lundi 30 mai 2016

L'art de la marche

L'art de la marche
Olivier Bleys
Albin Michel, 2016



Cela va finir par se savoir, je résiste mal aux récits de marche. Cette fois l'auteur est plus connu pour ses romans et, ma foi, cela augurait au moins d'une bonne écriture.

Olivier Bleys a la quarantaine, un peu tard pour être sans liens difficiles à rompre et un peu tôt pour ne plus en avoir. D'ailleurs un de ses enfants naîtra au cours de ses années de marche. Son idée de départ est d'effectuer un tour du monde à pied -sans user de véhicules terrestres à moteurs- morceau par morceau, ne quittant son domicile que quelques semaines par an.

Parti de Pampelonne (Tarn) (pourquoi Pampelonne, justement, un peu le hasard), il atteint au bout de sept étapes entre 2010 et 2015 le fin fond de la Hongrie. Le seul marcheur à ma connaissance à avoir suivi un morceau du chemin de Saint-Jacques 'à l'envers' (quoique à l'époque les gens revenaient chez eux par ce chemin!) et à préférer la compagnie, même sporadique, d'un autre marcheur (on aura donc trois noms cités)(et j'ai l'impression qu'il recrute toujours, si ça vous dit ^_^)

J'ai cru comprendre que ce tour du monde à pied n'a rien d'original, d'autres s'y sont attelés (faut quand même le faire, non?). Au début j'ai souri de l'impréparation manifeste, mais au fur et à mesure l'auteur se découvre marcheur, livre des extraits de ses 'carnets', ses réflexions, ses astuces, ses aventures ou mésaventures. Pas de longueurs, pas de redites, pas de grandes envolées, il marche, c'est comme ça.

Le livre se termine au moment où il se prépare à sortir de l'Europe, conscient que cela risque d'apporter quelques changements à son voyage. Ne serait-ce que l'obligation d'un passeport éventuellement pourvu d'un visa... j'aurais bien aimé la connaître, cette suite, mais Olivier Bleys est en train de l'écrire avec ses pieds? (ie en marchant! Rien à dire sur le style; ma formulation est ambigue ^_^)

48 commentaires:

  1. Je n'arrive pas à savoir si tu as aimé ? Bof ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas bof, l'auteur a trouvé le juste équilibre et je poursuivrais bien ma route avec lui.

      Supprimer
  2. J'ai l'impression que les récits de marche sont de plus en plus nombreux : je suis toujours preneuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dirait, oui. Là au moins j'ai trouvé l'itinéraire et le principe original.

      Supprimer
  3. Oui, il faut faire cette marche autour du monde… Tu nous raconteras si tu réalises cet exploit ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très très mal parti!!! Non que je n'aie un projet de marche, mais il faudrait discuter avec mon dos... ^_^

      Supprimer
  4. je n'ai absolument pas été convaincue, comme toi je me suis jetée dessus mais c'est une déconvenue, c'est plat, sans beaucoup d'intérêt, il marche certes mais à part ça ? rien que nenni

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des réflexions quand même sur sa démarche, ce qu'il voit. Et puis il préfère ne pas voyager en solitaire, plus étonnant. Cela ne m'étonne pas que tu l'aies lu (je résiste mal aussi) mais forcément si on a en tête Patrick Leigh Fermor... Soupirs... Là c'était la Rolls des récits de voyage!

      Supprimer
  5. Voyager et écrire, un livre pour toi !

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai vu à St Malo dans une rencontre avec Bernard Ollivier. Il était sympathique et intelligent et parlait bien de son projet. Je n'ai pas acheté son livre, mais si je le trouve dans ma médiathèque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela ne m'étonne pas qu'il voisine avec Bernard Ollivier! Je suppose que son voyage ne sera pas terminé avant des années.

      Supprimer
  7. Cela ne t'étonnera sans doute pas de savoir que j'ai failli l'acheter à Saint-Malo :-) Mais j'ai été raisonnable parce que j'ai déjà une grosse pile à lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hésité un peu, et puis, voilà, surtout que l'auteur a écrit des romans (que je n'ai d'ailleurs pas lus)

      Supprimer
  8. J'aimé un roman d'Olivier Bleys, et les textes sur la marche m'intéressent aussi. Pourquoi pas donc !

    RépondreSupprimer
  9. Intéressant, ça me fait penser que j'ai plusieurs récits de marches dans ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut les lire, alors (mais pas toutes à la file non plus)

      Supprimer
  10. Je ne marche pas beaucoup, mais je crois que ça m'intéresserait !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fort heureusement ces livres peuvent se lire chez soi à l'abri, pieds dans les pantoufles.

      Supprimer
  11. Pas trop tentée maintenant mais ça viendra peut-être :)

    RépondreSupprimer
  12. Je ne t'étonnerai pas en te disant que ce livre n'est pas pour moi. Mais peut-être un peu plus en te disant que j'ai jadis marché 2 semaines de Gap à Saint-Gilles-du-Gard, oui madame, et ça grimpouille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te connais, tu as une silhouette de sportive! Jadis très jadis pour la marche? Moi je crains les sacs lourds, pas les kilomètres. Mais tu sais, mine de rien, on marche pas mal dans une journée!

      Supprimer
  13. J'évite ce genre de romans en ce moment. Ca me donne toujours envie de partir à l'aventure et bon, il va falloir attendre quelques années avant que les liens dont tu parles en introduction prennent leur envol ;-) Elle a d'ailleurs dû être contente la femme de Bleys...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a même accouché entre deux voyages (de deux ou trois semaines, les voyages). On ignore ce qu'elle en pense. Affaire à suivre, peut-être un jour sera-t-elle du voyage!

      Supprimer
  14. je vais prendre mon bâton de marche et passer mon chemin :)

    RépondreSupprimer
  15. Hahaha ta dernière phrase ! Bon moi les récits de marche, ça peut m'intéresser (Compostelle entre autres), ça dépend comment c'est raconté. C'est la marche en elle-même qui est plus problématique. (Pfiou, ce matin, 25 mn à pied pour rejoindre la gare routière là où se trouve l'unique bus qui conduit à l'aéroport, et ce à 6h du mat', dans le noir, c'était un exploit!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça? Tu viens de revenir et tu prends le bus pour l'aéroport? C'est la pluie qui te fait repartir? ^_^

      Supprimer
    2. Haha non c'était pour l'avion de retour justement. Ceci dit, quel temps ! Incroyable ! Quand je suis partie la semaine dernière, c'était déjà aussi froid et pluvieux, et ce depuis une semaine. Le printemps a bien du mal à s'imposer ! Et l'été qui approche...

      Supprimer
    3. Mais ça va s'arranger, allez! (certaines allées à Chambord sont inondées!)

      Supprimer
  16. Un sujet qui m'intéresse, mais ces jours-ci, la météo n'est guère favorable pour marcher, c'est frustrant. A l'occasion, je chercherai ce livre en bibliothèque.
    Je croyais que ce titre était déjà utilisé, mais c'était "L'art de marcher", que j'ai retrouvé dans ton index.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très frustrant, car marcher, même un ou deux kilomètres, ça fait du bien.
      Oui, ce titre m'en rappelait un autre, en le rangeant dans mon index j'ai retrouvé L'art de marcher, de Rebecca Solnit, un incontournable.

      Supprimer
  17. Ecrit avec ses pieds, ça ne paraît pas engageant... %ais j'aime bien Olivier Bleys, ses romans sont très bons, et comme je sais que je devrais marcher plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh là je n'avais pas remarqué le deuxième sens! ^_^ Non, il n'écrit pas mal du tout, d'ailleurs il est connu comme romancier.

      Supprimer
  18. ce genre de récit m'attire aussi, je les jalouse même, ces grands fous... :) l'excuse d'avoir des enfants est valable, nan? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas toujours une excuse valable, certains partent avec les enfants (mais pas en marchant, plutôt avec carriole et âne). Et puis les enfants d'âge scolaire, faut prévoir pour l'école (même à distance)

      Supprimer
  19. j'ai d'ailleurs compris la même chose qu'Yv... j'ai cru que c'était mal pondu ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^_^ Je viens d'apporter une correction, car c'est ambigu, je le reconnais.

      Supprimer
  20. J'aime beaucoup le scénariste BD, mais j'ai toujours son roman précédent ( haut vol )à lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est aussi scénariste BD?

      Supprimer
    2. Dans la serie des grands peintres chez Glénat, il signe le scénario du Toulouse Lautrec et celui du Goya avec Benjamin Bozonnet aux pinceaux.

      Supprimer
    3. Ha ha (tu es fort en BD, dis donc). Merci.

      Supprimer
  21. C'est vrai que hors de l'Europe, ça peut-être intéressant de connaître sa vie de marcheur ! C'est le type de récit que j'aime bien. Donne-t-il des info historiques, géorgraphiques ? J'avais bien aimé dans le même style, le livre de Rufin sur compostelle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas trop d'historique (on est censé connaître, dans ces coins là) un poil de géographique (faut pas non plus tanner le lecteur). Hors Europe de la communauté, ça doit se compliquer!

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !