mercredi 5 mars 2014

Qui a tué Jacques Prévert?

Qui a tué Jacques Prévert?
Sandra Reinflet
Editions La Martinière, 2014



Vingt ans après.
Sandra Reinflet passe devant son école primaire, à l'abandon, carreaux cassés, dégradée.
Elle photographie, égrène ses souvenirs.
Chouette livre, sous couverture plastique "comme à l'école".

Un livre personnel, mais qui parle à tous ceux qui sont allés à l'école (oui, moi, vous!). On a tous nos souvenirs et nos images dans la tête. J'ai de la chance, la mienne est encore bien vivante, ça joue, ça crie dans la cour.
Quand même, c'est triste une école abandonnée...

J'ai pris les photos sur ce site, pour présenter plus clairement :










Photos et textes en accord, sensibilité et humour. Tristesse, un peu, émotion, oui, avec la dernière habitante du quartier, Madame Ettel, 89 ans, et ce que sont devenus certains enfants cités.

"Madame Desbordes avait dit que la curiosité était un vilain défaut. (Puis, l'année suivante, sur mon carnet de notes, elle s'était déguisée en qualité)."
Pas de souci, Sandra Reinflet n'a absolument pas perdu cette belle qualité!

Pour en savoir plus sur l'auteur 
Voir aussi Je t'aime [maintenant]

Les avis de Sophie lit, Insatiable Charlotte,

Merci à Babelio, Masse critique

34 commentaires:

  1. C'est un document ? Amusant de retrouver Prévert chez toi, mon insomnie habituelle du (très) petit matin, m'a permis d'écouter une émission sur France-Culture, un hommage au poète datant de 1978. Musiques et poèmes dits par les meilleurs artistes du moment. Un pur bonheur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De Prévert je connais quelques poèmes, forcément... Il a dû donner son nom à pas mal d'écoles, c'est sûr!
      Vive la radio pour ceux qui se réveillent tôt, en effet!

      Supprimer
  2. Pourquoi pas ? Quoique je sois encore un peu trop "dedans" pour être nostalgique. Je crois qu'une ou deux des écoles où je suis passée ont fermé depuis pour cause de regroupement pédagogique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les p'tits villages par chez moi, il arrive qu'on regroupe, mais en laissant l'école ouverte. Un niveau ici, l'autre là, tu vois le genre.
      J'ai donc la chance d'habiter la petite ville où j'ai appris à lire (et autres), rencontrant parfois une ancienne institutrice. ^_^

      Supprimer
  3. Bonjour Keisha, même sans être nostalgique du passé, c'est le genre de photos qui donnent le "blues". Bouh. Moi aussi mon école primaire existe toujours à Paris dans le 15è arrondissement. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une école abandonnée, ouh c'est triste! Souvenir d'enfance, ce doit donc être pire? Je ne sais pas...

      Supprimer
  4. j'ai suffisamment détesté l'école pour ne pas y revenir !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein? Tu as tout détesté de l'école? ^_^

      Supprimer
  5. les écoles, j'ai l'impression de ne les avoir jamais quittées, même maintenant....La mienne existe encore j'ai toujours un pincement quand je passe devant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles, souvenirs ... souvenirs... Il m'arrive de rencontrer une ancienne instit, un ancien prof de collège... une ancienne camarade de classe...

      Supprimer
  6. Et voilà, pour une fois que je n'ai pas fait de copié, mon comm a disparu, bouh... je suis vraiment fâchée avec BS ! Je recommence (en plus court) !
    J'ai déménagé tous les deux ans à partir du CP (voire tous les ans pour certaines écoles) et ne suis jamais retournée sur les lieux de mes forfaits. Sauf à Marrakech où j'ai fait mon CM2, ma 6ème et ma 5ème, j'ai revu le Lycée Victor Hugo en 93, ça m'a fait bizarre... Je me demande s'il n'avait pas changé de nom, je ne sais plus ! En tous cas ce petit livre est un bel objet ! ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, je suis chez BS, et parfois mes commentaires disparaissent chez BS, un comble! C'est gentil d'avoir persévéré.
      Très très bel objet (et j'ai oublié de dire que ça sent super bon, les livres avec photos ^_^)(chacun sa madeleine).
      Contrairement à toi de la maternelle à la 5ème j'étais scolarisée dans la même ville (où j'habite actuellement)(j'ai beaucoup voyagé ensuite, mais pour revenir au pays), mais je me réjouis que tu aies pu revoir une de tes écoles.

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup ce genre de livres. La maternelle et le collège où j'étais sont toujours là, mais ils ont beaucoup changé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tous des souvenirs, n'est-ce pas? Les anciens sont les plus tenaces, normalement.

      Supprimer
  8. Je crois que ça me remuerait pas mal de revoir mes anciennes écoles (primaire, collège, lycée) et fac (ah purée ça commence à remonter tout ça...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Revoir les lieux où on a passé du temps, oui, j'aimerais pouvoir le faire plus souvent... Pour moi ça remonte à plus que toi encore, mai ce n'est pas loin géographiquement. Tiens, la prochaine fois que tu viens sur mes terres, je te fais faire un circuit mémoire... ^_^

      Supprimer
  9. Mon école existe toujours et quand je passe devant j'ai des sentiments très Partagés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois il y a aussi des souvenirs moins positifs, c'est sûr (j'en ai aussi, évidemment). Mais globalement c'est associé à une bonne période, donc ça va.

      Supprimer
  10. La mienne existe toujours, la deuxième. La première (avant mes 8 ans), je ne sais pas, je n'ai pas eu souvent l'occasion de retourner dans ce village. Mais j'ai vu qu'il s'était agrandi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le village s'est agrandi, c'est bon signe pour la vie de l'école!

      Supprimer
  11. Il doit être vraiment chouette, ce livre. Merci de me le signaler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce que fait Sandra Reinflet est vraiment chouette! (quel talent)

      Supprimer
  12. Je n'ai pas la nostalgie de l'école, elle peut détruire les gens. Même si cela ne m'est pas arrivé, j'en connais trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas que des bons souvenirs, mais quand même un maximum.
      Je me demande si ce n'est pas encore pire aujourd'hui, quand ça se passe mal...

      Supprimer
  13. Qu'il fait bon entendre les cris des enfants à la récréé, quand on est adulte et de l'autre côté du mur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'amuses! J'aime bien aussi... et même en tant que professeur, la récré des gamins, un bon moment on imagine (quoique, surveiller s'il n'y a pas des "jeux" un peu limite)

      Supprimer
  14. Tu m'avais beaucoup tentée avec "Je t'aile, maintenant", et finalement je n'ai pas encore découvert Sandra Reinflet ! La démarche photos/textes m'intéresse... Il est temps de m'y mettre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux aller sur le site que je donne, la talentueuse auteur a plusieurs cordes à son arc!

      Supprimer
  15. J'aime beaucoup le titre qui dit bien ce qu'est le roman d'après ton billet! Moi aussi je passe parfois dans l'école de mon enfance qui n'a pas disparu et est même toujours et plus que jamais en service!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance, n'est-ce pas? Pour ce que j'en sais, il y a même plus d'élèves qu'à mon époque...

      Supprimer
  16. Oui il y a beaucoup d'émotion à redécouvrir les lieux de l'enfance et de l'école, souvent un peu changés. La cour où l'on a frappé le ballon, la classe où l'on somnolait à cause d'un début de varicelle, cette estrade où l'on a récité "Le plat pays",... Mes écoles sont encore vivante mais je les vois si loin de ce vieux grisonnant qui l'on demande si c'est bien lui qui a été ce petit-là dans ces endroits là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'est arrivé récemment de rencontrer une de mes institutrices...Faire le calcul de son âge...
      Je me souviens de l'armoire à livres en fond de classe, que j'avais déjà terminée avant la fin de l'année, à mon grand regret...
      On récitait Le plat pays chez vous? Bon choix! (ici, non)

      Supprimer
  17. Un livre qui allie images et mots j'aime ce principe.
    Mes écoles sont encore vivantes celle de maternelle et la primaire.
    J'aimerais bien y retourner dedans pour faire ma curieuse.
    Bises et bonne journée ensoleillée et ici encore en vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le troisième de l'auteur, sur le même principe (mais pas les mêmes thèmes!)
      J'ai la chance d'habiter la petite ville où j'ai passé mon enfance, ça aide pour retrouver son école! Un choix, bien sûr, que de renouer avec ses racines (même si j'ai bougé entre temps ^_^)

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !