vendredi 13 mars 2009

Là où vont nos pères



Là où vont nos pères
Shaun Tan









Dargaud, 2007
Prix à Angoulême 2008










Cette couverture m'intriguait et ses teintes tristounettes me faisaient hésiter. Mais, rappelée à l'ordre par l'article enthousiaste de Julien, qui en fait une analyse détaillée à lire absolument, je me suis lancée...

Ce livre parle d'exils, d'hommes et de femmes qui quittent leur famille et leur pays en proie à la guerre, à la famine, à au totalitarisme, pour aller dans un pays dont ils ignorent tout ( langue, vie quotidienne). On suit leurs premiers pas, comment ils trouvent un logement, du travail, se font des amis...

Aucun dialogue, aucune écriture connue. Des vignettes dont le contenu et l'enchaînement  parlent d'eux-mêmes, laissant libre cours à l'imagination, l'intelligence et l'émotion du lecteur.

Graphisme très réaliste, couleurs sépia, on dirait de vieilles photos, mais le tout dans un univers complètement hors du temps où se retrouvent des petites bestioles imaginaires (voir couverture). C'est très très beau! Particulièrement les grandes vues d'ensemble de cet univers.

L'auteur est australien, son père ayant émigré de Malaisie en 1960. Il s'est aussi basé sur des photos prises sur d'Ellis Island, New York, de 1892 à 1954.

Un livre intemporel, toujours actuel. Voir les avis de Sylvie, EnnaBrize et Estelle (avec d'autres planches encore...)

Dans les premières pages, le départ du père :

Photos perso pas terribles mais montrant le monde d'arrivée :

Commenter cet article

Cachou Il y a 4 ans
J'adore cette BD, à tel point que je pense la faire "lire" à mes élèves mais une amie m'a dit que ça serait trop dur à comprendre pour eux, tu le penses aussi? Ils ont 16 ans.
En tout cas, le graphisme est sublime et l'histoire toute en finesse. On comprend vraiment bien ce choc des cultures, cette impression d'altérité. Remarquable. Pour une fois, un prix qui a été mérité (oui, je ne suis pas très fanatique des prix littéraires).
Julien Il y a 4 ans
Est-ce que tu as aimé l'histoire, Keisha, ou seulement les graphismes ?

Pour répondre au commentaire de Cachou ci-dessus, je pense que des "gamins" de 16 ans sont tout à fait capables de comprendre ce livre (enfin, je n'ai pas d'expérience en la matière à part la mienne - je ne suis pas prof), surtout qu'ils ne seront pas déroutés par le vocabulaire ;)
Je pense que cette BD est universelle et qu'elle peut être lue très jeune (pas trop tout de même car certaines planches peuvent effrayer le tout tout petit).
Freude Il y a 4 ans
Quel graphisme !
Brize Il y a 4 ans
Une BD au contenu riche et au graphisme envoûtant.
Estelle C Il y a 4 ans
J'ai adoré ce livre, c'est l'un de mes coups de cœur ! Je vais citer ton avis dans mon billet. A bientôt !
Titine Il y a 4 ans
Merci d'avoir mis quelques vignettes, ça nous donne un aperçu dans l'ambiance. ça a l'air magnifique, très mélancolique dans les coumeurs.
Lou Il y a 4 ans
Quels dessins ! J'espère croiser ce livre un jour !
Manu Il y a 4 ans
Ca a effectivement l'air superbe graphiquement parlant.
sylvie Il y a 4 ans
oh! j'ai adoré cette BD sans texte, et sa magie onirique pour dire une histoire qui est celle de beaucoup de gens...
j'en avais même fait un petit film, avec le texte de la poésie de Prévert : étrange, être ange...
Superbe graphisme ! L'illustration de la gare ressemble à s'y méprandre à une très vieille photo. Quel talent !
A_girl_from_earth Il y a 4 ans
C'est une BD qui laisse sans voix, tout comme elle n'a pas besoin de paroles. :)
kathel Il y a 4 ans
Je l'emprunterai à la bibliothèque quand j'y retournerai ! (je suis dans une période PAL !)
Florinette Il y a 4 ans
Ooooh elles sont magnifiques ces illustrations, si je le vois à la biblio, je n'hésiterais pas !
Bonne soirée Keisha ! :-)
choupynette Il y a 4 ans
Ce qui m'a déroutée quand j'ai lu cette BD, c'est l'absence de "bulles", mais on final on s'y fait très bien, et ce mélange d'onirisme et de réalisme est empreint d'une grande poésie.
Magda Il y a 4 ans
ça a l'air vraiment sublime, je trouve les dessins canon et l'idée fantastique... je note, quand je repasserai à Paris je le prendrai, ce genre de livres est toujours merveilleux à offrir, en plus.
enna Il y a 4 ans
J'ai aussi adoré cette BD qui fait partie de mes coups de coeur. cette bande dessinée toute en images prouve que sans paroles on peut faire passer un message universel!
choupynette Il y a 4 ans
je n'avais pas fait de billet! ;))
Ahhhh Saki!!! Quel goût tu as!! ;))j'adore cet auteur, très "british", un humour noir, ou parfois pince sans rire, qui me ravit. Il sait croquer ses contemporains avec une dextérité peu commune!
AneverBeen Il y a 4 ans
Un album qui semble fort bien intéressant et attirant, si bien pour l'histoir
AneverBeen Il y a 4 ans
OupS ! ma gaucherie me perdra ! [^^]
keisha Il y a 4 ans


@ AneverBeen
Oui, ça arrive de riper sur les clavier!



AneverBeen Il y a 4 ans
Je disais donc : Un album qui semble fort bien intéressant et attirant, et cela, tant bien pour son intrigue que l'Histoire et le coup de crayon. Peut-être une BD similaire à celle-ci : Auschwitz de Pascal Croci. Similaire, peut-être, mais seulement. Là où vont nos pères : je prends note. [^^]
keisha Il y a 4 ans


@ AneverBeen
Un saut sur ton blog m'a montré la BD de pascal Croci, que je ne connaissais pas.
Tu as bien fait de noter, c'est une BD à lire et relire, sur tous les exils.



AneverBeen Il y a 4 ans
Il ne me reste donc plus qu'à mettre la main dessus puis les yeux ! ^^
keisha Il y a 4 ans


@ AneverBeen
Tu as tout compris! Quelle belle BD!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!