lundi 18 janvier 2016

En attendant Bojangles

En attendant Bojangles
Olivier Bourdeault
Finitude, 2016


Fidèle à mes goûts baroco-renaissance, j'ignorais totalement l'existence du titre de Nina Simone
Bon, ça c'est fait, vous êtes bien dans l'ambiance? On danse beaucoup, dans ce roman, alors trouvez vous un (une) partenaire, et lancez-vous sans complexe sur la piste...

"Je n'ai jamais bien compris pourquoi, mais mon père n'appelait jamais ma mère plus de deux jours de suite par le même prénom. Même si certains prénoms la lassaient plus vite que d'autres, ma mère aimait beaucoup cette habitude et, chaque matin dans la cuisine, je la voyais observer mon père, le suivre d'un regard rieur, le nez dans son bol, ou le menton dans les mains, en attendant le verdict.
- Oh non, vous ne pouvez pas me faire ça! Pas Renée, pas aujourd'hui! Ce soir nous avons des gens à dîner! s’esclaffait-elle, puis elle tournait la tête vers la glace et saluait la nouvelle Renée en grimaçant, la nouvelle Joséphine en prenant un air digne, la nouvelle Marylou en gonflant les joues.
- En plus je n'ai vraiment rien de Renée dans ma garde-robe!"

Entre un père aimant raconter des histoires, une mère excentrique, l'enfance du jeune narrateur s'écoule merveilleusement bien (une fois retiré de l'école...), dans un très vaste appartement, ou un vrai château en Espagne, accueillant une demoiselle de Numidie, 'Mademoiselle Superfétatoire', un sénateur ("Le sénateur avait un drôle de train de vie") et une multitude d'amis sachant profiter de la vie et des fêtes. ([ils] se félicitaient de ce temps incroyable dont pourtant ils n'étaient pas responsables")

Mais cette ambiance  à bulles, fantaisiste et légère, va doucement se gâter. Non que l'amour entre ces trois là faiblira, bien au contraire. Mais la maman va sortir de plus en plus des cases, sera de plus en plus malheureuse. On sent venir le drame, on espère pourtant, les moments magiques reviennent, se terminent...

Une des réussites du roman est la vision de l'enfant sur ce couple et ses amis, forcément incomplète et un peu faussée, puisqu'il demeure un enfant (des pages écrites par le père complètent l'histoire). Le lecteur est tout de suite entraîné dans un univers foutraque sans guère pouvoir réfléchir. Et quand l'histoire gentille prend un tour plus sombre, son cœur se serre, ce qui n'était pas gagné d'avance!

Les avis de Leiloona, blablablamia, noukette, jérôme, à l'ombre du noyer, gwenaelle,

48 commentaires:

  1. Je le vois partout ce roman-là... sens que je vais m'en lasser avant de l'avoir lu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La semaine dernière ce fut une pluie de billets (enthousiastes) que j'ai notés (fin de mon billet). J'ai attendu un peu pour en parler. Ce roman bénéficie d'une bonne visibilité (je crois que l'auteur sera à LGL). Honnêtement, c'est un roman intéressant et original, je l'ai lu avec grand plaisir. La maison d'édition, que je découvre, fait du bon boulot de présentation.
      A part ça, moi aussi ça m'agace quand on voit le même bouquin sur tous les blogs et aurait tendance à m'en détourner.Laisse le temps faire son travail, tu verras bien.

      Supprimer
    2. C'est vrai que le service de presse a été très "efficace" sur ce coup-là, en arrosant largement à la fois la blogo et les médias. Le résultat ne s'est pas fait attendre : on en entend parler partout (print, web, radio, tv...).
      Pour autant, il en faudrait pas que cela amenuise l'intérêt réel du roman. En en m'en tenant qu'au "pitch", l'histoire est plutôt tentante. Alors, pourquoi pas... mais je saurais me montrer patient. Vu le nombre de SP envoyés, je ne devrais pas tarder à le trouver pour pa cher en bouquinerie.

      Supprimer
    3. Un jeune auteur d'un premier roman, une petite maison d'édition, on ne va pas chouiner qu'on le voit trop! Cela change des poids lourds annoncés en janvier.
      J'espère que tu le trouveras (en tout cas, mon SP reste au chaud ici)(et quand j'en donne, c'est en bibli ou Emmaüs)

      Supprimer
    4. Y'a pas urgence... (et je suis certain de le trouver).

      Supprimer
    5. Sur Paris, je n'en doute pas... Ah quelle chance!

      Supprimer
  2. Ben non, pas tentée malgré tous vos avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu le verras (ou pas) sur ton chemin. N'hésite pas à lui donner sa chance, c'est tout.

      Supprimer
  3. Il me tente de plus en plus au fil des billets et j'ai aperçu l'auteur à la Grande Librairie. Il démarre fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah il est déjà passé? En tout cas mon avis ne doit rien à celui des autres (bouquin reçu en SP et lu dès décembre) ni à la bouille de l'auteur. Tu me connais, les romans français, ça passe ou ça casse. Là ça passe très bien.

      Supprimer
  4. Que d'éloges ! Malgré tout, je n'arrive pas à être tentée... C'est sans doute dommage et ça ne s'explique pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est difficile à expliquer, le charme du roman. A priori je n'étais pas la lectrice type (connais pas la chanson, ne l'ai même pas écoutée en entier, ne danse pas - j'ai trois pieds- et roman français...). Que trop d'éloges ne t'en éloigne pas, cependant!

      Supprimer
  5. Je trouve aussi qu'on le voit trop, ce roman. Le thème me rappelle, avec des parents qui semblent dans une folie plus douce, Profession du père...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait dommage qu'on évite ce livre car on le voit trop... Après tout, il y en a d'autres, des livres de la rentrée de septembre, qu'on voit beaucoup aussi (et, oups, que je n'ai pas lus, je ne suis pas claire non plus)^_^
      Je n'ai pas lu Profession du père... ni aucun de l'auteur, eh oui...

      Supprimer
  6. quelle belle chanson ! je dois vraiment être loin des médias je n'ai vu ce livre que dans un blog , et il m'a donné envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai vu ce livre que sur les blogs en lien (pas de télé, pas de magazines...). Il est bien, tu sais.

      Supprimer
  7. Je l'ai noté ! ça a l'air fantaisiste comme j'aime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un brin de fantaisie, mais aussi du drame!

      Supprimer
  8. Toi aussi tu es sous le charme, ça restera incontestablement une des belles surprises de cette rentrée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un poil omniprésent, mais je ne vais pas me plaindre de l'avoir découvert. Je suis sortie de ma 'zone de confort'...

      Supprimer
  9. Il semble faire l'unanimité, jusqu'à présent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, on ne s'est pas concertés, on est des gens sérieux,de goûts parfois différents, et je ne connais pas l'auteur.^_^

      Supprimer
  10. Comment tu ne connaissais pas la version de Nina Simone ? Il faut dire que j'ai d'abord entendu cette chanson par Sammy Davis Jr. Et j'ai été surprise d'apprendre qu'il s'agit en fait d'une chanson country (reprise au moins 1000 fois).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui... Je suis passée à côté de pans entiers de la musique...D'un autre côté, je suis fière d'avoir vu et entendu en concert Oumou Sangaré, Zao et Cesaria Evora...De grands moments (pour diverses raisons)

      Supprimer
    2. Tu t'y connais certainement plus en musique que moi. C'est grâce à ma sœur que j'ai entendu parler de "Mr. Bojangles" et de Cesaria Evora. Ma connaissance des chanteurs africains se limite à l'Afrique de l'Ouest, près des côtes.

      Supprimer
    3. Ce matin à la radio on annonçait le décès d'un chanteur burkinabé. Que je ne connaissais pas.
      Je suis ignare en groupes et chanteurs des 3 ou 4 dernières décennies, un peu meilleure en classique, finalement. Comme le top 5 des ensembles baroques ou chanteurs d'opéra...

      Supprimer
  11. Pas très tentée non plus... mais la chanson est très belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère le roman à la chanson... ^_^

      Supprimer
  12. Je me disais bien que je l'avais croisé .. chez Jérôme ! Je comprends tes commentaires sur les livres "que l'on voit partout", nous on aime bien dénicher des livres moins "visibles" mais parfois, il faut se rendre à l'évidence, si le livre est excellent, l'avis unanime..bref, je m'égare ! J'attendrais sa venue en BM ..

    en attendant, je m'éclate en écoutant Nina ! et un petit tic tac dans ma tête, c'est une chanson déjà entendue .. dans une autre version.. ah oui de la country ! Mon autre vie dans le Tennessee ....John Denver ..
    Je ne connaissais pas cette version, elle est superbe !

    Je me suis promenée sur Y - il y a aussi Whitney, Michael et Frankie qui la chantent .. et puis Sammy of course !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jackie Brown (commentaire plus haut) m'a aussi parlé de différentes versions (toutes inconnues de mes services)
      Les livres -et les auteurs- trop présents sur les blogs, ça m'empêche parfois de lire! ^_^ Souvent il suffit d'attendre un peu, le livre reste bon; en attendant, dégager sa PAL, revenir aux classiques, etc.

      Supprimer
  13. Ah Nina Simone, c'est mon univers.;-) J'aurais pu être tentée par ce livre au détour d'une librairie, le titre, la couv', le pitch, l'univers foutraque, mais bizarrement, plus on en parle, moins je suis pressée de le lire. Pas le "problème" d'omniprésence mais j'ai l'impression, d'après les billets, que c'est à découvrir mais pas non plus une urgence absolue (j'ai déjà plusieurs casseroles sur le feu moi haha - discipline, discipline !) (en plus je viens de faire remonter de ma très vieille LAL, 2 titres très très chers pour le challenge "contrainte") (mouahaha !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi ma cocotte je vais te tanner jusqu'à ce que tu avoues ces titres, pas forcément pour copier (avec un peu de chance je les aurai déjà lus)(ou ils seront indisponibles ici, et pas question d'acheter, ma PAL achat est bouclée!)
      Discipline discipline, tu as raison, là je suis dans le Schoeman!

      Supprimer
  14. Déjà noté ;0) C'est vrai qu'on le voit beaucoup ce roman et comme le dit Sandrine, c'est le risque d'en être déjà lassée avant même de l'avoir lue. Mais ça serait en effet dommage de passer à côté à cause de cela. Je pense que je tenterais quand même :0)Et je rajoute ton billet avec les autres (nombreux ;0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suffit de laisser le temps passer, voilà. Je lis parfois des livres qui me plaisent, des mois ou des années après leur parution.

      Supprimer
  15. Tu me poses une colle par rapport à mon challenge. Je n'avais pas pensé à ce cas de figure!
    Alors, je réfléchis, et je dis ... non, je n'accepterai les nombres que s'ils sont écrits en lettres, d'autant plus que tu diras soixante-dix et moi septante. Déçue? Pas trop, j'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement comme cela tu es paré pour une autre question du même genre! J'accepte ta réponse, je n'avais pas pensé à ce septante (proche de l'original italien, tiens, d'ailleurs)
      Pas déçue du tout, d'autant plus que j'ai trouvé un titre à 122 points, qu'hélas je n'ai absolument pas envie de lire. Le jeu a ses limites! Mais j'avoue que le challenge est vraiment amusant.

      Supprimer
  16. Il me paraît être le roman du moment à ne pas rater

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce peut être agaçant de le voir partout, blogs, télé, médias, mais bon, ce roman vaut bien mieux que la parution ordinaire, et j'ai un faible pour les 'petits' éditeurs.

      Supprimer
  17. Il serait dommage de passer à côté oui, même si c'est le risque quand on voit déferler tout un tas d'avis positifs sur un titre. Mais quand c'est bon ma foi, on aurait tort de s'en priver et de ne pas en parler non ? Et puis moi je ne peux pas m'en empêcher, j'adore lire des premiers romans, surtout quand ils sont aussi réussis que celui là ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord! D'autant plus que ça a plu à des lecteurs différents qui ne se sont pas concertés. J'adore aussi les bonnes découvertes.(pourtant le roman français, chez moi , ça casse plus souvent que ça ne passe, mais quand ça passe, je le dis!)

      Supprimer
  18. Bonjour Keisha, pourquoi pas? Je ne connais pas l'écrivain. En revanche, je connais la chanson Mr Bojangles chantée par Sammy Davis Jr. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un premier roman et je ne connaissais pas son nom. Pour la chanson, je connaissais juste le nom de l'interprète...^_^
      Bonne fin de journée!

      Supprimer
  19. On le voit sur tous les blogs ce premier roman, je l'ai donc déjà noté. En plus, tout le monde en dit du bien, pas un seul petit avis négatif... C'est louche ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Extrêmement louche... Et des avis venant de gens différents! Il m'arrive d'être le vilain petit canard, mais là, non...

      Supprimer
  20. Prochaine lecture... J'espère ne pas être la note discordante.

    RépondreSupprimer
  21. Il a l'air sympa celui-ci, je le note.

    RépondreSupprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !