lundi 12 mars 2012

La montagne en sucre



La  montagne en sucre
The Big Rock Candy Mountain 
Wallace Stegner

Phebus, 2010
 
 
 
 
1905, Nord Dakota : La jolie Elsa a fui les plaines du Minnesota après le remariage de son père, Bo(Harry) Mason rêve de fortune, ces deux là tombent amoureux et fondent un foyer, après une belle demande en mariage dans un champ de neige.
 
Elsa voudrait un foyer, un chez-soi, où l'on séjourne "à longueur de temps, jour après jour, mois après mois, année après année, jusqu'à ce qu'il fut cassé comme une vieille chaussure et épousât confortablement les courbes et cambrures de votre vie."
 
Hélas Bo a la bougeotte; né cent ans trop tard, il veut toujours tenter sa chance "par-delà l'horizon,, sur la bonne grosse montagne en sucre, ce lieu d'une inconcevable beauté qui avait attiré toute la nation vers l'ouest, cette contrée où une terre grasse laissait sourdre la richesse et où, des cieux, tombait de la limonade..."
 
Au cours d'une trentaine d'années le couple et leur deux enfants, Chester et Bruce, ne vont pas arrêter de déménager. Moments difficiles, tensions, incompréhensions. Une banale mais passionnante histoire familiale à l'américaine? Si on veut, avec des moments de grâce (le Noël dans la famille d'Elsa) , de suspense (Bo devient un bootlegger au temps de la prohibition) mais tout de même beaucoup plus que cela, surtout au travers du personnage de Bruce, qui jette sur les péripéties de son histoire un regard lucide et finalement sans pouvoir juger. Un lecteur américain devrait être sensible à la question de ses racines personnelles.
 
L'écriture de Stegner, faussement simple, est toujours aussi belle, le vocabulaire précis, les rares descriptions de la nature flamboyantes (Jim Harrison lui doit sans doute beaucoup) et ce gros roman ne se lâche qu'avec regret.
 
Les avis de claudialucia, cuné,
 
Dominique parle de Stegner pour un de ses romans En lieu sûr, et je n'ai rien à ajouter à ce qu'elle dit en introduction:
"Comment sait on dès les premières lignes que l’on vient d’ouvrir un très bon roman
L’histoire avance lentement mais vous ne remarquez pas cette lenteur, vous êtes suspendu aux mots, ils vous tiennent en haleine. En quelques paragraphes les héros semblent faire partie de votre univers depuis toujours. "

Commenter cet article

Lystig Il y a 1 an

tu es restée suspendue aux mots ?


tu es descendue quand même ?
Aifelle Il y a 1 an

Si vous vous y mettez à deux pour cet auteur, on n'a plus aucune chance  Je note.
clara Il y a 1 an

Mince , tu m'as donnnée envie !!!!!!
Kathel Il y a 1 an

Je t'assure qu j'ai déjà noté cet auteur, je vois qu'il faut que je le souligne, que je l'entoure, que sais-je ?
Hélène Il y a 1 an

je n'ai toujours pas lu cet auteur, je suis impardonnable, je sais...
attila Il y a 1 an

si c'est un grand et que MON Jimmy ( oui ..... après tant de livres tricotés ensemble, nous sommes désormais intimes !) lui doit beaucoup, je m'empresserai d'aller à sa rencontre. quel est son
meilleur titre selon toi ?


mais avant il faut absolument que je me plonge dans "la trilogie des confins" de Mc Carthy ..... mais 1.000 pages en broché ... ça va me coincer longtemps .... alors il faut trouver le moment
propice ...


il ne te tentes pas celui-ci ? des cows boys comme s'il en pleuvait !!!
Florinette Il y a 1 an

C’est un auteur que j'ai également beaucoup apprécié en lisant son livre "Vue cavalière" ! Bonne semaine Keisha !
Anne Il y a 1 an

Tu réussis à me donner envie aussi ! Il faut dire que je suis plongée dasn Le sillage de l'oubli, un autre roman américain somptueux... plus qu'une bonne centaine de pages, mais des soirées
occupées, j'espère le finir très vite !
Gwenaëlle Il y a 1 an

Bon, d'abord je vais devenir une groupie comme mes copines de Rennes - j'ai emprunté Mon traître, réservé Retour à Killybegs - ensuite, on verra s'il reste une petite place pour que je devienne
fan de Stegner!
Suzanne Il y a 1 an

Je n'ai lu de cet auteur à ce jour que «Angle d'équilibre» qui fût un coup de coeur. Je note donc avec intérêt cet autre titre.

Un bon gros roman, tu as raison; merci pour le lien. Je publie demain autogénèse. Merci encore!
Anis Il y a 1 an

C'est un vrai bonheur un tel livre.
Manu Il y a 1 an

En lieu sûr m'attirait davantage mais est bien sûr introuvable.

Bon, nature flamboyante... ce n'est pas pour moi alors!  Tant mieux parce que j'ai cru que mon bouclier
anti-PAL montrait des signes de faiblesse depuis le kangourou de Cook...
In Cold Blog Il y a 1 an

Stegner... encore un incontournable qu'il me reste à découvrir. Quand cette liste va-t-elle cessé de s'allonger ?
Dominique Il y a 1 an

Du tout bon roman ! j'ai aimé celui là aussi même si ce n'est pas mon préféré. j'aime bien ces petites communautés qui sie créent autour d'un livre ou d'un auteur.


Merci pour la citation et le lien
keisha Il y a 1 an


@ Dominique


Comme on dit à propos d'un autre auteur, il y a ceux qui l'aiment et ceux qui ne l'ont pas (encore)  lu! J'ai aimé te citer. Il faut dire que l'union fait la force, pour vanter un excellent
auteur...



Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an

Je suis tentée par cette montagne en sucre. J'ai cru que le récit se passait à Rio.
keisha Il y a 1 an


@ Alex-Mots-à-Mots


Nan, nan, on reste dans l'Amérique du nord... Chaudement recommandé!



Une Comète Il y a 1 an

Voilà un sujet qui me tente. Merci pour ce billet qui va me faire encore dépenser des sous !! :-)
keisha Il y a 1 an


@ Une Comète


En bibli, ou en poche! Je ne pousse pas les gens à de vaines dépenses, non mais...Et puis Stegner c'est une valeur sûre.



Géraldine Il y a 1 an

Tu devrais écrire un guide de voyage aux USA via les livres. Ou l'encyclopédie des livres des grands espaces !
keisha Il y a 1 an


@ Géraldine


C'est vrai que sur mon blog on va d'état en état étatsunisien (il ya même un challenge là dessus, mais je le zappe). Et ça va continuer!



Isa Il y a 1 an

C'est tout à fait le genre de roman que j'aime.
keisha Il y a 1 an


@ Isa


Tu peux même dire "un auteur", allez...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !