jeudi 14 février 2013

Les gens sont les gens

Les gens sont les gens
Stéphane Carlier
le cherche midi, 2013



Mignon, le porcelet, non? Sauf que Nicole Ravadavia, psychanalyste  complètement épuisée, va, de façon totalement imprévue, en kidnapper un dans la campagne et le ramener dans son appartement parisien... Pas vraiment l'endroit idéal. Mais cette décision aura des conséquences dans la vie de bien des êtres humains. Le cochon comme animal antidépresseur, eh oui...

Un court roman, léger léger quand même, qui fonce à 100 à l'heure, et déconcertant. J'ai eu du mal à saisir l'évolution des personnages humains, et même à m'y attacher. Le cochon, lui, va bien.
Mon esprit rationnel accepte totalement que le cochon apporte un bienfait quand il est de compagnie, mais en appartement? Promené dans un parc parisien? Guère probable sur le long terme.

L'avis de ma co équipière sur ce coup là, clara, déçue aussi (sans concertation)
Les avis de Totally Brune (Taylor), L'irrégulière,

Mais je conseille fortement d'aller fouiner (comme un cochon heureux ), sur le site groingroin.org, une mine d'informations sur le cochon, et si ça vous dit d'en adopter un, vous prendrez la décision en connaissance de cause.On en apprend tous les jours...!

"L’appartement n’est pas un lieu de vie adéquat pour un cochon ! … Ce qu’ils aiment, c’est s’étendre au soleil, faire des trous, brouter de l’herbe, et explorer le sol toute la journée… une vie de cochon quoi !!"
"Hum, la cohabitation m'a l'air possible..."
En conclusion : un roman qui m'a laissée perplexe, et le site "tout sur les cochons" extrêmement bien fait et qui m'a enthousiasmée.

Merci Solène. Pourtant j'avais aimé Grand amour du même auteur.

34 commentaires:

  1. Entièrement d'ccord avec toi !le cochon qui se promène au bois en plein Paris le matin et les pompiers qui ne disent rien... l'invraisemblance est un peu forte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bizarre que ça ait duré aussi longtemps dans le parc. Bon, j'étais prête à accepter un peu d'invraisemblance, il y a des passages marrants, mais avec 100 pages de plus on aurait pu avoir une histoire plus satisfaisante.

      Supprimer
  2. J'ai deux ados, ça fait office de petits cochons, non? Chaussettes qui puent, emballages de gâteaux sous le lit, linge qui jonche le sol et j'en passe. Moi, j'appelle ça une porcherie donc, ceux qui y vivent sont forcément des petits gorets, non? CQFD. Je suis auto-éblouie par mon esprit déductif, ce matin... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je mets mon masque en lisant ton commentaire... Et la douche, ils connaissent?
      Ne dis pas de mal des vrais cochons, ils sont plutôt propres, la boue, c'est pour leur santé!

      Supprimer
  3. Le cochon, je ne sais pas ce que ça donne, mais un chat et un lapin en cohabitation, ce n'est pas terrible!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lapin, pour ce que j'en sais, ça mange les fils... Le chat se contente de griffer les meubles. Les deux ensemble? Je l'ignore. ^_^

      Supprimer
  4. Si vous n'êtes pas convaincues ni toi, ni Clara, je ne m'attarderai même pas à feuilleter ce livre. Pense à faire des photos si tu décides de donner un compagnon à queue en tire-bouchon à ta minette ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un cochon fouissant dans mon jardin, pourquoi pas? Mais rien à faire pour rentrer à la maison!

      Supprimer
  5. Au final, il vaut mieux regarder le site.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce site (donné par l'auteur en fin de roman) est extra!

      Supprimer
  6. Au moins ça a l'air original et amusant ; et le site Groin Groin est super beau !

    RépondreSupprimer
  7. Pour avoir un cochon, il faut une villa au bord du lac de come et s'appeler Georges clooney, c'est bien connu.
    L'irrégulière a aimé... Je n'ai rien contre les romans antidépresseurs. Du coup, je ne sais plus. On va aller voir les arguments de clara !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh je ne savais pas, pour Georges Clooney! Je veux bien sa villa, même avec cochon (un animal fort sympathique a priori)
      Le roman? Une bonne idée de départ, mais j'ai préféré Grand amour...

      Supprimer
  8. Oh un cochon d'appartement, je n'y avais jamais pensé... je devrais envisager la chose... déjà que trois chats ensemble, ça n'est pas toujours convivial à certains moments...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je déconseille le cochon en appartement, il faut penser à son bien être! Il vaut mieux en avoir une tripotée, dans un coin sympa pour eux.
      Pour les chats: gare aux histoires de territoire. Mais ils dorment tellement... Cependant même ma petite féline casanière a besoin de sortir de temps en temps...

      Supprimer
  9. Haha ! Le site groingroin.org. Rien que le nom m'a bien fait rire. Bon, le sujet avait l'air amusant mais pas incontournable donc. Ça me va.:)
    (je devrais terminer Un bonheur insoutenable bientôt, je suis à un peu moins de 100 pages. Assez classique, comme tu disais. Perso, j'avais des impressions de déjà-vu mais peut-être pour l'époque, c'était révolutionnaire, et surtout, si c'est du déjà-vu, c'est plus les livres récents qui sont un peu du réchauffé.:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce site est une mine! Imagine ma louloute en cohabitation avec un cochon?!
      Pour Un bonheur insoutenable, sûr qu'à l'époque (guerre froide, guerre du Vietnam, Peace and love et tout ça), cela parlait plus aux gens. Bon, on en reparlera le moment venu.

      Supprimer
  10. J'ai entendu dire que le cochon est un animal très intelligent. D'ailleurs pourquoi serait-il plus "bête" qu'un chat ou un chien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore s'il a un caractère de cochon, mais il est sûrement tout aussi intelligent et intéressant que bien d'autres animaux plus familiers. Mais il soit avoir son espace vital pour être heureux.

      Supprimer
  11. Une déception, donc. Dommage pour un roman qui s'annonce antidépresseur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il n'est pas du tout dépresseur, tout de même! Des passages pas mal, mais l'ensemble est décevant. Tu peux lire Grand amour, c'est bien mieux!

      Supprimer
  12. Oui, le petit cochon de la couverture est trognon. Je ne comprends pas cet intérêt pour les "pot-bellied pigs". Ils sont mignons petits, mais après... Mais tout le monde veut faire comme George Clooney. Il a la place lui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la deuxième à me parler de Clooney, j'ignorais cette histoire. Plein d'animaux sont mignons tout petits, et ensuite, ils sont gênants, on s'en débarrasse (y compris chiens et chats!). Il vaut donc mieux réfléchir, c'est pour la vie (celle de l'animal en tout cas)
      Avoir un cochon chez soi (dans son terrain, disons) ne me scandalise pas, car au moins le cochon est un animal "de chez nous", adapté aux conditions climatiques, je suppose.

      Supprimer
  13. Bonjour Keisha, c'est vrai qu'un cochon en appartement, ce n'est pas forcément l'idéal (un chien non plus d'ailleurs). Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes bien d'accord! Même ma féline hyper casanière est heureuse de bénéficier d'un carré de terrain où s'étaler au soleil (aux beaux jours)
      Bon week end (en avance!)

      Supprimer
  14. J'ai vu pas mal d'avis positif, c'est pas forcément ma tasse de thé ce genre de récit, mais si la bibli le met sur mon chemin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, la bibli, ce sera bien. Et Grand amour aussi, si tu peux.

      Supprimer
  15. Un roman ne doit pas toujours raconter des histoires vraisemblables ;-) J'adore la tête du chat sur la photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais enlever un cochon pour lui donner une meilleure vie, ça ne me gêne pas, c'est juste que le roman part trop en vrille à la fin, moi j'aurais voulu 100 pages de plus pour bien poser une histoire.
      La photo est prise sur le site...

      Supprimer
  16. Lu aussi ! Arf, c'est un roman sans prétention (enfin j'espère !). Le petit cochon aurait mieux fait de rester dans son Morvan natal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non! Le petit cochon aurait vécu dans d'affreuses conditions de détention, pour finir dans les assiettes!!!

      Supprimer
  17. Réponses
    1. Je sens qu'il est dans ta PAL... Il se lit vite, ce n'est pas désagréable non plus, juste que je suis un poil déçue de l'ensemble.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !