vendredi 16 septembre 2016

L'été avant la guerre

L'été avant la guerre
The summer before the war
Helen Simonson
NiL, 2016
Traduit par Odile Demange


Eté 1914, petit village de Rye (Sussex). L'ambiance est encore bien victorienne, femmes corsetées et messieurs un poil machos; la bonne société bourgeoise et la petite noblesse sont bourrées de préjugés à l'encontre des femmes et des classes sociales dites inférieures.

Béatrice Nash va devoir batailler pour occuper un poste d'enseignante de latin. A 23 ans, elle est cataloguée comme vieille fille et son ardent désir d'être financièrement indépendante est contrecarré par sa famille paternelle et des notaires n'ayant aucune confiance en ses capacités de gestion (alors qu’elle s'occupait fort bien des affaires de son père avant le décès de celui-ci). La femme éternelle mineure, quoi. Seul l'état de femme mariée lui permettrait de toucher son (coquet) héritage, tout en sachant que bien sûr son éventuel mari aurait la main dessus.

Pour l'instant elle n'envisage pas de se marier (à son âge avancé!), quoiqu'elle ait des atomes crochus avec Hugh et Daniel, les neveux d'Agatha Kent, qui la chapeaute dans ses premiers pas à Rye. Agatha, une femme de caractère, sachant braver quelques conventions, mais hélas pas toutes...

En plus de la situation des femmes à l'époque, est évoqué celle du peuple Tzigane, dont un élément particulièrement doué à l'école se verra fermer des portes en raison de ses origines.

Le village de Rye verra affluer des réfugiés de Belgique et certains de ses hommes s'engager. Le roman prendra une teinte plus sombre, tout en préservant une justesse de ton et un humour de bon aloi.

En démarrant cette lecture je pensais à une quelconque romance vintage et sympathique, genre tout à fait honorable par ailleurs! Mais en abordant sans insister lourdement des thèmes bien plus sérieux, l'auteur a su me toucher et m'intéresser avec ses personnages et me faire vivre quelques mois dans l'ambiance de cette époque et de ce village.

Une jolie lecture que je dois à Cryssilda! Merci!

Et pile poil pour le Challenge pavé de l'été chez Brize

42 commentaires:

  1. Je n'ai encore rien lu d'elle, ces Anglaises sont souvent surprenantes. J'attendrai tranquillement le poche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, le poche, tranquillement. Mais je pense que c'est un bon roman dans sa catégorie!

      Supprimer
  2. Je ne sais pas combien il compte de pages, mais je pense que je dois avoir plus dans mes cordes en matière de pavé historique sur mes étagères. Un peu trop romance vintage pour moi, non ? (c'est surtout "jolie lecture" qui me fait tiquer...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, finalement, pavé historique, ça pourrait marcher! Jolie lecture, oui, parce qu'on reste dans un roman 'tout public' et surtout féminin quand même, mais sois sûre que pas mal de thèmes sérieux sont abordés (et sans gros sabots)

      Supprimer
  3. Je ne sais pas pourquoi, mais ce texte ne m'attire pas vraiment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être un roman féminin (si j'ose?). Pourtant c'est bien documenté.

      Supprimer
  4. Bon, c'est la rentrée, je n'ai plus beaucoup de temps, je me suis achetée un pavé hier et il y en a un ou deux autres que j'ai bien envie de découvrir alors je ne note pas celui-ci même si ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il peut attendre tranquillou le mois anglais (moi j'ai un Trollope, comme ça, pour l'année prochaine)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Mois anglais, pavé de l'été, il y aura des prétextes à le lire!

      Supprimer
  6. Un cran au-dessus de ce que j'en aurais moi aussi attendu, donc je le note dans ma short list de pavés de l'été potentiels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comment lire un pavé juste au dessus des 600 pages, et bien agréable.

      Supprimer
  7. C'est vrai qu'on dirait du déjà lu/vu mais je note si c'est plus profond que ça n'en a l'air !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au départ je pensais aussi à du déjà lu (même si c'est toujours agréable, ces balades dans les villages anglais) mais finalement c'est fort intéressant, et il n'y a pas qu'une romance!

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Exact, dans le temps et l'espace (heu, tu l'as lu?)

      Supprimer
  9. J'ai un faible pour les femmes anglaises elles se battent sans rien perdre de leur humour, elles me font du bien. Je note cet ouvrage on verra bien quand il arrivera jusqu'à moi.

    RépondreSupprimer
  10. Il faudrait que je lise le major Pettigrew avant celui-ci qui me fait de l'oeil, très fort...

    RépondreSupprimer
  11. J'ai beaucoup aimé cette lecture (avant ma saga québécoise de 3000 pages^-^), en mai-juin et il m'en reste pas mal justement, au-delà du roman "vintage" ! J'ai trouvé le style très beau et cette ville de Rye absolument magnifique, les personnages sont forts et le statut des femmes (ainsi que leurs portraits) très bien rendus...(les injustices surtout) ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a une bonne vision des choses, je trouve, sans trop insister, et des personnages intéressants (et l'humour!)

      Supprimer
  12. Dommage que ce soit un pavé ... Surbookée en ce moment, au moins trois jours que je n'ai pas lu une ligne ! Parce que le vintage féminin, c'est exactement ce qu'il me faudrait en ce moment, avec une bonne tasse de thé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du vintage et un poil plus j'ai trouvé; ça se lit tout seul!

      Supprimer
  13. Sympathique lecture mais pas urgente, que je me dis.;-)

    RépondreSupprimer
  14. Ca pourrait être intéressant mais loin de moi les pavés, en ce moment il me faut deux semaines pour lire 300 pages ! Vive le boulot ! :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui. Même si ce bouquin se lit sans peine.

      Supprimer
  15. j'ai l'impression que la couverture est moins sérieuse que le propos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, la présentation de quatrième aussi, ce qui explique ma (bonne) surprise.

      Supprimer
  16. Il me tente bien ce roman, mais étant en période d'amaigrissement forcé des bibliothèques, j'attendrai qu'il soit disponible à la médiathèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te soutiens, pour ma part je compte beaucoup sur les bibliothèques publiques.

      Supprimer
  17. Je l'ai abandonné. Trop de détails , ça m'a lassée..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, après peut-être que c'est plus intéressant (mais je reconnais quelques longueurs)

      Supprimer
  18. Pas vraiment ma Cup of Tea. Je vais plutôt retourner à mes lapins ;)

    RépondreSupprimer
  19. Je craignais un peu le côté trop léger mais cela ne semble pas t'avoir gênée. Du coup pourquoi pas, mais je pense attendre le poche vu le nombre de pages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est que mon avis bien sûr, cela reste un roman sympa, mais j'y ai pris plaisir et j'ai été étonnée de la multiplicité de thèmes abordés.

      Supprimer
  20. Pourquoi pas ? Il pourrait m'intéresser, je le retiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il sera sûrement en poche un jour ou l'autre.

      Supprimer
  21. Oui, en fin de compte la romance tient très peu de place et elle est en plus intelligemment menée : ils découvrent des valeurs communes et un respect pour la détermination et la personnalité de l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois en teinte plus sombre, ce roman, et j'ai découvert plein de choses (les réfugiés belges, par exemple)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!