vendredi 4 mars 2016

Le lagon noir

Le lagon noir
Kamp Knox
Arnaldur Indridason
Métailié, 2016
Traduit par Eric Boury


Quoi! J'avais laissé Erlendur depuis L'homme du lac? La bonne nouvelle, c'est qu'il m'en reste quelques uns à découvrir, y compris Les nuits de Reykjavik où Indridason reprend son héros au tout début de sa carrière. Un prequel, tout comme ce Lagon noir, mais cela n'a finalement pas trop d'importance : Erlendur est un tout jeune policier, fraîchement divorcé, épiant sa fille chérie dans la cour de son école. Un tendre, déjà.

Comme dans Opération Napoléon, Indridason évoque l'installation des soldats américains en Islande, dans des bases plutôt fermées et suscitant des réactions diverses dans la population: retombées économiques, oui, mais sensation d'occupation aussi. Surtout qu'Américains et Islandais se côtoient fort peu.
En 1979, c'est la guerre froide, l'Islande est proche du Groenland, lui-même pas loin de la Sibérie soviétique. La découverte d'un cadavre dans le lagon noir mènera Erlendur et Marion Briem à enquêter sur la base, avec toutes les difficultés imaginables; Heureusement ils seront aidés par une policière américaine.

Par ailleurs, Erlendur, toujours fasciné par les histoires de disparitions (le lecteur sait qu'il pense à son frère), se penche sur celle, jamais élucidée, d'une jeune fille vingt-cinq ans plus tôt.

Du polar comme on les aime, qui prend son temps (mais pas trop), des enquêteurs humains et à l'écoute, pas de détails sanglants, du psychologique (mais pas trop), rien de trépidant à user les nerfs, mais un suspense soutenu et un bon découpage. Plus une balade en Islande de ces années là et un aperçu de la cuisine (euh...)

L'avis d'Electra (on a fait une LC sans le savoir, alors?)


52 commentaires:

  1. Je ne passerai pas à coté. Entre Erlendur et moi, le courant passe toujours autant (comme avec Wallander). Il m'a l'air très bien, cet opus. Tant mieux! Si certaines intrigues m'ont parfois déçue, Erlendur, lui, est toujours à la hauteur! J'ai toujous autant de plaisir à le retrouver. Vivement qu'il arrive par ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erlendur est toujours humain et sympathique dans ses combats. J'avais arrêté, je ne le regrette pas, puisque maintenant du stock s'est bien accumulé!

      Supprimer
  2. Je suis sur le point de le terminer et suis ravie d'avoir retrouvé une fois de plus Erlandur. Contrairement à toi, j'ai lu "les nuits de Reykjavik", celui-ci y fait directement suite (la raie faisandée ne t'attire pas toi non plus hi hi hi ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les nuits de R sont vraisemblablement à la bibli, pas de stress comme cela, les autres aussi je pense (oui, tu as toi aussi repéré ces trucs gastronomiques?)

      Supprimer
  3. toujours cette réticence devant les polars ... mais je me réjouis de votre plaisir , j'y viendrais peut être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh avec Erlendur il y a enquête, mais franchement pas de détails sanglants, pas de courses poursuites, on prend son temps pour installer l'ambiance. Cela te plairait.

      Supprimer
  4. J'irai pas pour la cuisine mais j'irai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignorais qu'il y avait des spécialités aussi peu attirantes... Mais bon, en lecture, ça va.

      Supprimer
  5. Je les ai finalement tous lus dans l'ordre et c'était bien sympathique. Donc on revient de nouveau sur Erlendur jeune... Il faut dire que l'an dernier à St Malo l'auteur disait qu'il ne savait pas quoi faire d'Erlendur après sa dernière enquête ("Etranges rivages")... Donc il continue les flash back...

    Bien sûr je le lirai dès que j'aurai mis la main dessus à la médiathèque :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est une bonne idée ces reculs dans le temps, après tout il y a des enquêtes à imaginer...
      Il sera sûrement à ta bibli (comme ceux que j'ai ratés, dans la mienne)

      Supprimer
  6. Est-ce qu'on en apprend plus sur ce fameux frère disparu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Electra dit qu'on apprend le prénom du frère, figure toi que je ne m'en souviens pas (bon, l'histoire du frère disparu qui revenait à chaque fois, ça m'agaçait je l'avoue, mais ici Erlendur joue le taiseux)

      Supprimer
  7. J'hésite encore à découvrir le jeune Erlendur, car je suis attachée au vieux bougon. A voir donc, s'il est disponible à la médiathèque, je reconsidérerai la question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici il démarre dans le métier, mais il est déjà tenace et plein d'empathie.

      Supprimer
  8. J’aime beaucoup les romans de cet écrivain mais pourtant, je trouve qu’on s’en lasse aussi facilement… ? Bizarre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais arrêté au bout de quelques enquêtes, mais là j'ai replongé sans déplaisir. Comme pour une vieille connaissance. Sans doute ne faut-il pas les enchaîner.

      Supprimer
  9. Bonjour Keisha, merci pour l'info: je ne savais pas qu'un nouveau Erlendur jeune était paru. Il faut que je lise toutes affaires cessantes. J'ai aimé Les nuits de Reykjavik et tous les autres. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors n'hésite pas! Ce roman est juste la suite des Nuits de R, avec Erlendur débutant (mais efficace)
      Bonne fin de semaine.

      Supprimer
  10. A te dire, je me demande si je ne dois pas reconsidérer mon manque d'attrait pour Erlendur : j'en ai lu un que j'ai trouvé trèèès lent et je n'ai pas retenté depuis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le début m'a paru lent, j'avais oublié comment c'était (et je venais de lire un brave polar à l'américaine ^_^) mais j'ai vite pris mes marques. Il s'y passe quand même des choses!
      (j'ai supprimé tes commentaires directement)

      Supprimer
  11. je n'ai jamais lu cet auteur ! bien que le sujet de celui la ne me tente pas vraiment. J'ai noté 2 - 3 titres que devrait je pense me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le femme en vert est très bien pour un démarrage. Ne pas s'affoler, tu sais, j'en ai encore plusieurs à lire, mais rien ne presse.

      Supprimer
  12. Moi aussi je l'ai délaissé depuis trop longtemps... J'ai hâte de reprendre la série. Tu as raison, il y a un bon dosage de tout dans ces romans ( il évite la surenchère de violence, c'est pas un obsédé des serial killers comme Nesbo :-))et puis surtout j'aime bien ses arrières fond historique... Ca donne tellement envie d'aller en Islande...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'arrière fond historique, ça c'est un plus! L'ambiance islandaise (froid, obscurité, chômage, drogue, enfin, dans certains de ses romans) n'est peut-être pas réjouissante, mais c'est bien montré. On y rencontre des gens 'normaux'. J'ai abandonné Nesbo depuis ses choix de serial killer bien méchants et ses descriptions épouvantables.

      Supprimer
  13. Bon, j'arrive tard mais notre avis est super proche ! oui une LC sans le savoir ! Il faut que j'ajoute ton nom dans mon billet hihi
    et j'avais zappé le raie faisandée ! qui pue tellement qu'il faut virer ses fringues après !
    oui le prénom de son frère y est !! je l'ai même pris en photo !!

    en tout cas toujours ravie de faire une LC avec toiiii ! la prochaine le 14, hein ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La raie faisandée, ça a l'air topissime! Il y a aussi des trucs bien gras, mais là ça se conçoit, il faut des calories...
      A part ça, oui, on est du même avis (favorable!). J'aime bien Erlendur.
      Yes, le 14!

      Supprimer
  14. Non mais un jour je le lirai cet auteur, c'est sûr. Quand je pense que j'ai laissé passer l'occase il y a 7 ou 8 ans, à l'époque où j'avais encore des PAL et LAL de taille raisonnable et où je ne me noyais pas encore dans les LC, challenges & co, haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai commencé par La femme en vert, un prêt de voyageur lors d'une croisière en 2008... Ma petite PAL de l'époque n'avait pas fait le voyage, et je craignais d'être en panne!

      Supprimer
  15. Je reprendrai, dès que l'occasion se présentera, la série où je l'ai laissée... il faut que je retrouve où j'en suis, c'est tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le savoir, le blog a aidé!! ^_^

      Supprimer
  16. Mais j'ai aussi laissé Erlendur à "Lhomme du lac" ! Il fait que je reprenne :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En gros dans les débuts... Mais ça doit se rattraper sans effort. ^_^

      Supprimer
  17. C'est le dernier ? Il écrit super vite, non ? Je suis toujours en retard d'un ou deux épisodes ! Je vais attendre de le voir à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paru en 2014, le dernier traduit en tout cas. Je suis bien plus en retard que toi, tu sais...

      Supprimer
  18. Oh, moi qui en ai lu plein je ne connais pas celui-là !! Je note, of course...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sorti récemment, c'est pour cela. Bien sûr qu'il te faut le lire! ^_^

      Supprimer
  19. Un bon Indridason, c'est toujours bon à prendre !

    RépondreSupprimer
  20. L'inspecteur Erlendur ne m'a jamais déçue - mais je n'ai de loin pas lu tous les romans d'Indridason.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme moi, et c'est une bonne nouvelle, il en reste!

      Supprimer
  21. Vous êtes toutes fan d'Erlendur! il va falloir que je m'y mette mais l'Islande est bien loin de mes destinations habituelles : je rentre du Sénégal, je suis les challenges du Viaggio deEimelle et de l'année grecque ...cela laisse peu de temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux le lire sans aller là-bas!
      Bon, tu es plutôt dans les destinations à climat chaud ces temps ci, ou du moins climat agréable...

      Supprimer
  22. Je l'ai je l'ai je l'ai (depuis hier matin ^^)
    Je me suis beaucoup attaché à Erlendur je dois dire (découvert l'été dernier, chez les beaux-parents, qui avaient tous les poches, j'en ai bien profité !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien rattraper mon retard... Heureusement il existe en poche, enfin, les anciens.

      Supprimer
  23. Réponses
    1. Pas hyper nerveux, mais si sympathique. Et puis, il bosse sur deux affaires.

      Supprimer
  24. Un nouveau ? Quoi ? Un nouveau ? Vite ! Je vais à la Médiathèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de presse! Il vient juste d'atterrir sur les présentoirs des libraires!Patience, donc.

      Supprimer
  25. Comme j'en suis toujours au début, il me reste pas mal à lire de lui avant d'arriver à celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, dans cette histoire, il est tout jeune policier, donc ça peut se lire dès maintenant.

      Supprimer
  26. Bonjour Keisha, la raie faisandée baignant dans la graisse de mouton: un régal pour Erlendur ne m'a pas paru spécialement appétissant. Il en faut pour tous les goûts. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et l'odeur qui flotte et s'accroche aux vêtements... Mais bon, un détail, le polar se lit bien!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!