dimanche 18 janvier 2009

Pourquoi êtes-vous pauvres?



Pourquoi êtes-vous pauvres ?
William T. Vollmann


Titre original : Poor People







Actes Sud, 2008








"Pourquoi certaines personnes sont-elles riches, et d'autres pauvres?
Etes-vous riche ou pauvre?
Pourquoi êtes-vous pauvre?"

Voilà les questions qu'a posées l'auteur au fil des années durant ses voyages dans différents pays (Thaïlande, Yémen, Etats-Unis, Colombie, Mexique, Japon, Vietnam, Afghanistan, Pakistan, Russie, Chine, Bosnie, ...) . Il s'adressait au "pauvre" par l'intermédiaire d'un interprète si nécessaire. L'entretien était payé à son interlocuteur.

Bizarre, voire même choquant, n'est-ce pas ? Au début j'ai été désarçonnée, me demandant où cela allait mener.

Au fil des pages de ce livre bien écrit et bien construit nous recontrons des personnes diverses qui sont lorsque c'est possible nommées, présentées ; avec certaines l'auteur n'a qu'un bref contact, avec d'autres plusieurs entretiens. Beaucoup sont photographiées.

Difficile de classer ce livre qui fait aussi référence à des situations passées et cite Montaigne, et qui pose beaucoup plus de questions qu'il ne donne de réponses. En fait :"Cet ouvrage n'est pas un livre 'pratique'. Personne n'y apprendra ce qu'il faut faire, et encore moins comment s'y prendre."

Il présente en particulier une situation au Kazakhstan (2000) où l'installation d'une raffinerie de pétrole pourrait générer une catastrophe écologique et humaine.
"Et vous en pensez quoi?
D'un côté, on pense à notre santé. D'un autre côté, on sait que le pétrole rapporte de l'argent."

Il s'interroge lui-même , et nous aussi le lecteur. Pour l'exemple cité ci-dessus :
"Bien sûr vous et moi sommes plus coupables qu'eux. Nous créons la demande pour le produit de TCO, nous polluons l'atmosphère en le consommant, et nous nous moquons pas mal de la santé des gens de Sarykamys."

Au final, l'auteur s'implique et s'interroge, se remet en question, et interpelle et déstabilise souvent le lecteur : vous êtes prévenus ! Un livre à lire en tout cas.

TopoLivres en parle

Commenter cet article

Pascale Il y a 4 ans
J'ai bien envie de le lire. Il m'intrigue, j'ai envie d'en savoir plus. Bon dimanche Keisha !
Aifelle Il y a 4 ans
J'ai entendu tout et son contraire sur ce livre, notamment qu'il était condescendant. Cà n'a pas l'air d'être ton avis.
Michel Il y a 4 ans
Pour les vacances ou à lire dans le train !
Mais ton commentaire m'incite à le lire
A_girl_from_earth Il y a 4 ans
Assez délicate comme démarche... mais ça a l'air intéressant.
Géraldine Il y a 4 ans
Il semble effectivement curieux ce livre mais interpelant. Poser les bonnes questions... de toutes façons, ces questions ont elles réellement des réponses qui soient bonnes pour les 2 parties ?
sybilline Il y a 4 ans
Si le livre interroge et insiste sur la culpabilité de nos sociétés, alors je l'approuve. Mais pourquoi alors ces entretiens avec des personnes souffrant de la pauvreté?
Ce livre est-il finalement une critique du système capitaliste libéral ou tente-t-il de donner la parole à ceux qui en sont privés? Ce ne me semble pas clair...
Julien Il y a 4 ans
Je connaissais cet auteur pour ses romans (ou pavés devrais-je dire). Le concept de ce livre me plaît beaucoup. C'est une bonne manière de bien nous rappeler que nous faisons partie du faible pourcentage des riches de cette planète. Cela ne nous rend pas meilleurs, mais au moins, nous avons conscience de notre gaspillage ;)
Brize Il y a 4 ans
Comme Sybilline, je m'interroge un peu sur le concept du livre. Mais je n'hésiterai pas à l'emprunter si je le vois en bibliothèque.
Brume Il y a 4 ans
Je n'ai lu que des avis élogieux de ce livre. J'espère pouvoir le lire bientôt.
sylvie Il y a 4 ans
J'ai entendi parler de ce livre et il semblait très polémique quant à la démarche douteuse...
Il faudrait que j'y jette un oeil quand même, mais ce que j'avais entendu m'avait passablement refroidie...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.