vendredi 3 juillet 2015

Une vie après l'autre

Une vie après l'autre
Life after life
Kate Atkinson
Grasset, 2015
Traduction de Isabelle Caron


Deux citations juste pour ouvrir l'appétit!
"Elle dînait plus tard que d'habitude car elle venait de fêter sa retraite - c'était un peu comme assister à ses propres funérailles sauf qu'on pouvait rentrer chez soi après."
"Le beurre fut étalé sur le pain sans considération pour le dur labeur de la vache."

Ursula Todd est née plusieurs fois, mais à la même date, le 11 février 1910. Une fois elle meurt étranglée par le cordon ombilical, ensuite après quelques années, accidentellement. Chaque fois, son existence ayant quelque peu divergé, il suffisait de prendre un autre chemin, de moins s'attarder, de réagir autrement. Au fil de ces diverses vies, elle ressent parfois de l'effroi, une sorte de présage, un sentiment de déjà-vu, qui la poussent à agir. "Ursula continuait à avoir le sentiment qu'une partie de son avenir était aussi derrière elle, mais avait appris à garder de telles idées pour elle."

Cela pourrait n'être qu'un exercice (bien ficelé, au détail près) mais le lecteur suit fasciné la (les?) vie(s) d'Ursula et de sa famille, les parents, Hugh plein d'amour pour sa fille et Sylvie, la mère parfois incisive ("Tu excelles à être toi-même, dit Ursula, consciente que la remarque n'était pas nécessairement élogieuse. - C'est que j'ai des années de pratique"), le frère aîné Maurice assez détestable ("Il lui semblait que si on cherchait des arguments contre le mariage, l'existence de Maurice était le meilleur de tous"), sa soeur amie Pamela, et son préféré, Teddy. Une grand mère absente ("Adelaïde menaçait de mourir depuis plusieurs années, mais n'avait 'jamais tenu sa promesse', disait Sylvie) sans oublier la tante Izzie.

Plusieurs romans en un ? Peut-être (mais ça se termine toujours mal pour la pauvre Ursula, évidemment) jusqu'à une fin plus satisfaisante... Je retiendrai des passages fascinants au cours de la dernière guerre mondiale, à Londres, Berlin et la Bavière.Je retiendrai un ton inimitable (j'ai cité assez de passages, non?)

Hélas Kate Atkinson a un défaut, elle n'est pas anglaise mais écossaise et ne pouvait sans doute figurer dans le mois anglais, me suis-je aperçue trop tard (mais de toute façon je voulais lire ce roman)
Edit du 3 juillet : il paraît que si (et en plus on continue en juillet)

Les avis de cuné, clara, cathulu, brize, kathel,

Et, grand événement dans ma vie de lectrice, ce roman est le premier lu sur liseuse! Liseuse kobo aimablement prêtée par ma médiathèque, et contenant des bouquins récents. Il semblerait que dans quelques mois on changera les titres proposés.
Après quelques tâtonnements et ronchonnements, j'ai apprivoisé la bête et me suis plongée dans la lecture comme si c'était un livre en papier, ce qui est quand même l'essentiel, non? Je ne dirais pas non à une liseuse, mais pour l'instant n'en vois pas l'obligation (pas de grand voyage en vue). Grand confort de lecture, petit poids (mais pas mini prix, ai-je vérifié)

70 commentaires:

  1. C'est toujours comme ça, chez Kate Atkinson. Plusieurs romans en un... J'ai lu plusieurs de ces livres. Maintenant, moins. Je me suis lassée. Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lecture de Kate Atkinson demande beaucoup d'attention, mais là c'est bien passé. Sans doute qu'on se concentre sur un personnage, même à plusieurs époques, et pas sur plusieurs comme d'habitude chez l'auteur, pour ce que j'en sais. Mais j'aime bien sa façon d'écrire.

      Supprimer
  2. Ce roman semble complètement et totalement étrange... mais comme j'aime Atkinson, je suis pas mal certaine que j'y viendrai un jour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doute pas! Tu verras, c'est très bien fait .

      Supprimer
  3. Et c'est moi que tu appelles "La femme bionique de la lecture"!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, pas toi! En fait j'ai juste ri en voyant cette expression dans un billet de tag chez Suzanne.(http://baladeschezsue.blogspot.fr/2015/06/je-blogue-tu-blogues-nous-bloguons.html)

      Supprimer
  4. Ah il me tarde de le lire celui-là.

    Jolie ta bannière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il traversera l'Atlantique.
      Oui, j'ai enfin pris le temps de mettre une bannière, et figure toi que cela vient d'une photo prise lors d'un voyage dans l'est du Canada. Ce lac avait une couleur incroyable...

      Supprimer
  5. Ma liseuse me dépanne quand je dois lire un livre dans l'urgence et que l'éditeur ne me propose que ce format ; ou quand je dois lire un livre qui a de fortes chances de ne pas me plaire (ça fait partie des risques du métier...). Bref, toujours sous contrainte... Perso, pour le simple plaisir de lecture, je n'y vois aucun intérêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai bien compris, si tu as le choix et le temps, tu choisis le papier?
      J'aime bien feuilleter mes livres en cours de lecture, vérifier un détail, etc, et c'est plus rapide avec le livre classique. Mais là j'ai quand même eu du plaisir de lecture assez rapidement, et comme ce roman n'existe pas en papier dans mes biblis...je n'ai pas eu pas le choix!
      Il faudrait en reparler si je fais un long voyage... Pour l'instant, un poche dans le sac, ça suffit!

      Supprimer
  6. Je le lirai tôt ou tard, mais il faut aussi que je lise celui d'avant ... tout va trop vite. Je pourrais emprunter aussi une liseuse à la bibli, mais je n'ai pas encore ressenti l'envie de le faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais je n'ai pas tout lu d'elle, mes biblis n'en ont pas systématiquement, alors là j'ai sauté sur l'occasion.

      Supprimer
  7. Pas encore de liseuse dans ma médiathèque mais je recommande chaudement quand on lit en VO (dico anglais/anglais intégré !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un autre plus de la liseuse c'est qu'on peut agrandir les caractères des poches... Pratique pour les classiques anglais!
      Mais la médiathèque en est aux touts débuts de l'expérience, donc textes en français, c'est déjà pas mal du tout comme offre et choix.

      Supprimer
  8. Bonjour, ;--)
    J'ai passé un bon moment avec ce bouquin, mais tu ne dis pas vraiment ce que tu en as pensé. et bravo pour la belle photo en-tête Très belle, très douce

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut oui ce n'est pas très clair, oui, j'ai aimé, à part quelques longueurs avec le sieur Hitler...
      La photo est celle d'un lac canadien (couleurs garanties)

      Supprimer
  9. Nous avons noté les mêmes citations, même si je ne les ai pas mises toutes dans mon article (il fallait traduire !) j'ai adoré bien sûr celle sur la retraite... Je plussoie sur le commentaire de Cathulu, ma liseuse a réussi une mise à jour il y a peu et depuis, contient des dictionnaires très pratiques quand on lit en VO, elle a même un dictionnaire anglais-français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'allais pas rater cette citation! Mais il y en a des tas comme cela, c'est pourquoi j'aime Atkinson.
      Vous allez me convaincre pour les liseuses, mais non, pas de voyage prévu donc pas besoin. Surtout si la bibli est là.

      Supprimer
  10. je ne l'ai pas lu depuis longtemps cette dame
    Je lis sur liseuse au gré de mes envies de lectures classiques et j'aime assez pouvoir varier la taille d'écriture et l'emporter partout sans que cela pèse
    ma médiathèque ne s'est pas encore mis au goût du jour mais elle est tellement riche par ailleurs que je lui pardonne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà dit le plus qu'apporte une liseuse dans la taille des caractères, car ces classiques anglais en VO ou même les poches en VO auront mes yeux! ^_^ Celle ci j'ai fini par l'emmener dans mon sac aussi. Donc utilisation classique de la liseuse. Mais j'attends d'être encore plus habituée et intéressée.

      Supprimer
  11. Jamais lu sur une liseuse, je n'en ressens ni l'envie ni le besoin.Mais c'est vrai que pour une première expérience, en emprunter une à la bibli est une bonne idée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pouvais pas refuser cette occasion. Mais il fallait un livre que j'avais vraiment envie de lire et qui n'existait pas en papier par ailleurs. J'attends la nouvelle liste proposée, en janvier.

      Supprimer
  12. Elle est née à York, donc même si ensuite elle est partie en Ecosse... ;) J'ai bien envie de lire celui-ci ou Dans les replis du temps que j'ai également dans ma pal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Techniquement ça passe, oui, ne chipotons pas...
      J'ai aussi Dans les replis du temps dans une vieille PAL...

      Supprimer
  13. hehe attention essayer c est adopter (la liseuse) et puis s isi mini prix !! tu ne te souviens pas de mon article là ;) : http://www.lespassionsdechinouk.com/divers/revue-kindle-touch

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée voir ton billet car je me souvenais que tu parlais (en bien) de ta liseuse. Ici il s'agit d'une Kobo Aura je crois, le prix est pas loin de 200 euros, donc rien ne presse... Attendons que ça baisse ^_^

      Supprimer
  14. Tu as aimé la lecture numérique alors ? Moi ma Kobo est dans son emballage depuis un an et demi. Je la donnerai à ma fille d'ici peu, je pense qu'elle s'en servira bien plus que moi (en même temps ce ne sera pas difficile).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après un essai infructueux, j'ai réussi à oublier que je lisais sur une liseuse, la taille des caractères et les interlignes étaient d'un grand confort de lecture (comme chez Wespieser pour te donner une idée) Mais il fallait un livre que je désirais lire, sans le trouver en papier à la bibli.
      Pour l'instant faute de grands voyages, pas trop besoin de liseuse.
      Mais toi, essaie au moins, puisque tu en possèdes une, tu verras!

      Supprimer
  15. Heureusement que tu me le dis, j'étais persuadée qu'elle était anglaise !!! J'aime beaucoup les citations de ton début d'article mais je suis plutôt réticente car j'ai lu plusieurs billets négatifs sur ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est née à York donc finalement cela passe pour le mois anglais, non? Des avis négatifs? Rien vu mais je n'ai pas cherché cherché, faut dire.

      Supprimer
  16. Tu me donnes envie ;-) et ça tombe bien il est dans ma pile de la bibliothèque .. c'est un des rares que je n'ai pas encore lu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le dernier paru en France, il se lit terriblement vite!!!

      Supprimer
  17. Oh moi j'ai une liseuse Kobo, je m'en suis servie un temps puis, comme Jérôme, elle a pris la poussière .. mais là voyage en vue donc je vais la ressortir. C'était quand même pratique dans les transports en commun mais le plaisir n'est pas du tout le même ! La preuve je continue à acheter plein de livres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vrai gros lecteur continue à acheter des livres, oui... ^_^
      Et bon voyage avec elle!!! (mais j'emmènerais quand même un livre papier, au cas où la liseuse se déchargerait trop vite!)

      Supprimer
  18. Comme toi j'ai aimé les vies d'Ursula mais pas tellement la période allemande (trop... trop quoi!). J'ai beaucoup aimé le ton de l'auteur avec cette pointe d'humour anglais.
    Pour le mois anglais le livre était accepté (d'autres blogueuses l'ont présenté) étant donné que Kate Atkinson est née en Angleterre et que l'histoire se déroule en Angleterre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est vraiment très anglais et londonien, donc... Hitler en personnage de roman, même pour quelques chapitres, c'est un poil too much pour moi. Cependant c'est assez bien ficelé.

      Supprimer
  19. Aaah génial ton expérience sur liseuse ! Oui, on s'y fait bien, nous avons cette incroyable capacité à s'adapter à presque tout en fin de compte. :-)
    Bon sinon, Kate Atkinson, dans ma LAL depuis des lustres mais toujours pas lu, non mais t'y crois ? Ce livre ci me plaît bien, damned ! J'avais un autre titre dans ma LAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, on s'adapte, et à tout âge... ^_^ !!!
      Je pense qu'Atkinson est un auteur qui devrait te plaire, il y a un 'petit quelque chose'...

      Supprimer
  20. Moi je recule toujours des quatre fers pour une lecture sur liseuse, ça ne m'attire pas du tout mais pas du tout... J'aime le format papier et je crois que je ne changerais d'avis (quoi qu'il ne faut jamais dire "fontaine je ne boirais jamais de ton eau ;0) mais bon le papier il y a le contact douillet avec le papier, l'odeur du papier, ect, ect ;0) Bisous, bisous, bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas mal râlé au début pour me servir de l'écran tactile, et ensuite j'ai oublié, de toute façon c'était la liseuse ou rien, pour ce livre dont j'avais bien envie. C'était un essai sans risque de toute façon.
      Bises à toi et j'espère que la chaleur ne t'a pas fait fondre... ^_^

      Supprimer
  21. Pourquoi pas, et tant pis pour la querelle anglo-écossaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'un auteur ne revendique pas haut et fort sa nationalité, cela n'a guère d'importance pour la lecture. Elle est née à York, de toute façon.

      Supprimer
  22. J'aime bien cette romancière ( je n'ai lu que la souris bleue) mais celui-ci ne me tentait pas du tout même si tu l'as apprécié. PS : toujours pas de liseuse... Je suis une lectrice qui a souvent besoin de feuilleter ses livres... J'imagine que ça ne doit pas être pratique avec une liseuse...Je n'ai pas Twiter ni facebook, mais j'ai fini par acheter une tablette... Je finirais par essayer peut-être une liseuse, qui sait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit d'un roman sans Jackson Brodie, personnage assez récurrent.
      J'aime aussi feuilleter les livres, revenir en arrière vérifier, etc.
      Je vais sur Facebook, ça complète le blog, mais sans y passer un temps fou. Pour twitter, je ne connais même plus mon mot de passe... ^_^
      Alors une tablette, ça peut s'utiliser comme un ordi? On verra quand le mien me lâchera...
      Si tu peux essayer une liseuse, par une bibli par exemple, ça permet de tester.

      Supprimer
  23. Ma liseuse, je l'utilise principalement pour des lectures légères, pour lire des livres que je n'avais vraiment pas envie d'acheter, pour juste les tester. Je ne sais pas pourquoi, les livres plus denses, ça ne passe pas (enfin, si, je sais pourquoi, parce que je ne peux pas écrire dessus comme je veux et repasser facilement en arrière pour retrouver un passage). Bref, en deux ans et demi, je l'ai apprivoisée, elle est devenu un objet utile mais pas un indispensable, elle m'a juste offert plus de possibilités de lecture. Mais donc, ces bestioles demandent un certain temps d'apprivoisement je trouve, non pour la difficulté, mais pour en arriver à avoir le réflexe de les utiliser. Une liseuse, c'est un peu la tablette des livres: c'est pratique, c'est plus léger, c'est parfois gadget ou juste pour les à côtés, mais, au final, on sait faire beaucoup plus de trucs, et des choses plus intéressantes et polyvalentes, sur ordinateurs. ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ces lectures légères, tu les payes quand même un peu, même si le livre papier n'encombre pas ta bibliothèque personnelle. Je suis d'accord pour les livres où on a envie de revenir en arrière, relire un passage, la liseuse c'est moins pratique (même s'il existe des 'marque-pages')
      J'aime ta comparaison ordi/tablette et bouquin papier/liseuse : des avantages, mais pas décisifs par rapport au support plus ancien.
      Perso, la liseuse permet de lire des vieux clasiques introuvables, et de ne pas se casser la vue.
      Quant à avoir le réflexe de l'utiliser, j'avoue avoir déjà ce problème avec mon téléphone portable, qui reste à la maison quand je ne prends pas mon sac (à pied, à vélo) et demeure éteint la plupart du temps... Il ne sert qu'en cas d'urgence ou très précis. Mais bon, autre débat.

      Supprimer
    2. En fait, non, je ne les paie pas du tout, c'est vraiment pour tester des livres. Mon argent part dans d'autres choses ;-p.
      Pour ton téléphone, c'est un peu pareil pour moi, plutôt que je l'oublie souvent et qu'on m'en veut parce que je n'ai pas été joignable. Je ne l'aime toujours pas après 15 ans mais l'abonnement me revient moins cher que d'avoir un téléphone fixe, donc voilà...

      Supprimer
    3. Ah bon! Une sorte d'accord alors. Mais le résultat est le même, tu n'alourdis pas tes étagères...
      J'ai un téléphone fixe en plus car sinon comment avoir internet? (ou alors j'ai raté un truc technique et je paie pour quelque chose dont je n'ai pas besoin? ^_^)

      Supprimer
    4. Tu peux activer la ligne d'internet qui passe par la ligne du fixe sans activer la possibilité d'avoir des coups de fils en même temps. Si je veux une ligne fixe, je dois payer 20€ par mois juste pour la mise à disposition, plus ensuite le coût des appels hors périodes ou correspondants gratuits. Pour le GSM, j'ai un forfait largement suffisant pour ma consommation totale pour 15€ par mois. Le choix a été vite fait...
      Si jamais un jour, ma solution pour les livres électroniques t'intéresse, fais-moi signe, je te mettrai au parfum ^_^.

      Supprimer
    5. Si en plus tu considères que quand je téléphone sur le fixe ça coupe ma connexion internet (voyant rouge sur la live box), oui, il y a quelque chose à faire. Mais ma crainte principale si je change est de me retrouver sans rien... à téléphoner (avec quoi?) aux lignes d'aide... ^_^
      Faut voir aussi si ma région est bien reliée à toutes ces ondes?
      Merci !
      Pour les livres électroniques, je n'ai pas de liseuse tu sais, et une LAL immense (deux bibliothèques où je suis inscrite) mais je note dans un coin de tête!

      Supprimer
  24. Je n'ai jamais lu cette romancière mais je suis toujours intriguée par les résumés que je lis sur les blogs ... Quelle étrange histoire ! Je me laisserai peut-être tenter par le contexte historique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a le chic pour des histoires bien ficelées où il faut suivre, c'est pourquoi je craignais la lecture sur liseuse, mais ça s'est bien passé!

      Supprimer
  25. J'aime beaucoup le ton ironique de cette auteure. Je note

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est british, c'est sûr! ^_^ J'aime énormément.

      Supprimer
  26. "Liseuse kobo aimablement prêtée par ma médiathèque", tiens, je me demande si ma biblio rend ce genre de service.
    Je n'ai pas gardé de grand souvenir de Kate Atkinson. "Dans les coulisses du musée" n'apparaît pas dans tes chroniques, ce n'est donc pas le meilleur d'elle, je suppose ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici c'est nouveau. Mon autre bibli prête une Sony avec des classiques français à l'intérieur. J'avoue que c'est plus agréable d'avoir des titres récents. (Mais s'il y avait eu la Correspondance de Georges Sand j'aurais peut-être persévéré)(il y avait juste les classiques...classiques!)
      Kate Atkinson : j'en ai lu avant blog, et mes biblis en proposent peu ou pas. Je ne peux donc parler de ce Dans les coulisses du musée (pas lu)

      Supprimer
  27. Un roman qui me tente beaucoup...
    Je lis aussi sur Kobo Aura (rétro-éclairée). Si au début, ça me dérangeait un peu, j'avoue m'être habituée. Mais je ne délaisse pas le livre papier pour autant. Je les aime trop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai testé l'éclairage plus fort (au lit) mais finalement je préfère être dans une pièce suffisamment éclairée. Mais j'avoue avoir connu un grand confort de lecture avec cette liseuse là. Point noir, le prix, quand même.

      Supprimer
  28. Il va illoco presto dans ma liste d'envies

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un auteur vraiment intéressant, de toute façon.

      Supprimer
  29. Bon allez, je l'avoue... il m'est tombé des mains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'amuse parce qu'heureusement qu'il ne m'est pas tombé des mains, dans cette pauvre liseuse qui ne m'appartenait pas...
      Bon, ben, tu sais, cela m'arrive aussi d'abandonner des livres qui laissent les autres enthousiastes!

      Supprimer
  30. Oui, c'est bien la liseuse, il ne faut juste pas en abuser ! J'ai enregistré ce livre-là car je veux le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part je voulais le lire, quel que soit le support!

      Supprimer
  31. Voilà une auteure qu'il va falloir que je lise un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle écrit des nouvelles, des romans et certains ont pour personnage récurrent Jackson Brodie. Tu as le choix!

      Supprimer
  32. Je note !!! Le thème me tente énormément ! Et ce sera l'occasion de découvrir l'auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée! Dans celui-ci on n'a pas son personnage récurrent, on démarre à zéro (si j'ose dire)

      Supprimer
  33. Ca a l'air un peu space. je passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, un peu bizarre, mais ça fonctionne!

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !