mercredi 6 juin 2012

L'oeil de l'esprit



http://ecx.images-amazon.com/images/I/41kOQAE7ojL._SL500_AA300_.jpgL'oeil de l'esprit
Oliver Sacks
Seuil, 2012
 
 
 
 
 
Évidemment ce dernier opus du neurologue et psychiatre new yorkais Oliver Sacks a un titre moins intriguant que son essai L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau, mais il n'en décrit pas moins des histoires passionnantes souvent déconcertantes. Notre cerveau, quand il dysfonctionne, peut faire preuve d'une plasticité permettant une grande faculté d'adaptation, et les pathologies étonnantes évoquées par le docteur Sacks amènent à se poser des tas de questions.
 
Par exemple, saviez-vous que l'on peut perdre la capacité de lire, tout en étant toujours capable d'écrire (alexie sans agraphie)? Howard, auteur de romans mettant en scène un détective, a perdu du jour au lendemain la faculté de lire. Au lieu de privilégier l'audition, il s'est astreint à réapprendre à lire (lentement), tout en bougeant mains ou langue pour s'aider.
Saviez-vous que "l'équipement permettant de lire est intrinsèque à tout être humain alors que l'écriture est une invention culturelle relativement récente?"
 
Lilian, excellente pianiste, perdit la possibilité de lire ses partitions, de lire tout simplement et même de reconnaître les objets et les lieux, de façon progressive et inexorable. On la retrouve jouant de mémoire:
" Où suis-je s'écria-t'elle, cette question me fendant le coeur. Elle trouva cependant sa place et se mit à jouer magnifiquement le son s'éleva, fusionna, tournoya... Le regard tourné vers le haut, Lilian chantonna jusqu'à la fin de la mélodie quelle était en train d'interpréter."
 
L'auteur lui-même se perd facilement (au point de passer devant son immeuble sans le retrouver) et ne reconnaît que difficilement les visages (ce serait génétique). Cela paraît incroyable, mais il semblerait que les gens dans ce cas ne sont pas si rares. (2% des habitants de la planète).
 
L'une des plus belles histoires est celle de Sue, qui ne disposait pas de vision stéréoscopique, et y accède tardivement à la suite dune rééducation. Pour elle le monde change complètement!
" La neige tombait doucement en gros flocons humides, et je pouvais voir l'espace entre un flocon et un autre, ainsi que leur magnifique danse en trois dimensions. Autrefois, cette neige m'aurait paru tomber à plat, sur un seul plan vertical à peine éloigné de moi: j'aurais eu l'impression de la voir de l'extérieur. Mais désormais j'étais à l'intérieur de cette chute de neige, parmi les flocons."
 
Après l'expérience inverse de l'auteur, qui suite à un cancer oculaire perd justement cette vision stéréoscopique là, le livre se termine sur les cas différents de plusieurs aveugles, (dont l'un a été capable de monter sur son toit pour le réparer!) et la réaffectation de de certaines aires du cortex visuel au traitement d'informations acoustiques et tactiles.
 
Vous l'aurez compris, ce livre est tout à fait abordable (quelques pages seulement sont un peu plus compliquées à suivre), permet de comprendre le ressenti de certains malades et d'admirer les capacités incroyables du cerveau.
 
Les avis de là où les livres sont chez eux, Dominique (ma tentatrice), colimasson

Commenter cet article

Karine:) Il y a 1 an

Tiens, moi aussi je suis limite prosopagnosique.  Je reconnais très difficilement les gens! ;))  Et bon, j'aime toujour les livres de Sacks.
Aifelle Il y a 1 an

Là, de bonne heure le matin, je ne suis pas sûre que mon cerveau soit assez plastique pour absorber ce genre de lecture
clara Il y a 1 an

Pa vraiment tentée en ce moment par des livres sur les capacités du cerveau...
cathulu Il y a 1 an

Ces histoires sont à la fois plus terrifiantes que n'importe quel thriller et pleines d'optimisme mais j'attendrai le poche !:))
kathel Il y a 1 an

J'ai noté chez Dominique ce livre qui semble passionnant... La seule bibliothèque qui le possède étant à l'autre bout de la ville, je vais finir par devoir y aller !
Manu Il y a 1 an

Pas pour moi ! Les maladies du cerveau me font peur !
Dominique Il y a 1 an

Un livre que j'ai beeaucoup apprécié par la qualité des histoires racontées, je suis comme toi Sue emporte les suffrages, je te suis totalement quand tu dis "abordable" un effort de lecture oui
mais pas du tout réservé aux spécialistes
Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an

Mon pire cauchemard : ne plus avoir la capacité de lire...
L'irrégulière Il y a 1 an

Mais c'est horriblement angoissant, cette histoire de perdre la capacité à lire !
Philisine Cave Il y a 1 an

Mon inquiétude première résumée ! comment dire ? je pense que je ne lirai pas ce ivre pour l'instant.
Karine:) Il y a 1 an

Keisha: Moi ne je sais même pas que j'ai déjà vu la personne, la plupart du temps.  Bon, les blogueuses que j'ai souvent vues, no problem si je m'attends à les voir mais celles que je n'ai
vues qu'une deux fois... oublie ça.  Si je les ai vues en photo souvent, sans bouger, c'est plus facile.   ;))
Océane Il y a 1 an

Intéressant voire passionant pour moi ! Ce sont des thèmes que je travaille, professionnellement, donc....
jerome Il y a 1 an

Un peu comme Manu, je suis terrorisé par les maladies du cerveau, du coup je n'ai pas du tout envie de découvrir ce titre même si ton avis fort bien argumenté souligne ses nombreuses qualités.

Brrr moi ce genre de sujet me fait peur et me déprime, mais c'est sûr que c'est très intéressant!
le Merydien Il y a 1 an

Je l'avait noté ainsi que celui sur la musique pour une parution en poche. Le cerveau qui bug, c'est tous les jours, moi je me tate toujours entre etre aveugle ou etre sourd, quel serait mon pire
?
Colimasson Il y a 1 an

En effet, ce livre se lit très bien et nous apprend des choses surprenantes... Plaisir et savoir sont au rendez-vous, si c'est pas merveilleux !

Voui, côté déjanté on est servi, mais j'aurais quand même des bémols a priori. A voir, pas encore rédigé le billet JM Erre (faudrait d'ailleurs parce que ça commence à s'estomper dans ma tête -
troubles du cerveau tiens ), et Mark Leyner, j'attends de voir la fin!
Bonheur du Jour Il y a 1 an

J'avais beaucoup aimé L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau....


Merci pour cette référence-ci.
kroustik Il y a 1 an

Curieusement on vient de me recommander de lire Sacks, et cet article m'y encourage aussi. Je place le livre sur ma lal.
Emeraude Il y a 1 an

Je suis contente de voir que c'est un livre qui touche un grand public !! C'est vrai qu'Oliver Sacks arrive à en faire des récits très touchants et qui, pour ma part, me fascinent toujours au
niveau de ce qui se passe dans notre cerveau, et comment tous ces gens s'en accomodent ! Pour moi, c'est une très belle leçon d'humanité que cet "oeil de l'eprit"!)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !