mardi 11 novembre 2008

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates



The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society
[ Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates ]
Mary Ann Shaffer (et Annie Barrows)





Bloomsbury, 2008




Brize, Chiffonnette, Clarabel, Emjy, Fashion, Joëlle, Karine:)Manu, Tamara (et d'autres que j'oublie) ont été enthousiasmées par ce fameux cercle littéraire qui hélas restera l'unique livre de son auteur ...

Et je crains de ne pas être bien originale en affirmant que j'ai aussi cédé au charme de ce "chouette bouquin" qui vous réchauffe le coeur. Ah ! ça fait du bien...

Un aperçu de l'histoire quand même ...
Janvier 1946, Londres. Juliet Ashton, plus célèbre - à son grand regret - pour ses chroniques "Izzy Bickerstaff goes to war" que pour sa biographie d'Anne Brontë, reçoit une lettre de Guernesey : Dawsey Adams a acquis un livre d'occasion ayant appartenu à Juliet, et il aime tellement l'auteur (Charles Lamb), qu'il lui demande l'adresse d'une librairie londonienne où il pourrait se procurer d'autres oeuvres de Lamb.
"Charles Lamb m'a fait rire pendant l'occupation allemande, spécialement quand il parle du cochon rôti. Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates est né à cause du cochon rôti que nous devions garder caché aux soldats allemands, c'est pourquoi je ressens de la fraternité pour Mr Lamb."

Et c'est parti pour une aventure qui va changer la vie de Juliet ! Elle est racontée au fil des lettres échangées entre Londres, l'Ecosse, Guernesey, et jusqu'à l'Australie. Avec Julia nous découvrons ce fameux cercle littéraire et ses principaux membres, Dawsey, Eben, Isola, Amelia, Will, Elisabeth,  puis la vie de l'ile durant l'occupation allemande de 1940 à 1945.

C'est un livre magnifique !

Je préfère tout d'abord laisser la parole à l'auteur qui écrivait en décembre 2007 :
"J'espère que ces personnages et leur histoire apporteront quelque lumière sur les souffrances et la force des habitants des iles Anglo-normandes pendant l'occupation allemande. J'espère aussi que mon livre illuminera ma croyance que l'amour de l'art - qu'il soit poésie, raconter une histoire, peinture, sculpture ou musique - rend les gens capables de franchir les barrières élevées par les hommes".

Elle a parfaitement réussi.
En particulier au travers de l'histoire d'Elisabeth, amoureuse d'un soldat allemand, soignant secrètement un prisonnier mourant de faim, envoyée pour cela en captivité sur le continent et laissant son enfant aux bonnes mains des membres du cercle littéraire.

Plein de beaux passages aussi qui enchanteront les amoureux de lecture :
"Peut être existe-t-il un instinct secret chez les livres qui les amène chez leurs meilleurs lecteurs."
"C'est ce que j'aime dans la lecture : une toute petite chose vous vous intéressera dans un livre, et cette toute petite chose vous conduira à un autre livre, et un autre morceau vous conduira à un troisième livre. C'est une progression géométrique - avec aucune fin en vue, et pour aucune autre raison que du pur plaisir."
"Lire de bons livres vous gâchera le plaisir d'en lire de mauvais".
Isola reproche à Juliet de "ne jamais lui avoir parlé d'Elisabeth Bennet et de M. Darcy. Pourquoi n'a-t-elle pas su qu'il existait des histoires d'amour sans hommes avec qui on est mal accordé, sans angoisse, mort et cimetières! Que lui cache-t-on d'autre encore?" La pauvre Isola ne connaissait jusqu'ici que les soeurs Brontë ...
Quant à la cause de la rupture de Juliet avec son amoureux pendant la guerre, la veille du mariage, je vous laisse la découvrir !

Rires et émotion sont au rendez vous, souvent entremêlés .

Un extrait d'un livre de cuisine  dont  "l'auteur présume que vous ne connaissez rien à la cuisine et donne des suggestions intéressantes : Avant d'ajouter les oeufs, casser d'abord les coquilles."
"Amelia était à moitié en larmes, aussi nous mîmes de coté les dessins et je lui fis du thé." Très british !

Voilà, j'ai conscience de ne pas avoir su rendre toute la beauté et la richesse de ce livre passionnant. De plus l'ayant en VO, j'ai dû traduire "à l'arraché". Alors lisez-le !

Et je pressens une augmentation du tourisme à Guernesey, tellement celle ile est magnifiquement décrite.




















Saint Peter Port




















Baie de Vazon








Je l'ai lu comme "découverte" dans le cadre du

Commenter cet article

marie Il y a 4 ans
J'ai découvert (et exploré!) ton blog, il y a quelques jours.. Ce "cercle littéraire" qui soulève l'enthousiasme, unanime, il va falloir que je l'ajoute à ma (terrible) PAL! Et puis, les photos donnent bien envie d'une escapade à Guernesey...
CARAMBAOLE :0114: Il y a 4 ans
J'ai eu un grand plaisirs a surfer sur
votre blog
Manu Il y a 4 ans
Ah oui, la raison de la rupture entre Juliet et son amoureux ! Mémorable, n'est-ce pas ? !!!
Bon, décidément, ce livre fait l'unanimité :-), mais il faut dire qu'il est tout simplement merveilleux :-)
Cachou Il y a 4 ans
Oh, merci pour les photos.! A cause de toi (non grâce à toi, je te taquine!) je suis plongée dans le livre (je suis au passage sur Elizabeth...tu imagines mon état d'esprit...) et je le dévore. Je l'ai commencé hier alors que ma journée était chargée et j'en suis maintenant à la page 250 (je n'ai pas encore compris comment j'avais fait pour arriver jusque là). Je vois le nommbre de pages diminuer dangereusement...
kathel Il y a 4 ans
Ce "Cercle littéraire..." a décidément des adeptes de plus en plus nombreux ! Je vais vous rejoindre un de ces jours...
Ys Il y a 4 ans
Ah, je ne lis pas ton billet car Manu a eu pitié de moi et m'a envoyé ce livre. Dès que la gastro m'oublie, je m'y mets !
Florinette Il y a 4 ans
Toujours pas lu, mais compte bien le faire, car tout ce que tu dis dans ton article est fort tentant et je risque de craquer avant l'heure !! ;-)
Brize Il y a 4 ans
"Chouette bouquin", comme tu le dis très justement, Keisha (et bravo pour l'avoir lu en anglais !)! Et qui n'édulcore pas la réalité de l'occupation allemande sur l'île de Guernesey.
Quant à la raison de la rupture de Juliet avec son fiancé... elle m'a plu autant qu'à toi !
sybilline Il y a 4 ans
Ton avis est un trait de génie, Keisha : il ouvre sans éclairer, suscite sans décrire et tente comme le ferait une conversation dont on ne recueille que des bribes fascinantes...
Aifelle Il y a 4 ans
Je n'ai pas l'intention d'aller chez France Loisirs, alors j'espère qu'il va sortir vite ailleurs parce que vous nous faites toutes saliver avec ce livre !
Catherine Il y a 4 ans
Bonjour Keisha, merci d'avoir laissé un commentaire sur mon blog, du coup je visite le tien aussi. Je suis conquise par ce cercle littéraire, j'ai envie de le lire, ça a l'air amusant. Et par ton blog aussi. Tu habites à Guernesey ou tu y as été en vacances ?
Karine :) Il y a 4 ans
Une autre de convaincue! C'est une très belle lecture pour moi aussi! Et les photos sont superbes!!
Emma Il y a 4 ans
Oui, moi aussi j'ai entendu dire qu'il sortait chez Robert Laffont, pour la rentrée littéraire de Janvier peut-être...
emma Il y a 4 ans
Intéressant ce lien, je ne savais pas que l’auteure était décédée et que c’est sa nièce qui avait terminé le livre…
Armande Il y a 4 ans
Hello,
Rassure-moi, il n'existe pas qu'en langue anglaise... C'est une lecture qui me tente fort mais je ne maîtrise pas suffisamment la langue de Shakespeare pour me lancer dans une lecture en V.O (à moins d'y passer jours et nuits pendant au moins quinze jours. J'entends d'ici les hurlements de désespoir de la tribu... Durant cette parenthèse anglaise, qui s'occuperait d'eux et de leur petit confort!!)
keisha Il y a 4 ans


J'ai mis aussi du temps à le lire ...
Pour des raisons inconnues, ce livre ne se trouve actuellement que chez France Loisirs. Mais on parle d'une parution chez Robert Laffont en 2009 (et même d'un film). Les impatientes ont fait la
cour aux adhérents France Loisirs ou le font circuler entre elles. Je sais par exemple d'après les commentaires d'articles que Manu a envoyé son exemplaire à Ys. Manu habite en Belgique et se
l'est procuré grâce à une dame habitant en France. Un vrai trafic !
Sois patience, tu devrais le lire bientôt, il vaut la peine !



sylire Il y a 4 ans
Je suis très tentée de le lire, j'attends donc sa parution ailleurs (Robert Laffont ?)
keisha Il y a 4 ans


Il semble que France Loisirs l'a proposé en avant première avec l'autorisation des éditions Robert Laffont, mais il ne sera sans doute (hélas) pas disponible avant
Noël... Je n'ai pas encore lu d'article négatif chez les blogueuses!



liliba Il y a 4 ans
J'ai déjà noté ce livre, très envie de le lire !
keisha Il y a 4 ans


Il fait fureur chez les blogueuses, le plus difficile est de mettre la main dessus. Patience, en 2009 ...



NiL éditions Il y a 4 ans
Vous aussi devenez membre du cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates et rejoignez le groupe sur Facebook !
keisha Il y a 4 ans


Gné? Vous m'en apprenez, là !!!



Antoine Il y a 3 ans

Contrairement à toi je ne l'ai pas du tout aimé. Je l'avais lu après avoir lu de nombreux avis positifs mais il m'a beaucoup déçu.
Je l'ai trouvé trop plein de bons sentiments, aucun mot de travers, aucune mauvaise pensée de la part des personnages... Un peu trop faux à mon goût.

Après avoir échangé avec d'autres blogeurs on m'a dit que ça venait probablement du fait que je suis un homme et j'avoue que ce n'est pas impossible ;)


keisha Il y a 3 ans


@ Antoine
Il n'y a qu'une seule personne un peu "méchante" dans ce livre (j'ai oublié son nom) et on a déjà remarqué que les lettres ont des styles trop similaires, ce qui est peu réaliste.
Sans doute un livre qui plait surtout aux filles, c'est vrai.
Et tant qu'à lire un roman épistolaire, autant se lancer dans Les liaisons dangereuses...
Merci de ta visite, je découvre ton blog! Côté livres bien sûr.



Antoine Il y a 3 ans

Même la seule personne "méchante" écrit avec un style très posé ! Et ce que tu dis sur le style des différentes lettres est très vrai aussi.

Dans le style épistolaire, le dernier Wiazemsky, "Mon enfant de Berlin" est plutôt bien fait. Il n'y a pas que des lettres mais il y en a beaucoup et ce sont elles qui animent vraiment l'histoire.


keisha Il y a 3 ans


@ Antoine
Ah je ne pensais pas lire ce livre, mais ce que tu en dis est attirant.
Le cercle... n'est pas une oeuvre "littéraire", juste ce qu'on appelle une lecture doudou qui fait du bien au coeur, et ce n'est déjà pas mal...



Antoine Il y a 3 ans

"une lecture doudou qui fait du bien au coeur" j'aime bien cette expression ;)

Oui effectivement quand on accroche, ce genre de lecture est toujours agréable.


keisha Il y a 3 ans


@ Antoine
Il s'agit souvent d'histoires vues côté fille... Tu as aussi "Les beignets de tomate verte" qui font cet effet.



Géraldine Il y a 2 ans


A y'est, lu ! Prochaine fois qu'on se voit, plus de gateau breton, je propose une tourte aux épluchures de patates !



keisha Il y a 2 ans


@ Géraldine


Sais-tu qu'en ce qui concerne les patates au four, je mange la peau (cuite)?


Mais le kouin machin, c'est bien quand même...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!