lundi 5 décembre 2016

Une chasse au pouvoir

Une chasse au pouvoir
Chronique politique d'un village de France
Marie Desmartis
Anacharsis, 2012
Collection Les ethnographiques



Pourquoi ce livre? Ma bibli proposait quatre ou cinq livres de l'éditeur, choisi en décembre par Tête de lecture comme éditeur du mois, et ce titre était prometteur, voilà c'est tout.

De 2001 à 2006, Marie Desmartis a mené à Olignac (nom fictif donné au petit village landais concerné) une enquête/recherche dans le cadre de ses études. Elle connaissait déjà le village, dans lequel les élections municipales de 2001 avaient donné lieu à des surprises, puis à des réactions plus violentes (incendies). Elle va s'intéresser de plus près à l'histoire landaise, l'évolution d'une économie agro pastorale à une économie basée sur les plantations de pins, ainsi qu'aux changements dans la population d'Olignac durant les dernières décennies, qui pourraient aussi expliquer l'arrivée surprise (y compris la sienne!) à la mairie de Madame Fortier et son action en dépit de son peu de soutien à l'époque.
Elle assiste aux conseils municipaux, fréquentant surtout à son grand regret l'équipe municipale plus que les adversaires du maire.

Grâce sans doute à son "écriture subtile et entraînante", dixit dans la préface Alban Bensa, ce livre se lit 'comme un roman' et qui plus est un passionnant roman (parfois je devais me dire 'mais ce n'est pas un roman, le village et les habitants existent réellement!'). L'auteur reste centrée sur le village et, comme elle l'annonce dans son avant-propos, reconnaît qu’elle va forcément interagir sur le terrain, de par sa présence même. Préface et Avant-propos sont extrêmement intéressants, mais, comment dire, ont plus recours au jargon et sont moins fluides.
J'ai donc appris sur une discipline quasi inconnue de mes services, avec ses problèmes et ses limites, sur ce coin des Landes aussi, sur la politique locale et ses arcanes. Je recommande.

Un avis ici vraiment parfait!

L'occasion de découvrir l'éditeur du mois proposé par Tête de lecture (il existe un blog fait exprès!)

Et en plus je participe (encore!) au Lire sous la contrainte 

24 commentaires:

  1. Cette discipline à un nom ? On dirait de la sociologie historique... c'est un don de rendre ça attrayant à la lecture...
    Merci de ta participation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a sûrement de l'ethnologie ethnographie sociologie là dedans.
      En fouinant ce matin je trouve ce très beau billet
      http://mesmilleetunenuitsalire.over-blog.com/article-le-village-merveilleux-point-d-observation-de-la-bataille-marie-desmartis-une-chasse-au-pouvoir-119789127.html

      Supprimer
  2. Intéressant certainement, un thème auquel je m'intéresse peu, à tort sûrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A priori ce livre ne m'attirait pas, la catégorie thèse, la région que je ne connais pas, etc... et puis et puis... c'était passionnant!!!

      Supprimer
  3. la politique en ce moment j'ai comme une overdose :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que de la politique, c'est une plongée dans un petit village... (ma pauvre, coupe la télé, la radio, les mois à venir seront difficiles)

      Supprimer
  4. j'avoue que je reste dubitative pourtant tu en parles de façon à rendre cet essai tentant .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai essayé de faire passer mon plaisir de lecture (en ne cachant pas ma surprise...)

      Supprimer
  5. Tu sais attirer le chaland !!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'ai ce genre de belle surprise, je le clame! ^_^

      Supprimer
  6. Je ne crois pas que je lirais ça ! Merci pour cette nouvelle participation à mon challenge. Moi aussi, j'en ai plein qui conviennent. Je ne pense pas pouvoir tout lire dans les temps d'autant plus qu'il y a plusieurs pavés.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au départ, on n'a pas envie, hein? (et si tout avait été écrit comme les avant propos et préfaces j'aurais jeté l'éponge). Mais ça se lit ensuite comme un roman, et passionnant!
      Ton challenge n'en est plus un, j'ai encore plein de livres à y mettre, ce sera trop court.Mais je m'amuse follement!

      Supprimer
  7. En tant qu'ancien etudiant en ethnologie(je Maitrise), je me permets de signaler la reparution de la revue Terrain, absolument nécessaire pour qui s’intéresse à l'ethnographie de la France. En ce qui concerne l'éditeur, j'ai en commande la fin de l'exotisme du dénommé A bensa et qui avait pas mal fait parler dans les milieux autorisés comme on dit.Puisque j'en suis à parler de moi, cela me rappelle le jour tranquille en 89 de Marc Abeles qui concernait aussi une élection mais dans l'Yonne.
    Beau billet en effet que celui que tu indique et qui rappelle combien la non interaction avec son objet d'étude est difficile pour le chercheur. C'est même le principal obstacle de l'ethnologie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups là je m'incline, je ne connais même pas la moitié des gens que tu cites... J'ai aussi dû prendre note que le chercheur, hé bien, il est là et influence/interragit forcément.
      Je me souviens avoir lu Montaillou village occitan il y a très longtemps, il faut croire que ces sujets m'intéressent. (dans ce cas pas d'interaction ^_^)
      Alors si sur ton blog tu présentes des bouquins du genre mais LISIBLES! je suis preneuse.

      Supprimer
  8. Hmmm là comme ça, j'avoue que la thématique ne me tente pas trop. C'est pourtant sûrement plus captivant que ce que je lis en ce moment, un récit dans le fin fond du Groenland...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même le Groenland peut offrir de mauvaises surprises, oui j'ai vu ça sur les réseaux sociaux; je me réserve pour le livre de Julien Blanc-Gras...
      Hé bien le livre dont je parle est absolument passionnant!!!(sinon j'aurais lâché)

      Supprimer
  9. Quoi un livre dont l'intrigue se déroule dans les Landes ? Et ma médiathèque ne l'a même pas !!! Bon ok, elle est située à deux pas du pays basque et bien loin des Hautes Landes mais quand même....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez, oui, faut la pousser un poil, ta bibli!!!!

      Supprimer
  10. Une maison d'édition qu'il faut que je découvre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout le mois pour fouiner dans ta bibli, c'est Tête de lecture qui propose. Bonne initiative.

      Supprimer
    2. Mouais, pas trop tentée par le sujet. je passe !

      Supprimer
    3. L'occasion de voir les petites maisons souvent intéressantes.
      Quant au sujet, ma foi, récemment on a eu des élections agitées dans le village d'à côté.

      Supprimer
  11. Je l'ai noté pour un prochain achat de ebook car cela correspond un peu à mes lectures du moment (mais ce n'est pas pour tout de suite, vu que mon ereader est cassé -> j'attends le Père Noël).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est pour moi dans la catégorie lecture inattendue bonne pioche, alors si le thème t'intéresse, tu devrais aussi y prendre plaisir.
      J'espère qu'il y aura ce qu'il faut sous le sapin!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!