vendredi 30 mars 2012

La ligne de courtoisie



http://www.pol-editeur.com/photos/livre-ligne-de-courtoisie.jpgLa ligne de courtoisie
Nicolas fargues
P.O.L, 2012
 
 
Les chiffres sont sans appel, peu de romans français contemporains sur ce blog (et un peu beaucoup de grands espaces américains ou brumes anglaises). Me voilà donc tombée par hasard sur ce roman de Nicolas Fargues, qui au moins a échappé au sort cruel et fréquent de l'abandon.
 
Un écrivain dans la quarantaine, dont l'heure de gloire date de dix ans, en panne d'écriture,  quitte tout, famille, amis, voisins, éditeur, pour s'installer à Pondichéry. Mais hélas il n'échappera pas à son passé, en l'occurrence son ex-femme.
 
Un personnage dans la loose la plus totale, au point que c'en devienne un art de vivre. Tout échoue, mais cela semble glisser sur lui, sans qu'il ne passe réellement cette fameuse ligne de courtoisie. 
 
D'aucuns qui s'y connaissent mieux que moi évoquent Houellebecq, en tout cas c'est quand même assez particulier. La fin me laisse perplexe, mais quelle pourrait-elle être, en fait? L'écriture est travaillée (parfois j'ai dû relire pour comprendre), les petits détails du quotidien sont scrutés, et plane toujours une certaine auto-dérision plaisante. Caustique et pathétique.
 
Je ne dirais pas non à une autre lecture de l'auteur (qui ne fait pas dans le pavé) et vous laisse avec un passage (vous ne pousserez plus jamais de la même façon votre chariot dans les allées de votre supermarché)
"Un saut au présentoir des conditionnements méditerranéens pré-cuisinés, un autre aux modèles fromagers cent pour cent non bactériels, visite des crudités chlorées en sachets à soudure latérale, ponction à même les bacs de quelques fruits de saison inoxydables puis un ultime crochet par la section des médaillés de la technologie viticole, juste avant le passage obligé par les terminaux de cuisson des pâtes à pain à levure express: moins de huit minutes plus tard, je patientais perpendiculairement à l'interminable ligne de caisses, laquelle pouvait, sans trop d'imagination, évoquer un front adverse de fantassins épars et inamovibles."
 
Les avis de Leiloona, clara,

Commenter cet article

unepauselivre Il y a 1 an

Je ne ferai pas mes courses avec lui. Il m'a coupé l'appétit.


Le nom me dit quelque chose mais je ne connais pas.
Aifelle Il y a 1 an

Tu ne t'étonneras pas que je ne te suives pas sur ce coup là  Et pourtant, il est venu parler de son livre dans
ma librairie et il est beau comme c'est pas permis. Mais çà ne me suffit pas ..
Géraldine Il y a 1 an

Ahrr, y'a un mot de trop dans ton billet qui me coupe l'envie : Houellebecq. Quant à Fargues, lu en un exemplaire, il y a très longtemps, mais pourquoi pas, avec un autre titre alors !
Anne Il y a 1 an

Je ne te sens pas hyper enthousiaste sur ce roman... et c'est tant mieux pour ma PAL, après tout !! Il paraît que "Le roman d'un été" est sympa.
Géraldine Il y a 1 an

Que veux tu, je me suis lancée dans les auteurs américains des années 50 !!!

J'avais lu Rade Terminus de cet auteur et je l'avais trouvé excellent, vraiment. Pour moi, un talent qui n'a rien à voir avec Houellebecq. J'avais programmé de lire d'autres romans de
lui depuis mais bon, comme d'hab, PAL/LAL/temps qui passe...:)
clara Il y a 1 an

N'ayant pas lu Houellebecq, je n'ai pas pu comparer.Mais cette histoire m'a laissée dubative..
keisha Il y a 1 an


@ clara


Arh je n'aurais pas dû parler de Houellebecq, ce sont les "autres" qui le citent.


Je croyais qu'on était d'accord?  Même si la fin m'a un
peu déconcertée, j'ai aimé, et lu d'un trait.



Eeguab Il y a 1 an

"Les chiffres sont sans appel, peu de romans français contemporains sur ce blog (et un peu beaucoup de grands espaces américains ou brumes anglaises)."


Comme je te comprends...
keisha Il y a 1 an


@ Eeguab


Justement, quand un roman français récent passe à travers les gouttes, autant le signaler...


Je songe à classer autrement mes archives, il ya trop de livres anglo-saxons, toute recherche est impossible pour un visiteur...



Leiloona Il y a 1 an

Lis "tu verras", cela pourra te réconcilier avec lui.
keisha Il y a 1 an


@ Leiloona


Mais je ne suis absolument pas fâchée! Au contraire, ça m'a plu, d'autant que d'ordinaire les romans français récents me tombent des mains. Son écriture est perso, c'est spécial, mais je susi
ravie de ma découverte. Le thème de Tu verras ne m'attirait pas, mais comme il a écrit d'autres romans, je peux essayer d'autres titres.



Manu Il y a 1 an

Pas tentée du tout.
keisha Il y a 1 an


@ Manu


C'est court, ça se lit tout seul, le sourire aux lèvres, mais bon, je comprends ta réticence, j'ai la même en ce qui concerne certains romans français.



L'irrégulière Il y a 1 an

J'avais aimé "j'étais derrière toi". Celui-ci attend sagement sur ma PAL !
keisha Il y a 1 an


@ L'Irrégulière


Un auteur français qui m'a l'air digne d'intérêt, en tout cas!



Violette Il y a 1 an

auteur toujours pas lu, et petite réticence que je ne m'explique pas!
keisha Il y a 1 an


@ Violette


"Tu verras" ne me disait rien comme thème, pour celui ci j'ai tout de suite accroché et embarqué dans l'histoire, assez bizarre, et contée dans un style particulier. J'aime bien l'expérience!



jerome Il y a 1 an

"Tu verras" est dans ma PAL je vais peut-être m'y coller bientôt.
keisha Il y a 1 an


@ jérôme


Le thème de Tu verras ne m'attirait pas, ça ressemblait (à mon avis) à ce qu'on trouve actuellement dans les romans contemporains, la mort d'un proche, etc... Mais reste à voir comment Fargues se
l'est approprié, c'est vrai.



Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an

Que d'adjectifs dans cet extrait. Et tout le roman est comme cela ?
keisha Il y a 1 an


@ Alex-Mots-à-Mots


L'écriture est ciselée tout du long, oui, mais le roman est court!




Tu sais que je suis (un peu) comme toi! Donc si tu l'as dévoré , c'est qu'il est bien mais... oui, c'est Houellebeck qui me coupe le sifflet!
keisha Il y a 1 an


@ claudialucia


Je parle de Houellebecq parce que d'autres en parlent (jamais lu celui là) et le narrateur aussi quand il lit un manuscrit. A toi de voir, mais ça vaut l'expérience à mon avis.



Stephie Il y a 1 an

Voilà un bon moment que je me dis que je devrais essayer de voir ce qu'il écrit, et puis voilà quoi...
keisha Il y a 1 an


@ Stephie


Lance toi, c'est court et je n'ai pas lâché ce roman, c'est dire, quand on connaît mon peu d'attraction pour ce genre de production en général!



nathalia Il y a 1 an

Ouais t'as bien fait d'en causer car moi je n'ai pas  eu le temps! Un vrai spleen de l'écrivain ce roman, tiens j'ai même eu envie de lui écrire pour lui remonter le moral ... Si en plus il
est très bel homme, sinon je te laisse des pistes pour des écrivains français tu as Fabrice Humbert, Marc Dugain, Harold Cobert, Philippe Claudel, Jean Echenoz mon préférél il y en a quelques uns
tu sais!
keisha Il y a 1 an


@ nathalia


Tiens oui, il n'est pas mal physiquement, je crois! J'ai lu quelques romans français quand même (Claudel, Humbert, Echenoz, dans ta liste) et lis actuellement le dernier Pennac (dont j'ai
englouti il y a un bout la série des Malaussène).Disons que le ratio français/étrangers est en faveur des étrangers!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !