mercredi 2 juillet 2014

Le dévouement du suspect X

Le dévouement du suspect X
Yogisha X no Kenshin
Keigo Higashino
Traduit par Sophie Refle


Amoureux secret de sa voisine, Ishigami va aider celle-ci à se débarrasser du corps de son ex-mari.
L'inspecteur Kusanagi établit aisément le rapport entre un corps trouvé près d'un fleuve et cette voisine, qui devient suspecte et doit défendre son alibi, conseillée par Ishigami en coulisses. Kusanagi partage l'avancée de son enquête avec son ami le physicien Yukawa, qui, quel hasard!, connaissait Ishigani comme un brillant mathématicien et logicien.

J'ai toujours aimé les enquêtes de Colombo, où le spectateur connaît le coupable dès le début. C'est donc un vrai plaisir de découvrir comment les policiers vont avancer dans leur enquête. Pourtant le lecteur sent que l'auteur a gardé des informations pour lui, et le suspense demeure. Le duel entre cerveaux, Ishigani-Yukawa, est un des points forts du roman.

A part ça, j'ai trouvé quelques longueurs, une raideur et une froideur qui m'ont empêchée de m'intéresser vraiment aux personnages. J'avoue aussi ne pas être convaincue par la façon dont Ishigani a agi pour embrouiller la police. Un peu tordu. Et j'ai passé mon temps à mélanger les noms...

Merci à Philisine Cave de m'avoir permis de découvrir cet auteur.

52 commentaires:

  1. Tes réserves font que je ne le retiens pas, il y en a trop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, ses romans sont fort appréciés sur les blogs, tu peux en lire un pour voir.

      Supprimer
  2. J'ai lu ce roman avec plus d'enthousiasme que toi, j'ai fait suivre aussi par Un café maison... et pourquoi pas un autre à l'occasion ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les blogs étaient tellement enthousiastes que j'en attendais peut être trop? Mais si, même avec un matheux dans l'histoire, j'ai trouvé ça un peu plan plan, mon cas est désespéré. ^_^

      Supprimer
  3. C’est vrai que lorsque l’on lit certains romans étrangers, on a parfois beaucoup de mal à retenir les noms propres des personnages ce qui atténue le plaisir de la lecture. C’est bien dommage. Quand c’est trop flagrant, j’écris les noms sur un papier avec une caractéristique importante du personnage (père de, amant de etc…) que je garde à portée de vue….

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était dans ce cas révélateur! Car je lis pourtant pas mal de romans étrangers (surtout anglo-saxons, et là ça ne compte pas) et je n'ai pas trop de difficultés (sauf L'idiot, mais les russes sont terribles; quoique Tolstoï, ça ne me gêne pas sur ce plan là)
      Le truc du papier est une bonne idée.

      Supprimer
  4. J'avais aimé son précédent (La maison où je suis mort) et j'avais donc noté ce titre pour poursuivre. Je le garde quand même en tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait voir si j'accroche mieux à un autre?

      Supprimer
  5. Beaucoup de critiques très élogieuses, et pourtant, j'hésitais .... Parce ce que c'est japonais, et que moi, la littérature japonaise, je bloque. Même quand c'est tordu, le tordu japonais, je ne le comprends pas. Le tordu américain, si. Du coup, je ne vais pas forcer ma pente naturelle ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te force pas. La littérature japonaise est parfois trop japonaise. ^_^ J'ai lu du coréen un peu fou, là ça me va.

      Supprimer
  6. peut être? quoique, tu ne sembles pas enthousiaste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les blogs où j'ai vu cet auteur sont enthousiastes!

      Supprimer
  7. j attends d'autres lectures que les polars ,
    mais j'aime bien lire les billets sur des livres que je ne lirai pas
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela permet d'être au courant. Pour moi aussi, il y a des tas de livres que je ne lirai pas, et pas que des polars.
      J'ignorais que tu ne lisais pas de polars. Pas du tout? Il y en a d'excellents, tu sais.

      Supprimer
  8. Bon, ce fut un coup d'essai raté : flûte alors ? et en plus, je suis la principale responsable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne te sens pas coupable, au contraire, tu as joué le passeur, sinon comment aurais-je pu savoir? Et puis je l'ai lu sans encombres jusqu'au bout, sans rien sauter, tu sais.

      Supprimer
  9. Inconnu au bataillon cet auteur ! Mais l'été sera sûrement l'occasion pour moi d'engouffrer quelques polars, alors pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne le connaissais pas non plus, seuls les billets enthousiastes sur les blogs m'ont vraiment donné envie;garanti sans détails gore, et avec de la réflexion. Plus l'ambiance de la vie au Japon. Tu peux tenter!

      Supprimer
  10. J'avais beaucoup aimé "La maison où je suis mort autrefois", mais ce deuxième roman traduit de l'auteur m'avait déçue pour les mêmes raisons que toi. Je n'ai donc pas tenté "Un café maison".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons bon, serais-je tombée sur le maillon faible? Je vais lui donner une seconde chance, si je vois le titre dont tu parles.

      Supprimer
  11. Dommage tous ces bémols, ca change des polars nordiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, là j'avais un vrai dépaysement...

      Supprimer
  12. Dans Un café maison j'ai trouvé le style un peu froid également, une certaine distance (et une enquête un peu tatillonne) mais je pense que je relirai l'auteur quand même, j'ai noté ce titre-ci et La maison où je suis mort autrefois. Je verrai lequel je trouverai en premier :-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dirai pas non à une autre tentative, mais rien ne presse, bien sûr.

      Supprimer
  13. J'ai bien aimé cette froideur dans Un café maison mais c'est vrai que l'enquête est aussi un peu étrange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans celui-ci il y a vraiment des coïncidences, et je n'ai pas tout compris (je ne peux rien dire sans spoiler)

      Supprimer
  14. J'avoue, la littérature asiatique et moi, ....bof bof bof. Encore un qui ne finira pas dans la PAL . Et Hop !

    RépondreSupprimer
  15. Je suis souvent déçue par les romans parus chez actes sud policier, du coup je n'en lis plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens donc, je me faisais une remarque de ce genre (je n'ai lu que le 1 de Millenium, pas plus emballée que ça je l'avoue)

      Supprimer
  16. je n'ai pas vraiment accroché à cet auteur japonais avec un polar précédent j'ai la même impression que toi de froideur et je n'ai pas renouvelé l'expérience

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me suis guère attachée aux personnages, restait l'enquête, et il y a eu un truc pas logique qui me chiffonnait, alors...

      Supprimer
  17. J'ai dans ma pal "La maison où je suis mort autrefois" du même auteur. Je crois que je vais m'en contenter ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux le lire, avoir une idée. Peut être le style de polar qui te plairait, pas speed ou gore.

      Supprimer
  18. Je l'avais lu sans déplaisir mais, comme toi, l'impression de quelques longueurs, alors que je m'étais totalement laissée prendre le premier " La maison où je suis mort autrefois ".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que je n'ai pas pris le bon titre?

      Supprimer
  19. Bonjour Keisha, moi, j'ai aimé et j'ai aussi apprécié Un café maison où l'on retrouve l'inspecteur et le physicien. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ce sont des personnages récurrents, cela peut changer la donne, en effet! Bonne journée à toi aussi.

      Supprimer
  20. J'ai lu un autre titre de cet auteur ('"La maison..."), et j'avais été un peu ennuyée par cet froideur dont tu parles. Du coup je passe sur les autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci étant, je ne regrette pas l'expérience!

      Supprimer
  21. Un auteur que j'apprécie, et puis je commence à m'en sortir, en noms japonais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ce sont des personnages qui reviennent, oui, ça va aider! ^_^

      Supprimer
  22. j'ai un peu de mal avec la littérature japonaise, peut-être devrais-je essayer les policiers, mais ton avis m'incite à la prudence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu froid (on dit réservé?) et parfois trop de détails (mais j'en ai appris sur le Japon quotidien)

      Supprimer
  23. rha zut, je l'avais noté chez Phili, mais tes réserves me font peur

    RépondreSupprimer
  24. Moi j'aime pô mélanger les noms, moi j'aime pô les longueurs. Moi passer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il reste le voyage au Japon sans bouger des chez soi et perdre les bagages... ^_^

      Supprimer
  25. Aah j'avais bien aimé moi. Pas coup de coeur mais bien emballée tout de même. Tiens, d'ailleurs il faut que je me repenche sur cet auteur !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression qu'on a un bon aperçu du quotidien des japonais.

      Supprimer
  26. C'est bien, c'est pas un polar suédois (pas taper ^^)
    Sinon, oui, à lire dès que je mets la main dessus ! Je suis en manque de polar...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as quelque chose contre les polars suédois? ^_^ Essaie ce japonais, pour le dépaysement.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !