mardi 26 mai 2009

Ta mémoire, petit monde



Ta mémoire, petit monde
Alain Foix

Gallimard, Haute enfance, 2005

















Voici le sixième maillon de la chaîne des livres, choisi par Stephie.

Les premières lignes:
" Prenons un petit monde au hasard dans la rue. Tenez, dans Pointe-à-Pitre, sur le trottoir de la rue Barbès. Il sort tout juste de l'école et fixe le caniveau. Dans le ruisseau, son bateau de papier. Au bout de la rue, un bâtiment immense. Sa coque de noix va droit dessus. Un géant blanc posé sur l'eau et qui écrase la ville de majesté. Le Colombie, comme c'est écrit dessus, pousse un long hurlement et arrête le temps. La ville est suspendue et le monde médusé. C'est la terre qu'on déchire, le géant se délivre. Une lente déchirure, mouvement inexorable, et la mer s'y engouffre. Un gouffre de vertige, d'un bleu à s'y noyer. Et le monde rapetisse à mesure qu'il s'éloigne. Le bateau de papier a mouillé l'encre bleue. Le vent l'a renversé, l'enfant l'a oublié. Bientôt c'est le grand jour où il verra le monde du pont du Colombie. "

Alain Foix évoque son enfance à la Guadeloupe de façon impressionniste; comme dans la réalité de la mémoire lointaine, ses souvenirs se mélangent, se poursuivent, tourbillonnent, ce qui donne une première partie où il vaut mieux se laisser emporter par sa prose poétique rythmée comme une danse.

"L'écrit m'était venu d'une main se posant sur la mienne, d'une voix douce, des cheveux sur ma nuque, d'un parfum qui caresse. La jeune fille aux yeux verts? Je ne sais plus. Elle avait pris son temps. Me revient une danse dont j'apprenais les pas, où j'étais enlacé. Je me souviens de traces, d'entrelacs et de noeuds comme de longs cheveux bleus. J'apprenais à écrire comme on apprend les tresses. Un jour elle me lâcha et ma main dansa seule sur le blanc du papier de la claire fontaine. Elle laissa derrière elle des traces et des volutes, des pleins et des déliés, un joli sillon bleu."

Ensuite Le Colombie l'a emporté à la métropole, en un froid mois de novembre 1962, et c'est la découverte d'une cité de la banlieue parisienne, des clans, du racisme, de l'amitié, du collège, du sport, de sa place entre deux mondes. Evocation des années 60, la télévision noir et blanc, les courses de moto, la vision du noir dans les bandes dessinées d'époque (très intéressant!). Choix de sa destinée, arrivée de la maturité.

Un très beau livre, magnifiquement écrit, que je suis ravie d'avoir découvert!

Les avis de Fashion, Leiloona, YueyinIsil, Levraoueg, Armande,

Commenter cet article

Ys Il y a 4 ans
Ah chouette ! J'aime bien quand les billets de la chaîne finissent ainsi !
Leiloona Il y a 4 ans
Un livre où comme tu l'as écrit il faut se laisser bercer par les mots.
Merci pour le lien. ;)
Armande Il y a 4 ans
Mince, je suis passée à côté !
Marie Il y a 4 ans
Difficile de résister... Allez, une référence supplémentaire dans ma LAL ! :-)
A_girl_from_earth Il y a 4 ans
Ca a l'air d'être une chouette découverte ça, comme un beau voyage à travers le monde, le temps et les mots! Mmmh je reviens de la bib' avec 3 livres alors que je traîne dans ma lecture en cours, je ne sais pas si c'est bien raisonnable de noter celui-là!lol
Stephie Il y a 4 ans
Je ne dirai qu'une chose "Lisez Alain Foix", c'est un virtuose de la langue. Et chacune de ses oeuvres est très différente, chacun peut y trouver sa pépite.
Keisha, je suis ravie que tu aies aimé. C'est certes un livre qui doit se mériter un peu, mais je pense que c'est l'auteur contemporain dont le styme me touche le plus.
Florinette Il y a 4 ans
Ces premières lignes incitent déjà à continuer et ton billet finit par convaincre de le noter ! ;-)
Géraldine Il y a 4 ans
Comme j'ai vécu en Guadeloupe et que je collectionne les souvenirs, ce livre est pour moi, sans aucun doute !
levraoueg Il y a 4 ans
C'est chouette de voir comment tu as accueilli ce livre ! Je l'avais bien aimé aussi pour sa langue si particulière. Voilà en tous cas le genre de rencontres entre un livre et un lecteur qui justifie cette chaîne !
Mango Il y a 4 ans
Un peu trop poétique pour moi pour le moment! Entre polars et romans "fleur bleue", je remets à plus tard! ;)
keisha Il y a 4 ans


@ Mango : Eh oui, tant à lire!!! Mais pourtant je ne suis pas du tout une lectrice de poésie ; là il y a aussi ses souvenirs d'enfance.



Isil Il y a 4 ans
J'ai eu du mal au début mais une fois sur le bateau, j'ai commencé à apprécier. Une belle découverte au final.
keisha Il y a 4 ans


@ Isil :
Cela désarçonne un peu au début, ensuite la narration devient plus linéaire. Mais le style est beau, j'ai aussi aimé cette découverte.



Gio Il y a 4 ans
Depuis le temps que Stéphie parle de cet auteur, il serait temps que je m'y mette... je ne sais pas quelques chose me retient.
keisha Il y a 4 ans


@ Gio :
Stephie défend très bien cet auteur, allez, fais lui plaisir...



sybilline Il y a 4 ans
Ce roman qui ressemble à un long poème ne doit sûrement pas être d'une lecture aisée, mais il m'attire beaucoup.
keisha Il y a 4 ans


@ Sybilline:
Il faut se laisser bercer ou entraîner par cette prose, c'est agréable et pas si mal aisé. Oui, je te recommande cette lecture, j'espère que tu seras charmée!



calypso Il y a 4 ans
J'aime beaucoup le titre !
keisha Il y a 4 ans


@ Calypso :


En fait ce petit monde, c'est cet enfant... Lis ce livre...



Restling Il y a 4 ans
Chouette, encore un que je suis sure de lire !!!
D'ailleurs, le prochain à arriver chez moi via la Chaîne des Livres, si ne me trompe pas, est celui que tu as choisi. :-)
keisha Il y a 4 ans


@ Restling :
J'avoue ne plus trop suivre où mon "bébé" est arrivé, il faudrait bien que je suive son parcours. Forcément il est d'une romancière anglaise du 19ème siècle, autant continuer le lobbying!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.