vendredi 29 janvier 2016

La madeleine et le savant (le retour)

La madeleine et le savant
Ballade proustienne du côté de la psychologie cognitive
André Didierjean
Seuil, Science ouverte, 2015


Ce pourtant mince volume ayant offert trop de richesses pour se contenter d'un seul billet, voici le second en séance de rattrapage pour les oublieux. Premier billet ici.

Depuis quelques décennies est étudié le phénomène des faux souvenirs.  Ces travaux "visent à démontrer qu'il est possible de créer expérimentalement de faux souvenirs chez les personnes et à identifier les conditions qui favorisent le phénomène ou celles qui, au contraire, permettent de l'éviter." Dans le roman de Bello, Les producteurs, le héros et sa mère croient dur comme fer connaître la météo du jour du décès de leur père et mari, qui a raison? Il s'agit là d'une possible erreur sans conséquences, mais qu'en est-il dans le domaine judiciaire? Comment interroger un témoin sans risquer de créer un faux souvenir? Comment savoir si justement un témoignage n'est qu'un faux souvenir?
André Didierjean nous fait part d'expériences et j'en profite pour tirer mon chapeau à tous ces gens qui imaginent les expériences (y compris dans d'autres parties du livre avec des bébés ne sachant pas encore parler). Résumons, les faux souvenirs même confrontés à la vérité demeurent ancrés, qui plus est ils influencent nos comportements.

Un chapitre plus classique explore la cognition au fil de la vie (oui, les fameux bébés : se souviennent-ils? et si oui, pourquoi n'a-t-on pas de souvenirs de cette époque?) J'ai particulièrement aimé le stade de la conservation de Jean Piaget (désolée, la vidéo est en anglais)(et j'avoue avoir testé avec mes deux nièces, la plus jeune réagissant comme la petite de la vidéo dans les deux premières expériences, sous l’œil incrédule de l'aînée)(j'ai été une tantie infâme, je sais)

J'ai retrouvé avec joie notre Marcel (et sa dame en rose) comprenant avec des décennies d'avance la difficulté des enfants à comprendre qu'un autre peut avoir un savoir différent du leur.

Enfin, bonne nouvelle, "il semble que les dégradations de l'avancée en âge soient en partie compensées par la mise en place de processus qui permettent à la fois de conserver une efficacité optimale dans la plupart des tâches habituelles, et de s'orienter vers les choses les plus agréables de la vie. La combinaison de ces deux facteurs permet aux seniors de continuer à être adaptés à leur environnement et de gagner avec l'âge ce qu'on a sans doute appelé de la sagesse."

Pour conclure : si vous voyez ce livre, n'hésitez pas, c'est très lisible moyennant un peu d'attention. De plus vous aborderez d'authentiques morceaux de A la recherche du temps perdu, qui, peut-être, vous convaincront...

28 commentaires:

  1. moins convaincue que toi, non que le livre ne soit pas intéressant mais je l'ai trouvé difficile d'accès, tortueux si je puis dire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être avais-je déjà lu sur le sujet, donc je n'avais pas trop à apprendre de nouveau? Mais il faut se concentrer doucement, c'est sûr.

      Supprimer
  2. Je me souviens de ton premier billet, je vais essayer de regarder la vidéo chez moi.
    Pour les faux souvenirs, cet extrait m'a fait penser à des choses plus tristes (certains psys malfaisants ayant fait croire à des patientes qu'elles avaient été abusées enfant ...) bref la mémoire nous joue des tours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai entendu parler de ces histoires d'enfants abusés et ce n'était pas vrai, ça fait des dégâts!
      J'essaie de me méfier de ma mémoire, et des souvenirs reconstitués, mais bon, on est humain!

      Supprimer
  3. Merci pour le rappel : Christw avait déjà titillé ma curiosité pour cet essai, que je lirai sans doute moins pour ce qu'il dit de Proust que pour les explications sur la mémoire, exemples proustiens à l'appui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre unissant deux de mes thèmes favoris...

      Supprimer
  4. Tu m'avais déjà convaincue avec ton précédent billet... Mais ce petit rappel est le bienvenu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien sûr fait exprès de m'y prendre à deux fois! ^_^

      Supprimer
  5. L'avis de Dominique n'est pas encourageant. Je le prendrai à la bibliothèque (s'il y arrive !), je verrai s'il me convient ou pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais les biblis sont là pour ça! ^_^ Cependant tente l'aventure, ce n'est pas un livre vraiment compliqué (et il est court)

      Supprimer
  6. Merci pour la bonne nouvelle finale !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin un lecteur qui a su voir la bonne nouvelle! Les autres l'ont ratée ou n'ont pas réagi par écrit. Moi, ça me donne la pêche!^_^

      Supprimer
  7. Tu me convaincs chaque fois de lire ce livre! Mais Dominique l'a trouvé difficile. Il faut que je me fasse une idée par moi-même.En fait, il aborde de sujets qui me passionnent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut (un peu) rester concentré mais rien n'oblige à le lire d'un coup. D'ailleurs j'ai trouvé matière à deux billet, c'est dire...

      Supprimer
  8. Serait-ce comme un petit rappel proustien ? ;-) Deux billets pour un livre, tu inaugures ! Bon, il faudra certainement que j'ai lu au moins un roman de Proust avant de m'aventurer par là. En parlant de souvenirs et de mémoires, je publie bientôt mon billet sur Relire de Laure Murat. C'était quelque chose, ça aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'inaugure, et encore le livre est court! Mais tellement riche en idées et connaissances...
      Pas la peine d'avoir lu Proust avant, tu sais; cela se fait 'en même temps'. Risque de plonger, d'ailleurs. ^_^
      Aaaah Relire! J'attends d'ailleurs un autre bouquin d'elle à la bibli (avec du métro dans le titre?)

      Supprimer
  9. Si c'est lisible, pourquoi pas ? Mais j'ai toujours peur de ne pas comprendre ce genre d'essais. J'en ai lu (ou plutôt j'ai tenté d'en lire) qui étaient extrêmement hermétiques, faits pour les scientifiques (ce que je ne suis pas)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas fait pour les scientifiques purs et durs, en tout cas c'est parfaitement accessible. Je lis pas mal de livres de ce genre, et ne me perds pas dans ceux destinés aux spécialistes. De même, j'ai des bouquins 'autour des maths', accessibles à tous et des bouquins de maths, je fais la différence.^_^

      Supprimer
  10. je lis peu de livres pseudo ou vraiment scientifique car je suis incapable d'avoir un jugement critique personnel.J'ai adoré la vidéo que j'avais déjà vue mais oubliée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On lit ces livres pour en savoir plus, je crois, pas pour critiquer ce qui est dit. Je dois faire confiance à l'auteur et aux scientifiques dont c'est le domaine.

      Supprimer
  11. Mais c'est passionnant, je note immédiatement, c'est une question vraiment cruciale dans la construction de notre individualité.
    Super conseil Keisha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es toujours deux en une alors? ^_^
      Bon, je pense que ces bouquins là te passionneraient, même si tu n'oses pas choisir tes demoiselles comme sujets d'expériences...

      Supprimer
  12. Si tu trouves que c'est abordable, je vais me lancer ! Il fera partie de mes prochains achats !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas donné donné, mais je ne regrette pas mon achat!!!

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Exceptionnellement, j'ai fait deux billets, c'est dire qu'un ne suffisait pas...

      Supprimer
  14. Je retrouve ce livre avec joie et vous tenez votre promesse d'y revenir avec un second billet, bravo ! L'intérêt du livre est qu'il explore tant de domaines qu'il est possible de filer dans toutes sortes de directions passionnantes, sans les... oublier !
    IL peut aussi se lire fructueusement en sautant les passages proustiens, ou l'inverse ! Moi, j'ai tout pris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi tout lu à la file!!!
      Ce livre méritait amplement deux billets (écrits juste après lecture, même si j'ai attendu pour publier le second). Court mais riche. Merci encore d'avoir présenté ce livre, sinon je n'en aurais pas entendu parler!

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !