mercredi 28 septembre 2016

Apocalypse bébé

Image : merci Babelio
Apocalypse bébé
Virginie Despentes
Grasset, 2010, Prix Renaudot

Après Vernon Subutex 1 et 2, ça collait bien entre Virginie Despentes et moi, il faut dire qu'on revenait de loin, alors je me suis lancée dans Apocalypse bébé sans trop en savoir.

En dépit de la surveillance de Lucie, demandée par sa famille, Virginie a disparu. Volontairement ou pas. Virginie en a vraiment fait voir à son père, sa grand mère et sa belle mère, qui ne sont pas blanc blanc non plus. La piste la plus probable serait qu'elle ait cherché à contacter sa mère, partie quand sa fille était toute jeune, et qui a refait sa vie à Barcelone.

Lucie et la Hyène (tiens tiens, une vieille connaissance si on a lu Vernon Subutex) se lancent sur la route, après enquête auprès de la famille maternelle, et différents copains, pour terminer par une religieuse des Missionnaires de la charité, pas vraiment Mère Térésa dans l'âme...

Je préviens : ce n'est pas un roman feel good, ni nature writing, ni romantique, c'est brut de décoffrage, râpeux et franco de port. On y appelle un chat un chat, les amoureux ne passent pas leur temps à se regarder les yeux dans les yeux, on passe vite au concret. Parfois, un peu de littérature musclée pas vraiment optimiste, ça vaut le détour. Le chapitre final laisse sur le flanc, je ne l'avais pas vu venir.

Mais ça se lit d'un bloc, sans problèmes. Virginie Despentes n'épargne rien ni personne, ses personnages s'expriment, c'est à prendre ou à laisser. C'est très loin de mon univers habituel, mais ça existe, et je sens que je vais encore en lire un autre, tiens.

"Elle n'est pas faite pour la Catalogne. Impossible, ici de trouver une bonne manucure. En arrivant, elle s'est enthousiasmée pour les coiffeuses, qui savent ce que défriser veut dire. Mais, à la longue, elle voudrait bien trouver un coiffeur qui soit aussi capable de lui faire une coupe décente. Les cours d'abdos-fessiers sont organisés pour le troisième âge. Ce qu'ils appellent Pilates consiste en une gymnastique, comme on devait la pratiquer en France dans les années 80. Au club de sport où Vanessa s'est inscrite, dont on lui a assuré à son arrivée qu'il était un des plus chic d'Espagne, les femmes sont toutes centenaires. Elles ont dû souffrir de graves carences alimentaires, et ne pas trouver de crèmes de beauté pendant longtemps. Pourtant elles ne sont pas rétives à la chirurgie esthétique. Mais à ce stade de décomposition, le seul remède serait la burqa."

Les avis de Tu vas t'abîmer les yeux,
Quand je pense que ce bouquin date de 2010, c'est fortiche, mais dire pourquoi serait divulgâcher.
Je suis tombée sur les articles de journaux parus lors de la sortie du roman, mais purée, certains racontent toute l'histoire!

50 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'extrait proposé ici, ça décoiffe un peu... C'est une romancière que je n'ai pas trop fréquenté pour le moment, pourtant j'avais vraiment aimé son essai, "King kong théorie", même si je suis loin d'être toujours avec ce qu'elle y affirme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'extrait donne une idée du reste, ça décoiffe tout du long. J'y reviendrais bien, à cette auteur...

      Supprimer
  2. Je n'ai rien lu de Virginie Despentes, je suis pourtant tentée de le faire depuis un moment avec King Kong Théorie. Je suis toujours bluffée par son intelligence lors d'interviews. Après, sa personnalité, comme tu dis c'est à prendre ou à laisser ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais vue lors d'interviews (je vis dans une grotte?) mais sa prose ne laisse pas indifférent. Toi aussi me parle de King Kong Théorie... (à voir la présentation sur internet, ça a l'air de la même veine, tiens!)

      Supprimer
  3. Hé bien voilà, on y vient... et je suppose que comme moi vous attendez avec impatience le tome 3 de Vernon Subutex ? Par contre, je ne sais pas si les premiers romans de l'écrivain (que j'ai lus à l'époque) sont encore lisibles aujourd'hui....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, je l'attends, forcément, alors je patiente avec les précédents.
      Je confirme que cet Apocalypse bébé n'a pas pris une ride, oh que non!!! Lisez-le, vous réaliserez pourquoi.

      Supprimer
  4. Lu au moment de sa sortie, mais je n'ai pas du tout été convaincue. Virginie Despentes est le genre d'auteur qu'on apprécie beaucoup ou pas du tout, et je crains d'être dans la 2e catégorie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends! Je l'ai découverte sur le tard, avec Vernon Subutex, et si on n'enchaîne pas ses romans, ça devrait aller. Je pense continuer.

      Supprimer
  5. Toujours étonnante cette Keisha !.... on trouve sur son blog les dernières nouveautés comme des livres plus anciens. C'est vraiment un blog où je me sens bien, même si quand je ne suis pas proche de mon ordi j'ai du mal à mettre des commentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es trop top! Je lis selon mes goîts, n'hésitant pas à abandonner éventuellement. mais là, la bibli vient de recevoir les nouveautés, et il y aura du poisson tout frais pêché!

      Supprimer
  6. j'ai lu le billet d'Eva (et vu tous ses cœurs) - il faut aussi que je parte à la découverte de cet auteur (que je ne connais que de nom, comme toi je vis dans une grotte!)- je le note pour la bibli

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la bibli tu trouveras plein de titres, pour des moments de lecture qui bouscule, je préviens.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Ah c'est Despentes, ça décape parfois jusqu'à l'os! Un de temps en temps, ça me va.

      Supprimer
  8. là je cale totalement sur cette auteur dont le seul essai fait a été un fiasco

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore avec quel titre, mais certains ne m'attirent pas (après, faut voir)

      Supprimer
  9. Mon livre préféré de cette auteure qui a su (bien) évoluer avec les années, tant sur la forme que sur le fond.
    Par contre, autant mettre le lien vers mon nouveau site :)
    http://tuvastabimerlesyeux.fr/2015/12/07/apocalypse-bebe-virginie-despentes/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai découverte avec Vernon Subutex, et ça m'a tellement plu que j'ai noté d'en lire un de temps en temps.
      J'ai changé le lien (même si l'ancien, fourni par mes recherches google, fonctionnait encore), voilà!

      Supprimer
  10. Sur mes étagères... et jamais lu ! De même que Vernon Subutex d'ailleurs, honte à moi...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plutôt dommage. Mais je recommanderais de ne pas tout lire d'affilée...

      Supprimer
  11. Lu à l'époque de sa sortie et j'en garde un bon souvenir. J'avais été moins convaincue par la fin mais, lu aujourd'hui, ça doit avoir une toute autre résonance.
    Et tu m'avais déjà convaincue de lire Vernon Subutex. Yapluka!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, la fin...
      Je compte bien continuer avec l'auteur, mais sans en abuser, son style est brut!

      Supprimer
  12. j'aime bien l'auteur : Vernon Subutex est dans ma Wish-list et celui là dans ma PAL depuis un moment, mais avec toutes mes lectures prevues pour ces prochaines semaines, je ne sais vraiment pas quand je le sortirai, pourtant il me fait bien envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui ce n'est pas forcément le bon moment (ce roman a été lu il y a un bout, et le billet attendait...). J'espère le Vernon Subutex 3, sans impatience morbide non plus.

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Hé oui, un roman qui n'a pas vieilli...

      Supprimer
  14. Ahaha la dernière phrase de ton extrait ! J'ai longtemps eu des a priori sur cette auteure, et puis les avis enthousiastes m'ont donné envie de lire Vernon Subutex. Bon, euh toujours pas lu mais c'est prévu (depuis un moment) (mais ça va se faire).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour oui.
      Et tu verras, je pense que c'est un auteur qui te plaira... ^_^

      Supprimer
  15. J'ai adoré Vernon Subutex, je lirai celui-ci un jour. On le trouve dans toutes les bonnes bibliothèques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma bibli en a d'autres, et certains (anciens) sont sortis, c'est bon signe!

      Supprimer
  16. J'ai lu le premier tome de Vernon Subutex en audio et j'ai bien aimé, contrairement à d'autres lectrices du prix audiolib. J'ai le deuxième sous la main, il faudra que je m'y mette quand j'aurai un peu de temps. Et celui-ci, pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le 2, avant que le 3 ne sorte.
      Mais je pense qu'il vaut mieux ne pas trop enchaîner les lectures, histoire de bien en profiter.

      Supprimer
  17. Une lecture qui, des mois après, ne m'a finalement pas tant laissé de souvenir que ça.

    RépondreSupprimer
  18. Je me souviens peu de ce roman, si ce n'est d'un long périple en Espagne. Je n'ai pas été emballée mais je l'ai préféré à Vernon Subtext, le seul autre roman que j'ai lu d'elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'Espagne! Bon, je reconnais que Despentes ça passe ou pas, et qu'il ne faut pas en abuser. ^_^

      Supprimer
  19. je le lirai un jour parce que justement j'aime le brut de décoffrage et pas le feel good :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu seras servie! Mais ne pas trop trop en abuser!

      Supprimer
  20. Je n'arrive pas à avoir envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C n'est pas une obligation. Mais tente, une fois dedans on en sort difficilement.

      Supprimer
  21. Je crains de le détester, alors je n'y vais pas ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, ce n'est pas comme s'il n'y avait pas d'autres auteurs à lire. ^_^

      Supprimer
  22. Réponses
    1. Moi non plus, pendant des années, et puis une fois le nez dans Vernon Subutex j'étais cuite (même si je ne lirais pas que ça)

      Supprimer
  23. Lu à sa sortie, j'ai bien envie de le redécouvrir et de lire "Vernon Subutex 1 et 2"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une relecture sous l'angle de certains événements est toujours appréciable. Vernon Subutex m'a fait tomber dans l'univers de l'auteur.

      Supprimer
  24. Parfois, on en a besoin, d'une lecture qui décoiffe, qui déstabilise. Cela fait longtemps que je me dis qu'il faut que je lise Despentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci a l'air bien pour démarrer...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!