mercredi 7 octobre 2015

Yokozuna

Yokozuna (deux tomes)
Jérôme Hamon et Marc Van Straceele
kana, 2015


Cela me démange, je vais tout de suite dire que cette BD, c'est du lourd, là c'est fait, maintenant on peut continuer.

Yokozuna est un chouette roman graphique sur un sujet improbable pour moi, à savoir le sumo. Le héros, Chad Rowan, existe réellement, et sa vie est le prétexte à mieux connaître cet univers fascinant.
A 18 ans, le hawaïen Chad Rowan mesure près de deux mètres pour cent vingt kilos (pour le moment), il ne connaît rien au sumo, mais débarque au Japon avec un objectif, devenir yokozuna, le rang le plus élevé chez les sumos. Les premiers mois, il va en baver. Les nouveaux doivent accepter les corvées lessive et cuisine, en plus des entraînements sévères.
 "En règle générale, les sumos ne prennent que deux repas par jour, 12 h et 19 h) , chacun suivi d'une période de sommeil afin de favoriser la prise de poids. En moyenne, un sumo consomme entre 8 000 et 10 000 calories par jour."

Les combats sont très codés, il ne suffit pas d'être costaud. D'ailleurs sa grande taille le handicape, puisque son centre de gravité est trop haut.

Dans cette BD fort bien faite, l'on suit les luttes de Chad face au découragement, sa fierté et celle de son père quand il gagne, et le vocabulaire technique n'est pas lourd, puisque assez dilué dans l'histoire.
Par exemple, le yotsu sumo, sumo d'éjection, le plus noble, consiste à faire tomber l'adversaire au sol, tandis que le oshi sumo, sumo de poussée, consiste à pousser l'adversaire hors du dohyo (le cercle où tout se passe)
Quant au kawaigari, "tendre preuve d'amour", il s'agit d'une punition collective assez rude, dans la confrérie à laquelle il appartient. On ne badine pas avec la discipline!

Souvent on lui rappelle son statut de gaijin, mais il réussit à devenir le 64ème yokozuna de l'histoire, le premier non japonais.

Une planche pour voir le graphisme



Les auteurs en parlent ici.

40 commentaires:

  1. Je me souviens de lui. J'avais vu des reportages sur ses débuts et sur sa vie au Japon. Ca m'a l'air intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe aussi une biographie. Comme il est (était?) américain, sans doute en parle-t-on plus par chez vous? J'ai trouvé cette BD fort intéressante et bien faite, de l'information, oui, et on s'attache au héros.

      Supprimer
    2. Bizarrement, il me semble que j'avais vu des reportages en France au début de sa carrière. Mais il y a tellement longtemps...

      Supprimer
    3. Je crois qu'il est arrivé au Japon vers 1988 1989...

      Supprimer
  2. Si je continue mon non-régime, je vais pouvoir me reconvertir au Japon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, il n'y a pas que cela, il faut aussi faire pas mal d'exercice... ^_^

      Supprimer
  3. 8000 à 10000 calories par jour, ça me laisse songeuse .. L'existence de ces sumos aussi. Je n'aime pas tellement tout ce qui maltraite le corps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît que c'est quatre fois la dose d'un homme ordinaire.
      Tu sais, au départ le sumo a un physique disons prometteur (bien costaud et enveloppé), je suppose qu'ils se contentent d'aider leur potentiel à se développer. Il y a aussi des heures d'entraînement pour brûler les calories.
      Quand même il y a une masse graisseuse pas attirante, c'est sûr. Si tu prends Teddy Riner, c'est aussi un joli bébé, mais on sent le muscle et sa taille demeure bien apparente, on n'a pas la même impression de montagne (bon, je n'ai jamais été à côté de lui ^_^)

      Supprimer
  4. Est-ce qu'au final, on comprend ses motivations ? Parce que c'est quand même étrange cette envie de devenir sumo, la gloire oui, mais c'est mourir jeune quand même, vivre en mauvaise santé, se prendre des gnons et tout...
    Quant à Teddy Riner, c'est autre chose côté hygiène de vie (pas touche, c'est l'idole de la maison, tout juste si on n'a pas volé la silhouette en carton qui se trouve au dojo pour la mettre dans notre salon !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au départ ce n'était pas son truc, il n'y connaissait rien, mais il y avait un sumo d'origine hawaïenne qui l'a un peu poussé, faut dire. Après devenir Yokozuna était son but! Des gnons au sumo, je n'ai pas l'impression, c'est on pousse ou on met à terre, ça n'a pas l'air violent.
      Ceci étant, vu leur masse graisseuse et leur tour de taille, c'est très très mauvais pour la santé! Chad Rowan a quitté le sumo et vit toujours je pense.
      Teddy Riner, t'inquiète, je n'y touche pas! Je précisais d'ailleurs en réponse au précédent commentaire que son tour de taille est parfaitement correct, il n'est pas enveloppé de graisse. Je l'aime beaucoup, hygiène de vie, oui, et puis il a l'air aussi bien dans ses baskets (ou pieds nus)

      Supprimer
  5. pas tentée du tout par ces mastodontes :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus a priori, mais au final c'est très intéressant!

      Supprimer
  6. J'avais vu également un documentaire sur lui car c'était le premier étranger à réussir ! La BD me tente - je vais voir si je la trouve à la BM ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux vaut la BM, parce que c'est un poil cher, ces BD (OK, rien que les dessins, il y a du travail! et puis 250 pages chaque volume)
      Tu connaissais? Tu m'épates, moi je découvre...

      Supprimer
  7. C'est le genre de sport qui me fait couper la télé illico et leur vie ne m'intéresse pas du tout !!! :( Mais alors pas du tout ! Tu as eu du mérite ! ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pris à hauteur d'homme, si j'ose dire, avec la vie du jeune de 18 ans, ses apprentissages et tout ça. Sinon, je n'y connaissais rien, et franchement, pas mon truc le sumo!

      Supprimer
  8. Ah, j'avais bien aimé cette histoire ! Un vrai témoignage de l'intérieur sur un milieu qu'on ne connaît pas vraiment finalement. C'est là que tu te rends compte que c'est vrai sacerdoce de devenir sumo, si je puis dire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté très ritualisé, codifié, les confréries, finalement l'appartenance à la civilisation japonaise depuis des siècles, c'est quand même fascinant, et la BD est bien faite, et attractive, en s'appuyant sur une histoire précise de sumo. Plus facile d'accès qu'un gros bouquin sur le sujet...

      Supprimer
  9. Déjà noté avant même ton billet !^^ Tes 3 mots "manga"+"sumo"+"du lourd", c'était largement suffisant.;-) Bon, je ne m'étonne pas que tu aies adhéré à cet univers, tu es plutôt ouverte à toutes découvertes, en plus les mangaka savent y faire, et le sujet ne manque pas d'intérêt car il est en effet assez méconnu de nous. En plus tu as tâté du Walking Dead, thématique encore plus improbable dans tes rayons, alors après ça, l'univers des sumo, c'est les bisounours.;-) Tiens, peut-être que tu aurais mieux apprécié Walking Dead en manga !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attends là je ne comprends plus rien, manga je croyais qu'il fallait un auteur japonais? Car ici les deux sont français (ou francophones, à voir)
      Mais sur internet on met yokozuna dans manga?
      Peu importe, c'est pour toi! Fonce à la bibli!
      Walking dead, pfff! ^_^

      Supprimer
    2. Ah non, c'est BD alors si les auteurs ne sont pas japonais, en effet. Aaaah ça me fait hésiter du coup ! Noon, ça m'intéresse toujours, le sujet reste intrigant.^^

      Supprimer
    3. Mais c'est quoi, tu discutes? ^_^ Ce livre est complètement pour toi, de plus il y a de vrais morceaux de japonais à l'intérieur (j'ignore si tu lis le japonais, de toute façon c'est traduit)

      Supprimer
  10. Un sujet intéressant dont on sait peu de choses, finalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raison pour laquelle je me suis lancée dans cette lecture, c'était l'occasion!

      Supprimer
  11. Bon, moi, va falloir que je songe à perdre les kilos pris en vacances... il ne faut pas prendre cela à la légère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je souris, car je ne pense pas que ce soit au point de partir au Japon pour devenir sumo? ^_^

      Supprimer
    2. Je sors du premier de neuf cours sur l'alimentation (le prochain parlera du microbiote intestinal et il y sera évoqué le livre de G Enders que vous connaissez bien) et l'orateur a insisté sur des statiques qui attestent que rester (légèrement) en-dessous du seuil nutritionnel normal (jeûner un peu) prolonge la durée de vie.
      Les sumos vivent-ils vieux ? Je crois avoir lu que non.

      Supprimer
    3. J'espère que vous lirez ce livre, pourquoi se priver de 'vulgarisation' plaisante? Le jeûne semble revenir dans l'air du temps, j'ai appris qu'en Allemagne aller jeûner sous contrôle peut être pris en charge, pour la France j'ai vu récemment un reportage, et il y a quelques années, il y a eu une émission de France Inter qui en parlait. Cela pourrait même aider des traitements anti cancéreux à mieux agir (les cellules cancéreuses n'aiment pas le jeûne!) On est là dans un domaine de recherche, tout de même.
      Ce serait bien aussi que tout le monde puisse manger à sa faim sur terre... Mais il paraît que même là ça s'améliore.
      Quant aux sumos, leur profil n'est pas vraiment celui de centenaires... j'ignore si une étude a été menée...

      Supprimer
    4. Il y a bien un effet favorable du 'jeûne' lors des traitements des cancereux mais l'orateur s'est montré très réservé sur cette pratique réservée à des cas très prècis.
      Bonne soirée.

      Supprimer
    5. Oui, c'est une piste, encore en cours d'étude...

      Supprimer
  12. s'il est en médiathèque pourquoi pas , je suis comme d'autres fidèles de ton blog, je ne comprends pas mais j’aimerais comprendre . C'est tellement exotique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela ne peut faire de mal de connaître ce sport étonnant! A priori je voyais juste deux types (gros) se tomber dessus, mais c'est plus ficelle que cela... Il me reste à comprendre les mêlées au rugby, quoi...

      Supprimer
  13. Le thème est original et j'aime beaucoup la couverture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les lettres qui découpent le dessin, oui, pas mal! Même idée pour le tome 2.

      Supprimer
  14. Drôle de sujet pour une BD, j'avoue que je ne comprends pas non plus, c'est un sport complètement loufoque pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement j'aime les romans graphiques, et puis raconter l'histoire d'une personne, c'était une bonne approche pour moi.

      Supprimer
  15. Je connais l'histoire de ce personnage, je regardais les combats de sumo sur une chaîne du câble il y a quelques années et il était un des lutteurs les plus célèbres du Japon
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ouvre grand les yeux! Tu m'épates! Alors justement cette BD devrait t'intéresser (préfère quand même l'emprunt bibli, car c'est assez onéreux)

      Supprimer
  16. Je n'en avais jamais entendu parler. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le vois en bibli, plonge toi dans ce monde peu connu.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !