samedi 24 mars 2012

Les voleurs de Manhattan



http://www.gallmeister.fr/images/book_v_527.jpgLes voleurs de Manhattan
Adam Langer
Gallmeister, 2012
 
 
Trentenaire, déjà, Ian Minot essaie vainement de faire publier ses petites nouvelles et de percer en fréquentant le milieu littéraire new-yorkais. Ne supportant pas de constater la réussite du roman soit disant autobiographique d'un certain Blade, il accepte assez rapidement la proposition de Jed Roth, auteur d'un roman refusé, d'endosser la paternité de ce roman en prétendant qu'il s'agit de ses propres mémoires.
A partir d'ici, tout va évoluer de façon inattendue pour Ian... et le lecteur ravi.
 
Bien sûr ceux qui ont lu les billets sur ce roman savent que l'auteur, comme Jed Roth dans son roman,  utilise des mots tels "cheshire", "ginzberg", etc (glossaire en fin de volume). Heureusement le roman de Langer m'a assez rapidement emportée pour ne plus avoir à m'en préoccuper. A partir du moment où est apparue cette histoire de bibliothèque incendiée, de manuscrit rare du Dit du Genji enterré dans "un champ désolé, sous une croix dorée", etc etc... j'étais scotchée et ne me préoccupais plus de tout de ce vocabulaire.
 
Sans oublier les jolis aperçus sur le monde des éditeurs:
" profession mue par la peur, préoccupée davantage par sa survie que par ses contributions à l'avenir, incapable de tendre vers son idéal. Il passerait plus de temps à améliorer les écrits de stars ayant décroché un contrat grâce à leur célébrité et non grâce à leur prose; plus de temps à ignorer les mythomanies évidentes de ces autobiographies outrancières ou mensongères, du moment que ces inventions augmentaient les chiffres de vente. Il continuerait à vivre dans l'univers des livres, mais en lirait de moins en moins. (...) Il ne se rappelait plus la dernière fois qu'il avait lu pour son plaisir."
 
Un roman dans le roman, fiction et réalité se mêlant au point de déboussoler le lecteur, petits détails s'emboîtant à merveille, quel bonheur de lecture!
 
Les avis de Fransoaz (merci!), Alex, Ys, autres liens chez Ys, zarline,

Commenter cet article

unepauselivre Il y a 1 an

Il a m'a l'air assez original non ?
keisha Il y a 1 an


@ unepauselivre


N'ayant pas trop lu en détail les billets des blogs avant de découvrir ce roman, je dis tant mieux car ma surprise fut réelle, c'est encore mieux que ce que je pensais a priori!



Anis Il y a 1 an

Celui-là me plairait bien, les livres dans les livres, c'est souvent bien.
keisha Il y a 1 an


@ Anis


Une chouette surprise, je l'ai dévoré...



kathel Il y a 1 an

Il est noté, bien sûr, comment aurait-il pu en être autrement !
keisha Il y a 1 an


@ kathel


Il est encore meilleur que ce que j'attendais!



Dominique Il y a 1 an

Celui là je sais que ma bibli l'a acheté alors j'attends patiemment qu'il soit en circuit
keisha Il y a 1 an


@ Dominique


Il reviendra, c'est sûr, en tout cas il se lit rapidement!


J'ai le même espoir pour Le rêve du celte, et bien d'autres. Qui plus est, après un certain temps, ils stagnent sur les étagères de la bibli...




Je suis beaucoup moins enthousiaste que toi. J'ai trouvé toute la dernière partie ennuyeuse et plate. Une déception (dont je parle ici).
keisha Il y a 1 an


@ Voyelle et Consonne


Ha! J'ai plutôt eu tendance à tourner les pages, vraiment surprise par le tour pris par le livre (serais-je bon public?). Bon, s'il y a discussion, ce n'est pas mal, je vais voir!



Titine Il y a 1 an

Je l'ai repéré également et j'ai très, très envie de le découvrir : le milieu de lédition, New York, une intrigue bien menée, tout pour me plaire !
keisha Il y a 1 an


@ Titine


Le milieu de l'édition, oui, et il y a aussi le livre dans le livre, ça m'a bien plu, ainsi que les pirouettes finales...



Aifelle Il y a 1 an

Je l'ai noté chez les précédents lecteurs, je ne rajoute rien, juste un petit surlignage après ton avis
keisha Il y a 1 an


@ Aifelle


De quelle couleur le surlignage? Vert, orange, rouge, écarlate?


OK, je suis d'humeur mutine.



Sandrine L. Il y a 1 an

Halala, l'univers impitoyable de l'édition, des auteurs, des rivalités, des jalousies,des pousse-toi-d'là-que-j'-m'y-mette, des sans scrupules pour arriver... On fustige le monde des affaires, de
la finance mais je crois bien qu'il n'a rien à envier, toutes proportions gardées, aux ambitions littéraires et aux fantasmes de la notoriété.
keisha Il y a 1 an


@ Sandrine L.


A New York ce n'est sans doute pas vraiment différent de Paris...C'est drôle, ces derniers temps je lis des livres qui en parlent, déjà, la liseuse, puis celui-ci, et un autre petit récit à
venir... Coïncidences...


Ceci étant, j'ai aussi aimé cette histoire de roman qui prend vie ensuite!



Manu Il y a 1 an

Et oui, il me tente aussi celui-là. J'ai regretté l'absence de Gallmeister au salon du livre.
keisha Il y a 1 an


@ Manu


J'avais fait la recherche avant sur le site, en effet "il" n'y était pas! Mais toi tu y étais...


Tu peux lire ce roman il te plaira!




Déjà noté chez Zarline, ouf! En tout cas il est évident que ce livre à tout pour me plaire!
keisha Il y a 1 an


@ A girl from earth


Complètement! Allez, à la bibli!



Lystig Il y a 1 an

gnia gnia gnia


je ne lirai pas ton résumé !
keisha Il y a 1 an


@ Lystig


Bof bof! Tant pis. Je ne spoile pas pourtant, Madame!



maggie Il y a 1 an

Dans la lignée d'un P. Auster ? En tout cas, ça me tente bien !
keisha Il y a 1 an


@ maggie


Je n'ai pas osé le dire dans mon billet, mais il y a un peu de cela - et c'est un compliment de ma part!



Flo Il y a 1 an

Je ne lis pas ton article, ayant récemment emprunté le livre à la biblio, sur un coup de tête mais j'aime bien les coïncidences.


Pas sûre d'avoir le temps de le lire d'ailleurs car j'ai un peu abusé de la carte de biblio dernièrement .


Bon dimanche
keisha Il y a 1 an


@ Flo


Allez, n'hésite pas, 250 pages qui se lisent très bien! Ta bibli est très bien, dis donc! On n'abuse jamais de sa carte de bibli, tu sais, personnellement je suis inscrite à deux biblis, tu
imagines l'organisation...



DeL Il y a 1 an

Repéré et noté chez Ys. Encore un avis positif, chouette !
keisha Il y a 1 an


@ DeL


Repéré sur les blogs aussi! Encore meilleur que je ne m'y attendais!



clara Il y a 1 an

Pas d'ours ? ou autres bêtes de la nature sauvage ? enfin, d'après ton billet le monde de l'édition n'a rien à envier à la nature


Tu penses bien que je veux le lire!
keisha Il y a 1 an


@ clara


Nan, le monde sauvage et méchant est celui de l'édition, arrête de dire du mal des animaux, ou j'en parle à mon chat.


Hautement recommandé comme lecture, et sache qu'aujourd'hui aussi, un billet sur le même thème, le monde impitoyâââble des éditeurs parisiens...



Stephie Il y a 1 an

Je ne vais pas tarder à le lire, je trépigne !
keisha Il y a 1 an


@ Stephie


Tâche d'oublier ce qui en a été dit,histoire de préserver la découverte, et lance toi dans la lecture, c'est une belle surprise que ce roman!



Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an

Oui, un vrai bonheur, tout ces rebondissements !
keisha Il y a 1 an


@ Alex-Mots-à-Mots


En effet, quand fiction et réalité se mêlent, c'est virtuose!



maggie Il y a 1 an

En tout cas, les mises en abîme, l'écriture, tout ça, ça y ressemble ! Tant mieux en effet !
keisha Il y a 1 an


@ maggie


J'ajouterai les pages qui se tournent quand on est lancé dans une histoire incroyable, sans avoir le temps de se poser des questions...Un beau talent de conteur pour lui aussi.



Une Comète Il y a 1 an

Ton blog est une tentation permanente ! Bonne semaine :-)
keisha Il y a 1 an


@ Une Comète


Et en plus nous sommes toute une bande, organisée. Nous risquons gros.



Yv Il y a 1 an

C'est vrai qu'entrer dans une maison d'édition c'est tentant.
keisha Il y a 1 an


@ Yv


Mon rêve c'est d'y rendre visite à une attachée de presse, bon prétexte... (j'ai des noms)



Ys Il y a 1 an

Le personnage de Blade m'a bien plu, finalement.
keisha Il y a 1 an


@ Ys


Dans ce roman tout le monde ou presque trompe tout le monde... J'ai vraiment beaucoup aimé, et finalement pas tellement les mots "inventés", sans doute en avait-on trop parlé avant. Je marche
très fort sur les mises en abyme et les récits d'aventure à rebondissements, je l'avoue...



Fransoaz Il y a 1 an

Et moi qui ne savais rien des mots inventés, je me suis retrouvée sous le charme. C'est une histoire déstabilisante pour le lecteur et ça c'est vraiment jouissif!
keisha Il y a 1 an


@ Fransoaz


J'ignorais comment tout cela allait tourner et j'ai adoré être déstabilisée!



Flo Il y a 1 an

Alors, avant de partir en WE prolongé, j'ai hésité entre ce livre et un autre et, stylistiquement parlant, il n'y a pas eu photo et il a perdu haut la main (si si, on peut perdre haut la main).
J'ai horreur de ce genre d'écriture . Bilan des courses, j'ai pris (notamment) un bouquin bien écrit mais qui
n'arrive pas à m'intéresser et qui en est au point mort depuis vendredi... Globalement, je n'ai pas fait une super pioche pour ce WE (j'ai pris 3 bouquins pourtant) mais je reviendrai à Manhattan
la semaine prochaine et peut-être que l'histoire me fera oublier le style (mais il va falloir être vachement fort...).


Ma biblio n'est pas mal. Quand je parle de biblio, il s'agit du réseau de biblios de ma ville donc avec une inscription je peux piocher dans toutes les biblios de la ville, ce qui donne un peu de
marge quand même. La preuve : j'abuse toujours de ma carte de biblio et ne lis pas les livres qui sont chez moi...
keisha Il y a 1 an


@ Flo


Je n'ai rien remarqué pour le style, mis à part les amusements de vocabulaire qui ne m'ont pas si emballée que cela. Ceal se lit sans encombre, quand même. Je pense que tu ne l'aurais pas lâché
si tu l'avais apporté avec toi. C'était quoi le bouquin bien écrit?


Bref, trois bouquins pour un week end, pff, bienvenue au club, je ne te jetterai aucune pierre, je suis du genre à avoir un bouquin dans mon sac en quasiment toute occasion...y compris aller
rendre et emprunter des livres en bibli!


Les biblis en réseau, comme à Paris alors? Le rêve! Moi je paye deux abonnements, ce n'est pas la même ville... Mais bon, quand on aime...Et évidemment mes propres bouquins passent en dernier!



Flo Il y a 1 an

Ben, justement, le style est fade, transparent, à la limite du relâchement et moi je ne peux pas. Après, je veux bien croire que ça se lit facilement mais j'aime que l'auteur ait une voix et là
je n'ai rien senti à première vue (et, en général, si le style n'est pas là au départ, il ne sort pas de derrière un buisson au détour d'une phrase...). Mais ne t'inquiète pas, je me suis pris un
"lave-neurones" (à ne pas confondre avec le ramonage : je parle bien d'un vidage de cervelle !) qui fait son job ;)


Le bouquin bien écrit est "La nuit des femmes qui chantent" de Lidia Jorge, un auteur qui est sur ma LAL depuis des lustres (a très bonne réputation apparemment) et ce dernier roman
m'ayant fait du pied, j'ai sauté sur l'occase. Sauf que je stagne à la page 60 parce que c'est raconté bizarrement. Il faut juste que je me prenne par la main pour redémarrer.


C'est pas normal d'avoir un bouquin dans son sac à main en allant à la biblio ?  Même quand on va récupérer
une résa ?  Flûte alors ! Je suis dans l'illégalité la plus totale constamment !!


Je n'ai quasiment connu que les réseaux de biblios (et jamais à Paris) et quand ce n'était pas le cas, l'abonnement était gratuit pour les habitants de la ville (en même temps, vu l'état des
stocks...). A Toulouse, j'ai accès à la médiathèque et aux biblios de tous les quartiers. Je peux réserver des livres/CD/DVD et consulter mon compte en ligne. Je peux faire venir des livres
d'une biblio de quartier à ma biblio de quartier et rendre mes bouquins n'importe où : le pied quoi ! (enfin sauf pour ma PAL...).
keisha Il y a 1 an


@ Flo


J'ai été tellement portée par l'histoire que je n'ai rien vu (à part les mots inventés). Peut être que le style est neutre? Bon, lis le juste pour l'histoire, alors, à moins que l'absence de voix
ne soit rhédibitoire (et je te pardonne de toute façon!)


Aaaah Lidia Jorge, le roman est à la bibli (j'ai accès à leur catalogue en ligne), je note, je note.


Je plaisantais pour l'histoire du bouquin dans le sac, ça veut dire qu'on a trop peur de manquer de lecture, un signe qui ne trompe pas qu'on est fou de lecture!  Comme apporter tes aspirines quand tu es hospitalisée, tu comprends?


Toulouse a l'air d'être une bonne ville pour lecteurs voraces, dis donc! Ici j'ai la bibli de la petite ville et celle de la moyenne ville à 20 km de là, celle avec catalogue en ligne. Les deux
assez complémentaires. Celle de la moyenne ville ne désherbe pas trop méchamment et a des pépites anciennes en magasin!



Flo Il y a 1 an

Disons qu'avant d'être emportée par l'histoire, faut-il qu'il n'y ait pas de barrières qui s'imposent d'office et je suis au regret de t'annoncer que j'ai décidé d'arrêter de m'acharner (p.23...)
et de rendre ce livre à la biblio en ce vendredi 13 (si cela peut te consoler, j'irai aussi rendre le Lidia Jorge (p.62) mais cette dernière reste sur ma liste des auteurs à lire un jour).
Honnêtement, je le trouve illisible dans le sens où, oui, c'est neutre. Il y a une tripotée d'auteurs américains "jeunes" qui ont tendance à écrire comme ça et ce n'est tout simplement pas mon
style. C'est pour cela que je sais que même si je passais toute mon énergie sur ce bouquin, on n'arriverait à rien (autre consolation possible : j'abandonne pas mal de bouquins en ce moment).


Du coup, tu me diras pour Lidia Jorge ;)


J'avais bien compris que tu plaisantais et moi aussi dans ma réponse . Ne jamais sortir de chez soi avec un livre
presque fini (le "presque" commence à la moitié du livre) et pas de nouveau livre à commencer !! Il m'est déjà arrivée d'être OBLIGEE (si, si) d'aller acheter un livre pour occuper le trajet
retour parce que j'avais été imprudente (je suis attaquée, je sais...).


Je pense que Tlse à un réseau classique pour une ville de cette taille. Quand je vivais à Grenoble (ville plus petite), c'était encore mieux (uniquement sur ce plan-là s'entend). Tu avais à peine
le temps de repérer une nouveauté en librairie qu'elle était déjà en rayon à la biblio  et si elle n'était pas
encore tout à fait prête, une petite causette avec une bibliothécaire pouvait aboutir à un "oh mais je l'ai sous le coude ! Si vous voulais, je lui rajoute une dernière étiquette et je vous le
mets sur votre carte" Tu parles, si je veux ! ). Je ne sais pas comment ils s'y prenaient mais j'ai bien abusé du
système (du coup, à Tlse, je les trouve pas mal mais pas au top et bien trop LENTS !).


Le désherbage dans les biblios peut être une bonne affaire. A Grenoble, les biblios de quartier le faisait (je ne sais pas si c'est toujours le cas) tous les ans et proposaient alors pour des
sommes symboliques les livres désherbés. Mon ancienne biblio avait un système original puisqu'elle n'avait pas d'anti-vol sur ses livres donc le désherbage était "automatique" si tu vois ce que
je veux dire .
keisha Il y a 1 an


@ Flo


Tu as raison d'abandonner (droit du lecteur, cf Pennac), là j'en lis qui ne m'emballe qu'à moitié, mais c'est un LV de quelqu'un que j'aime bien et qui a souvent les mêmes ressentis que moi. Mon
bon coeur me perd, c'est comme cela que j'ai lu Les Déferlantes... Looooooooooong!). J'essaierai le Lidia Jorge (mais je dois y penser!)


J'adore les dingues complètement attaqués comme tu dis, jusqu'ici cela ne m'est pas arrivé, mais uniquement parce que je prévois très très large (et en général très très lourd)(du genre 1/3 de la
Recherche, en train)(là je pouvais subir tous les retards SNCF, car oui, tu y penses aux retards SNCF? ). Sur les
blogs je trouve des gens comme moi, ça fait plaisir, parce que IRL cela paraît un peu bizarre quand même d'avoir un bouquin pour aller au supermarché, etc...


Quant aux biblis, tu as tout! Les rapides mais qui n'ont pas tout (cf ma petite bibli, très réactive) et l'autre où les bibliothécaires se mettent des trucs sous le coude (cf ma moyenne bibli, où
j'ai le chic pour vouloir les bouquins qui sont "sur le bureau de ma collègue, je crois, je vais voir" et ça peut aussi s'arranger...)


Je n'ai pas entendu parler de désherbage avc vente à prix mini dans ces deux biblis... Il existe une réserve avec des pépites, où même à Paris on n'a plus ces titres, je le sais! Désherbage
automatique des Levy Musso, je veux bien, mais je pense que certains abuseraient et qu'on n'aurait plus grand chose! Bah, faisons confiance, sans doute as-tu raison.



Philisine Cave Il y a 11 mois

Des choses intéressantes dnas ce roman, assez complet je dois le dire mais il ne m'a pas "embarquée" (peut-être à cause de son côté technique)
keisha Il y a 11 mois


@ Philisine Cave


Pas assez d'empathie pour le héros? Les amusements de vocabulaire m'ont laissée de marbre, mais le final époustouflant m'a beaucoup plu.Un auteur à suivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !