lundi 21 janvier 2013

Je t'aime [maintenant]


Je t'aime [maintenant]
Sandra Reinflet
Michalon, 2012




Sandra Reinflet est agaçante. Si. Elle est bourrée de charme, et comme si ça ne suffisait pas, elle est musicienne, et elle sait écrire et photographier. J'ai des preuves en main. Son namoureux est lui aussi bien pourvu  en talent, humour et intelligence.
Agaçante, je vous dis.

Des photos prises en gros, voire très gros plan illustrent des histoires vraies (vécues par l'auteur). Des histoires d'amour, amour filial, amour d'enfance, d'adolescence, de maturité. Amours éphémères ou dans la durée, platoniques ou charnelles, douces ou cruelles. Des histoires personnelles que Sandra Reinflet a voulu se remémorer en partant à la recherche de l'Autre. Pour le photographier comme il est actuellement, et lui demander de raconter une autre histoire. Avec le risque du refus, le risque de voir repartir une histoire, le risque d'être déçu, le risque que ce ne soit pas possible.


C'est très intime comme démarche, on marche sur le fil parfois, mais le respect de l'Autre est là. En même temps, le lecteur découvre le résultat d'une vraie aventure artistique, textes et photos, qui se lit quasiment d'une traite, sans voyeurisme. Une histoire par exemple, celle démarrant en gare de Marseille, pourrait être une courte nouvelle. La rencontre avec Sebastiano, voir ci-dessous, est amusante et touchante. Et toujours un petit coup au cœur quand la dernière page, la rouge, est vide.
 "Moi aussi j’étais à Venise, mais en voyage scolaire, à quatorze ans et des poussières. La veille, ma vie avait basculé. Sebastiano m’avait embrassée.
Jusqu’à ce jour, personne n’avait aventuré ses lèvres aux abords de ma bouche enferraillée. J’essayais pourtant, mais rien à faire. Les Beaux me trouvaient moche, et les Moches étaient trop timides. à l’époque, ma classification des hommes se résumait à ces deux catégories. L’expérience de la veille m’avait ouvert les yeux sur un nouveau type de possible : l’étranger.
J’espérais que Sebastiano viendrait me dire au revoir à la gare routière, mais je commençais à ne plus y croire. Le car allait démarrer, mettant fin à mon idylle transalpine.
Soudain, comme dans une comédie romantique, Sebastiano est arrivé, majestueux, une lettre et une rose à la main. Et il m’a embrassée fougueusement.
Il était beau, il avait dix-huit ans, il conduisait un scooter et surtout, il n’avait pas honte d’être avec moi, devant tout le monde. Jusque-là, j’étais celle à qui les garçons adressaient uniquement la parole pour demander les réponses aux devoirs. En un seul baiser public, Sebastiano me faisait passer du statut de ringarde à celui d’experte en relations internationales.
Je l’aimais. J’aimais l’Italie.
Et je commençais presque à m’aimer, moi."

Pour les magnifiques moments passés à découvrir ce livre, Sandra Reinflet, je vous pardonne.
Ayé, j'ai ajouté des photos!!!

Le billet de SophieLit
Interview de l'auteur
Son premier livre, Same but different
Elle voyage avec une copine

66 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout... Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi qui aimes les photos, découvre. Le texte est bien aussi, et puis l'idée de départ. Je n'ai pas donné tous les détails, il y a aussi une histoire de 24 heures, bref, à découvrir!

      Supprimer
  2. j aurais bien aimé que tu puisses nous montrer une photo
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis entièrement d'accord, ce n'est pas faute d'avoir fouiné sur internet, surtout que ces photos seront (sont?) en exposition (où?). Je pourrais carrément photographier une page du livre avec mon appareil?

      Supprimer
  3. Ca m'a l'air d'être un ovni ce bouquin ! Tu piques ma curiosité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé la démarche, c'est culotté au départ, et le résultat est intéressant même pour un lecteur parfait étranger.

      Supprimer
  4. Mais... c'est un livre de photos ? Avec du texte ? Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris bien que visiblement tu sois sous le charme ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile d'expliquer, en fait j'ai compris au fur et à mesure comment c'était fait. Toujours le même schéma pour un "amour" donné, mais on ne se lasse pas du tout.

      Supprimer
  5. Je ne suis pas certaine d'aimer ce genre là, il faudrait que je vois d'abord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut l'avoir en mains, c'est sûr, pour comprendre comment ça se goupille.

      Supprimer
  6. Agaçante ? je vais passer mon chemin alors, je suis ne pleine crise d'égo ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meuh non, c'était de l'humour!!! Reviens, Océane! ^_^

      Supprimer
  7. Le genre de truc (pardon, de billet) qui me rend bien curieuse... et un objet qui me plairait peut-être !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bel objet (j'adore les pages lisses qui sentent bon...) et le dosage textes / photos qui me va bien. Très personnel aussi.

      Supprimer
  8. En tout cas, je vais aller voir , car c'est très original et cela donne envie de musarder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Original, tout à fait. L'auteur est une jeune femme pleine de talent, qui a un premier livre aussi textes/photos, des femmes de son âge, dans le monde entier.

      Supprimer
  9. Tiens, oui, ça à l'air original et ça donne envie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et à l'arrivée c'est vraiment un livre réussi qui , pour ce que j'en sais, est totalement original.

      Supprimer
  10. J'aurai peut-être du mal à trouver ça ici. J'aurais aimé voir son travail, du moins un peu, mais je n'ai rien trouvé sur ce livre sur internet...
    Je trouve ça démarche intéressante justement parce que ça détonne un peu de ce qui se fait aujourd'hui. Et je suis toujours intéressée par les projets photos... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas j'ai fouiné sur internet pour trouver une photo montrable, mais rien encore. Quant à prendre mon exemplaire en photo, j'hésite, ça ne rend pas service au livre.
      Elsa a déjà fait paraître le résultat d'un projet, avec uniquement des femmes de son âge, du monde entier. Pas mal, non?

      Supprimer
  11. Evidemment ça donne très envie de le regarder.

    RépondreSupprimer
  12. Merci chère Keisha pour ta critique. Je suis ravie que le livre t'ait plu. Sur le côté agaçant, ça m'a fait rire, puisque j'en parlais justement ce week-end. L'écart entre ce que l'on donne à voir et les coulisses, soit le prix à payer pour avoir la liberté de créer (crois-moi, au réveil, les jours de grand doute, de grand froid et de grands trous dans le porte-monnaie, le verni est beaucoup plus terne ;)
    Je t'envoie illico quelques photos de l'intérieur de Je t'aime [maintenant] (non diffusées sur le web effectivement) et une bise à vous, inconnus, avec qui bientôt, peut-être, je partagerai quelques secrets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, merci pour les photos, mon billet s'étoffe bien! L’histoire de l'agaçant (à prendre au second degré), c'est plutôt de l'humour, quand on est content pour l'autre, qu'on veut le complimenter, mais qu'on cache sa pensée en utilisant un autre mot (à mon avis il y a un terme littéraire qui explique ça)

      Supprimer
  13. donc maintenant nous attendons toutes les photos promises.
    et au passage oui je comprends ce qu'exige "la liberté de créer" , non pas que je sois une créatrice mais je vos trop bien comment ceux et celles qui se laisse envahir par les média ternissent leurs propos.
    Je pense que c'est un équilibre très difficile et j 'ai ha^te de voir ton livre
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mission accomplie, je viens de les envoyer par mail à Keisha. Merci beaucoup pour tes encouragements.

      Supprimer
    2. Luocine, les désirs des blogueuses sont des ordres!!! ^_^

      Supprimer
  14. Je suis perplexe! Je ne me rends pas compte du tout de ce que peut être cet Ovni! Ce n'est ni un album de photos, ni une BD mais ça raconte des histoires en photos et ça t'a plu! Je reste bouche bée! Qu'est-ce donc au juste? Et pourquoi ce "Maintenant" dans le titre?
    :((

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le "Maintenant", il me semble qu'il est implicite dans toute déclaration, et je l'ai volontairement souligné pour que l'on s'interroge sur ce tabou (est-ce que l'on aime moins si l'on ne promet pas?). Et pour le reste, comme je trouve toujours très dur de résumer son propre travail, je vais laisser Arthur Dreyfus le faire pour moi, avec une concision exemplaire et quelques extraits qui devraient vous éclairer sur le "kesako?" http://www.franceinter.fr/emission-le-tire-lire-je-t-aime-maintenant-de-sandra-reinflet

      Supprimer
    2. Tu as certaines réponses par Sandra directement.
      Oui, ça m'a plu, mais c'est difficile d'expliquer en détail comment c'est fait. Vraiment conçu avec soin et souci du détail. Et ce sont des histoires vraies. Imagine que tu racontes (par ex) un amour d'adolescence, que tu retrouves, exprès, la personne, lui demande de raconter une histoire avec une autre, le tout avec des photos en rapport avec le texte.

      Supprimer
  15. J'avais fait deux photos pour mon billet : http://actualitte.com/blog/sophielit/2012/12/26/je-taime-maintenant-sandra-reinflet/
    Keisha, see U in Châteauroux ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais hésité à en faire...
      Vu ton billet, oui, je l'ajoute en lien.
      Pour Châteauroux, c'est déjà noté depuis quelque temps (début mai), j'espère être moins dans la course qu'en 2012.

      Supprimer
  16. La démarche est intéressante, et originale ! L'extrait et ton billet m'ont donnée envie de découvrir ce livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, je viens quasiment d'ajouter l'extrait et les photos, c'est sûr que c'est mieux ainsi! ^_^

      Supprimer
  17. Bon, pas sûre que ce soit pour moi. Je ne vois pas les photos en passant. Et je viens de me rendre compte que tu es sur blogger aussi ! Je vais pouvoir te poser pleiiiiiiiiin de questions. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi je vois les photos (mais je crains d'être la seule, et sur l'ordi du boulot, rien!) (j'ai essayé d'arranger ça, rien à faire)
      Ouaip, blogger. Et Flo m'a bien aidée au début, je serai donc ravie de répondre à tes questions (mais je te connais, en auras-tu besoin?)
      J'ai rapatrié un seul billet de l'ex blog, juste pour voir, mais même pas essayé les commentaires. Sinon, tous mes billets sont au chaud dans babelio.

      Supprimer
    2. En fait moi la vraie raison pour laquelle je veux rapatrier tous mes billets, c'est que je fais un classement d'auteurs par pays avec lien et compagnie. Si je pars sur un tout nouveau blog comme toi (ce que j'aurais bien fait...), je perds tous mes repères auteurs/pays déjà lus et ça ça me ferait suer car c'était déjà si bien organisé !:)

      Supprimer
    3. Si tu regardes ma colonne de droite, tu constates qu'on peut classer par auteurs, par pays, par thèmes, par ce qu'on veut, juste en plaçant les mots qu'il faut en fin de billet (et en cliquant quelque part parfois pour valider, mais ça se fait bien)
      OK, ça c'est pour les nouveaux billets de chez blogspot.
      Donc je comprends que tu rapatries les anciens.
      Pour ma part j'ai choisi un onglet en haut "ancien blog", qui marche bien, mais qui ne donne pas un aussi joli classement c'est sûr. Car c'était un peu bazar là bas... ^_^
      Bon courage!
      Je ne dis pas qu'un jour je rapatrie un peu...

      Supprimer
    4. Pour le classement, le problème c'est que ça liste juste les billets par ordre de publication, même si dans la bonne rubrique. Moi j'avais fait un classement par ordre alphabétique pays/auteurs, renvoi vers titres, bien rangé que je suis obligée de rapatrier pour avoir un classement complet.
      Et puis côté OB, dans leurs news admin, ben on n'a plus de news. La dernière date de décembre au moment des fêtes... Autant dire qu'ils ne s'occupent plus de ceux de l'ancienne plateforme et que la bascule est pour bientôt. Je vais inaugurer mon nouveau blog ce WE je crois !

      Supprimer
    5. J'ai fait un saut chez toi, oui, le lien colonne de droite renvoie à une page spéciale avec titres dans l'ordre alphabétique. Cela doit pouvoir se faire chez blogspot aussi, avec ses petites mimines, pas automatiquement.
      D'ailleurs je fais maintenant (en haut) un classement par pays dans l'ordre alphabétique, mais ça finit par grouiller (dans les 100 bouquins) et peut être devrais-je faire comme toi, une liste à droite et renvois ailleurs sur page nette dédiée à un seul coin du monde. On verra.
      Mais pour l'ex blog, dans les 700 bouquins, là c'est du travail!
      Quant à OB, j'y vais toujours, il y a des commentaires (rares) et même des inscriptions à ma newsletter! Quant à "eux", eh bien calme plat en effet...

      Supprimer
    6. Ben voilà, comme tu l'as compris, c'est du boulot vu qu'OB n'autorise pas l'export de données...:) Donc tout manuellement oui. Et en plus moi c'est mon 2è rapatriement, car avant OB, je publiais déjà mes avis de lecture sur un forum, depuis 2003. Je dois être pas loin des 1000 billets à rapatrier + classement et liens à chaque titre. Ça va se faire petit à petit. Là j'ai commencé les 3 premiers billets de mon ex-blog pour le test, puis j'ai enchaîné sur les billets depuis décembre pour pouvoir commencer les liens avec les challenges contrainte et contes. Et petit à petit je rapatrierai le reste qui est déjà sauvegardé, tout en étant déjà active sur le nouveau blog. Adieu OB ! :D
      Franchement leur transfert ne me dérange pas, je me serais adaptée, par contre le fait qu'on ne soit pas propriétaire de son contenu, ça me dérange profondément...

      Supprimer
    7. Pas propriétaire? Je ne comprends pas trop où on est propriétaire, à moins d'avoir son propre site? Ce qui m'agace avec OB, c'est de ne pas pouvoir tout déménager facilement.
      Bon, je peux tester quelques billets rapatriés, j'ai déjà un sur Dickens, fait.
      Allez, j'espère découvrir bientôt le nouveau blog!!!

      Supprimer
    8. Propriétaire de son contenu en fait. Justement pouvoir exporter ses données comme on veut. Les autres plateformes, Blogger, Wordpress & co, le permettent bien... OB te tient en otage... tu veux changer de plateforme ? Ben on garde ton contenu... ou tu déménages manuellement...
      (j'ai commencé à toucher le css blogger hihi - beaucoup plus simple qu'OB je trouve!)

      Supprimer
    9. ... ou alors tu as dans tes connaissances un geek sympa! J'aurais pu déménager chez WP en gardant tout, billets, commentaires, etc, mais bon, tester blogspot, ça allait, et mon blog... n'est qu'un blog.
      J'ai recommencé à déménager quelques billets, avec les dates de l'autre blog, pour que ça n'arrive pas dans les GR, sinon ça affole pas mal si tout arrive à la même date!
      Les CSS? M'enfin! Il ne te faudra pas un quart d'heure pour que tu en saches plus long que moi (perso, c'est tellement pratique de bidouiller directement que je n'ai même pas eu l'idée de bricoler plus avant!)

      Supprimer
    10. J'avais commencé WP aussi, effectivement y a une méthode pour transférer tout, mais l'interface Blogger me convient mieux pour mon blog et mes classements. Et surtout, WP tu ne peux pas modifier grand chose sans payer...
      Oui, à mon avis rapatrie ce que tu peux petit à petit. C'est mieux d'avoir tout sur un seul blog.

      Supprimer
    11. J'ai pu constater que tu avais déjà bien pris en mains blogspot, je retrouve tes classements, tout est prêt, les rideaux sont déjà mis!
      Finalement, je peux tout transférer mais ça prendra du temps; ce sera quand même plus pratique. Avec le bricolage de dates, je pense feinter google reader, rien encore ce soir!

      Supprimer
    12. Yes finalement ça marche quand ça remonte assez loin. C'est peut-être les billets de 2013 qui ressortent sur GR... Là tout roule, j'en profite pour mettre à jour les noms des traducteurs et tout, du coup, encore plus de boulot, mais ça va, faut juste pas être pressé. J'en ai pour au moins 6 mois de transfert je pense haha.

      Supprimer
    13. Ici j'ai déménagé deux billets de plus, à ce rythme il me faudra bien deux ans... Plus noter les références dans les listes. A ce propos j'ai copié sur toi pour les rubriques par pays, c'est en construction. Mais on m'avait déjà fait remarquer (pour mon blog OB) qu'on s'y retrouvait mal, ce qui est exact si on ne cherche pas un titre précis.
      Tu as repéré l'utilisation des libellés, je suppose? Un truc terriblement efficace, et ça, OB ne connait pas.

      Supprimer
    14. Disons que le classement auteurs par pays, c'est plus pour moi que le visiteur. Si les gens ne connaissent pas les auteurs et encore moins les pays d'où ils viennent, ça ne va pas trop les aider à se repérer ^^. Pour les libellés, je reste sur l'utilisation que j'en avais sur OB avec les catégories, je préfère ne pas croiser les genres sinon je risque de croire avoir lu 2 ou 3 fois plus de livres qu'en réalité ^^. Cela dit, je vais peut-être croiser quand même avec la catégorie "ebook", ça peut être intéressant.
      C'est bien parti là, je vais essayer de transférer une dizaine de billets par jour!

      Supprimer
    15. Ah mais oui, avec plusieurs libellés par lecture, on accroit le nombre de livres... Pour savoir combien j'en lis (si cela signifie quelque chose) je me fie à Babelio, mais pas de découpage en année. De toute façon, c'est à la louche tout ça. Surtout qu'il m'arrive de présenter plusieurs livres par billet.
      e book, oui, ça pourrait être utile de le signaler.
      Courage! ^_^

      Supprimer
  18. je vois pas les photos moi 8-) y a des carrés blancs à la place.
    Intéressant concept de roman photo.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas je suis bien la seule à les voir...
      Roman photo? Argh! Mais non, photos et textes je dirais plutôt.

      Supprimer
  19. Encore mieux avec les photos, en effet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a pas photo, comme on dit (quoique là, maintenant, elles sont enfin là, et ça vous habille le billet!)

      Supprimer
  20. Le concept semble original, je ne connaissais pass. Je note.

    RépondreSupprimer
  21. C'est vrai que c'est agaçant, les gens bourrés de talent! ;-) Mais en même temps, comment résister? Surtout avec un titre pareil? On a envie de dire : Je vais te lire. Maintenant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est content pour eux, et puis, on se souvient qu'on a aussi nos propres talents, n'est ce pas?

      Supprimer
  22. C'est tout à fait le genre de démarche artistique que j'adore ! Par contre, ma biblio ne connaissant pas l'auteur, "Je te déteste [maintenant]" ;p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement tu préfères mes billets sur "qui tu sais", où tu n'es pas tentée...
      Démarche artistique dans laquelle je suis entrée très facilement.

      Supprimer
    2. Je n'irai pas jusque-là :D

      La photo associée au narratif et à l'implication de l'artiste comme le fait Sophie Calle et visiblement Sandra Reinflet, ça parle forcément parce qu'il s'agit de partager une expérience avant tout humaine et le texte te permet d'autant plus d'entrer dans la démarche de l'artiste (je te laisse le soin de couper ma phrase aux bons endroits et je retourne à ma récap' :)

      Supprimer
    3. Mais ta phrase est compréhensible! ^_^
      Il faut aussi que l'écriture soit présente, les photos évocatrices d'un univers, etc. Non? Je ne m'y connais guère, remarque, mais il est possible que je n'accroche pas forcément à toutes les expériences du même genre.

      Supprimer
    4. Comme ces expériences sont quand même très imprégnées de la personnalité de leurs auteurs, cela me semble, en effet, tout à fait possible de ne pas accrocher à tous les artistes travaillant dans ce sens. En revanche, je crois que si l'idée de partage d'humain à humain est présente, ça doit coller.
      Bon, sinon, ma librairie ne connaît pas non plus :(

      Supprimer
    5. L’auteur a déjà un premier livre partant d'un dessein similaire (portraits de femmes à travers le monde).
      A mon avis, c'est quelqu'un d'humain, chaleureux, dans l'empathie, dynamique et volontaire. Elle est bien plus jeune que moi, pffou!

      Supprimer
  23. Argh vile tentatrice ! Le texte que tu as mis en extrait me plaît bien, j'ai envie de lire les autres maintenant. Les photos me séduisent moins au premier abord, mais c'est à voir en parallèle des textes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Photos et textes sont liés quand même. Même si je suis mieux à même de parler des textes que des photos.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !