samedi 2 avril 2011

L'obscure mémoire des armes



http://www.editions-metailie.com/img/couv/couv-1040.jpgL'obscure mémoire des armes
Ramon Diaz-Eterovic
Métailié, 2011
 
"Même si les cérémonies publiques et les déclarations convenues essayaient d'enterrer le passé, celui-ci continuait à se glisser par les fissures d'une société habituée aux apparences, aux décors trompeurs et aux compromis en coulisse. Le passé était une blessure qui n'avait jamais été totalement désinfectée et laissait échapper sa pestilence à la moindre inadvertance."
 
Détective privé à Santiago, Hérédia se voit demander par Griseta, avec qui il entretient une liaison passionnée mais hachée, de faire la lumière sur le probable assassinat de German Reyes, dont la soeur est son amie. Il accepte, et poursuit cette enquête à sa façon : il déambule beaucoup dans la ville, n'hésite pas à fréquenter les bars, met sur le coup un policier, un ami qui tient un kiosque, un journaliste et au fil du temps obtient des renseignements, parfois en bousculant les choses, souvent grâce à une réflexion de hasard, y compris de son chat Simenon. Car il y a un chat! Ce chat, "seul animal à avoir réussi à domestiquer l'homme", d'après Marcel Gauss, est gourmand, aime la discussion et  son confort. Horaires flous, récupération après des nuits arrosées, heures dédiées à de bonnes lectures ou à l'amour, un peu d'action quand même, voilà la vie de Hérédia, à la cinquantaine plutôt philosophe.
 
Malgré de l'humour et des dialogues qui font mouche, ce roman est noir, bien noir. Les recherches de Hérédia le mèneront à remuer le passé du Chili : dictature, arrestations, tortures... Les victimes ont encore peur de parler, les bourreaux se sont glissé dans une vie parfois bien tranquille...
 
Une question pour terminer : le Scribouillard, écrivain ami de Hérédia, à mon avis un double de Diaz-Eterovic, fait-il référence au Scribouillard de Vargas Llosa?
 
Une première rencontre avec Hérédia, sans doute pas la dernière.
Merci à l'éditeur et Valérie Guiter.
 
Les avis de biblioblog,
Ys parle de La mort se lève tôt.

Commenter cet article

Aifelle Il y a 2 ans


Si toi tu dis qu'il est noir "bien noir", je ne suis pas sûre qu'il soit pour moi



keisha Il y a 2 ans


@ Aifelle


L'auteur n'insiste pas trop sur les tortures infligées et l'ambiance durant la dictature, mais quand même c'est dur. Cependant c'est intéressant de voir à quel point le passé chilien imprègne le
présent, dans ce roman. Excellent!


Il y a aussi de l'humour, les personnages sont bien campés... Note dans ton petit carnet, si tu rencontres un des romans de l'auteur...



Ys Il y a 2 ans


Ah mince, comment répondre à ta question sans avoir lu cet opus-là ?! Ecrit-il des fictions (radiophonques) ce scribouillard, des fictions ayant tendance à s'emmêler ? Chaque épisode de la série
des Heredia semble avoir pour objet un point bien particulier du passé post Pinochet, j'avais plutôt envie de tenter celui sur la villa Grimaldi (pas gai a priori...).



keisha Il y a 2 ans


@ Ys


A lire ton billet, j'avais l'impression qu'on retrouvait pas mal de détails d'un livre à l'autre (chez toi, le traffic d'armes, ici aussi). Ici on parle de la Villa Grimaldi. Non, pas gai ce
passé chilien...


Je posais la question, espérant une réponse de ta part, je l'avoue, car tu as sûrement plus en tête que moi le roman de Vargas Llosa (je dois le relire) et je pensais que le Scribouillard de Diaz
est un personnage récurrent, comme Simenon, et les autres. Bon, il semble que non. Ici, le Scribouillard est un ami écrivain de Heredia, mais qui semble avoir pour tâche d'écrire les aventures de
Hérédia...Il lui donne des idées d'enquête, veut le diriger (mais Hérédia renacle parfois), Hérédia lui reproche de changer des détails d'un livre à l'autre (ex, couleur des cheveux de Griseta,
...). Je pensais donc que tu connaissais ce Scribouillard. Les dialogues Heredia-Scribouillard, assez rares, sont savoureux. Tout autant qu'avec Simenon...


Bref, un auteur nouveau pour moi, mais il va falloir continuer la route avec...



Kathel Il y a 2 ans


Je ne sais pas, j'ai lu "Les sept fils de Simenon" (est-ce bien le titre ?) il y a longtemps et j'avais aimé, sans plus, un peu lent si mes souvenirs sont bons... et en même temps je crains les
passages trop durs.



keisha Il y a 2 ans


@ Kathel


Le rythme n'est pas trépidant mais sait s'accélérer, ce genre de romans un peu d'atmosphère et de rencontres me plait bien, il y a quand même une enquête aussi. L'auteur n'insiste pas sur les
passages durs, merci à lui!



Yv Il y a 2 ans


Je l'avais repéré et puis, j'avis pris un autre polar, français Le jaguar sur le toit, très bien aussi.



keisha Il y a 2 ans


@ Yv


J'avais hésité avec Le destin du touriste! Tu as aimé, je sais. Mais Diaz est aussi une bonne pioche. Métailié devient agaçant, que des bons romans!


Le jaguar sur le toit, me souviens pas.



clara Il y a 2 ans


Peut-etre trop noir pour  moi si en plus il n'y a pas une fenêtre qui s'ouvre sur un certain optimisme..



keisha Il y a 2 ans


@ clara


L'optimisme, c'est que les méchants durant la dictature sont retrouvés et punis, petit à petit. mais on ne peut effacer un certain passé... Je n'aurais pas dû parler de "noir", en fait c'est
agréable à lire, et à suivre Hérédia...



Manu Il y a 2 ans


Bien tentée surtout avec ce beau chat Simenon !



keisha Il y a 2 ans


@ Manu


Je pense que la série te plairait, le chat est bien décrit et n'est pas qu'un simple figurant, il discute avec
Hérédia...



A_girl_from_earth Il y a 2 ans


Rien que pour le chat, je l'ai noté (!), mais ce ne sera probablement pour tout de suite. Je suis plus dans ma période lecture légère en ce moment.



keisha Il y a 2 ans


@ A girl from earth


Le chat ne fait pas que de la figuration...


Tu dvrais trouver cet auteur en bibli sans problèmes, un titre ou un autre, pour voir...



alinea Il y a 2 ans


s'il est trop noir alors je passe mais tout même j'aime la couverture avec le chat.



keisha Il y a 2 ans


@ alinea


Il est noir, je ne le cache pas, mais quand même facile à lire, les héros (et son chat) et ses amis sont bien campés : ne pas s'en priver!



Suzanne Il y a 2 ans


Un autre de plus qui rejoint ma déjà très longue liste... Décidément ;-)



keisha Il y a 2 ans


@ Suzanne


Cet auteur mérite d'être connu : encore une découverte pour moi...



Michel Il y a 2 ans


lalisé, pour quand j'aurai fini la série des chats qui...



keisha Il y a 2 ans


@ Michel


Simenon, le chat, ne fait pas que de la figuration, Hérédia est un bon personnage, ses amis aussi. Bref, un auteur à connaître... La littérature sud américaine mérite le détour, j'ai longtemps
attendu avant de m'y intéresser.



Stephie Il y a 2 ans


Je note alors et j'irai "zyeuter" en biblio



keisha Il y a 2 ans


@ Stephie


Je pense que toute bibli "convenable" se doit de proposer un titre de l'auteur, et à voir le billet de Ys, tout a l'air bien!





Je ne pense pas que le scribouillard soit une référence à Vargas Llosa, par contre c'est effectivement un double (en forme de clin d'oeil) de l'auteur.


Sinon, les romans de la série peuvent se lire dans le désordre, à part pour les relations avec Griselda et un peu avec son copain Anselmo qui tient le kiosque il y a peu de références d'un roman
à l'autre.



keisha Il y a 2 ans


@ Jean-Marc Laherrère


Ah merci beaucoup (je dois relire Vargas Llosa, mais quand?)


J'aime beaucoup ce genre de clin d'oeil, tu penses bien. Je verrai à la bibli si je trouve d'autres romans de l'auteur.



Alex-Mot-à-Mots Il y a 2 ans


Un polar bien noir et l'histoire du pays en toile de fond, je note.



keisha Il y a 2 ans


@ Alex-Mots-à-Mots


Tu as bien raison. Je pense que tu trouveras aisément un de ses romans en bibli, tous ont l'air bons...



L'Ogresse Il y a 2 ans


Il me tente pas mal celui-ci, j'aime le fait aussi qu'il ne se situe pas aux Etats-Unis.



keisha Il y a 2 ans


@ L'Ogresse


Depuis quelque temps je lis un peu plus de littérature non anglo-saxonne, et que de découvertes!


Sans avoir besoin de trop en connaître sur l'Histoire, mais cela ne fait pas de mal de se souvenir d'événements tragiques vécus là bas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.