jeudi 23 octobre 2008

Tu vas me manquer



Tu vas me manquer
Danièle Pétrès



Denoël, 2008




Petit recueil (166 pages) de 30 nouvelles qui se lisent sans peine et sans lassitude. Il y est question de départs et de ruptures bien sûr, pas toujours dans la vie amoureuse, souvent juste dans sa vie tout court, qu'elle soit professionnelle ou plus intime.

Je citerai les textes qui m'ont accroché le plus:
Label bleu Lors de l'été canicule de 2003 une amoureuse déçue cherche en vain des nuages pour s'accorder avec ce son humeur mélancolique.  Poétique et drôle.
Autodafé : Une sorte de "Acheteuses compulsives anonymes". Bijoux, sacs, chaussures, stylos, ces femmes ne savent pas résister à leurs envies ... et aux vendeuses  et cherchent à s'en sortir. Amusant.
La femme du chien, où une femme grâce à un chien retrouve une vie personnelle et sociale plus apaisée . Une belle histoire.
Dommages collatéraux : celle du DRH confronté au suicide d'un employé sur son lieu de travail et qui réagit avec un manque de sensibilité effrayant. Très caustique.
Le charme discret de la pauvreté : une femme très très riche (et même plus que cela) se rend à une vente privée "incognito" dit -elle. Là ça décape !
La petite robe noire : Au moment de s'habiller, une femme décide de ne plus accepter la vie qu'elle subit, et elle découvre une certaine liberté face à une amie "envahissante".
La différence avec Robert : une femme et ses 20 ans de psychanalyse ...

La femme du charme discret de la pauvreté se prépare pour son rendez vous : la vente privée!
"Elle opte pour un pantalon en toile et un tee-shirt panthère. Choisit ses escarpins Chanel et son sac Vuitton. Rien que de très simple et banal pour passer inaperçue dans la foule. Un nuage de Guerlain et elle se sent tout à fait prête. Elle se couvre d'un foulard et, pour pimenter un peu plus la soirée, prend le métro. Une fois par an, elle aime y croiser en grand nombre des visages totalement inconnus." J'ajoute qu'elle rentrera assise sur" le cuir crème des fauteuils" de sa Mercedes avec chauffeur.

Voilà : c'est écrit de façon efficace sans trop de fioritures, avec humour. Danièle Petrès sait faire passer des moments de tendresse et d'émotion. Le monde du travail est décrit de façon parfois ironique. Les histoires de couples cherchant à se quitter ou se quittant m'ont moins convaincue, mais l'ensemble demeure plaisant.
J'ai apprécié la façon dont elle décrit les moments où une vie prend un tournant, sans bruit.


Je suis peu habituée à lire des nouvelles, donc c'est une bonne idée d'en inclure dans le défi "Au delà des mots".

Commenter cet article

Mirontaine Il y a 4 ans
J'aime beaucoup les nouvelles,je note ce titre en guise de première visite sur ton blog.A très vite.
keisha Il y a 4 ans


Merci de ta visite. Reviens quant tu veux ^_^
Connais-tu le blog de George Flipo (pub gratuite, cet homme a du talent !) ? Il cite même ses petits camarades auteurs de nouvelles, donc c'est à explorer si tu aimes les nouvelles.



Mirontaine Il y a 4 ans
Ha non!Je ne connais pas...Je suis curieuse.
keisha Il y a 4 ans


En fait je l'ai connu par son blog ; adrese http://georges-flipo-auteur.over-blog.com/
C'est plutôt rigolo, beaucoup de blogueurs y passent et ont chroniqué son dernier livre favorablement. Moi aussi d'ailleurs !
Ses camarades novellistes sont dans sa colonne de droite.



Mirontaine Il y a 4 ans
Merci beaucoup pour le lien!Je vais de ce pas parcourir son blog.
keisha Il y a 4 ans


Et amuse toi bien ; en ce moment c'est le feuilleton de ses rencontres avec Ségolène au gré des salons, mais si on fouille on a des articles sur l'écriture et la
parution de livres qui sont aussi intéressantes.



Manu Il y a 4 ans
Encore ce Georges Flipo !

Ce recueil a l'air vraiment pas mal. je n'ai pas l'habitude des nouvelles. J'ai acheté récemment un recueil vu chez Lael. On verra si j'accroche avant de pousser plus loin.
keisha Il y a 4 ans


Je ne lis guère de nouvelles non plus et ne sais trop en parler ... Mais un recueil de temps en temps pourquoi pas ? Il paraîtrait que l'habitude de la "chute" qui
clôt souvent une nouvelle n'est pas universelle.
Même avec les romans, je crois qu'on diversifie nos lectures. On a du mal à enchaîner deux pavés, deux policiers, deux chick litt, n'est-ce pas ?
J'attends de voir ton avis sur le recueil vu chez Lael. Ses titre et auteur ?



liliba Il y a 4 ans
J'adore les nouvelles, je note !
keisha Il y a 4 ans


Oui, c'est agréable à découvrir !



Manu Il y a 4 ans
"Tu n'es pas seul(e) à être seul(e)" de Stéphanie Janicot. Mais bon, quand vais-je le lire? J'ai l'impression de me noyer sous ma PAL ! Et j'ai réservé "Best Love Rosie" à la biblio mais il est chez le relieur !
keisha Il y a 4 ans


Je me suis renseignée (merci Goomachin) , ce livre de Stéphanie Janicot a l'air pas mal, il parle de différents personnages d'un même immeuble.



Keltia Il y a 4 ans
Aaah j'aime beaucoup les nouvelles moi aussi (apparemment je ne suis pas la seule!). J'aime le côté "entrée directe au cœur du sujet".
keisha Il y a 4 ans


Ecrire une nouvelle semble être un exercice périlleux car il ne faut pas rater la "mise en bouche" en effet , créer une atmosphère, faire vivre des personnages, et
celà sans bénéficier de l'ampleur d'un roman ... En plus les libraires et media accordent plus d'importance aux romans on dirait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.