lundi 6 janvier 2014

En chemin vers Rome

En chemin vers Rome
avec nos enfants, l'âne Octave et notre rêve...
Edouard Cortès
XO éditions, 2013



Edouard et Mathilde Cortès n'en sont pas à leur coup d'essai question marche (déjà Compostelle, Jérusalem, et Edouard est plutôt baroudeur), mais là on passe le cran au-dessus puisque les enfants seront de la partie. L'aînée n'a pas quatre ans, la dernière fera quelques dents de lait au cours des quatre mois de pèlerinage sur la Via Francigena.
"On ne peut donner que deux choses à ses enfants : des racines et des ailes." (Proverbe juif, cité en exergue)

Du Puy-en-Velay à Rome, 1307 kilomètres à découvrir à la suite de la carriole tirée par Octave, grand noir du Berry (rien que ce choix déclenche ma sympathie...). Rencontres, échanges, bivouacs ou accueils inattendus chez l'habitant, et aussi découverte de soi (j'ai fort aimé les réflexions d'Octave, bien philosophe, cet âne...), sans passer sous silence quelques disputes dans le couple. Des détails sur cette Via Francigena et son histoire et la religion catholique, mais en lien avec cette aventure, sans insister trop, un délicat équilibre a été trouvé, et ce livre devrait plaire à tous ceux qui s'intéressent à ce type d'aventure humaine. Un peu de spirituel dans notre "monde de brutes" ne saurait faire de mal.

L'on pourrait se sentir loin de Rufin et son voyage solitaire à Compostelle, mais j'ai retrouvé quelques idées:  "Voyager, c'est consentir au dépouillement. Pour qu'il prenne effet à l'intérieur, il semble systématiquement commencer par l'extérieur." (et hop, on allège la carriole!)
"Les voyages nous font trouver ce que l'on ne cherche pas."

Quelques "mots d'enfant"
Jeanne essaie d'ouvrir un flacon de sirop
"Mon chou, tu n'y arriveras pas. Ce n'est pas pour les petites filles, il y a une sécurité. Seules les grandes personnes peuvent l'ouvrir.*
Frustrée, Jeanne s'énerve:
-Mais comment il fait, le bouchon, pour savoir que je suis une petite fille?"

(* Mouais, il y a aussi des grandes personnes qui doivent déployer force et patience pour les ouvrir, c'est du vécu)

"Maman, quand je suis sortie de ton ventre, comment tu as su que je m'appelais Jeanne?"

Pèlerins en route vers Rome sur la via Francigena (haut relief sculpté sur la Cathédrale de Fidenza à la fin du XIIe siècle).
Le site, avec présentation du livre, des photos, du texte, etc... Allez y voir!
Le billet de saxaoul

Merci à Mélanie R de XO éditions

46 commentaires:

  1. j'ai lu le précédent et je suis loin d'être convaincue, un peu trop prosélyte à mon goût et pas de qualité d'écriture particulière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été agréablement surprise, cela se lit sans déplaisir, et quant au côté prosélyte, je laisse dire. J'ai cependant trouvé des réflexions qui m'ont parlé... dont une citation retrouvée dans le roman que j'ai lu juste après. Les coïncidences...

      Supprimer
  2. Ton billet m'aurait plutôt donné envie, le commentaire de Dominique me refroidit aussi sec ... influençable je suis. On verra !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand saxaoul en a parlé, je lui ai fait part de mes doutes, elle a su balayer mes hésitations. Plus que l'envie de convaincre à tout prix, j'ai senti de la fierté et de l'honnêteté. Quant même, l'histoire de la statue, ça me laisse perplexe. Mais Edouard Cortès a bien le droit de s'exprimer. ^_^

      Supprimer
  3. Pas pour moi, je crois... J'ai déjà dans ma PAL des récits de marche qui m'attendent ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, les récits de marche sont nombreux... D'ailleurs les Cortès avaient lu celui des Delloye, partis avec un âne en famille aux aussi.

      Supprimer
  4. Plus que lire le livre, je voudrais faire le chemin moi aussi avec une roulotte et un grand noir du Berry! ;-) Le coup du bouchon sur la bouteille de sirop : génial! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comme tu passeras par chez moi, pas de souci!
      Oui, un bouquin parfois profond, parfois rafraîchissant, une heureuse surprise.

      Supprimer
  5. Tiens, ils ont fait des petits, comme les Poussins (qui ont aussi sorti un nouveau bouquin, je ne sais pas si tu l'as lu?).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais lu les Poussin, ni d'ailleurs les Cortès avant... A force, j'ai peur de tout mélanger, ou de retrouver les mêmes idées. Un petit peu de temps en temps, ça va. Mais ça change de Compostelle.

      Supprimer
  6. Cool aller à Rome à pieds ;-) mais hélas je n'ai pas assez de temps ... Je vais y aller en avion ..
    Je note cette lecture j'aime bien ce type d'aventure humaine.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps ... le temps...Mais y aller en train, déjà, c'est presque une aventure, on ne survole pas, on peut se rendre compte des kilomètres...
      Bon voyage à Rome!

      Supprimer
    2. Oui le temps ... snif
      et la retraite est loinnnnn
      Bisous

      Supprimer
    3. N'attends pas la retraite pour réaliser quelques rêves! Une fois là, le temps ne sera guère plus élastique!

      Supprimer
  7. Je l'ai déjà vu sur un blog (je ne sais plus de qui). Il m'avait paru intéressant. En tout cas je ne bouderai pas sa lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai vu que chez saxaoul, elle a su me convaincre!

      Supprimer
  8. J'ai bien fait de te convaincre de le lire alors !!!!!! Après avoir lu ce livre, j'ai regardé une vidéo de presque une heure où ils parlent de leur aventure à pied jusqu'à Jérusalem. Il sont bien barrés mais comme tu le dis très justement ils sont honnêtes et je partage certaines -mais certaines seulement- de leur valeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je lis peu de ce genre de voyages, par crainte de redondances et d'écriture un peu niaise. Là, ça passe bien (même si visiter le Pape n'est pas une de mes priorités à Rome...) car cela reste sobre tout de même. Un poil d'humour, de la réflexion, cela me va.
      Leur périple jusqu'à Jérusalem pourrait me plaire aussi...
      Mais la Rolls des récits de marche en Europe, c'est quand même Fermor.... Essaie de mettre la main sur le premier volume.

      Supprimer
  9. C'était presque tentant avec l'âne et les enfants mais bon, l'heure est venue de lever son bouclier.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 6 janvier, oui, tu as déjà bien tardé, les dégâts sont faits.

      Supprimer
  10. Les réflexions de la petite sont excellentes :-)
    Je te souhaite une très belle année 2014, Keisha, pleine de beaux voyages littéraires et autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens juste de lire ton billet sur Anne Perry!
      Bonne année à toi aussi (j'arrive!)

      Supprimer
  11. J'accompagne souvent des enfants du voyage, itinérants et je partage avec plaisir toutes leurs découvertes! J'aime bien ce type de récits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par chez moi les enfants du voyage ne sont plus en roulotte tirée par un animal... Mais j'ai connu ça quand j'étais gamine...
      Cela te plairait, oui! Les trois enfants ici ne sont pas obligatoirement scolarisables, mais quelle école pour eux à travers ce voyage!

      Supprimer
  12. Elle pose de sympathiques questions, cette Jeanne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des enfants éveillés, proches de leurs parents pendant des mois, belle expérience!

      Supprimer
  13. tu as choisi de superbes extraits qui me tentent énormément. C'est le genre d'aventures familiales qui me fait rêver pour être honnête, alors je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux une jolie bulle sympathique, vas y! Et puis il y a une certaine réflexion aussi sur la vie (pas forcément religion et tout ça, d'ailleurs)

      Supprimer
  14. C'est étrange mais je ne suis pas du tout tenté. Et puis de toute façon il faut que j'attaque Mailman si je veux être à l'heure pour notre LC^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te voilà avec un prétexte en béton pour les prochaines semaines! ^_^

      Supprimer
  15. J'adore les mots d'enfant !!! Ce que j'aime sur ton blog, c'est trouver des livres qu'on ne voit pas ailleurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avis de saxaoul m'a fait craquer aussi! Oui, j'aime tellement de sortes de lecture que ça se voit, à force! Avec une tendance non fiction qui se renforce, d'ailleurs.

      Supprimer
  16. En tout cas, il est mignon l'âne sur la photo. Je serais curieuse de voir ce qu'ils écrivent sur la religion catholique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand noir du Berry, animal plutôt rare (1000 environ), parfait pour ce genre d'équipée...
      Les parents sont 100 % cathos pratiquants, leur destination n'est pas choisie au hasard, mais ils en parlent simplement, cela fait partie de leur vie.

      Supprimer
  17. J'en ai entendu parler mais je ne l'ai pas encore trouvé à la bibliothèque.... Je pense que cela me plaira : l'idée est sympa.
    Bonne journée;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le type de lecture pour tous, qui devrait apparaître un jour ou l'autre en bibli, en effet.

      Supprimer
  18. Il me semble bien avoir vu l'attelage à la télévision...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha? Comme je n'ai pas la télévision, je rate des informations, parfois intéressantes, parfois moins...

      Supprimer
  19. J'adore le fameux proverbe ! Bien sûr, ce livre à tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien l'émission du même nom, et j'ignorais d'où ça venait.

      Supprimer
  20. J'aimerais me retrouver à la place des acteurs de ce livre.
    Bonne fin de soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en rêve, bien sûr... Mais il faut aussi savoir qu'il y a eu le froid à affronter, et les conducteurs trop rapides sur les routes...

      Supprimer
  21. ça m'a toujours bluffé ces familles qui partent pour des voyages improbables ! Je ne raffole pas de la qualité littéraire de ces récits mais j'envie leur expérience !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne les lit pas pour leurs qualités littéraires (quoique le bouquin de Rufin soit fort bien écrit) , il faut quand même un juste milieu. Là, je l'ai lu sans problème.
      Pour la famille et les enfants : la certitude de voyager dans des coins avec médecins et hôpitaux corrects, ça a joué.

      Supprimer
  22. j'étais persuadée t'avoir laissé un message !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que blogspot fasse un peu trop joujou avec les commentaires...

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !