vendredi 1 mars 2013

Mucho mojo / The two-bear mambo / Vanilla Ride

Mucho mojo
Joe R. Lansdale
Vintage crime, 1994


Avec un immense plaisir j'ai retrouvé les deux potes texans, Hap (blanc et straight), Leonard (noir et gay), encore un peu cabossés après Savage season, et on les comprend.

Cette fois, Leonard vient d'hériter d'un oncle qu'il voyait étant gamin, mais qui n'a pas vraiment bien accepté son orientation sexuelle. Dans l'héritage, un bon paquet de dollars, une maison demandant des réparations (et avoisinant un repaire de trafiquants et vendeurs de drogue à clients de tous âges), et, plus curieusement, des coupons de réduction, un roman, un tableau. Sans parler d'un squelette de gosse environné de revues pédophiles et porno, sous le plancher de la maison.
Leonard refuse d'appeler la police, sachant que son oncle serait le coupable idéal dans les affaires d'enfants disparus au cours des dix dernières années, il se contente de convaincre un policier de l'aider officieusement.
Et j'oubliais Florida, devant laquelle Hap a les réactions du loup de Tex Avery. Et une adorable mamie qui les gave de nourriture goûteuse.

Franchement, on rit pas mal, l'amitié indéfectible de ces deux là est bonne à voir, mais ne les empêche pas de se balancer des vannes terribles. Leur humour dézingue le voisinage à tout va, sans s'occuper de la couleur de la peau.
Parfois lors de leurs discussions sur le Mal les deux amis ne sont pas toujours d'accord. Quant à leur enquête, elle avance, et il leur faudra avoir le cœur bien accroché.

Un énorme merci à Gwen (voir son avis)

En français, L'arbre à bouteilles
Les avis chez Babelio, et cathulu, et dasola,





Et voici le deuxième, dont l'intrigue est assez liée, même s'il peut se lire indépendamment.

The two-bear mambo
vintage crime /black lizard, 1995


Les bonnes habitudes ne se perdant pas, en ouverture, Leonard vient de mettre le feu chez ses voisins vendeurs de crack et autres substances.
Comme dit un spectateur "Of them three fires, this one's the best, Leonard." "Thanks", Leonard said. "It's the practice makes the difference."

La police locale accepte de passer encore l'éponge sur ce délit si Hap et Leonard se rendent à Grovetown découvrir ce qui a bien pu arriver à Florida, la jeune et jolie juriste noire partie enquêter sur une pendaison suspecte dans la cellule de la prison de Grovetown.

.Grovetown... Petite bourgade du Texas n'ayant pas eu vent du mouvement des droits civiques, où il est préférable d'être blanc et où une bande de types genre KKK font la loi à leur idée quand ça leur plait. Alors, lancer là dedans Hap et Leonard, amateurs de bonne bagarre quand on les cherche, ça craint.

Encore une fois le lecteur va être happé sans problème, suivre les deux lascars dans leurs aventures, et peu importe si l'on ne retrouve vraiment Florida qu'à la toute fin du livre, on aura vraiment eu peur et on aura vraiment ri aussi. Mais il faut s'accrocher!

En français Le mambo des deux ours
Les avis de Les lectures de l'orme, chez babelio, le bibliophare, cathulu, gwen (merciiiiiiiii) l'a lu (son billet?)








Challenge Thrillers et polars chez liliba, bien sûr. Catégorie valeur sûre.

Edit du 30 juin 2013
Vanilla Ride
folio policier, 2012

Là je fais un grand saut dans la série, Hap a une copine, Brett, et la relation entre Leonard et John a du plomb dans l'aile. Mais qu'importe, ces deux là ont toujours l'art de se mettre dans des situations périlleuses, les balles sifflent, les bagarres sont saignantes, mais ils s'en tirent toujours, amochés, mais vivants.
Toujours l'humour bien costaud.
Je signale que c'est mon premier lu en français, j'avais peur de la traduction (les trucs grossiers passent mieux en VO?) mais non, ça va. Juste qu'il va falloir me laver les yeux et les oreilles...

Merci clara.

44 commentaires:

  1. Un auteur que j'ai bien noté mais pas encore découvert !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont les deux premiers traduis en français (le premier de la série, Savage season ne l'est pas, va savoir pourquoi)

      Supprimer
  2. Gwen m'a vanté toutes les qualités de ce duo d'enfer. J'y viendrais... un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi, tu n'as pas craqué? Je te signale que ça déménage vachement, ces types sont pour toi!

      Supprimer
  3. Inconnu ! Tu donnes envie c'est sûr mais j'ai trop de polar sur ma liste par rapport à ce que je lis ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Polar, oui, mais assez spécial quand même! J'adore ces deux là.

      Supprimer
  4. Première fois que j'en entends parler mais tout nouveau tout beau, je note cet auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais à manu, ce sont les deux premiers traduits (le premier de la série américaine est en VO)

      Supprimer
  5. j'ai souvent aperçu cet auteur chez folio noir mais je n'ai jamais franchi le pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va y, ça va bouger! Et rire je l'espère. Mais attention, on ne prend pas de gants dans les dialogues, c'est... masculin...

      Supprimer
  6. Oui, "ça dézingue à tout va"... je crois que c'est l'expression parfaite pour décrire les aventures de ces deux-là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande si Leonard n'est pas encore "plus pire" que son pote!

      Supprimer
  7. tu donnes envie mais on a du mal à trouver cet auteur, non? Chez Am...on en tous cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon? J'ai une dealeuse perso, en VO, mais il me semble que c'est chez folio noir, ça doit se trouver?

      Supprimer
  8. C'est bien noté, mais il faut que je lève un peu le pied côté polars.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse toi aller, laisse un peu tes scandinaves, reviens aux américains purs et durs... ^_^

      Supprimer
  9. Il faut que je découvre cet auteur, décidément ! Gwen et toi êtes trop emballée pour que je l'ignore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, on a gagné! Oui, très addictifs, ces bouquins là...

      Supprimer
  10. Moi je ne connais que le Mojo, la chanson de -M-, dans son dernier et excellent album

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mojo vient d'un mot africain, d'après ce roman... Un rapport avec l'arbre à bouteilles, d'ailleurs.
      Bon, à mon avis, tu es le client idéal pour cette série...

      Supprimer
  11. Effectivement cela n'a pas l'air triste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A glousser, très souvent! Mais mine de rien on aborde des sujets sérieux, racisme, anti gay, etc...

      Supprimer
  12. Ahhhhhhhh Hap et Léonard, mes héros. J'ai commencé avec ces deux titres-là. Du pur bonheur ! Lu il y a près de 15 ans, je m'en souviens encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah cela ne m'étonne pas que tu aimes ces deux types là! J'en raffole, en dépit de leur langage un peu (a-hum) brut de décoffrage.

      Supprimer
  13. Vraiment tentant, je note ... j'ai replongé dans les thrillers/policiers alors pourquoi pas prochainement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne série avec des héros assez particuliers qu'on n'oublie pas!

      Supprimer
  14. J e fais de la résistance .. mais pas pour longtemps :)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien entendre des hurlements de rire depuis Brest!

      Supprimer
  15. Bon, comment dire, je crois que c'est tout à fait le genre de lecture qu'il me faut en ce moment ! D'ailleurs, j'ai fini par emprunter le Carl Hiaasen à la bib'.:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es en petite forme question lecture, Hiaasen et Lansdale sont parfaits, ça va te remonter vite fait! Hyène hilare, le retour, je te préviens.

      Supprimer
    2. Tant mieux, ça manque un peu la hyène hilare en ce moment. Le fameux Danois avec ses polars a un peu d'humour mais ce n'est pas ce qui me marquera. Enfin, j'ai déjà dépassé la moitié du livre, c'est bon signe.
      Sinon j'ai aussi emprunté Les amants du Spoutnik.:)

      Supprimer
    3. Ses personnages, et l'ambiance du sous-sol, chez ce danois, c'est un peu foldingue parfois (la mouche...) mais bon, on n'atteint pas Hiaasen et Lansdale, où là c'est fête à toutes les pages.
      Amants du Spoutnik : page 95, démarré hier. Ah mais oui! ^_^

      Supprimer
    4. Oui en fait c'est au sous-sol que c'est assez folklo chez ce danois. Je lis Miséricorde, son 1er je crois ?
      Déjà entamé Les amants du Spoutnik ? J'espère le WE prochain !

      Supprimer
    5. Son premier, mais je ne l'ai pas lu (cependant il va falloir y penser quand même). Dans Délivrance, une mouche tenace n'arrête pas de revenir, les murs sont en amiante, bref, oui, c'est du grand n'importe quoi. Sinon, du sérieux, du solide dans l'enquête. Sauf que Rose (si elle est dans le tome 1) a l'air spéciale...
      Fini Les amants du spoutnik. Reste à écrire le billet, et ce n'est pas gagné!

      Supprimer
  16. Sortie en poche de Tsunami mexicain début avril ! qu'on se le dise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les lis en VO, donc pas de souci pour attendre les traductions (quoique, je me demande ce que ça doit donner en français -ou plutôt si, j'en ai une idée...). Je n'en ai lu que trois, j'ai de la marge.
      Merci de l’information!

      Supprimer
  17. Auteur totalement inconnu au bataillon pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh là mais ça peut s'arranger, c'est en poche!

      Supprimer
  18. bon voilà encore des tentations, heureusement que je ne lis que peu ou pas de polars
    mais ils ont l'air ..... pas mal ..
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la limite ce n'est pas tellement l'intrigue policière qui compte, mais l'ambiance, les dialogues, l'écriture...

      Supprimer
  19. Je crois qu'il va falloir que je découvre...

    RépondreSupprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !