mercredi 17 juillet 2013

Un notaire peu ordinaire

Un notaire peu ordinaire
Yves Ravey
Les éditions de Minuit, 2013


Freddy vient de purger une peine de prison pour viol d'une fillette, mais sa cousine Madame Rebernak n'est pas du tout pressée de l’accueillir, craignant pour sa fille Clémence (qui prépare son bac français, tout en fréquentant Paul, fils du notaire maître Montussaint)

Une situation simple, avec beaucoup de potentialité, on pourrait dire des attentes de la part du lecteur. J'avoue ne pas avoir été fortement étonnée du déroulement de l'histoire, et mon premier sentiment à la fin fut la déception, mais à la réflexion, voilà un roman intéressant par son atmosphère (évidemment je l'ai lu d'un trait!)
Tout du long la tension est palpable. Gestes et paroles sont présentés, quasiment aucune description de lieu, pas de pensées rapportées, rien, mais le lecteur sait ce qui se passe sous les crânes. Très fort, donc.
Qui narre? Le frère de Clémence, un poil plus âgé qu'elle, dont l'omniscience m'a laissée perplexe, à moins qu'il ne raconte après coup? Jamais ce jeune homme n'est nommé, jamais ses pensées ne sont connues.

Un roman qui mérite lecture, pour l'économie efficace des moyens.

Les avis chez babelio  , Ys, jérôme (déçu), clara (synchrones sans le savoir!), Yv

32 commentaires:

  1. C'est moins la fin (prévisible) que le déroulement qui importe à mon avis. Et cette ambiance mise en oeuvre avec effectivement peu de moyens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est chez Chabrol, non? Peut être l'ambiance province et notaire...

      Supprimer
  2. Ma libraire m'en a dit le plus grand bien. Ai-je vraiment envie de le lire ? pas sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon double conseil : lis le, oui, il est court en plus, mais contente toi de l'emprunter en bibli.

      Supprimer
  3. Un peu pareil pour moi, pas étonné par le déroulement, mais à la réflexion, sans doute plus fin qu'il n'y paraît

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman qui vaut surtout par le traitement de l'histoire et l'écriture.

      Supprimer
  4. On vient de faire une LC sans le savoir ! J'ai été déçue par c e livre. Je rajoute ton lien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein? Nous sommes trop fortes! ^_^ En fait je l'ai lu il y a quelques semaines et l'ai programmé hier pour aujourd'hui. Depuis j'ai lu un autre de ses livres, plutôt un essai, auquel je n'ai pas tout compris. Mais ça m'agace! ^_^

      Supprimer
  5. je ne peux pas l'ajouter à ma liste car mes piles en attente sont en train de s'écrouler totalement !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman est mince, une bonne écriture, une atmosphère, mais je ne veux pas causer un accroissement de la catastrophe... ^_^

      Supprimer
  6. Je n'ai pas le sentiment qu'il me plairait tant que ça...mais ce que tu dis sur le style suscite ma curiosité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu par curiosité (et puis c'est court)

      Supprimer
  7. Ca ne m'emballe pas trop ces histoires provinciales (je suis dedans faut dire^^). On va dire "si l'occasion se présente" !!!^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme pour moi. L'occasion s'est présentée (et le livre est court, faut dire)

      Supprimer
  8. Ma libraire a beaucoup aimé aussi, mais je ne suis guère tentée... (pareil qu'Aifelle ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion, tu tentes. De toute façon il ne se lâche pas une fois dedans.

      Supprimer
  9. Tiens, en même temps que Clara !
    Un roman efficace, certes, par son écriture minimaliste, mais j'ai été un peu déçue... Je suis d'accord avec toi. D'abord on ressent de la déception, puis à la réflexion, on se dit que l'auteur a su créer une ambiance particulière... Mais bon... sans plus quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle me l'a fait remarquer (voir plus haut), c'est une coïncidence! Parfois nous le faisons exprès, mais là, non.
      Bref, oui, il faudrait voir un autre roman de l'auteur pour avoir une meilleure idée...

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Lui et sa minceur se sont matérialisés sur le présentoir de la bibli...

      Supprimer
  11. Bonjour Keisha, comme je l'ai écrit sur un autre blog, je vais essyer de le lire: il est court, j'aime bien le titre et il ne fait pas l'unanimité (c'est ça qui est intéressant). Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux nier ni mon plaisir de lecture, ni ma légère déception, ni ma réflexion. Tu as raison de te faire une idée toi-même.
      Bon week end qui arrive!

      Supprimer
  12. Bon, pas l'incontournable, ça m'arrange.;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réserve toi pour d'autres lectures... (j'ai des noms)

      Supprimer
  13. Les éditions de minuit, bof. Mais vous finirez peut-être par me convaincre, qui sait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'ai plutôt une bonne image de l'éditeur (avec quelques abandons à la clé, d'ailleurs, Toussaint par exemple) Mais j'aime Viel et compte lire son dernier.

      Supprimer
  14. Réponses
    1. Je l'ai mal vendu, ce pauvre notaire...

      Supprimer
  15. J'ai clairement pas aimé, ne trouvant pas grand chose à sauver de ce texte sans intérêt. L'économie de moyens n'est malheureusement pas toujours un gage de qualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'atmosphère était pesante à souhait, mais ça se dégonfle sans que le lecteur ne soit bien surpris...

      Supprimer
  16. J'ai beaucoup aimé l'écriture mais j'ai trouvé l'histoire tellement convenue, tellement vue et revue jusqu'à plus soif que je n'ai pas compris l'intérêt de la chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre dévoile tout, de plus certains faits divers sont déjà là dans la réalité, alors oui, pourquoi ne pas avoir "trompé" le lecteur en changeant la fin?

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !