samedi 24 janvier 2009

A genoux



A genoux
Michael Connelly






Seuil Policiers, 2008










Ce livre est dédié :
Au bibliothécaire qui me donna à lire "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

Un tel hommage prouve que Connelly ne saurait être totalement mauvais...

Pourquoi lire ce livre de Connelly plutôt que ses plus connus (ses meilleurs ?) tels  Le Poète, Les égouts de Los Angeles, Créance de sang, L'envol des anges ... dont je recommande chaudement la lecture à ceux qui voudraient découvrir Connelly ?
Tout simplement parce que c'est le seul qui me reste à lire!

J'ai retrouvé avec plaisir l'inspecteur Harry Bosch, nouvellement affecté à la section Homicide Spécial à Los Angeles. Un an après l'affaire d'Echo Park il a un nouveau coéquipier, Ignacio Ferras.

Tout commence par un homicide : le docteur Kent est retrouvé assassiné de deux balles dans la nuque sur les hauteurs de Mulholland Drive. Avant cela il a dérobé assez de césium pour faire de beaux dégâts dans l'environnement et tuer pas mal de monde. Le dit césium a bien sûr disparu. On soupçonne l'implication de groupes terroristes, le FBI est sur les dents et voilà que Harry Bosch retrouve ainsi Rachel Walling (agent du FBI) dont il serait bien encore amoureux ...

Curieusement déçue de prime abord par la minceur du livre (que 230 pages, non mais) j'ai eu du mal à ma passionner pour l'intrigue. Trop de déjà vu sans doute : Harry Bosch aime toujours le jazz, circuler dans Los Angeles (non, pas de whisky cette fois) et se mettre à dos ses supérieurs et les agents du FBI.
Là il est servi et la petite guerre entre services est vraiment réjouissante.

Harry Bosch comme d'habitude ne perd pas non plus le sens de la mission dont il se sent investi :
"Je ne peux pas leur [ceux du FBI] faire confiance pour faire ça correctement. Eux, ce qu'ils veulent, c'est le césium. Moi, je veux les fumiers qui ont terrorisé Stanley Kent pendant deux heures, l'ont forcé à se mettre à genoux et lui ont collé deux balles dans la nuque."

Finalement Harry est toujours aussi habile pour flairer la vérité, et j'ai bien marché dans l'histoire malgré quelques invraisemblances et un manque d'atmosphère ... Un agréable moment de lecture cependant.
Lettre C du challenge ABC


Commenter cet article

Fantasio Il y a 4 ans
Je possède "Les égouts de Los Angeles" dans ma PAL. Je l'attaquerai bientôt et je note celui-ci au cas où..
;)
Nag Il y a 4 ans
Un de plus à lire! Je n'en ai pas mis dans mes challenges car je savais que j'en lirais de toute façon... ;) Connelly, c'est toujours un plaisir. et je le lis de préférence dans le train, d'une traite!
Nag Il y a 4 ans
C'est toujours difficile de relire des polars, je trouve que l'intrigue nous revient vite en mémoire... Je n'en ai lu que 2, je les lis au compte goutte.
Je vois que tu lis La Ronde et autre faits divers. Je l'ai étudié au lycée, j'en ai un très bon souvenir! C'est d'autant plus bouleversant que c'est tiré à chaque fois de véritables histoires.
Bon weekend!
Schlabaya Il y a 4 ans
Tu es sur Overblog Culture, en encadré ! Super !
Sinon, je ne connais pas cet auteur.
Manu Il y a 4 ans
Je n'ai jamais lu cet auteur malgré tout le bien qu'on en dit. Je pense en lire un un jour, mais sans doute quand j'aurai fait diminuer ma PAL. Mais cela arrivera-t-il un jour?
Caro[line] Il y a 4 ans
Je n'ai jamais lu cet auteur et j'ai "Le Poète" dans ma PAL. Bon, sauf que je ne sais pas encore quand je vais le lire... (l'auteur est mort ? ;-))
Namya Il y a 4 ans
J'imagine qu'il y a un ordre de lecture chez Connelly. J'ai toujours eu peur des polars où le même personnage ( inspecteur souvent ) apparaissait mais Denis Lehane m'a réconcilié avec ce style alors il faudra bien que je m'y colle un jour parce que je vois pleins de bonnes critiques sur ses polars et c'est un genre que j'affectionne beaucoup :-)
Karine :) Il y a 4 ans
Le poète de cet auteur, me tente depuis un bon moment, et le personnage de Harry, amateur de jazz m'intrigue aussi (dès qu'il y a le mot jazz, je suis tentée!)... mais bon, je serais mieux de commencer par celui sur les égoûts? Et c'est quoi un couple de "boeuf-carottes"?? Des boeufs orange??
Cachou Il y a 4 ans
Je n'ai pas encore croisé le chemin de ce monsieur, bien qu'il plaise énormément à une amie très proche. Donc, je me dis que si jamais je le rencontre sur ma route (comprendre dans la librairie de seconde main), je ferais bien un bout de chemin avec. Par lequel vaut-il mieux commencer?
Thaïs Il y a 4 ans
J'an connais un chez moi qui adore Conelly !
Géraldine Il y a 4 ans
Ouais, un billet en demi teinte tout de même. Je n'ai lu de lui que Créances de sang, y'a très longtemps. Cela ne m'a pas laissé un souvenir impérissable !
virginie Il y a 4 ans
Mon préfére de Michael Connelly est Créance de sang. Bien que Harry Bosch soit très attachant, j'ai moins apprécié ce "A genoux". J'avais beaucoup aimé aussi "La défense Lincoln", dont le héros Mickey Haller me semble avoir également un bon potentiel de personnage de série.
sarah Il y a 4 ans
J'ai adoré "ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"!!
Et je suis une inconditionnelle de Connelly! Avec un faible pour créance de sang et la lune etait noire...

Je n ai pas lu celui ci mais j'y compte bien!!
a bientôt!
sarah Il y a 4 ans
oui oui je sais que "ne tirez pas..." est de Harper Lee, mais comme tu en parlais en intro à propos de ton libraire et que je viens juste de terminer ce livre, je suis très enthousiaste!

Concernant connelly, j ai adoré aussi le poète et les egouts de los angeles... (et tous ceux que j ai lu de lui jusquà présent d ailleurs, je n ai encore jamais été déçue!)
Cécile Il y a 4 ans
Il me semble que j'avais été un peu déçu par celui-ci mais comme j'a-do-re Harry Bosch, ce ne pouvait pas être une totale déconvenue ! :D
Anna+Blume Il y a 4 ans
Je n'ai pas trouvé que c'était du grand Connelly. Un peu déçue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.