me fait peur. Car comme je n'ai pas trop aimé "Trois fermiers s'en vont au bal", j'ai peur de me lancer dans la lecture de celui-ci. Mais l'unanimité des éloges devraient avoir bientôt raison de ma réticence !
Florinette Il y a 4 ans
Il figure dans ma LAL depuis le coup de coeur de Cuné, et ma tante qui l'a acheté a dû abandonner après une centaine de pages (trop de longueurs). Du coup, je ne m'y suis plus intéressée, mais après l'émerveillement dont tu fais part dans ton billet, j'ai très envie d'essayer !
sybilline Il y a 4 ans
Je n'avais pas du tout aimé, et donc pas terminé "Trois fermiers s'en vont au bal", mais ton enthousiasme pour ce nouveau Powers et ta recommandation de lui donner une seconde chance me convainquent définitivement !!
Keltia Il y a 4 ans
Si j'en crois ton billet et les commentaires ci-dessus, c'est un livre à ne pas manquer! Je crois que je vais me laisser tenter ;-)
Florinette Il y a 4 ans
Il me semble effectivement qu'elle m'a parlé de ces descriptions...mais, comme j'aime la musique en général, tout ceci devrait me plaire ! La prochaine fois que je la vois, je lui en reparlerai et le lui piquerais ! ;-)
Manu Il y a 4 ans
Je l'ajoute à la liste des livres à trouver à la biblio (au cas où je n'aimerais pas :p )
anjelica Il y a 4 ans
Super pour la vidéo ;) Contrairement à beaucoup dont tu fais partie, je n'ai pas accroché avec ce livre, je l'ai commencé mais je l'ai refermé rapidement.
clochette Il y a 4 ans
Je viens de finir "La chambre aux échos" et cela m'a beaucoup plu, ma chronique est prête et je l'ai programmé sur mon blog mais je ne me souviens plus la date exacte ! Avant la fin de l'année en tout cas. "Le temps où nous chantions" est sur ma LAL et je viens d'emprunter "Trois fermiers s'en vont au bal" à la bibliothèque.
clochette Il y a 4 ans
Et bien moi aussi je cale sur les trois fermiers ! Je vais donc le laisser et faire une tentative avec un autre de ses romans qui a bcp d'excellentes critiques "Le temps où nous chantions"
Constance 36 Il y a 4 ans
Ca fait envie... J'adore découvrir des auteurs inconnus et celui -là a l'air de faire l'unanimité§
Nanne Il y a 4 ans
C'est un pavé que j'ai dans ma PAL depuis qu'il est sorti en poche chez 10/18 et que je veux lire. Mais avec le nombre de pages, je vais attendre d'avoir un peu de temps devant moi. Il a aussi écrit "Trois fermiers s'en vont au bal", qui n'a pas l'air mal du tout ;-)
la nymphette Il y a 4 ans
Non, mais c'est pas possible, j'en ai assez moi de toutes ces "merveilles" à découvrir... comment on fait? on arrête de travailler ET de dormir, c'st ça! PCHHH

:-)
Romanza Il y a 4 ans
Il va vraiment falloir que je le lise celui-là ... surtout que je l'ai dans ma bibliothèque ... plus d'excuses!
Hélène Il y a 3 ans


Voilà de que j'appelle un chef d'oeuvre...



Hélène Il y a 3 ans


Je te rassure j'ai aussi abandonné les "Fermiers". Tu me diras si ton 2ème essai est plus fructueux...


J'ai lu par contre "La chambre aux échos" que j'ai aimé également.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!