vendredi 20 septembre 2013

L'art du contresens

L'art du contresens
Vincent Eggericx
Verdier, 2010



Message personnel : A Girl, ce livre est absolument pour toi!

Quand en médiathèque on prend en mains un livre uniquement parce qu'il a le dos orange (donc paru chez Verdier), c'est grave docteur? Bien sûr ensuite la quatrième de couverture parlait de Japon, et surtout la lecture de quelques paragraphes m'a prouvé que ça pouvait coller entre nous.
J'adore ces rencontres inattendues.

Résidant pour un temps au Japon, l'auteur décide de s'initier au tir à l'arc japonais. Le chemin sera long.

"Autant qu'une danse, le kyudô est la mise en scène d'un affût, où ce qui est guetté est soi-même- l'invisible que chaque homme porte en lui. On voit s'exprimer dans le tir à l'arc japonais, lorsqu'il est réalisé à un haut niveau, ce quelque chose d'inexprimable qui réside au fond de l'homme- un mystère qui est lié à la beauté, dont le corps qui se meut sur le pas de tir n'est plus qu'un signe, et tout le signe; c'est-à-dire qu'il est le reflet de l'infini, comme l'image de la lune sur l'eau est le simple écho de la lune."

Pas question d'aller trop vite.

"Laisser partir la flèche après avoir répété pendant des mois le geste qui précède cette libération, c'est avoir la sensation d'un infini qui vous éclaire et vous abandonne, pantelant. On éprouve une force immense, à portée de main et démesurément éloignée, de la même façon que le reflet de la lune sur l'eau laisse penser qu'on pourrait la toucher. Si l'on essaie, on se noie dans une mare. Il est inutile de tenter de saisir le reflet de la lune; ce que nous voyons est la manifestation réfléchie d'un ordre caché."

Connaissance de soi-même, des liens de cet art du tir à l'arc avec la littérature.

Mais bien d'autres choses encore dans ce livre (bien écrit et fort agréable à lire!). Reviennent des souvenirs d'adolescence et d'âge mur. Les saisons à Kyoto s'écoulent, hiver glacé, été étouffant. Printemps, ohanami, contemplation des fleurs de cerisier. Automne, momijiogari, chasse aux feuilles d'érable, d'un rouge indescriptible.

Des moments de rêve éveillé où les charmes du Japon agissent insidieusement et aussi des passages pleins d'un humour subtil. L'emménagement avec son amie Yuki dans une nouvelle maison et la pendaison de crémaillère, par exemple.

Juste une description pour terminer:
[Les habitants de Kyoto] "accordent par contre la plus grande importance aux uniformes. De l'écolière au chauffeur de taxi, chaque catégorie dispose de son costume; la devise nationale est Deru kugi wa, itareru, 'le clou qui dépasse, on lui tape dessus'. Cette multiplicité d'uniformes entraîne une forme d'exotisme qui fait l'enthousiasme des visiteurs, et peut provoquer un sentiment d'oppression si l'on oublie de se rappeler la part de comique qu'elle recèle. Je ne veux pas parler de la beauté des kimonos, mais de ces vieillards en costumes de généraux qui règlent avec des solennités de stratèges le stationnement des vélos à l'entrée des supermarchés ... de ces quinquagénaires hagards en habits de playmobil dormant debout en faisant semblant de régler la circulation ... ou de ces chauffeurs de taxi arborant des casquettes de commandants de porte-avions qu'ils font descendre jusqu'au solen vous ouvrant la portière.
Si l'on ajoute à ce théâtre ces grappes de gamines hautes comme trois pommes drapées dans de petits costumes marins, trottinant par les rues, furetant sur les quais du métro, s'assemblant autour du baobab d'un distributeur de boissons, les yeux disparaissant sous les bobs aux allures de casques d'exploratrices, le Japon a l'air d'une innocente bande dessinée, accentué encore par l'aspect carton-pâte des habitations."

Chez l'éditeur, avec extraits et presse

En bonus:
Japon
365 us et coutumes
David Michaud
chêne, 2011


Mille mercis, A Girl, pour ce délicieux petit livre aux 365 pages colorées (voir chez choco pour quelques photos), présentant le Japon en société, à l'école et au travail, au sein de la famille, à la maison et à table. J'ai pu établir des parallèles, des liens, avec L'art du contresens... M'amuser, m'étonner, réfléchir...

Par exemple chiffres et doigts (15 et 16), cadeau reçu, cadeau dû (37), le 53 m'apprend qu'au Japon on paie surtout en liquide(!), on retrouve (79) "Si un clou sort de la planche, il faut l'enfoncer avec le marteau", le 181 fait chaud au cœur : l'utilisation du boulier perdure dans le cursus scolaire, après son abandon en faveur de la calculatrice, car "des experts ont démontré ses bienfaits sur le développement cérébral de l'enfant", 293, la taille d'une pièce ou d'un logement est donnée en nombre de tatamis.

Le blog Le Japon (de David Michaud)
Le billet de choco

Challenge des iles de Géraldine
 

40 commentaires:

  1. Je ris car j'ai fait ça hier après midi
    Je note ce livre évidemment et puis j'ai fait autrefois du tir à l'arc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au Japon, ce tir à l'arc semble être un art, les postures, le mental, etc... et on ne démarre pas tout de suite avec les flèches, oh non... ^_^

      Supprimer
  2. Le tir à l'arc ? Je ne savais pas que c'était une spécialité japonaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est dans le monde entier, mais au Japon ça a l'air comme pour le thé, il y a un cérémonial...

      Supprimer
  3. J'ai essayé une fois le tir à l'arc... et bien ce n'est pas une activité pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci! Il y a autre chose aussi dans ce chouette livre!

      Supprimer
  4. J'ai lu un livre très sérieux sur le tir à l'arc au Japon, je n'ai pas forcément envie de récidiver, mais si tu dis qu'il y a d'autres évocations, pourquoi pas ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'humour subtil de l'auteur fait tout passer, et puis , oui, il parle aussi de sa vie. Si je te dis que je suis conquise (et qu'il est court) , ça t'ira?

      Supprimer
  5. Voilà qui me plait bien (et puis c'est chez Verdier. J'aime tellement Verdier...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, on a des arguments extrêmement pointus... ^_^

      Supprimer
  6. Il est pour moi aussi ce livre, toujours d'heureuses surprises aux éditions Verdier. ( m'étonne pas que Jérôme et moi soyons en phase :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jérôme et toi... ^_^ mais c'est pour la bonne cause, celle des livres!

      Supprimer
  7. Fort intéressant ! Oui, je veux partir au Japon voir les cerisiers en fleurs. Me costumer ? Oui ! ça peut être marrant, bizarre mais rigolo. Tirer à l'arc ? Non, tendinites !
    Puis acheter des tissus comme ceux de la deuxième couverture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un pays fascinant... Imaginons, il y a un mot pour la période des cerisiers en fleurs...

      Supprimer
  8. Noté déjà quand tu m'en avais parlé via comm' ! Clair que c'est pour moi !! Mon prochain projet voyage, c'est encore le Japon, tiens ! Cette fois j'essaie de viser avril pour les cerisiers en fleurs. Bon, si ce n'est pas possible, je pense à la Louisiane l'été prochain. QUant aux 365 us et coutumes, c'est vrai que c'est très amusant toutes ces spécifités de la culture japonaise. Moi j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu aimeras autant que moi! Et je te souhaite de connaître cette saison si spéciale là-bas.
      L'autre petit, tu me l'avais envoyé, tu te souviens? Vraiment très beau et bien fait.
      La Louisiane : mon souvenir, c'est la musique et la cuisine...

      Supprimer
    2. Oui je me souviens t'avoir envoyé le livre. Ravie qu'il t'ai plu.:)
      Quant à la Louisiane, c'est exactement ça que je recherche.^_^

      Supprimer
    3. Aaaah et aussi les superbes demeures à la Gone with the wind... Et le carré dans La Nouvelle Orleans. Mais comme c'était bien avant Katrina...

      Supprimer
    4. J'imagine... Ouais ben tu sais quoi, je crois que ce sera la Louisiane et pas le Japon en 2014 ! Enfin bon, j'dis ça sans avoir regardé les prix encore ^_^

      Supprimer
    5. La Louisiane, ce n'est en effet sans doute pas le même budget. Et puis c'est vraiment un coin particulier aux Etats Unis.

      Supprimer
  9. Je vais l'offrir à fifile two...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lequel? Le second, oui, pour le premier, ma foi, pourquoi pas?

      Supprimer
  10. Jamais fait de tir à l'arc, mais le thème du Japon, les souvenirs, le cheminement de la pensée, ça ne peut que me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette livre, oui.
      Océane, si tu lis ma réponse, aide moi! Quand j'ouvre mon blog, réponds aux commentaires, etc, j'ai une fenêtre qui s'ouvre, disant que ton site / blog demande un nom et un mot de passe. Je ne sais pas quoi faire!
      Si je veux aller sur ton blog, on me demande aussi une authentification.

      Supprimer
    2. Moi aussi, il m'est arrivé la même chose (un pop up d'Océane) mais j'ai l'impression que c'est terminé depuis aujourd'hui. A vérifier!

      Supprimer
    3. J'ai contacté Océane, elle a rendu son blog à nouveau consultable, et plus de pop up (ouf!)

      Supprimer
  11. Oh ben, y a pas que A Girl ! Je note aussi ! Bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre pour tous, bien sûr, mais A girl connaît le coin!

      Supprimer
  12. Oh le deuxième est vraiment très tentant !!! Ce pays est totalement fascinant je trouve...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, mais le premier est tellement bien aussi...

      Supprimer
  13. J'ai une passion pour le Japon et la mentalité japonaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces deux livres devraient se révéler parfaits!

      Supprimer
  14. Oui, très sympa ce petit livre illustré sur le Japon ! Je me permets de corriger ton lien, vu que le blog a déménagé ! ;)
    grenieralivres.fr/2010/12/20/japon-365-us-et-coutumes-david-michaud/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lien corrigé! Pourtant j'ai bien lu ton billet, et c'est récent. Je me souviens des photos.
      Un joli petit livre, bien fait, agréable.

      Supprimer
  15. C'est simple : livre sur le Japon = noté d'office dans ma liste ! D'autant que j'ai déjà un livre de D. Michaud, sur les intérieurs japonais, et c'est un régal. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien, ce petit livre te ravira. L'autre est recommandé aussi, tu sais.

      Supprimer
  16. Je ne suis en général pas très japonisante, mais ce que tu dis de ce livre est très tentant !

    RépondreSupprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !