mercredi 4 mai 2016

L'invitation chez les Stirl

L'invitation chez les Stirl
Paul Gadenne
L'imaginaire Gallimard, 1995
Paru en 1955


Paul Gadenne (1907-1956) ? Jamais entendu parlé, et encore moins de ses romans, avant qu'Erwan Larher ne signale (rapidement) ce roman sur Facebook. D'ailleurs il a le chic pour alourdir ma PAL, c'est grâce à lui que j'ai lu Emilie de Turckheim (et c'est fichtrement bien!). Lors du salon de Chateauroux on a aussi échangé sur ce roman fascinant...


Quelques années auparavant, le peintre parisien Olivier Lérins avait noué une amitié avec le couple Stirl (prononcer steurl) et il finit par répondre à leurs invitations pressantes de les rejoindre dans leur grande villa des Pyrénées. D'emblée, le séjour s'annonce mal, personne pour l’accueillir à la gare ni à la grille. Ethel Stirl est une petit femme ne tenant jamais en place (Olivier peine à la suivre), bavardant sans cesse (et ne répondant pas aux questions ou remarques), trouvant bien pratique de détourner la conversation pour parler à ses chiens. Le mari, architecte, est plutôt malade, tranquille dans son coin.  En dépit de demandes (même biaisées) rien à faire pour qu'Olivier aille dans la voiture des Stirl visiter un de ses amis à une quinzaine de kilomètres de là. Il était venu peindre, impossible de s'y mettre.

"Depuis qu'il était dans cette maison, ses nerfs vibraient", "il ne comprenait pas très bien à quel rythme obéissait la vie des Stirl", bref, il est englué dans l'inaction. Ses échanges avec Mme Stirl tournent toujours à l'affrontement, sans qu'il comprenne la raison, il passe des heures nocturnes à explorer l'immense maison encombrée de meubles. "Cette maison en forme de labyrinthe, craquant de tous ses bois sous le vent, sous la chaleur... Un labyrinthe, avec, au centre, les yeux cruels, fascinants de Mme Stirl, la surhumaine et indifférente beauté de ce visage, pareil à ceux de ces fleurs éclatantes, métalliques et vénéneuses où le bourdon s'engloutit stupidement et périt lentement dans les parfums."
La chaleur trop pesante, les orages violents, le jardin luxuriant... Malaise, malaise... De plus il ressent une douleur dans le côte, tousse beaucoup la nuit...

En note d'introduction, Paul Gadenne annonce "l'ambition que j'ai eue, et que je dévoile sans me faire prier, de composer un ouvrage où ce qui compte est tout ce qui n'est pas dit."

Le roman est court, écrit avec une élégance sans faille, l'ambiance s'alourdit, mais chaque fois qu'Olivier, le narrateur se lance dans une tentative d'explication peu rationnelle, justement sa raison reprend le dessus, il se gourmande et espère. Ses tentatives pour sortir, vouées à l'échec, sont finalement narrées avec ironie, ses regards sur Mme Stirl -et ses chiens- ne manquent pas d'humour; mais comment cela finira-t-il? Comment expliquer les événements? Hé bien, à chacun de découvrir ce qui se cache dans ce roman ambigu. Chacun y verra ce qu'il veut. J'ai trouvé des avis sur internet, fort différents. Fantastique? Ambiance à la Henry James*? Attirance entre Olivier et Ethel?


"Quelle peut être la valeur d'un livre, en dehors de celui qui le lit, et qui ensuite le porte en lui, un temps plus ou moins long, un peu comme l'auteur l'a porté?..."

* J'ai trouvé qu'en effet on peut penser au Tour d'écrou comme ambiance assez malsaine et les questions sans réponses...

40 commentaires:

  1. Je ne connais Paul Gadenne que de nom. J'avoue être pas mal intriguée. Je vais aller voir de plus près...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais absolument pas, il fallait donc que je voie ça de plus près! Et comme ce n'était pas un pavé...

      Supprimer
  2. Je n'ai pas entendu parler de cet écrivain non plus, je ne me rends pas bien compte du style du roman, mais pourquoi pas si je tombe dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, dans les années 50, il y a eu des romans intéressants, mais ce n'est pas une période que je connais bien, alors si j'ai occasion de la découvrir...

      Supprimer
  3. Hum... ils le dévorent à la fin ? Ou le font cuire après l'avoir découpé et gardent les meilleurs morceaux pour l'hiver ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voyons, voyons! Tu penses bien que je ne répondrai pas! ^_^

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Avant la tienne la mienne le fut, et comme ce bouquin était à la bibli...

      Supprimer
  5. "Il se gourmande" jamais entendu cette expression ! étrange lecture, typique de Keisha ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons bon, je viens de réaliser que je l'ai écrit!!! L'influence du roman, sans doute... ^_^

      Supprimer
  6. finalement ça a du bon facebook, ça permet de faire lire des auteurs oubliés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout quand ils sont bons! J'avoue qu'il y a des décennies un peu triangle des Bermudes...

      Supprimer
  7. jamais entendu parler , c'est fou quand même il faut vraiment accepter que la lecture est un puits sans-fonds

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A qui le dis-tu? J'essaie de m'en tirer, mais il faut faire des choix. Là, bonne pioche.

      Supprimer
  8. un auteur dont le nom m'est familier mais dont je n'ai rien lu ...bouh il nous reste tellement à lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bouh comme tu dis!!! Je ne connaissais même pas le nom, au départ...

      Supprimer
  9. C'est amusant de découvrir un livre écrit il y a bien longtemps... et d'un auteur que personne ne connaît...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore l'idée aussi... Après, il fallait quand même que le roman soit bon!

      Supprimer
  10. ça semble très mystérieux et fascinant... étrange et attirant... Et comme tu le sais j'aime les huis-clos, celui ci semble en être un si je ne me trompe pas ?!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Huis clos, oui, totalement... Un poil angoissant, oui. A tenter!

      Supprimer
  11. Gadenne, un vague souvenir qui me fuit ... Mais coïnidence, j'attaque un Emilie de Turckeim, comme les deux semblent être liés par le même conseiller qui t'inspire on dirait bien, je vais rapidement être fixée ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pop corn Melody, si c'est ce titre, est complètement différent. Comme quoi tu peux avoir deux bonnes lectures dans des créneaux différents (ah le bonheur de lire!). J'ajoute que les romans de E Larher sont bien aussi , voir son dernier! C'est pour ça que je suis ses avis.

      Supprimer
  12. Jamais entendu parler non plus, mais ça pourrait tout à fait me convenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela change du quotidien... j'aime bien les totales découvertes!

      Supprimer
  13. Je ne connaissais pas. Un auteur à découvrir, donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en avais jamais entendu parler!

      Supprimer
  14. La note d'introduction me parle beaucoup ! Et j'aime l'idée que chacun ressorte de là avec sa propre interprétation des événements. Ouais ouais ça sent le PAL+1...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce serait bien d'avoir ton avis (roman plutôt court, je précise). Je sens en plus que ça te plairait...

      Supprimer
  15. Et bien, moi je connais et j'adore ! Et ce livre est dans mon top 100 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Youpee! Et bien entouré, j'ai vu ça! Rien à dire, il mérite d'être dans le top 100.

      Supprimer
    2. Je découvre ton site, très bien, à très vite :-)

      Supprimer
    3. Merci! Idem pour le tien (et j'ai vu le Ken Kesey, excellent!)

      Supprimer
  16. Je ne connais pas du tout cet auteur,ton avis pas suffisamment tranché ☺ me laisse dans le doute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne doute pas! Il s'agit d'une lecture qui reste en mémoire!!!

      Supprimer
  17. Intriguant mais pas tentée... Pour une fois, tu ne réussira pas à alourdir ma PAL, surtout que j'emprunte maintenant des livres à la biblio, du coup, j'ai encore plus de lecture !!! ( je ne vais pas me plaindre non plus :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'avant tu n'empruntais pas en biblio? ^_^ Oh la la tu ratais!

      Supprimer
  18. Pas lu, mais il me le faut très vite. J'aime beaucoup le résumé que tu en fais. Sans compter que tout ce qui est publié dans la collection l'Imaginaire, j'aime ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie en bibli, c'est là que je l'ai trouvé. J'aime aussi cette collection (on a les arguments qu'on peur, pour craquer)^_^

      Supprimer
  19. A quel endroit dans les Pyrénées ? En même temps ta description donne envie de lire ces ambiances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais plus, le pays basque en tout cas.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !