vendredi 22 novembre 2013

Yeruldelgger

Yeruldelgger
Ian Manook
Albin Michel, 2013





Pour vous sans doute, la Mongolie, c'est

Rassurez-vous, pour y être allée (un tout petit peu), c'est vraiment parfois ainsi. Mais pas partout.
Oulan Bator
Suivons donc Ian Manook et son commissaire Yeruldelgger (son nom complet est Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen, pour ceux qui râleraient) au travers d'enquêtes qui pourraient bien se rejoindre : le corps d'une fillette enterrée avec son tricycle a été retrouvé dans la steppe et trois Chinois et deux prostituées ont été assassinés à Oulan Bator. Aidé par sa collègue Oyun, la légiste Solongo, Gantulga le gamin des rues débrouillard, il va dénouer tous les fils, devant affronter "des policiers pourris et des nazis déglingués", des moines un peu spéciaux, son beau-père, sa fille qui le hait, et le souvenir de sa petite fille assassinée. Du lourd, oui, à un rythme qui ne faiblit jamais, tout en apprenant une multitude de détails sur la Mongolie, ses traditions (en perte de vitesse) et son passé récent sous les soviétiques. Vous reprendrez bien un peu d'airag?

Les avis de Yv , Hélène,
Ian Manook écrit aussi sous son véritable nom, Patrick Manoukian (Le temps du voyage, par exemple)

58 commentaires:

  1. Le billet d'Yv me l'avait fait noter illico en haut de la liste, Hélène en a rajouté et maintenant toi. Il me le faut celui-là ;-) !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que moi et la Mongolie, ça ne va pas être possible... déjà pas réussi à avoir envie de lire le livre tant vanté d'Olivier Truc, mais là non, encore pire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a moins de neige et plus de soleil quand même... ^_^

      Supprimer
  3. Moi, il me plairait à priori.. mais ...
    Je préfère la première photo à la seconde. Suis-je originale?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quoi? ^_^
      Les deux photos représentent la réalité.

      Supprimer
  4. C'est bien, ça va nous changer des noms islandais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par chance on se contente des prénoms, c'est déjà ça...

      Supprimer
  5. Un polar mongol, voila qui est original. Je n'ai pas dit pour autant que j'allais le lire^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jérôme, tu passes à côté de bien des joies. Adrénaline au top niveau pour certains passages...

      Supprimer
  6. Moi, la Mongolie, ça ne me tente pas des masses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas grave, le polar est drôlement bien, tu sais...

      Supprimer
  7. Yv est passée par là et maintenant c'est toi : c'est bonnnnnnnn il est noté je le jure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aimerais, j'en suis sûre. Des passages haletants, garantis. Une belle balade en Mongolie aussi...

      Supprimer
  8. il a l'air très dépaysant...un polar mongol...why not

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, d'un auteur français qui a l'air de bien connaître le coin, loin de tous clichés pour touristes...

      Supprimer
  9. Bonsoir Keisha, je l'ai noté après avoir lu le billet très élogieux d'Yv. La Mongolie est un pays qui m'attire beaucoup. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à y aller, ce n'est pas infaisable. Espérons que les coins glauques d'Oulan Bator ne te feront pas fuir (je ne les connais pas en vrai, ouf!)

      Supprimer
  10. Moi aussi, c'est un pays qui m'attire (même avant le voyage de Bush, hein !). Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le voyage de Bush? J'ai dû rater un épisode...
      Bref, j'y suis passée, juste quelques jours. Entre Sibérie et Chine...

      Supprimer
    2. En 2005, Bush est passé en Mongolie. Comme toi. Enfin, il n'y était resté que quelques heures. Mais alors... Les journaux n'arrêtaient pas d'en parler. Les Américains ne savaient pas que la Mongolie était un pays allié !

      Supprimer
    3. La Mongolie a pas mal morflé sous les soviétiques...
      J'y ai passé trois ou quatre jours, histoire d'avoir des images plein la tête, mais bien évidemment je ne connais pas le pays!

      Supprimer
  11. Rien que pour la Mongolie, oui. Bon, mais pas tout de suite quand même (attends-moi pour DonQ hein ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète pour DQ, j'ai lu moins de 100 pages, mais j'ai besoin de faire ainsi pour chauffer la machine. Tiens, on vient juste de mettre la main sur quelqu'un (ouais, le 18 novembre...) pour les 5 heures de français qui restaient au collège. Figure toi qu'elle prépare une thèse sur (en gros) ce qui demeure de la littérature du Moyen Age dans celle baroque du 17ème siècle. On a donc parlé de DQ (elle en raffole), ce qui lui pèse le plus dans cette thèse c'est de devoir avaler des pavés genre Amadis, si, je te jure ça existe vraiment.

      Supprimer
    2. Les sujets de thèse, c'est comme les lectures. Il faut bien les choisir, sinon...^^

      Supprimer
    3. Le charmant prof de CDI a une thèse de musicologie, une sombre histoire d'opéra italien ayant changé l'opéra anglais il y a quelques siècles... On a du lourd chez nous... ^_^
      Moi je n'ai pas fait de thèse (arrêté avant!!!) mais connu quelqu'un qui faisait des recherches sur les groupes p-adiques. C'est plus court à énoncer comme titre.

      Supprimer
  12. Je suis sûre que ça va me plaire, je le réserve dans ma médiathèque :-)

    RépondreSupprimer
  13. A priori pas pour moi mais à la lecture de Yv il y a quelque temps je l'avais déjà noté et je souligne donc ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peu d'avis pour l'instant, mais enthousiastes!

      Supprimer
  14. Pour la Mongolie je dis oui et pour le reste et bien pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Mongolie fait rêver - à juste titre- plutôt pour ses grands espaces...

      Supprimer
  15. Jamais lu de polar qui se passe en Mongolie... Merci pour l'info.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, et comme je suis curieuse... Mais l'auteur est français.

      Supprimer
  16. Après Yv, tu donnes envie de découvrir les paysages mongols avec un polar sûrement original et je dis : pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, un bon suspense, un pays fort intéressant.

      Supprimer
  17. Bien tentant un polar instructif en Mongolie ! Du dépaysement en perspective... je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un coin où tu n'es pas allée, mais qui sait? ^_^

      Supprimer
  18. Réponses
    1. N'est-ce pas? Des passages qu'on ne peut lâcher (les égouts m'ont fortement impressionnée, par exemple)

      Supprimer
  19. ça me tente beaucoup ! L'autre jour, j'ai passé un bon moment à parcourir Oulan Bator avec Google earth, impressionnée par les quartiers immenses de yourtes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les traditions de la yourte demeurent, même si c'est pour la poser dans un petit terrain... Mais les immeubles de goût soviétique enlaidissent aussi la ville...

      Supprimer
  20. Voilà un polar qui sort des sentiers battus. C'est noté :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'occasion de voyager, et aussi un bon polar!

      Supprimer
  21. Je note tout de suite !! du polar et du voyage c'est pour moi !!! en plus dans un lieu qui est rarement abordé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus, même si je connais peu sur le pays et sur l'auteur, je sens que c'est une plongée crédible dans le pays, loin de la carte postale idyllique.

      Supprimer
  22. Une vraie réussite pour moi, je me suis régalé de bout en bout, autant par l'intrigue que par les personnages, les paysages et les descriptions du pays : les très pauvres, les riches, les égouts, ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton avis et celui d'Hélène ont fait pencher la balance, je l'ai demandé et quelle découverte! Une intrigue sans temps morts, juste le temps de se remettre des égouts, des serpents, etc... ^_^ Plus la Mongolie et ses traditions, on y est!

      Supprimer
  23. Vu qu'il s'agit de Mongolie, je ne peux que le re-souligner, sauf si on est forcée de remplacer la tasse de thé par de l'airag à la lecture (merci, j'ai eu ma dose). Déjà repéré chez l'éditeur et noté chez Yv, j'espère le caser bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le thé, c'est avec du beurre dedans (beurk) , quant à l'airag, re-beurk... J'ai aussi omis quelques plats locaux un peu ...étonnants... Mais cela devrait te plaire, juste à la lecture!

      Supprimer
  24. Un polar à déguster cul sec !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, tu y vas fort! ^_^

      Supprimer
    2. Oui hein ! Et un nom à ne pas lire à haute voix
      Bises Keisha belles vacances et belles fêtes de fin d'année

      Supprimer
    3. Je crois qu'il y a un site où l'auteur explique comment prononcer.
      Bonnes fêtes à toi aussi!

      Supprimer
  25. J'ai adoré! et j'attends la suite avec impatience...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le polar quasi parfait. Pas de temps mort, et une vision détaillée du pays, ça j'aime.

      Supprimer
  26. Et voilà je l'ai lu. Bien aimé découvrir la Mongolie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une Mongolie pas vraiment comme dans les séjours touristiques... ^_^

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !