dimanche 4 janvier 2009

Peut-on lui pardonner?

Peut-on lui pardonner?
Anthony Trollope



Albin Michel, 1998


Coïncidences ? Au moment où je sortais des rayons de la bibliothèque ce pavé (750 pages) du victorien Anthony Trollope (1815-1882), deux articles enthousiastes sur Miss Mackenzie sont parus chez Ys et chez  Emjy . L'hiver s'annonce victorien !

Alice Vavasor est issue du  mariage  "hautement désapprouvé par toute sa famille" d' Alice MacLeod et de John Vavasor. Mère vite décédée, père absent, à 25 ans Alice est "naturellement inébranlable". L'héritage de sa mère lui permet une certaine liberté. Mais attention ! Elle ne peut faire n'importe quoi tout de même ! Cinq ans auparavant elle avait rompu ses fiancailles avec son cousin Georges suite à une infidélité de ce dernier et maintenant elle est fiancée avec John Grey , le parfait gentleman.
"Elle l'aimait beaucoup et l'admirait encore plus. Il était noble, généreux, intelligent, bon - si bon qu'il était quasiment parfait. Si seulement il avait eu quelques défauts ! (...) Comment pouvait-elle espérer rendre heureux un homme aussi parfait que lui? "
Elle rompt (encore) ses fiançailles et revient à son cousin Georges dont elle sait pourtant qu'il en veut à son argent...
Son amie Glencora, elle, a fait un beau mariage. Mais elle ne donne pas d'héritier à Plantagenet (si!) Palliser et est plus que tentée de fuir avec son bel amoureux auquel elle a dû renoncer suite à la pression de ses proches car Burgo Fitzgerald est à la fois dépensier et sans le sou...
Sa tante Mrs Greenow est restée veuve , et hésite entre deux soupirants ...

Mariage, argent, convenance sociale : voilà les thèmes qui reviennent tout au long de ce roman fort plaisant à lire. Je me suis bien amusée avec la façon dont Mrs Greenow  tient la dragée haute à ses deux amoureux, passionnée avec les questionnements d'Alice et de Glencora (deux héroïnes fort attachantes) et délectée avec une galerie de personnages fort bien mis en scène.
Une description qui va peut être vous faire sauter sur votre chaise : "Lady Monk était une femme d'environ cinquante ans qui avait été d'une grande beauté dans sa jeunesse et avait encore beaucoup d'allure pour son âge. (...) C'était une élégante vieille dame avenante."

Vraiment, je ne m'attendais pas à apprécier autant ce roman plein de surprises et de rebondissements! C'est vif, plein d'humour, et l'auteur apostrophe souvent ses personnages ou son lecteur :
"Mais vous, lecteur sensible, le pouvez-vous?Ou peut-être est-il trop tôt dans mon histoire pour poser la question?"

L'avis sur ce livre de Scarlettohara
Plein d'autres romans de Trollope et de lectures victoriennes aussi chez Canthilde

Cachou Il y a 4 ans
Ca, c'est le genre de livre que je n'aurais même jamais pensé à lire. Je ne connais pas plus que ça l'auteur et l'histoire ne m'aurait pas intriguée si elle avait été juste résumée... Merci Keisha! Enfin, ça sera peut-être pour un moment où j'aurais effectivement le temps de lire un livre, j'ai dû lire 40 pages en trois jours (d'ailleurs il faut que je me rattrape, car je dois avoir fini "La Jeune Fille à la Perle" pour demain. Ah, pourquoi les journées ne font pas 26 heures????
keisha Il y a 4 ans


Cela a été pour moi une belle surprise, je m'attendais à du poussiéreux et pompeux, eh bien pas du tout ! Un régal ... qui m'a duré près d'une semaine autant te
prévenir car il fait plus de 700 pages ! A essayer pendant des vacances ?
Il existe une Joanna Trollope qui est une descendante (je crois?) et qui écrit des livres sur des problèmes plus contemporains et que j'aime bien  aussi.



Ys Il y a 4 ans
Se mariera, se mariera pas a l'air d'être la problématique de Trollope. Doit pas falloir en lire dix de suite, mais un de temps en temps et c'est le voyage victorien assuré ! (je suis contente de constater que j'ai encore quelques années avant d'être une vieille dame !)
keisha Il y a 4 ans


Comme je l'écris plus haut à Cachou, j'ai trouvé une écriture alerte et ironique au lieu du "machin" victorien compassé que je craignais. Oui, il parle de mariage /
non mariage, mais sait faire durer le suspense. J'ai oublié, mais il parle aussi d'argent donné aux jeunes gens sans le sou par d'aimables jeunes filles.
Bon, maintenant la terrible nouvelle : je suis une vieille dame (snif) ! Et encore il y avait du progrès depuis Balzac et sa femme de trente ans ...



Keltia Il y a 4 ans
Bonne idée de lecture victorienne! Je note!
keisha Il y a 4 ans



Je pense que tu passeras un agréable moment ! Auteur à (re) découvrir.




Karine :) Il y a 4 ans
Je ne connais pas cet auteur... et ton billet donne envie de le lire! Surtout que je suis dans une passe classiques! C'est noté!
keisha Il y a 4 ans


Là c'est plus que classique, c'est victorien ! Rule Britannia !



Manu Il y a 4 ans
Je sens que cet auteur va finir dans ma LAL puis dans ma PAL :-)
keisha Il y a 4 ans


Laisse toi faire ! Idéal l'hiver avec du temps devant soi !



marie Il y a 4 ans
merci à toi pour ce commentaire qui me donne (enfin) envie de me plonger dans ce pavé qui m'attend dans la PAL au pied de mon lit depuis des mois.. Fort tentée par son appartenance "victorienne", mais un peu effrayée par son volume...
Bonne résolution 2009, je vais m'y mettre!
keisha Il y a 4 ans


Il m'a bien fallu quelques semaines pour me décider à attaquer sérieusement ce pavé ; ensuite je l'ai lu sans problème , pas en un jour ou deux, soyons honnête, mais
avec plaisir.



Caro[line] Il y a 4 ans
Oh que c'est tentant ! J'ai une énorme envie de ce genre de livres en ce moment. Je le note donc !
keisha Il y a 4 ans


Une histoire bien racontée, avec diverses péripéties, du sentiment, des personnages bien dépeints, pourquoi bouder son plaisir ? J'avoue avoir eu une belle surprise
avec ce livre !



Isil Il y a 4 ans
J'ai "Barchester Towers" sur ma pal. J'ai déjà lu "Le directeur" (The warden) qui n'est sûrement pas le meilleur (enfin j'espère) même si j'ai bien aimé. Je note ce titre pour plus tard.
keisha Il y a 4 ans


Cette lecture de Trollope a été une heureuse surprise et je ne compte pas en rester là ! Je pourrai piocher des idées sur ton blog, et suivant les possibilités de ma
bibliothèque aussi.



Géraldine Il y a 4 ans
Ouille, 750 pages victoriennes... C'est pas mon rayon. C'est curieux, je ne suis pas du tout attirée par cette littérture alors que j'adore l'histoire et la géo...
keisha Il y a 4 ans


Oh mais justement c'est une histoire bien racontée et passionnante, pas du tout embêtante à lire. Reste que 750 pages, c'est le pavé !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!